AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782732460604
304 pages
La Martinière Jeunesse (09/10/2014)
3.93/5   156 notes
Résumé :
Mackenzie est étudiante à Philadelphie. Lorsque ses parents lui rendent visite, elle ment sur sa vie dissolue et remplace provisoirement son petit copain, peu fréquentable, par Cade, qu’elle connaît à peine et qui accepte de jouer la comédie. Plus les jeunes gens passent du temps ensemble, moins ils ont envie de se quitter.
Critiques, Analyses et Avis (50) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 156 notes
5
16 avis
4
23 avis
3
10 avis
2
1 avis
1
0 avis
LesFacesLitteraires
  13 juillet 2015
« Un si jolie trouble » m'avais beaucoup plu, mais « Une si parfaite comédie » m'a encore plus séduite avec des personnages largement plus approfondis et une histoire encore plus émouvante. J'ai passé un excellent moment avec cette lecture ; le début est plein de mélancolie et ensuite d'humour et petit à petit la colère, la tristesse et le désespoir sont des émotions qui surgissent dans le roman et qui m'ont chamboulés.

Mackenzie, qui préfère s'appeler Max est une jeune femme dans la vingtaine qui s'est rebellée contre l'avis de ses parents. Mais malgré ça, elle a choisit sa voie, toutefois face à eux, elle fait semblant. Elle joue une autre personne, une fille normale en soit alors que derrière ses mensonges se cache une fille avec des tatouages et des piercings, qui tombe sous le charme de mauvais garçon. Je me suis beaucoup attachée à ce personnage, néanmoins parfois elle est agaçante ; elle ne s'assume pas assez et surtout elle a peur d'avouer la vérité sur ce qu'elle est, à ses parents ; un peu pour une histoire d'argent et aussi par rapport à une tragédie passé. Franchement j'ai beaucoup aimé sa façon d'être, en particulier son humour ; ce qui m'a ému chez elle c'est le fait qu'elle enfouie vraiment ses émotions au plus profond d'elle-même, le problème c'est que celles-ci ne se contrôlent pas et que ça ne dure jamais longtemps les secrets et les faux-semblants.

Cade, est le meilleur ami de Bliss que j'avais découvert dans le premier tome de « Losing It », il était amoureux d'elle mais cette dernière ne le savait pas et elle a trouvé l'homme de sa vie. Donc Cade c'est quelqu'un de bien, de presque parfait. Il est un peu tout ; généreux, attentionnée, gentil, doux et passionné. Son seul et unique défaut, c'est qu'il ne sait pas retenir les gens qu'il aime auprès de lui, alors pour éviter d'être déçu, il ne les rattrape pas. C'est un protagoniste que j'ai apprécié, il est terriblement charmant, il m'a fais sourire et surtout il a cette profondeur très rare. Au fond tout change quand on ose tourner la page et même si c'est douloureux, le monde réserve toujours des surprises ; c'est le message que ce héros fait passer.

Leur relation m'a conquise, elle est très développée et elle ne manque pas de sensation. Ils sont différents l'un de l'autre mais ensemble ils se complètent d'une manière totalement bouleversante. Cade est un peu surpris que cette jeune femme qui a une allure décalé lui plaise, mais il se laisse aller à son attirance pour elle, malgré même si certain obstacle au début l'empêche de vraiment la conquérir. Max ne s'est jamais tournée vers cette gente masculine, ils sont trop bons pour elle se dit-elle et soit disant ce n'est pas son genre d'homme ; sauf que Cade c'est la passion et la douceur mélangé et elle a du mal à résister à son charme. J'ai bien aimé la personnalité de ses deux personnages qui sont à l'opposés.

L'histoire n'est ni ordinaire, ni originale ; elle se situe vraiment entre les deux. C'est déconcertant. Ce qui est authentique en vérité, ce sont les émotions retranscrites et les protagonistes. Pour une fois c'est une fille qui joue l'inaccessible et le garçon est plus mature, simple. Pour une fois, les préjugés sont oubliés et c'est ce que j'aime dans ce livre ; j'adore le fait que l'auteur ose à faire réfléchir sur certaine chose particulièrement intéressante.

Par contre il n'y a aucun suspense, sauf sur le drame qu'a connu Mackenzie ; c'est petit à petit qu'on découvre ce sombre passage dans sa vie.

Justement, c'est l'un des sujets touchants de cette œuvre. J'en ai eu des frissons et les larmes aux yeux, connaître ce genre de perte doit être invivable, surtout sans le soutien de ses parents et de son frère.

Les deux seuls bémols du roman ; c'est la fin qui est insuffisante, elle n'est aucunement explorée. Par rapport au reste du roman, le dénouement est irrégulier. Et deuxièmement les chansons écrites dedans, elles ne sont pas traduites à la fin de l'œuvre, ce qui est fortement dommage ; tout le monde ne comprends pas l'anglais.

Cora Carmack a cette plume envoûtante dont je tombe facilement sous le charme, c'est fabuleux de lire une histoire aussi bien écrite. Les sentiments, je les ai éprouvés jusqu'au bout des ongles, droit au cœur ; en plus son écriture est très fluide et toute en cadence, c'est vraiment prenant et captivant. Elle décrit les scènes et les héros avec une grande justesse qui m'a transporté réellement dans le récit.

Pour conclure, cette synopsis est géniale. Cela a été un vrai plaisir de découvrir Cade et Max, surtout qu'il n'y a pas qu'un seul point de vue ; mais deux. Cependant « Une si parfaite comédie » n'est pas un coup de cœur, même si j'ai préféré ce tome au précédent ; en effet l'émotion dans ce second tome est beaucoup plus limpide et intense. L'alchimie entre nos héros est stupéfiante, c'est une romance pleine de sensualité et de rébellion, leur pique au départ sont amusantes au possible, elles m'ont vraiment fait rire. Je suis conquise, seulement l'excellence faute de peu, en motif d'une fin trop vive.
Lien : https://lesfaceslitteraires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Tsukibou
  05 novembre 2014
Souvenez-vous que j'avais beaucoup apprécié la lecture du premier tome « Cesi joli trouble » et bien ce second tome avec pour héros, le meilleur ami de Bliss, Cade, ne fait pas exception, j'ai également passé un moment très agréable avec cette histoire. J'ai même préféré ce second opus et les personnages présentés.
Cade peine a se faire à l'idée que Bliss ait choisi Garrick, pourtant il les côtoie régulièrement et au moment où il pensait pouvoir y faire face, son ancien professeur lui fait une révélation qui remettra en question ses choix. Il décide alors de tourner définitivement la page et de passer à autre chose, pile à ce moment une jeune femme, Max, au look de pin-up tatouée vient vers lui et lui demande de jouer le rôle de son petit-ami devant ses parents... Il n'hésite pas longtemps à accepter et se retrouve embarqué dans une histoire qui le fera effectivement passer à autre chose, chose à laquelle il ne s'attendait absolument pas …
Une fois encore, la lecture s'est faite très rapidement, j'ai été embarqué dans l'histoire dès les premiers chapitres et ai eu du mal à en décrocher. J'avais à ce moment besoin d'une lecture légère, sans prise de tête, et même si le passé de Cade et de Max n'a rien de léger, leur rencontre, leurs échanges, l'évolution de leur relation est juste un régale qui m'a mit le sourire (un peu niais j'avoue) sur les lèvres. Cade avait déjà eu son petit impact sur moi lors de ma lecture de Ce si joli trouble, ses sentiments pour Bliss étaient évident mais, il y avait quelque chose qui clochait là-dedans, un manque d'étincelle (même à sens unique), ici avec Max c'est instantané, la flamme brûle directement entre ces deux là et c'est très prenant, presque envahissant ! Je pense que le look et la personnalité de Max ont fait beaucoup dans mon appréciation du livre, je me retrouve assez facilement en elle, certes pas sur tout les points (je ne sais pas chanter, je n'ai pas (encore) de tatouages et je n'ai jamais fait craquer de batteur pour ma personne) mais sur son caractère (profond) m'a vraiment interpeller.
L'histoire est somme toute banal, une comédie romantique avec une rencontre improbable, un rebondissement qui fait que peut-être ils ne finiront pas ensemble et... le happy-end, je ne vous spoile rien en vous disant cela. On sait à quoi s'attendre lorsque l'on ouvre une romance et c'est bien pour cela qu'on la lit. Ici se sont les personnages et leur personnalité qui fait que la lecture est agréable, la trame est sympathique et drôle et le passé des deux personnages amènent la pointe dramatique qui fait qu'ils sont ainsi et qu'ils se complètent si parfaitement malgré leurs différences.
Cade est le gendre idéal, il aime l'université, ses courts, sa passion est le théâtre, il est gentil (trop peut-être), prévenant, attachant et pour ne rien gâché il est canon, encore que ce dernier point reste à vérifier car on ne peut pas dire que l'on soit submerger par des détails de sa descriptions, il est blond avec les yeux noisettes... ça aide ! Il a été élevé par sa grand-mère, qu'il appel régulièrement et a qui il tient plus que tout.
Max, quant à elle, est une jeune femme blonde, mais qui porte rarement cette couleur, possède plusieurs tatouage dont des oiseaux dans le cou et un arbre sur le torse. Son look est un mélange des genres, de la pin-up à la rockeuse en passant par la punkette. Elle assume parfaitement son style, tant qu'elle est loin de ses parents, quand ceux-là sont dans les parages c'est une autre histoire, exit la fille forte et courageuse, bonjour les cols roulé, les tatouages caché et la petite fille parfaite (sauf côté capillaire). La jeune femme n'ose pas être tel qu'elle est devant ses parents, elle revêt un masque pour leur convenir et répondre à leurs attentes, mais la passion de Max c'est la musique, la chanson et elle compte bien en vivre un jour, ce qui ne convient ni à son père et encore moins à sa mère, leur passé y est pour beaucoup...
En conclusion, un livre que j'ai beaucoup aimé, le style de l'auteur se lit avec facilité, je regrette juste à certains moments, un manque de descriptions mais le caractère des personnages et leur relation est vraiment intense et prenant, une flambé de sentiments et de sensations, d'émotions et d'échanges piquants et drôles. Un moment des plus agréables, si vous avez aimé Ce si joli trouble, les personnages sont plus poussés que dans ce dernier et les touches d'humours parfaitement placés, vous ne serez donc pas déçu par Une si parfaite comédie ! Cora Carmack est une auteur de new adult à suivre sans trop se poser de question !
Lien : http://www.tsuki-books.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Galleane
  13 décembre 2014
Ce si joli trouble était un roman sans prétention, qui allait à l'essentiel, qui le faisait bien, malgré deux/trois petits bémols, et il m'avait fait passer un moment fort sympathique. Cette « suite » nous permet de suivre deux nouveaux personnages, l'un est issu du premier tome et passe sur le devant de la scène, l'autre est tout nouveau.
Avant de commencer ma lecture, je n'avais pas lu le résumé si bien que je ne savais pas à quoi m'attendre, mais là où je veux en venir, c'est au titre choisi pour l'édition française. Il colle parfaitement aux bases posées dès les premières pages et j'ai été amusé de ce détail. C'est rare que je me fasse ce genre de remarque, bien souvent, un titre n'est qu'un titre et le lien avec l'histoire reste parfois obscur ^^.
Le début d'Une si parfaite comédie est dans la lignée de celui proposé dans le tome précédent, c'est-à-dire rapide. Ce n'est en l'occurrence ici pas un défaut. Cora Carmack fait se rencontrer ses deux personnages principaux rapidement, certes, mais j'ai aimé la façon dont elle procédait. On est vite mis en condition et donc on peut passer à la suite, au plus important, sans attendre.
Le récit dans son ensemble est mené simplement, sans chichis, sans éléments foufous, il n'y a pas vraiment d'originalité à noter, beaucoup de composants sont déjà-vu ailleurs, mais l'avancée est agréable. On se prend aisément d'affection pour les personnages et on suit avec un petit plaisir l'évolution de leur relation.
Nos personnages sont plus torturés que dans l'opus précédent. Les difficultés du passé, les mauvaises expériences hantent chacun d'eux et on a envie de voir les choses aller mieux pour eux. J'ai aimé leurs différences, ce genre de couple me plaît beaucoup et ce point est une des forces du roman. Max est la plus touchée par les problèmes, elle doute beaucoup, parfois un peu trop. Cade est craquant, ses difficultés sont moins compliquées que celles de Max, il est là plus pour faire avancer la jeune fille, mais en l'aidant, il s'aide lui-même. Ce sont deux personnages que j'aurai vu avancer avec plaisir.
Si le théâtre prenait une place importante dans le premier tome, ici c'est la musique et encore une fois, cet élément en toile de fond était fort agréable. Ceci dit, je regrette que les paroles des chansons n'aient pas été traduites, d'autant plus qu'elles ont un lien avec l'intrigue. Les non anglophones passeront à côté d'un détail, certes, mais d'un détail qui personnellement à son importance. Tant que j'y suis, pour rester dans les regrets, j'ai trouvé la fin trop abrupt. Les problèmes de Max trouvent une finalité trop simple et trop facile et pour moi on n'a pas vraiment le fin mot de l'histoire. Je termine le livre en étant un peu frustrée et c'est un peu dommage.
Ce second tome est aussi agréable à lire que l'a été Ce si joli trouble. L'auteur va de nouveau à l'essentiel, les détails sont maigres, mais l'intrigue parvient à séduire avec ce qui est proposé. L'histoire est un peu mieux menée que celle du tome précédent, j'ai noté moins de maladresses, même si la fin pose un problème en soi, l'ayant trouvé rapide et incomplète. Les personnages ont davantage de fêlure et de ce fait l'histoire gagne en complexité et en attrait. le lecteur a envie d'avancer et de voir le bonheur qu'ils méritent arriver.
Lien : http://bloggalleane.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
toutoun
  11 octobre 2014
Après avoir adoré Ce si joli trouble, je ne pouvais pas passer à côté de ce second tome "Une si parfaite comédie". Ce récit est toujours à deux voix (pour mon plus grand plaisir). Dans ce tome nous allons suivre un chapitre Cade et le suivant Max.
Cade c'est (ou "était" vu les circonstances) le meilleur ami de Bliss (l'héroïne du tome 1) depuis plus de 4 ans, mais Cade était (euh non "est" car c'est encore malheureusement d'actualité) aussi amoureux d'elle ! La venue de Garrick lui a coupé l'herbe sous le pied, il a donc préféré garder ses sentiments pour lui, sans se battre pour Bliss.
Nous retrouvons donc, quelques mois plus tard, à Philadelphie (ville où il s'est réfugié pour finir ses études), un Cade totalement déprimé mais qui essaye de faire bonne figure face aux autres...après tout se composer une façade c'est son métier, et il joue très bien la comédie.
Mais quand même, ce n'est pas évident tout les jours...
Max (de son vrai nom Mackenzie- mais vaut mieux éviter de l'appeler comme ça si on tient à ne pas déclencher ses foudres !!) est une jeune fille de 22 ans au tempérament de feu comme le laisse présager son look, cheveux rouges, tatouages, et piercings. Sa passion, c'est la musique (et accessoirement les batteurs pour lesquels elle a un faible). Elle ne pense et ne vit que pour la musique.
Sur un quiproquo au téléphone avec ses parents très conservateurs et surprotecteurs (qui ne connaissent rien de la vraie Max au look improbable) elle se doit de trouver un petit ami parfait avant qu'ils ne débarquent... d'une minute à l'autre, dans le café où elle est !! (la merde totale quoi !!) Son vrai petit ami Mace (le batteur de son groupe - forcément-) n'est pas franchement du genre présentable (quant à être parfait euh....les deux ne vont pas dans la même phrase).
Son regard se porte alors sur un jeune homme (en l'occurrence Cade), pantalon à pince et chemise à carreaux, seul en train de réviser ce qui semble être ses cours....Parfait ! Elle lui expose les faits et lui demande de jouer le rôle de son petit ami....
Cade y voit, le temps d'un moment, une échappatoire... Un moyen d'oublier tous ses soucis, d'oublier Bliss et son bonheur, d'oublier son mal-être, d'oublier son avenir qui semble obstrué.
Il se jette donc sur ce nouveau rôle avec délectation, surtout qu'il est de suite troublé par Max, si loin de ses "standards" habituels.
Mais s'il doit jouer la comédie, il est loin d'être le seul....
Max cache bien des choses, que ce soit à ses parents, à lui et à elle-même...
Une si parfaite comédie porte parfaitement son titre ! Ce qui démarre sur un petit jeu de rôle sans conséquence et plutôt très sympa à effectuer, où les caractères opposés de Max et Cade s'affrontent dans de savoureuses joutes verbales, va se révéler plus complexe. Cette histoire va prendre une tournure qu'aucun d'eux n'imaginait, et les forcer à faire tomber le masque.
Même si je ne l'ai pas autant apprécié que le tome 1, ce tome reste hyper agréable à lire. Un récit à la fois drôle et émouvant. Mon bémol sera quand même pour Max que j'ai eu beaucoup de mal à cerner. J'ai trouvé ses réactions souvent disproportionnées, surtout concernant Cade. Elle m'a agacée plus d'une fois. Malgré tout, on ne peut qu'être touché par son histoire et sa volonté de s'en sortir. Quand à Cade, il joue le petit ami parfait à la perfection ! Normal quand on n'a pas à se forcer !! Il est déjà parfait !
En bref : un tome agréable, avec des dialogues savoureux, des personnages attachants, et une très jolie romance !!

Lien : http://lesreinesdelanuit.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Gr3nouille2010
  01 janvier 2015
Depuis que Bliss file le parfait amour avec Garrick, Cade est bien obligé de se contraindre à l'oublier pour pouvoir avancer. Alors il décide de ne plus la voir, et de se changer les idées d'une quelconque façon. L'occasion arrive plutôt que prévu...
Mackenzie, surnommée Max, a le chic pour trouver des hommes peu fréquentables et instables, au grand désarroi de ses parents, qui la surprotègent trop et qui voudraient qu'elle soit parfaite sous tout rapport. Lorsqu'ils débarquent à l'improviste pour fêter Thanksgiving, elle doit vite trouver quelqu'un d'autre que son petit ami actuel, pour le présenter à ses parents et donner le change. Elle est dans un café, son véritable copain vient juste de partir, ses parents vont arriver d'une minute à l'autre... elle repère alors un jeune homme assis seul à une table, qui pourrait tout à fait convenir à ce que ses parents attendent du parfait gendre : Cade. Ce dernier accepte sans problème ce nouveau rôle, même s'il ne se rend pas encore compte dans quelle situation il s'est mis, émotionnellement parlant...
J'avais beaucoup aimé le premier tome, « Ce si joli trouble », mais je dois dire que celui-ci est encore meilleur ! Et il peut se lire indépendamment du premier, parce que même si Bliss fait des petites apparitions avec Garrick tout ce qu'il y a à savoir est dit dans ce second tome.
Alors que Cade était secondaire dan le premier tome, il est l'un des personnages principaux ici. La narration est alternée entre Cade et Max, un chapitre sur deux. On est en plein coeur de leurs émotions à chaque instant : Cade qui se débat avec lui-même pour tourner la page avec Bliss et Max qui a ses propres démons à surmonter.
Leur relation ambiguë est semée d'embuches à cause de leur vie respective et c'est ce qui les rend si touchant, si vivant. C'est un bonheur de les découvrir ; Cade plus en détails (je n'avais pas du tout cette image de lui dans le premier tome !) et Max que l'on rencontre pour la première fois. Des personnages que l'on découvre en profondeur du début à la fin, et le plus surprenant des deux reste Max...
Ces deux personnages m'ont beaucoup plu. On s'attache et s'identifie facilement à eux.
Cade que l'on découvre donc sous un jour nouveau, ne peut que faire craquer : gentil, protecteur, serviable, compréhensif, rassurant, respectueux... Peut-être un peu trop gentil parfois mais il correspond tout à fait aux besoin de Max et c'est ce qui rend cette romance si belle : tout s'emboîte parfaitement.
Max sort du lot pour moi, je me suis sentie très proche d'elle... Elle se sent obligée d'être ce qu'elle n'est pas pour ne pas décevoir ses parents, et qu'ils ne lui coupent pas les vivres également. Tatouages, piercings, teintures originales, travaillant dans un salon de tatouage la journée, dans un bar la nuit et chanteuse dans un groupe, elle n'a rien de la petite fille modèle et cache à peu près tout ça lorsqu'elle est en leur compagnie. Cette double vie lui coûte mais elle ne prend aucun risque pour pouvoir, un jour, vivre de sa passion. On en découvre tout au long sur elle et la fin est bouleversante...
Les personnages secondaires sont extras eux aussi. Spencer, l'ex parfait ; les parents de Max qui sont tellement dévastés par leur chagrin qu'ils ne se rendent pas compte de la pression qu'ils lui font subir...
Un beau mélange de personnages qui rendent cette histoire magnifique.
Une superbe romance à découvrir pour la beauté et la justesse des personnages, pour les situations émouvantes que l'on rencontre fréquemment. Pour la plume qui nous fait dévorer ce roman. Pour l'ensemble qui procure toutes sortes d'émotions, simplement.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1
missmolko1  
- Cade Winston, en buvant ce verre, tu t'engages solennellement à dégoter ce soir le numéro de téléphone d'une fille. Si tu échoues, que les dieux de l'ivrese t'infligent la plus faible tolérance à l'alcool qu'aucun homme n'aura jamais connue, une tolérance si faible que même un bébé anorexique pourrait te faire rouler sous la table.
J'ai éclaté de rire et pris mon verre.
- Ca éxiste pas, les bébés anorexiques.
- Qu'est-ce que tu en sais? Je suis sûr qu'ils détestent qu'on leur pincent le gras des fesses en se félicitant de leur mine rebondie. De quoi développer de sérieux troubles alimentaires, tu peux me croire.
J'ai vidé ma tequila, juste pour lui clouer le bec, puis j'ai admis:
- Un numéro de téléphone, c'est dans mes cordes.
Il a souris et rempli mon verre.
- Si tu m'annonces que la malédiction suivante est l'herpès, je te préviens, j'arrête tout de suite.
Il m'a tendu mon verre en riant.
- Détends-toi, Winston, ce genre d'ennui ne dépend que de toi et de ton haricot géant!
C'était malin. Maintenant, je ne pourrais plus jamais raconter l'histoire de Jack aux gosses dont je m'occupais sans chopeer un fou rire.
- J'espère que tu n'auras pas d'enfants avant longtemps, Milo.
- Qui te dit que je n'en ai pas déjà semé quelques-uns?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Blackbird
Blackbird  
- Il t'arrive de ne plus te supporter, Golden Boy ?
- Parfois, oui. Et toi ?
Son honnêteté me donnait envie de me confier, moi aussi.
Inspirer.
Expirer.
- Oui, tout le temps.
Nous avons continué de marcher en silence, et, bizarrement, c'était confortable. Je regardais les façades des immeubles, les trottoirs inégaux, les lumières dans les appartements... Je connaissais bien ce chemin, c'était pourtant la première fois que je faisais attention à ce qui m'entourait.
C'était surprenant.
- Tu crois que tout le monde est comme ça, ai-je repris, ou c'est nous qui avons un problème ?
Il n'a pas répondu tout de suite.
- Personne n'en parle, mais je crois que tout le monde est comme ça, même les gens heureux. C'est dur de vivre, et plus le temps passe, moins c'est facile. Alors on s'arrête, on ferme les yeux, on va faire un jogging, ou on prend une longue douche. Ca permet d'oublier qui on est, ce qu'on doit faire tous les jours.
Commenter  J’apprécie          60
Blackbird
Blackbird  
Elle me faisait penser aux nymphes qui peuplent les pièces de Shakespeare. Elle m'offrait aussi, libre et d'une beauté presque surnaturelle, le tableau le plus érotique que j'aie jamais vu. J'étais sûr de ne jamais l'oublier et je n'allais plus tenir très longtemps.
Ses mains sont revenues sur mon torse, ses ongles m'ont éraflé, et j'ai bondi vers elle. Elle a jeté la tête en arrière et, en même temps que son cri, mon univers s'est désintégré avec le sien.
Elle est retombée sur moi, le regard voilé. Je l'ai serré dans mes bras, et, tandis que les derniers frissons de plaisirs nous traversaient, je mes suis assis sans la lâcher.
Je ne sais pas combien de temps nous sommes restés enlacés, front contre front, les yeux dans les yeux. Quelques secondes, des heures ou des années, tout ce que je sais, c'est que je n'avais plus envie de bouger. Nos corps s'emboîtaient parfaitement comme deux morceaux de puzzles. Comme deux moitiés d'un tout enfin réuni.
Commenter  J’apprécie          50
ostenc
ostenc  
Je l’avais vue entrer avec son petit copain. Ils respiraient l’assurance et, malgré leur allure un peu trop ouvertement provocante, la désinvolture. Lui était tout en noir, yeux, cheveux, vêtements, tatouages. Tous les motifs que je pouvais voir – une collection de têtes de mort, de pistolets et de coups-de-poing américains – étaient morbides ou agressifs. Elle, en revanche, était lumineuse. Du rouge vif de ses cheveux à la teinte de son rouge à lèvres, en passant par la couleur des dessins sur sa peau. De petits oiseaux volaient le long de son cou, et ce qui ressemblait à la cime d’un arbre émergeait du décolleté en cœur de sa robe années 1950.
Commenter  J’apprécie          50
Luxnbooks
Luxnbooks  
Un sourire plein de fourberie s’étirait sur les lèvres de Max.
Et la gifle est partie d’un coup.
Elle ne m’a pas fait mal. Pas vraiment.
La sensation était d’ailleurs étrangement surréaliste. Comme si j’avais été projeté à travers un pare-brise. C’était la première fois qu’une fille me giflait. Et j’étais certainement le seul prétendant au monde, fictif ou pas, à être giflé par sa promise pour avoir plu à ses parents
Commenter  J’apprécie          70

Video de Cora Carmack (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cora Carmack
? tous les titres & liens dont tu as besoin sont ci-dessous ? ________________________
Livres mentionnés :
? Immaculée de Katlyn Detweiler : https://lc.cx/4hki ? La vérité sur Alice de Jennifer Mathieu : https://lc.cx/4hk5 ? La mer infinie (La 5e vague #2) de Rick Yancey : https://lc.cx/4h4k ? Curiosité de Anne Terral : https://lc.cx/4h4Z ? Leaving Amarillo (Neon Dreams #1) de Casey Quinn : https://lc.cx/4h44 ? Paranoïa de Melissa Bellevigne : https://lc.cx/4h4o ? Les chiens de Alan Stratton : https://lc.cx/4h4J ? The Scorpion Rules de Erin Bow : https://lc.cx/4h3x ? Alive de Scott Sigler : https://lc.cx/4h3f ? Forget Tomorrow de Pintip Dunn : https://lc.cx/4h3Y ? Les yeux du dragon de Stephen King : https://lc.cx/4h3g ? Rebel of the sands de Alwyn Hamilton : https://lc.cx/4h3M ? All broke down (Rusk University #2) de Cora Carmack : https://lc.cx/4h3W ? All played out (Rusk University #3) de Cora Carmack : https://lc.cx/4h3m ? Maybe Not (Maybe Someday #1.5) de Colleen Hoover : https://lc.cx/4h3s ? November 9 de Colleen Hoover : https://lc.cx/4h3X ? Confess de Colleen Hoover : https://lc.cx/4h3e ? The year of the rat de Clare Furniss : https://lc.cx/4h3B ? More happy than not de Adam Silvera : https://lc.cx/4h32 ? Dreamfire de Kit Alloway : https://lc.cx/4h36 ? I remember you de Cathleen Davitt Bell : https://lc.cx/4h3u ________________________
Personnes mentionnées :
? Noémie (Ilnyak1pas) : https://www.youtube.com/user/ilnyak1pas ? Marine (Tartinneauxpommes) : https://www.youtube.com/user/Tartinneauxpommes ? Françoise (Le monde de Francesca) : http://oiseausecret.canalblog.com/ ? Lucie (Luxnbooks) : https://luxnbooks.wordpress.com/ ? Mathieu (EnjoyBooks) : https://www.youtube.com/user/lacacahuete83140 ? Lucie (Lulailis) : https://www.youtube.com/user/lulailis ________________________
Le site : http://www.fairyneverland.com ________________________
Acheter vos livres sur TheBookDepository via l'affiliation FairyNeverland : https://lc.cx/4dPY ________________________
Où me trouver ?
RÉSEAUX SOCIAUX ? Facebook : https://lc.cx/4hk4 ? Goodreads : https://lc.cx/4hkU ? Twitter @Fairy_Juu ? Instagram @fairyju ? Snapchat @fairyju
PAGE "AUTEUR" ? Facebook : https://lc.cx/4hko ________________________
Me contacter : fairyneverland.leblog@gmail.com
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
943 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre