AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ibon


ibon
  22 janvier 2014
Roman instructif sur la grève des ouvrières travaillant dans les usines de sardines. Dolores, une belle ouvrière ingénue de 17 ans, est embauchée dans l'une d'elles et sert de guide au lecteur.

1924. Douarnenez. Sa baie, ses sardines que des pêcheurs guettent et appâtent avec du rogue et s'empressent de ramener au port. Là, des intermédiaires achètent et répartissent la pêche dans les 22 fritures de la ville. Ville que l'on pourrait donc surnommer à juste titre "Sardinopolis". Mais ce nom est largement supplanté, même de nos jours, par la ville des "penn-sardin".

Actuellement, il me semble qu'il ne reste plus qu'une seule conserverie de sardines: Chancerelle (depuis 1853!) qui travaille pour la marque "Connétable" ( Une petite pub pour préserver l'emploi de ma région).

Roman, dit de terroir, bien documenté, on apprend beaucoup sur la pêche et sur l'histoire de ce port. Mais pas de restriction régionaliste: le message pour l'amélioration des salaires et des conditions de travail est international...( A l'époque, seul 6% de la vente des boîtes de sardines allaient dans la poche de ces employées!).

Par ailleurs, la vie de cette ouvrière -ses parents, ses collègues et ses amours- nous est contée assez agréablement. L'évolution de cette héroïne est intéressante. de plus, Daniel Cario a aussi choisi de bons méchants, le patron Alcide Gueret et ses contremaîtresses, qui oeuvrent magnifiquement pour lui pourrir la vie...

Et avec ce livre je vous conseillerais des sardines, de Douarnenez, bien sûr!

Merci à Babelio et aux Presses de la Cité.
Commenter  J’apprécie          340



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (33)voir plus