AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090175140
Éditeur : Serge Safran éditeur (03/10/2013)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
On a très peu écrit sur Sempé, génie invisible et familier dont les dessins composent une étrange Comédie humaine.

Pour en percer le mystère, l’ironie tendre et perspicace, Christophe Carlier a mêlé l’analyse et l’anecdote, la confidence et la fiction.

Sempé confie dans un entretien qu’il a commencé à dessiner pour être avec des gens heureux. Ses personnages taquins et tendres campent sur les places de village, dans les rues de Paris ou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Junie
  01 juin 2014
Pour ceux qui ne le sauraient pas, commençons par dire avec force et un total manque de parti-pris, que Talloires est le plus bel endroit du monde.
Ce village pittoresque aux maisons anciennes blotties (ou nichées, si on préfère) sur les pentes ensoleillées qui descendent (ou qui montent, au choix) au bord d'un lac enchanteur, ce village typiquement haut-savoyard, digne d'orner le Calendrier des Postes, avec lac, montagnes, clocher et maisons fleuries, ce village, disais-je, est le repaire d'une poignée de privilégiés qui profitent sans vergogne d'une villégiature dont serait jaloux le Maharadjah de Jodhpur, qui pourtant ne manque de rien, on s'en doute.
Quel rapport entre cette charmante bourgade, dont l'abbaye fut fondée au XIè siècle, et où séjourna l'impératrice Eugénie, altitude 447 m., et notre sujet, qui est de faire une critique à la hauteur de son auteur (ah ah!)?
Sans vouloir raconter ma vie, je précise que samedi dernier, voyant arriver un rayon de soleil, j'enfourchai ma bécane pour me rendre à la Fête du Livre, qui se déroulait sur les lieux mêmes dont je vous entretenais: à Talloires.
Délaissant le stand de Marc Lévy où se pressait une longue file d'attente de lectrices hystériques, je m'en fus trouver monsieur Christophe Carlier, homme aussi charmant que discret, dont les livres étaient faits pour moi.
Sans hésitation, je piochais au milieu des couvertures bardées de superlatifs, deux petits volumes à mon goût.
L'un nous parle de Sempé, ce cousin de Jacques Tati, qui croque ses contemporains avec finesse et lucidité, maniant l'humour et l'ironie avec le talent d'un escrimeur. Je n'en dirai pas plus, pour ne pas dévoiler l'intrigue.
Ah si: ça coûte sept euros, et Serge Safran est l'éditeur, avec une jolie couverture crème, et surtout ça donne envie de relire tous les albums de dessins de ce Bordelais prénommé Jean-Jacques.
L'autre parle de mythologies, mais ça, ce sera pour une prochaine fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2029
ninachevalier
  20 février 2016
Christophe Carlier - Happé par Sempé - Serge Safran éditeur
( 70 pages – 7€)
Si Christophe Carlier a été « happé par Sempé », le lecteur sera séduit par l'accueil que lui réserve le personnage de la lumineuse couverture . Pour l'auteur, «Parler de Sempé , c'est comme traverser la France à bicyclette ». Cet opus nous y invite.
Le nom de Sempé est familier pour beaucoup: chacun a en mémoire, un dessin , le petit Nicolas, une page d'humour mais pour un aficionado comme Christophe Carlier, Sempé c'est une oeuvre colossale et tout un art, celui de dire tout avec presque rien. Il commence par nous expliquer comment le dessinateur s'est immiscé dans sa vie, ce qui l'a fasciné. D'aucuns se souviennent des livrets de dessins donnés dans les stations-service pour occuper les enfants durant un voyage. Il a revisité tous ses albums et nous en livre la quintessence ainsi que ses observations les plus subtiles.
Les dessins ne sont pas muets, certains délivrent un message. Sempé, c' est une « philosophie ». Christophe a décrypté les paroles, les légendes, la façon dont les gens s'expriment. Il évoque le large panel de personnages croisés ( cyclistes, rats d'opéra,vieilles dames frileuses, écrivains...), ainsi que les divers lieux où il campe adultes , enfants ou la foule (intérieurs, villages,espaces de foi,front de gratte-ciel, rues de Paris, kiosque à musique, jardins publics, musées, une plage). Des chats malicieux pour compagnons ou «En guise d'ornement » un chien afin de tromper la solitude . L'atmosphère rendue est souvent empreinte de tendresse, de « douceurs de soie », de «  Fraîcheur et somnolence », « d'harmonie retrouvée ».
Sempé sait croquer nos travers (vanité, colère,égoïsme),obsessions, nos cécités , nos vanités et pointe avec un oeil satirique la folie de la société et l'invasion de la publicité. On peut voir dans ses dessins un défilé de la comédie humaine. Il a abordé de nombreux thèmes regroupés dans des anthologies ( Enfances, Les Musiciens) et contribué à des illustrations de textes d'écrivains dont Modiano et Süskind.
Christophe Carlier confie ce qu'il lui a apporté. Par exemple apprendre à regarder le monde , à capturer l'instant , « les amitiés sans parole » ou «  les saluts silencieux ». En bref, porter plus d'attention. Et depuis, il attend que la Joconde lui réponde.
L'auteur prête à Sempé le même « regard stupéfait » qu'Amélie Nothomb devant l'étrangeté du monde ». D'où ses personnages souvent perdus, écrasés par l'immensité du monde, parfois ridicules. Sachant débusquer le moindre détail, Christophe Carlier y découvre cette « poésie » qui « parfume tout le dessin » et « la beauté des gens ordinaires », attachants. Ombres et trouées de lumière se disputent l'espace.
L'auteur glisse quelques notes biographiques sur Sempé: son enfance à Bordeaux, puis sa rencontre déterminante avec Chaval, son modèle, « son maître ». Il balaye son parcours professionnel depuis son début dans la presse ( Paris Match) jusqu'à l'apothéose avec les couvertures du NewYorker, ce qui lui gagna cette notoriété , cette «  visibilité mondiale». Il nous révèle également quelques confidences.
Après avoir bien appréhendé son univers, Christohe Carlier, en amoureux inconditionnel de « Jean- Jacques » éprouva le besoin de connaître l'homme. Avec auto dérision il nous conte ses diverses tentatives pour entrer en contact avec lui et ses rencontres fortuites , le croisant à vélo. Mais intimidé de se retrouver face à face, il en resta figé et prisonnier de ses albums, « comme dans un labyrinthe ».
Christophe Carlier fait partie de ces « élus » qui vibrent à l'humour de Sempé. Par ce portrait, l'auteur livre un vibrant et sincère hommage à ce grand dessinateur humoriste français, « qui n'a jamais été adulte », moraliste à la plume tendre et aquarelliste. Cet exercice d'admiration ouvre au lecteur un univers qu'il méconnaissait. C'est aussi une invite à s'y replonger, à déambuler au gré des saisons.
Une évasion indispensable pour retrouver le chemin du sourire. Merci à Christophe Carlier pour cette analyse fouillée qui met en exergue celui qui fut sauvé par son crayon. Car Sempé reste intemporel et pourvoyeur de bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Missbouquin
  20 octobre 2013
"Sempé avoue dans un entretien qu'il a commencé à dessiner pour être avec des gens heureux. Ses personnages, taquins et tendres campent sur les places de villae et dans les rues de Paris, sur les bords de mer et dans les sous-bois. le regard vague et le sourire délicieux, ils murmurent une chanson qui se perd dans le silence du papier. J'ai cherché à savoir comment ils étaient nés, d'où venait cet homme – Sempé – qui a servi toute sa vie une certaine idée du bonheur."
A la manière donc de son auteur fétiche, Christophe Carlier le campe donc à son tour : un Sempé dessinant des personnages muets, pour échapper à un monde où tout le monde parle à tort et à travers.
"Parler de Sempé, c'est comme traverser la France à bicyclette". C'est en effet ce qu'on peut ressentir en tournant les pages de ses albums : l'idée qu'il dépeint une France ordinaire mais attachante, encore et encore. Un monde qui n'existe plus, dans lequel il voit les plus petits détails, les petits tics. Mais ses personnages sont toujours heureux, souriants, à la manière du Petit Nicolas.
Sempé donc, le petit garçon à l'enfance difficile qui a publié ses premiers dessins humoristiques alors qu'il n'avait pas 20 ans, en 1950. J'imagine alors un petit bonhomme rondouillard, se déplaçant tout le temps en bicyclette. En 1952, il crée le Petit Nicolas, collaborant avec Goscinny : ils rassemblent leurs souvenirs d'enfance, et brodent autour, créant de nouvelles situations, toujours plus drôles. A partir de cette date, il n'arrête plus de dessiner, connaissant un succès grandissant.
Christophe Carlier lui rend donc hommage ici, décortiquant ses thématiques, croquant le dessinateur dans ses schémas, ses goûts, ses intérêts et ce qui en ressort dans ses dessins, plein de poésie et d'ironie. Un essai fragmenté, sans linéarité, formé par de petites touches mêlant anecdotes, analyses, fiction et confidence …
Un petit texte intéressant mais pas fracassant, d'autant qu'il manque un peu d'illustrations …
Lien : http://missbouquinaix.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Baluzo
  02 novembre 2013
Petit livre acheté par impulsion sans connaitre l'auteur mais en connaissant bien l'écrivain dont il est question.....J'ai aimé cette façon de mettre en mots ce que je ressens sur Sempé et en suis gré à l'auteur....bravo ! Seul regret, ne pas avoir des illustrations de dessin de Sempé à chaque mise en perspective de l'auteur sur l'oeuvre de Sempé...Cela aurait été facile et tellement impactant!
Commenter  J’apprécie          00
sylvaine01
  25 octobre 2013
Un peu surprise parce que je m'attendais à une bibliographie, j'ai redécouvert les dessins de Sempé à travers les yeux de l'auteur, j'ai souri à ses clins d'oeil. J'aurai aimé que ce livre soit plus long, j'aurai aimé pouvoir rester plus longtemps dans cet univers poétique. J'ai trouvé cette petite étude de dessins très juste, complètement dans la lignée des dessins de Sempé. Bravo !
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Christophe Carlier (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Carlier
La chronique de Gérard Collard - Ressentiments distingués
autres livres classés : essaiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
397 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre