AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782902324064
Éditeur : Cosmopolis (08/10/2020)
4.53/5   117 notes
Résumé :
Trois associés, un cadavre, un butin, une embrouille.
Un coup de maître.

Visalia, Californie centrale.

William, l'homme d'affaires, rêve de créer un nouveau pôle d’excellence dans la région qui l'a vu naître, loin de la Silicon Valley et de la Baie de San Francisco. Lorsque sa société Educorp fait faillite, étourdi par le désir de revanche, il accepte l'aide d'un fonds privé sans en avertir ses associés.

Quand Car... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (85) Voir plus Ajouter une critique
4,53

sur 117 notes
5
67 avis
4
13 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis

lyoko
  17 novembre 2020
Ce roman est un véritable page turner, à peine commencé il est déjà fini tellement l'intrigue est prenante et palpitante ( pas besoin de préciser que j'ai dévoré ce nouveau roman).
Les personnages sont très travaillés, et les caractères de chacun fortement mis en avant.
L'écriture de Cyril Carrere est très descriptive, avec un côté cinématographique assez dominant.
J'aime beaucoup cette façon d'écrire car on est directement immergé dans l'histoire.
Si j'avais trouvé des longueurs dans son précédent livre,ici ce n'est plus le cas. Je dirais même au contraire, j'en redemande volontiers.
Un scénario qui se tient terriblement bien, sans temps mort et qui va a un rythme soutenu.
J'ai également trouvé que l'écriture de l'auteur avait gagné en qualité.
Donc j'ai hâte de pouvoir le lire à nouveau.
Et puis c'est sans oublier que Cyril Carrere publie chez Cosmopolis , qui est pour moi, gage de qualité en ce qui concerne les thrillers.
Commenter  J’apprécie          804
musemania
  05 janvier 2021
Cyril Carrere est un auteur que je suis depuis son tout premier livre, « le glas de l'innocence » qu'il avait eu la gentillesse de me soumettre à la lecture. Je l'ai ensuite accompagné avec « Grand froid ». Tous deux m'avaient déjà, à l'époque, beaucoup séduite par le fait qu'ils étaient bien ficelés et le talent de l'auteur à conter des histoires.
De ces lectures était née d'abord une amitié virtuelle avant des rencontres dans la réalité, à Paris (au Salon du Livre) ainsi qu'en Belgique. Découvrir un livre d'un ami est toujours un travail périlleux. Si le bouquin nous plaît alors aucun souci mais il peut se passer tout l'inverse. Pourtant, par un souci d'objectivité, en tant que blogueur littéraire, on se doit d'être honnête avec ses lecteurs mais surtout avec soi-même.
Malgré cette remarque, je dois avouer que ce n'est pas mon cas et je me dois d'être objective. Encore une fois, par son dernier thriller paru chez Cosmopolis, il a su m'étonner positivement par sa plume à la fois travaillée et bien maîtrisée dans les codes du genre. « le quatrième rassemblement » est l'ultime livre que j'ai parcouru et dévoré dès que l'occasion s'en présentait lors des derniers jours de 2020. Je ne pouvais pas rêver mieux pour clore une année littéraire riche en belles découvertes avec de nombreuses surprises et coups de coeur.
Un thriller se déroulant dans le milieu des affaires est un pari risqué car l'histoire pourrait ne pas trouver son public. Pourtant, pour ceux qui auraient quelques appréhensions à ce sujet, je peux vous ôter tout doute quant à votre appréciation certaine de ce récit. Tous les éléments qui constituent un bon thriller sont présents : il y a du suspens, des retournements de situation, de la manipulation du lecteur par l'auteur, plein d'émotions,…
Un autre point fort de ce titre est le dernier tiers du livre qui se déroule sur les chapeaux de roue, où on est littéralement scotché au fil des pages et où on ne voudrait que pouvoir en dévorer encore plus afin de découvrir le fin mot de l'histoire. La tension y monte crescendo pour se terminer par un final d'apothéose.
Un seul petit bémol qui ne m'en a pas moins donné l'envie de mettre ce livre dans mes coups de coeur de l'année : une armada de personnages différents. Comme vous avez déjà pu le lire dans l'une ou l'autre de mes chroniques, une fois qu'il y a beaucoup de protagonistes, j'ai toujours peur de m'y perdre et de ne pas bien replacer les personnages dans leur rôle respectif. J'ai eu un peu ce ressenti au début de l'histoire mais au fil des chapitres, cette appréhension a tout simplement disparu et j'ai vraiment a-d-o-r-é!
Je remercie les éditions Cosmopolis et surtout l'auteur, Cyril Carrere pour l'envoi du livre.
Lecture commune avec ma copine belge d'Instagram : Djustinee (allez faire un tour sur son profil, vous y découvrirez plein d'idées de lectures car comme moi, elle mélange les genres littéraires et il y en a vraiment pour tous les goûts).
Lien : https://www.musemaniasbooks...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
stokely
  16 avril 2021
Au début de lecture j'ai aimé le style de l'auteur, j'ai aimé les premières actions qui se passent, les premiers personnages qui apparaissent et leur mission.
Mais très rapidement à mes yeux le récit devient brouillon, multipliant les personnages et les rebondissements, on se croirait dans un film d'action à gros budget avec beaucoup d'effets visuels mais au final sans aucune psychologie des personnages.
C'est le type de lecture ou il est question en partie d'espionnage et c'est un sujet qui ne m'intéresse pas du tout, c'est pour cette raison que je suis restée entre autre complétement hermétique à ce récit.
Je suis d'ailleurs étonnée en notant mon avis du nombre d'avis positifs sur cet ouvrage, celui-ci n'était pas fait pour moi.
Pour moi l'auteur a également voulu mettre trop de thématiques dans son bouquin et cela a eu pour effet de me perdre complétement.

Commenter  J’apprécie          220
RomansNoirsEtPlus
  15 mai 2021
Ce livre est resté trop longtemps dans ma PAL et il ne le méritait sans doute pas .
On y retrouve l'écriture très cinématographique qui fait par moment plus penser à un scénario de film qu'à un véritable roman . C'en est pourtant bien un !
Cyril nous embarque dans ce bout de Californie , le comté de Tulare , non loin du Séquoia National Park et dont Visalia est la ville principale.
On y découvre un personnage aux dents longues , William Sullivan , cofondateur avec Glenn et Alec , d'Educorp , une start-up dans le domaine des logiciels éducatifs . Une entreprise prometteuse qui a du malheureusement baisser pavillon pour d'obscures raisons qui va transformer certains de ses anciens associés en ennemis farouches , qui , malgré leurs antagonismes respectifs , ont pris l'habitude de rencontres amicales qu'ils appellent « rassemblements».
William n'a pas perdu de temps pour rebondir , s'étant allié au maire de Visalia , Gaston Ramirez , qui a de grandes ambitions pour sa municipalité . le maire a également débauché l'éminent avocat fiscaliste Carl Forsberg , dont la femme est la fille du maire . Un trio de choc , sans doute contre nature ( vous le découvrirez dans le roman ), mais une alliance de circonstance afin que Ramirez puisse être réélu haut la main dans ces élections qui se profilent à l'horizon .
Mais le calme relatif de la ville va être perturbé par la découverte de deux cadavres .
Deux morts suspectes qui vont mettre en ébullition la police locale chapeautée par Dave Little assisté de ses deux lieutenants gérants les investigations : Phil Owens et Dimitris . Deux événements précurseurs de nouveaux drames encore plus effroyables .

Découvert avec « Grand Froid » on retrouve avec un certain plaisir le style « sans filtre » et d'une efficacité rare de l'auteur . du rythme . du rythme et du rythme sans aucun faux pas . de l'action et encore de l'action . Des meurtres sordides et des assassins sans aucun remord . On est bien dans un thriller .
Dès le départ on connait « le(s) méchant(s) » mais comme dans son précédent roman , l'auteur prend un malin plaisir à nous démontrer que l'intrigue n'est pas cloisonné entre bons et méchants , tout n'est pas blanc ou noir , mais se situe dans un entre-deux  maintenu suffisamment flou pour que le suspens reste intégral jusqu'au terme du récit . L'auteur aime les personnages et les personnages lui rendent bien ; il tisse entre eux des fils invisibles qui se dévoilent page après page .
Seul petit bémol pour moi ( Cyril ne m'en voudra pas de le relever ) : trop de circonvolutions dans le scénario rendent parfois complexe voire délicate le suivi de la lecture du roman et nuise sans doute à la fluidité .Un point que l'auteur ne manquera pas de corriger pour son prochain ouvrage .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Kazcook
  13 octobre 2020
Après avoir adoré Grand Froid puis le Glas de l'innocence, je vous laisse imaginer mon impatience à retrouver la magnifique plume de Cyril dans une nouvelle intrigue machiavélique.
Aussitôt arrivé, aussitôt commencé, il me fallait dévorer ce petit bijou sans tarder !
Loin de vous parler de l'histoire -- je ne saurais pas trouver les bons mots pour lui rendre grâce et je préfère vous laisser le plaisir de l'entière découverte --, je vais plutôt m'efforcer de vous dire pourquoi ce roman est LE roman qu'il faut absolument lire cet hiver.
On se délecte de l'écriture divine de l'auteur, aussi ciselée que tranchante, de son style admirable, incomparable et très marqué, et de sa documentation colossale. Il peut alors nous monter un scénario digne des plus grandes productions hollywoodiennes. Il nous en balance plein la vue, et mon Dieu que c'est réussi ! On se demanderait presque si les frères Coen n'auraient pas participé comme consultants à cette création sublime tant l'auteur semble maîtriser, avec justesse et précision, les motifs cinématographiques des deux cinéastes de talent. Réalisme époustouflant, immersion totale, tout est là, même cette petite touche d'ironie délicieuse...
J'ai été subjuguée par la construction originale prodigieusement efficace. L'audace ne lui manque pas et il nous sert une intrigue certes linéaire, brève... mais pas que ! Il se joue de nous et on tombe dans une spirale infernale pour revivre les événements, en changeant de focus, pour se nourrir des différents points de vue et assembler l'inimaginable. Les chapitres courts s'enchaînent, offrant un rythme effréné, digne d'un page-turner on ne peut plus prenant. Les messages troublants, menaçants, signés de la main d'une mystérieuse Emily entrecoupent l'intrigue pour attiser notre curiosité... Serait-elle le marionnettiste qui tire les ficelles de tous ces pantins ?
Il maîtrise les arcs narratifs à merveille, il nous balade, il nous malmène et si parfois on ne sait plus où donner de la tête, force est de constater qu'il nous mène pour le bout du nez pour faire exploser la bombe toujours pile au bon moment. J'ai avancé dans la lecture avec une boule dans la gorge tant les descriptions se veulent réalistes et les émotions transperçantes... Une main de fer dans un gant de velours : je crois que jamais je n'avais autant apprécié le jeu du retournement de situations.
Il met en scène des personnages singuliers, hyper intéressants, aux personnalités travaillées, et à la psychologie bourrée de finesse pour nous offrir un récit hautement intelligent, une intrigue à tiroirs des plus haletante ! le suspense se veut implacable et le puzzle qui s'imbrique sous nos yeux se montre éblouissant. Rien n'est laissé au hasard, et c'est, à mon sens, le plus gros point fort de ce livre.
Certains scènes choc m'ont clouée à mon canapé, j'ai relu certains passages plusieurs fois tant c'est beau et bon. L'action claque ! Les descriptions macabres se veulent parfaites, magnifiques de noirceur sans aucune violence gratuite ou exagérée. L'influence chattamiste n'est pas en reste ! Je ne dirai que ça...
C'est malin, c'est fabuleusement bien écrit, tout est réuni pour un obscur moment, précieux et inoubliable. Il nous sert sur un plateau ce que l'Homme peut contenir de plus vil, il nous ouvre les portes de la noirceur humaine sans aucune pudeur et avec une finesse imparable. Pouvoir, argent, carrière, rivalités, représailles... les thèmes choisis sont exploités de manière brillante pour une terrible descente aux enfers. Ce film qui va se dérouler sous vos yeux vous marquera à jamais... Prenez garde car les faux-semblants sont là, et les apparences n'ont, elles, jamais été aussi trompeuses... Vos nerfs seront mis à rude épreuve, pour votre plus grand plaisir de lecteur exigeant. Et qui sait ? Peut-être aurons-nous la chance de voir cette histoire diabolique sur le petit écran prochainement ? En tout cas, la plume visuelle et le scénario sublimé par les côtés perfectionnistes de Cyril s'y prêteraient carrément ! Je rêve déjà d'une adaptation en série...
Cyril Carrère signe ici un thriller hors norme véritablement majestueux, c'est incontestablement un des plus grands romans de 2020. Amateur du genre, vous allez être complètement sous le charme, il me tarde déjà de me régaler du prochain. Je suis bluffée par tant de maîtrise et par la qualité remarquable de ce récit, on peut désormais compter sur la plume acérée et sur l'imaginaire fécond de ce maître du thriller français !
Je lui décerne le lama d'or 2020 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LalitoteLalitote   10 octobre 2020
Sa femme était du genre bouquineuse, grande consommatrice de thrillers. Elle devait surement être dans le final d’un énième polar islandais ou finlandais avec un thé bien chaud, en pensant à la chronique qu’elle devait rédiger le plus tôt possible, selon les délais saugrenus qu’elle s’était infligés à elle-même. Impossible de décrocher avant la dernière page, disait-elle souvent. Il ne comprenait pas cette passion dévorante et encore moins cette lubie de partager ses ressentis avec de parfaits inconnus, au travers des réseaux sociaux. Face book, Twitter, Instagram. Et même un blog à son nom. A quoi ça rimait, sérieusement ?
Elle ferait mieux de s’occuper des gosses. Ca, c’était du temps bien passé. C’était bien à ça qu’elle servait, non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LalitoteLalitote   10 octobre 2020
Cette divine surprise, fruit probable d’une de leurs nombreuses nuits de « réconciliations », reléguait au second plan tous les maux récurrents du couple. Après une fin d’année 2019branchée sur courant alternatif, ils avançaient de nouveau dans la même direction, plus unis que jamais.
Commenter  J’apprécie          10
BlackIsTheNewLiteratureBlackIsTheNewLiterature   13 octobre 2020
Le silence se substitua à l’éclat de sa voix, vite troublé par le claquement d’intensité croissante des gouttes de pluie qui mitraillaient le pare-brise et la carrosserie de la Ford.
Commenter  J’apprécie          20
BlackIsTheNewLiteratureBlackIsTheNewLiterature   13 octobre 2020
Je vais te dire une chose : l’argent sale a une odeur. Une odeur qui contamine les gens. Qui salit leur âme. Qui les rend dingues.
Commenter  J’apprécie          20
BlackIsTheNewLiteratureBlackIsTheNewLiterature   13 octobre 2020
Plus haut on s’élève et plus dure est la chute.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Cyril Carrere (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cyril Carrere
Trois associés, un cadavre, un butin, une embrouille : un coup de maître.
William, l'homme d'affaires, rêve de créer un nouveau pôle d'excellence dans la région qui l'a vu naître, loin de la Silicon Valley et de la Baie de San Francisco. Lorsque sa société Educorp fait faillite, étourdi par le désir de revanche, il accepte l'aide d'un fonds privé sans en avertir ses associés. Quand Carl, l'avocat fiscaliste, met son nez dans les affaires d'Educorp, ce qu'il découvre va l'aspirer au coeur d'un engrenage incontrôlable.
Philip s'active pour offrir une fin de vie décente à sa mère. Pour y parvenir, le lieutenant de police est prêt à tout.
Le destin de ces trois hommes va se télescoper quand William doit revoir ses associés, une semaine plus tard, à l'occasion du Rassemblement, rituel instauré depuis la fin de leur aventure commune. Parfaite symétrie des situations et des hommes : dans ce dédale de faux-semblants, de violences feutrées et de trahisons, le face-à-face s'annonce comme la plus dangereuse réunion à laquelle ils aient jamais participé.
Après Grand Froid, plébiscité par les lecteurs, Cyril Carrère tisse avec le Quatrième Rassemblement une toile dangereuse très cinématographique qui va incontestablement marquer le lecteur. Thriller efficace et racé, le Quatrième Rassemblement dépasse les frontières du genre et se clôture sur une séquence finale magistrale.
Cyril Carrère partage sa vie entre la France et le Japon depuis 2018. Pharmacologue, ce surdoué des fausses pistes a longtemps travaillé dans l'industrie pharmaceutique, avant de devenir chef de projet d'ingénierie d'application.
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2144 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..