AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2013219105
Éditeur : Hachette Jeunesse (06/02/2002)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
quatrième de couverture : Samir, 10 ans, s'est cassé le genou à vélo. Il doit être opéré. Seulement voilà : il est palestinien et l'hopital qui l'accueille est en Israël. A priori, tout sépare Samir de ses compagnons de chambre.

Il y a tant d'incompréhension, d'hostilité, de haine même, de part et d'autre. Mais les enfants savent mieux que les adultes nous donner des leçons de tolérance et d'espoir.

Et c'est ce que vont faire Samir et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Sachenka
  23 août 2016
Samir est un jeune Palestinien qui s'est blessé au genou sérieusement, à un point tel que ses parents doivent l'amener dans un hôpital israélien pour qu'un spécialiste répare le mal. Mais bon, il faut attende ledit spécialiste, puis il y a la convalescence. Pendant tout ce temps, Samir n'est pas seul. Dans sa chambre d'hôpital, quatre autres enfants sont traités. Des enfants juifs. Avec son hébreu d'abord hésitant, Samir apprendra à les connaître un à un. Jonathan, fils d'astronome, qui rêve des étoiles. Tsahi, très agité, toujours en train de sauter partout mais dont le frère est soldats. Razia, muette, qui craint son père qui l'a maltraité. Ludmilla, le centre de l'attention, qui caresse toujours son lapin.
Cinq enfants. C'est tout. Il n'est pas question de Palestiniens ni d'Israéliens. D'ailleurs, l'auteure Daniella Carmi n'utilise jamais ces termes, n'aborde pas la situation géo-politique. Son bouquin, il sert à unir, pas à diviser. Ça aborde des thèmes comme l'ouverture sur les autres, l'entraide, l'amitié. Tout ce qui peut rapprocher les gens, peu importe leur origine, leur nationalité, leur religion. Mais ce n'est pas un livre rose-bonbon où le message devient indigeste tellement il est mieilleux et optimiste à l'extrême. Samir ne l'a pas eu facile, son frère est mort tué par un soldat israélien, ses parents sont retenus de l'autre côté du Mur. Et il se retrouve seul avec ses angoisses et son mal, dans un hôpital rempli de juifs !
Justement, puisque le garçon se trouve en compagnie de quatre autres enfants, et que pas un ne semble avoir une plus grande importance que les autres, je me demande pourquoi l'auteure intitulé son roman « Samir et Jonathan ». Ils apportent chacun quelque chose de différent au jeune Palestinien. Mais bon, ce n'est pas comme si c'était si crucial non plus. Au final, c'est un livre de littérature jeunesse très accessible, qui raconte sans juger et qui devrait toucher les enfants et les jeunes adolescents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
agnesrobert
  09 août 2016
Samir vit dans les territoires occupés. Mais, blessé, devant être opéré, le petit Palestinien se retrouve dans un hôpital israëlien. Au milieu d'enfants juifs, dont Jonathan, le fils d'un astronome. Et Tsahi, dont le frère est soldat.
Une très belle histoire sur la réconciliation, l'amitié.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SachenkaSachenka   12 août 2016
Les héros meurent. Les lâches restent en vie...
Commenter  J’apprécie          171
Video de Daniella Carmi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniella Carmi
Payot - Marque Page - Daniella Carmi - La famille Yassine et Lucy dans les cieux
autres livres classés : israëlVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1055 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre