AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  25 juin 2019
Sea, sex & sun : voilà comment résumer ce tome 100% détente !

Autant le dire tout de suite, la « mission » de Mia n'est qu'un prétexte. Pourquoi engager une escort (qui plus est une escort à cent mille dollars !) alors que les mannequins grande taille, ça existe, d'autant que la jeune femme en côtoiera pendant ses séances photo ? … Oui, il n'y a aucune raison logique, mis à part expédier notre héroïne dans un décor de rêve. De toutes façons, si c'est le sujet du mannequinat qui vous intéresse, mieux vaut vous tourner vers « Nager avec les requins » où, dans un cadre identique, il est bien plus présent. Ici, c'est tout juste si l'on aura droit à deux shootings vite expédiés. Dommage, les collègues de Mia, oubliés sitôt présentés, avaient l'air fort sympathiques.

Plutôt que de center son intrigue sur le travail de Mia, Audrey Carlan a plutôt mis l'accent sur le décor et sur celui qui sert de guide à Mia, à savoir Taï, un hawaiien sexy, mannequin, prof de surf et danseur folklorique. Si l'on déplorera que les choses soient très rapide entre ces deux-là (deux échanges de regard, et hop ! au pieu), ce nouveau sex-friend est clairement l'un des meilleurs personnages depuis le début de la série. Bon, personnellement, je n'ai pas plus accroché que ça aux descriptions physiques de Monsieur Mai, étant plutôt adepte de brindilles aux cheveux longs alors qu'il est tout l'inverse. En revanche, niveau personnalité, Taï a véritablement un coeur d'or. Désespérant de trouver la femme de sa vie, le colosse assume à 200% son côté romantique et un peu candide. Il fait visiter son île natale en long, en large et en travers à Mia, et par extension à nous, lecteurs. Il lui présente aussi sa famille, lui fait découvrir les traditions locales à travers l'art du tatouage et des danses traditionnelles... le tome dégage ainsi une véritable atmosphère de vacances, avec un rythme lent et posé qui passe pourtant bien trop vite.
Évidemment, quand ils ne font pas de tourisme, Mia et Taï se retrouvent dans une chambre (et pas que) et c'est carrément chaud bouillant. A ce petit jeu, Audrey Carlan est très forte, parvenant à éviter toute redondance entre les tomes, chaque prétendant de Mia possédant son propre style au lit et ses propres « compétences ».

Les proches de Mia ne sont pas oubliés pour autant, Ginelle et Maddy accompagnant la jeune femme sur l'île. Si la première se montre moins irritante qu'elle a pu l'être, la seconde tire véritablement son épingle du jeu. Son personnage s'approfondit et sa relation avec sa soeur évolue de façon très touchante. Quant à cet abruti de Wes, il semble ENFIN relégué au placard et c'est à peine si Mia le mentionne dans ce tome. Bon débarras !

Après Février, c'est donc un nouveau tome coup de coeur, fleurant cette fois bon les vacances.
Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, il va bien falloir retourner dans le monde réel... rendez-vous à Washington, en Juin.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus