AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782081421653
272 pages
Éditeur : Flammarion (17/10/2018)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Tandis qu'Homo sapiens a entrepris de détruire tout ce qui vit sur cette planète, la défense du vivant s'impose en ce début de XXIe siècle comme la priorité politique et philosophique absolue. Mais pour respecter le vivant, il faut d'abord le comprendre.
Comment classer les différentes formes de vie? Pourquoi la conscience existe-t-elle? Les plantes éprouvent-elles la souffrance? Et les poissons? Qui sont les viandales? Les bouchers sont-ils des assassins? P... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Imenra
  26 novembre 2019
Ce livre est une véritable bombe ! L'auteur dénonce clairement les conséquences des actions de l'humanité et nous expose l'impact qu'elles ont sur la nature dans son intégralité. J'ai beaucoup apprécié le style d'écriture de cet auteur, qui ne fait pas dans la demi-mesure pour dire ce qu'il pense.
Commenter  J’apprécie          40
vero12
  05 novembre 2019
Toujours très instructif de lire ce genre de littérature, ça remet un peu les pendules à l'heure.
Commenter  J’apprécie          10
mickaelig
  08 janvier 2020
Livre à mettre dans toutes les mains, je me suis tellement retrouvée dans tout ce livre.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
aleatoirealeatoire   12 novembre 2018
Humain, je crois que j’ai cessé de t’aimer. Tes qualités, si peu exploitées, ne suffisent plus à compenser tes tares rédhibitoires au premier rang desquelles je place la stupidité. Car tu es profondément idiot. L’avenir que tu te prépares en est la preuve.

C’est plus fort que toi : tu as toujours lapidé, égorgé, taillé en pièces, écartelé, mitraillé, fusillé, bombardé. Des centaines de millions d’hommes, de femmes et d’enfants sont morts prématurément en raison de leur appartenance à un clan, à une tribu, à un drapeau ou à une religion. Tu as par ailleurs toujours mis à mort pour te nourrir. Des milliards de milliards d’animaux non humains ont été zigouillés en quelques millénaires pour remplir nos panses. Et depuis deux siècles, c’est la Terre que tu assassines. Tu pilles, creuses, déracines, arraches, empoisonnes, assèches, asphyxies, sans penser un seul instant aux conséquences de tes actes.(…)

Tu protestes et évoques ce que tu as accompli en quelques millions d’années, et qu’aucune autre créature terrestre n’a été en mesure de réaliser. Il est vrai que tu peux être fier. Avec ta faible corpulence, ton absence de crocs, de fourrure, de carapace, de venin, puisque Epiméthée faillit, tu n’étais à l’origine qu’une pauvre bestiole à la merci des éléments et des nombreux animaux plus forts que toi. Tu étais donc voué à une disparition rapide. Et te voilà au sommet, souverain incontesté terrorisant la moindre parcelle de nature. Un improbable hold-up perpétré grâce aux malices de l’évolution qui t’a choisi comme récipiendaire de ses nouveautés les plus spectaculaires. Tu ris, et imagines que c’est toi qui as dompté le sort pour te hisser au rang d’espèce dominatrice. Comprends que tu n’y es pas pour grand-chose. La chance, c’est tout. Et qu’en as-tu fait ? Un peu de sublime qui ne compense pas le gâchis magistral.(...)

Sapiens Humain, est-ce ton genre qui est en cause ou ton espèce ? « Homo sapiens ». Connais-tu la signification de ton nom ? « Sapiens », dit le Gaffiot : « intelligent, sage, raisonnable, prudent ». Veux-tu que l’on reprenne chacun de ces termes ? Sage, raisonnable, prudent ? Allons, soyons sérieux. Tu es tout l’inverse.(...)

Après habilis (habile), ergaster (artisan), erectus (dressé), neanderthalensis (du nom d’une vallée). Sapiens, ton incapacité à réaliser la promesse de ton titre a signé ta fin. Bientôt tu ne seras plus, éradiqué par tes soins. Bravo, cas unique dans l’histoire du vivant. L’humanité disparaîtra-t-elle avec toi?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          406
ImenraImenra   26 novembre 2019
Dans l'histoire, la nature servit de prétexte pour exterminer ou réduire en esclavage des populations présentées comme naturellement inférieures, ou pour discriminer des femmes naturellement dédiées au ménage et aux tâches subalternes. Aujourd'hui, c'est encore au nom d'une prétendue nature que l'exploitation animale en général et la consommation de viande en particulier sont justifiées.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Aymeric Caron (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aymeric Caron
"Cette pandémie est une crise écologique majeure" A. Caron
Découvrez maintenant en librairie les "27 leçons pour le monde d'après", une proposition de réflexion menée par Aymeric Caron sur notre monde post-confinement.
Pour en savoir plus : https://www.albin-michel.fr/ouvrages/la-revanche-de-la-nature-9782226455116
autres livres classés : antispécismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
325 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre