AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266106719
253 pages
Pocket (15/04/2001)
3.31/5   13 notes
Résumé :

C'est vrai ! Le nouveau programme diététique d'Allen Carr permet de perdre ses kilos superflus sans se priver, tout au contraire : en vous régalant ! Vous pouvez : manger vos mets favoris, suivre votre instinct naturel, faire l'économie du remords et de la culpabilité, savourer le goût des produits frais, éviter les problèmes digestifs, apprendre à rééduquer votre goût, vous laisser guider par v... >Voir plus
Que lire après La méthode simple pour perdre du poidsVoir plus
Roy Grace, tome 1 : Comme une tombe par James

Roy Grace

Peter James

3.84★ (7402)

18 tomes

Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Mouais... le principe de fond de la méthode est assez pertinent et intéressant à mes yeux. En effet, l'instinctivorisme, le crudivorisme, le végétarisme et le régime dissocié (même si aucun de ces régimes n'est jamais véritablement cité ni prôné en tant que tel) devraient être remis à l'honneur de nos habitudes alimentaires quotidiennes pour plus d'hygiène, d'harmonie et d'éthique environnementale. Soit.

Néanmoins, la lecture de ce livre m'a véritablement été insupportable! Alors que l'auteur écrit plusieurs fois (en gras!) qu'il faut ouvrir son esprit, j'ai rarement lu autant de stéréotypes et de préjugés sur les comparaisons entre l'alimentation humaine et animale. Et si effectivement mes années de candis en médecine vétérinaire m'ont apporté un bagage scientifique suffisant pour ricaner de presque toutes ces assertions ridicules, même en tant que quidam j'aurais pu me rendre compte de l'énormité et des contradictions de certaines théories.

C'est donc franchement navrant qu'une personne plutôt déjà bien convaincue par les idées défendues dans le fond par se livre comme je suis, soit finalement rebutée à ce point par la forme. Et vas-y que je pérore sur la cigarette, sur la culpabilité humaine envers sa propre sophistication, sur ce que le lion, l'éléphant et l'écureuil mangent et ne mangent pas (mais seulement quand ça correspond à ma théorie), des sophismes à n'en plus finir. Bref, ce gars adore s'écouter parler, même pour ne rien dire.
Inutile de dire à quel point j'ai été déçue par ce best-seller international, donc.
Commenter  J’apprécie          30
Le sujet : comment perdre du poids sans se priver, sur aucun plan, ni en quantité, ni en choix des aliments.



Mon avis : ayant arrêté de fumer il y a 15 ans avec l'aide de l'excellent La méthode simple pour en finir avec la cigarette, ayant actuellement dans les 20-25 kg à perdre, et étant toujours très intéressée par les livres de nutrition, je me suis dit pourquoi pas celui-là. Alors... Déjà Allen Carr n'est pas un scientifique, il le précise au début, mais vu les énormités, approximations et autres pures conneries qu'il nous débite ensuite, on l'aurait deviné facilement ! lol ! Pour autant, il revient à quelques principes très simples, autour du crudivorisme (manger cru), de l'instinctivorisme (manger en suivant son instinct), du végétarisme (ou presque), des régimes dissociés, qui sont extrêmement intéressants, et que, pour la majorité, je partage. Certaines choses que j'ai rarement lu dans les livres sur l'alimentation, et qui font du bien car ce sont parfois des principes auxquels je tiens beaucoup. J'ai apprécié de retrouver cette rigolote manie très anglosaxonne de se vanter à tout va, de promettre monts et merveilles, d'étaler sa confiance en soi et en ses trouvailles ; je ne lirais pas que ça, mais pour peu qu'on soit bon public, de temps en temps ça peut rebooster un peu quand on est démotivé.

La difficulté, pour moi, avec ce livre, qui énonce, je le répète, des principes très sains, de bon sens, qui me semblent indispensables, et dont le rappel est une excellente chose, bref, disais-je, la difficulté, est double : d'une part, il appuie ses démonstrations, comme je le disais plus haut, sur des exemples un peu tirés par les cheveux, scientifiquement boîteux, parfois déformés, souvent idéalisés, et au final un peu faux, du coup, donc ça n'étaie pas le principe, qui pourtant est juste. Ma deuxième difficulté, c'est que l'auteur prend un peu ses goûts pour des vérités humaines générales. Ca commençait mal avec son exemple des huîtres, dont il dit pis que pendre (qu'elles ont juste un goût d'eau salée, etc.), alors que pour ma part j'adore les huîtres, surtout les charnues d'été, laiteuses à souhait, au goût et à la texture inimitables. Mauvaise pioche avec ça pour moi côté exemple, et c'est loin d'être le dernier du même tonneau, même s'il arrive aussi que je tombe d'accord (sur les fruits en particulier).

En bref : un livre intéressant si le sujet de la nutrition vous intéresse, également si vous avez envie de revenir à des principes sains d'alimentation (sans avoir de soucis d'alimentation émotionnelle), aussi si vous avez envie de moins vous prendre la tête et de déculpabiliser, mais en aucun cas un manuel de "régime" ni une méthode de perte de poids à proprement parlé.
Lien : http://ploufsurterre.canalbl..
Commenter  J’apprécie          30
J'ai entendu mentionner le nom d'Allen Carr à l'occasion d'un sevrage de tabac d'une personne ayant fumé pendant plus de 30-40 années. La personne avait tout essayé, tout ce qui est raisonnablement proposé. Chaque fois ce fut un échec cuisant. Puis, un jour, sans y croire, elle entend parler de la méthode Allen Carr et avec 3 collègues, prend RdV pour 1/2 journée d'entretiens, entrecoupés de pauses. Les gens sont prévenus qu'une rechute peut survenir, dans quel cas il faudrait 1 ou 2 séances supplémentaires. La base de l'entretien est la parole, il n'y a aucun élément surajouté d'aucune sorte.

Au terme d'une seule séance, la personne que je connais , ainsi qu'une collègue féminine, ont arrêté. Deux autres personnes ont récidivé et ont nécessité une seule séance supplémentaire pour définitivement s'en sevrer. Quatre années sont passées depuis.

Ceci remonte à l'année précédant la pandémie. Ma connaissance a affronté le long isolement sans fléchir alors que, étant professeur académique, elle devait donner des cours par vidéo conférence et rester sur le PC presque toute la journée avec des maux de tête très forts et donc pas mal de stress.

Je me suis renseignée et, bien sûr, le taux de réussite n'est pas de 100%, mais il est élevé.

Les faits sont là et ils ont été sans risque pour l'impétrant, et la séance n'a pas été pas excessivement chère non plus; Allen Carr est devenu milliardaire avec 7 millions de livres vendus de par le monde, dont 1 million en France.

Comble du paradoxe, Monsieur Carr avait arrêté de fumer la cigarette, il y a 23 ans, mais il est décédé quand même à la suite d'un cancer pulmonaire. Probablement qu'il a gagné plusieurs années de survie, même si d'autre part il a continué un tabagisme passif dans ses cliniques d'entrainement.

On m'a offert deux livres d'Allen Carr, celui-ci , ainsi que celui sur le sucre dont je commence la lecture.

En ce qui concerne le livre sur la perte de poids, l'incitation fonctionne aussi par la parole lue; mais je n'ai pas pu adhérer au discours qui m'a semblé par moments hors sujet (ses digressions sur la religion par exemple) et par moments trop primaire avec ce mantra nous incitant à sa « méthode simple ». Oui, cela paraît simple mais ce ne l'est pas du tout lorsqu'il préconise de faire un petit déjeuner exclusivement à base de fruits, à volonté, et de laisser passer deux heures avant de prendre le petit déjeuner.

Par ailleurs : il préconise pas de viande, ni de poisson, pas de lait, ni de produits lactés, pas d'alcool, pas de chocolat, pas de sucre raffiné, pas de patates (amidon) Qu'est ce qui reste ? Fruits et légumes, eau à volonté.

Il y a des choses sensées comme d'écouter son corps : la sensation de faim, de satiété, de rejet d'un aliment, etc. Bouger un maximum en fonction des possibilités.

Il avait perdu dans son temps 10 kilos grâce à son régime et il s'est senti infiniment mieux. Mais ce régime paraît difficilement applicable à un français, ni à tous les âges confondus.

Je ne suis pas convaincue et le discours m'a paru trop restrictif, disons que la méthode m'incommode plus qu'autre chose.
Lien : https://pasiondelalectura.wo..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Mais peut-être pensez-vous que ce que j'avance est impossible et êtes vous tenté de flanquer ce livre à la poubelle? Avant cela, je vous rappelle à quoi je me suis engagé. C'est un sacré paquet-cadeau :

Vous pouvez manger autant de vos aliments favoris que vous voulez, aussi souvent que vous voulez, et peser exactement le poids que vous voulez, sans faire de régime ou d'exercice particulier, et sans discipline ou volonté particulières.
Commenter  J’apprécie          30

Dans la catégorie : DiététiqueVoir plus
>Sciences médicales, médecine>Hygiène>Diététique (129)
autres livres classés : vie pratiqueVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (38) Voir plus



Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
268 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre

{* *}