AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266285297
Éditeur : Pocket (04/10/2018)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 108 notes)
Résumé :
Valérie, divorcée, mère de deux adolescents, est journaliste et écrivain. Tout lui réussit, en apparence. Car, en réalité, Valérie n’est pas heureuse. Elle pressent que sa vie repose sur des mensonges et que des démons l’empêchent, voire lui interdisent d’accéder au bonheur. C’est sûrement pour cette raison qu’elle accepte que son nouveau compagnon, après lui avoir présenté un visage irréprochable, se transforme en un individu maltraitant et pervers sans qu’elle le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
Jmlyr
  21 octobre 2017
Moi qui suis libre comme l'air, quand tant de femmes souffrent en silence, prisonnières entre quatre murs, je souffre avec elles.
La plume de Marina CARRÈRE D'ENCAUSSE a mis en lumière les dures conditions d'incarcération des femmes ; double peine. Emprisonnées et femmes, car l'auteure va bien le souligner dans son roman : la réalité est telle que le respect de la dignité n'est pas assuré quand elles n'ont même pas de quoi garnir leur intimité tous les mois lorsque leur corps saigne, comme saigne leur âme.
Dans tout le livre, il sera question de dignité. De respect. D'empathie. De tolérance. De la condition de la Femme des deux côtés du mur de la prison.
Une journaliste romancière est conviée à rencontrer un groupe de femmes incarcérées au long cours, pour une séance de dédicaces. (Les livres, toujours là pour aider). Jusque-là, point de fiction, c'est du vécu : Marina CARRÈRE D'ENCAUSSE a eu l'occasion de vivre cette expérience, après la parution de son premier roman « Une femme blessée » et en a été profondément marquée. Elle a reçu des lettres par la suite, de ces femmes. Mais tout le reste n'est que du roman, bien qu'à la lecture on soit dans le doute !
Une relation va se nouer entre elles, Valérie Molain, et une détenue, Nathalie. D'abord par correspondance, puis dans un parloir, de semaine en semaine.
Qui va aider l'autre en réalité ? Quel est le pouvoir des secrets de famille ? Jusqu'où une femme peut-elle être le jouet d'un manipulateur pervers ? Pourquoi accepter d'être malmenée, harcelée, maltraitée ? Inconsciemment, sent-elle qu'elle le mérite, qu'elle doit être punie ? Mais de quoi ?
Doit-elle consulter ? L'EMDR*, technique de thérapie développée par des psychiatres initialement pour les traumatisés de guerre, peut-elle l'aider ? L'esprit peut fabriquer de faux souvenirs, mais le corps, lui, ne ment pas. Jamais.
Et le sentiment trouble qui peut se développer à l'insu de deux femmes, est-il blâmable ? Comment inculquer la tolérance à ses enfants ? Comment justifier une amitié avec une femme qui a commis l'irréparable ? Et si c'était de l'amour, de l'homosexualité, faudrait-il les condamner pour autant ? Qui juge qui au final ?
La prison est parfois aussi celle dont les murs sont bâtis avec les pierres de notre esprit. La liberté n'est rien quand l'âme est captive d'un lourd secret.
Cette histoire est magnifique. Il m'a été impossible de retenir mes larmes à la fin, les derniers paragraphes sont d'une puissance indicible, je n'ai pas de mots pour décrire ce que j'ai ressenti. Être une femme et une mère a probablement contribué à ce ressenti, mais l'écriture m'a emportée littéralement !!!
C'est groggy, K.O., H.S. que je suis allée l'écouter parler ensuite, avant sa séance de dédicaces, juste après cette lecture bouleversante. J'avais encore les yeux bouffis ! Et je lui ai dit que d'habitude, sur les plateaux TV avec Michel Cymes, elle me faisait beaucoup rire, mais que là elle m'avait sacrément fait pleurer !
Un roman qui fait réfléchir sur bien des sujets, bien d'actualité aussi quand les femmes subissent tant d'assauts non punis. Certaines se feraient-elles justice elles-mêmes ?
Je ne connais pas le milieu carcéral, mais pour avoir lu des témoignages, dont ce titre : « Femmes-hors-la-loi-Le-banditisme-au-féminin », de Maria POBLETE et Frédéric PLOQUIN, deux journalistes, je sais combien les femmes peuvent aussi être dures, à l'instar de certains hommes, et combien leur vie est difficile en prison, où la violence règne aussi.
Elles écrivent beaucoup, du fond de leurs cellules, noircissent bien des feuilles de papier, et là aussi, je me demande s'il ne faut pas créer le métier de biographe carcéral, comme celui de biographe hospitalier qui est en train d'émerger. Les aider à laisser une trace, pour leurs enfants (elles en ont aussi), leurs familles, leurs amis.
*EMDR : Eye-Movement Desensitization and Reprocessing, ou Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires.
Pour aller plus loin, cliquer sur le lien ci-dessous.

Lien : http://www.emdr-france.org
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9412
Ladybirdy
  14 janvier 2019
Valérie et Nathalie se ressemblent, nouées et enfermées chacune à leur manière dans les couloirs d'une vie sous les barreaux. La première, Valérie est romancière et se rend au pénitencier des femmes afin de parler de son dernier roman. Valérie c'est aussi une femme fragile, angoissée qui semble avoir construit sa vie sur un mensonge, percutée par des secrets, prisonnière d'une vie qu'elle ne parvient pas à s'autoriser.
Nathalie quant à elle est incarcérée à la prison pour femmes pour plusieurs longues années. Quand elle entend Valérie parler de son roman, elle fond en larme et fuit la salle. Quelque temps plus tard, elle écrira une lettre à la romancière. Ce sera le début d'une relation forte et intense entre les deux femmes.
Une femme enfermée dans la vie, une femme enfermée dans sa tête. Les barreaux n'ont pas toujours la couleur de la rouille et du fer, ils savent s'élever dans l'ombre des victimes. Victimes, elles le sont toutes les deux. Un traumatisme peut faire chavirer toute une vie.
Il y a un prix à payer pour récupérer la liberté : vingt-cinq années pour l'une, un lâcher prise pour l'autre.
Un roman qui sonne juste et véhicule plusieurs messages où l'on viendrait presque à entendre la vérité s'époumoner après avoir hurlé de douleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          953
1967fleurs
  17 février 2018
Une femme entre deux mondes est le dernier opus de Marina Carrère d'Encausse. C'est ma première rencontre avec cet auteur.
Valérie, journaliste et romancière, est mère de deux adolescents, Caroline et Thomas. Divorcée d'une première union, elle rencontre Olivier, écrivain, lors d'une séance de dédicace.
Elle tombe sous son charme, mais cette relation ne va pas perdurer.
Alors, avec son éditeur, elle se rend dans une prison pour femmes afin de présenter son dernier livre.
Une détenue se distingue parmi le groupe. Cela n'échappe pas à la surveillante. Alors, malgré ses mises en garde, elle va entamer une relation épistolaire avec Valérie.
Quelque chose se noue à l'insu des deux femmes…Après avoir obtenu des parloirs deux fois par semaine, Valérie éprouve un profond malaise, qu'elle n'arrive pas à verbaliser. Elle est libre mais captive de son passé.
Il s'agit de la mémoire traumatique. Elle consulte alors son psychiatre qui lui propose des séances d'hypnose éveillée (EMDR) qui au fil des séances prend mots. Valérie s'allège alors d'un lourd secret de famille. Les visites au parloir s'intensifient. Que s'est-il passé pour que Nathalie reste floue sur les circonstances de son incarcération.
Que cache-t-elle ? Pourquoi reste-t-elle silencieuse sur son enfermement, exceptée qu'elle purge une lourde et longue peine.
Une femme entre deux mondes est une magnifique histoire sur la quête identitaire, sur les secrets de famille, les pervers narcissiques, l'amitié entre deux femmes.
Un roman vibrant aux multiples rebondissements sur les conditions de la femme tantôt libre, tantôt emmurée.
Que nous réserve ce roman qui a un parfum de vécu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          666
Annette55
  21 janvier 2018
Voici un roman sensible, vibrant qui conte une relation entre deux femmes que tout séparait à priori et pourtant elles vont nouer une relation forte à travers leur souffrance mutuelle, une rencontre qui changera le cours de leur vie.
Valérie, journaliste et écrivain, mére de deux enfants adolescents, divorcée, présente son dernier livre au sein d'une prison de femmes .
Elle rencontre Nathalie, condamnée à une longue peine, leur relation va s'approfondir au fil des "parloirs ".......
À l'aide de l'écriture simple , bienveillante et douce de l'auteur nous plongeons dans le monde clos, froid, inhumain de l'incarcération , l'arrêt brutal des parloirs,la lourdeur des procédures, le non respect de la dignité de ces femmes à qui on ne fournit pas de quoi garnir leur intimité chaque mois, le dénuement, l'enfermement, l'isolement , la dureté........
Une très belle histoire empreinte d'émotions intenses, pétrie de surprises et de secrets enfouis, de douleurs incommensurables.
Lorsque Valérie pénétre dans cette prison, elle ne mesure pas jusqu'à quel point sa vie va évoluer et qui va "vraiment" aider l'autre ? C'est elle qui désire aider Nathalie à rompre son isolement ?
Et pourtant ?
Pourquoi at-elle le sentiment de ne pas savoir aimer, d'être en danger permanent d'effondrement , de mériter ces souffrances , de vivre sur un mensonge ?
Pourquoi manque t- elle autant de confiance en elle ?
Et pourquoi accepte t- elle d'être rabaissée et humiliée par son ami ? La liberté et l'amour ont t-ils le droit d'exister ? L'attirance nait - elle à travers le secret de souffrances enfouies, refoulées? Ignorées ?
Un magnifique portrait de ce duo de femmes à l'écoute mutuelle, qui se livrent avec force , fin, généreux, que l'on n'est pas prêt d'oublier grâce à l'écriture élégante, parfaitement travaillée qui nous parle avec humilité et retenue , bienveillance , de ce milieu carcéral que l'on ne connaît pas !
Il ouvre quantité de pistes de réflexion, à nous qui sommes "Libres !"
Un bel ouvrage addictif que l'on ne lâche pas, à la fin forte , qui fait malgré tout espérer en une renaissance !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          645
jeunejane
  20 octobre 2017
Valérie est journaliste dans un magazine féminin et elle écrit des romans.
Elle a deux grands enfants avec qui elle a des relations harmonieuses.
Après de longues années d'un couple heureux, son mari l'a quittée pour vivre avec une autre femme. C'est très pénible pour elle.
Lors d'une séance de dédicace, elle rencontre un autre écrivain, Olivier avec qui elle entame tout de suite une relation intime. Il est charmant jusqu'au jour où il lui montre un visage effrayant au retour d'un séjour à Venise et ce n'est qu'un début.
Valérie se rend dans une prison, un quartier où elle rencontre des femmes incarcérées.
Elle approfondira ses entrevues avec l'une d'elles, ancienne psychanalyste. Celle-ci lui ouvrira les portes vers des facettes de sa personnalité qu'elle ignorait jusqu'à ce moment .
Elle découvrira un très lourd secret lié à son enfance et caché avec une extrême générosité par sa mère et ce, afin de la protéger.
C'est un roman très bien construit, avec des passages extrêmement poignants, une écriture et un style très précis et clairs.
Comme dans "Une femme blessée", le précédent roman de Marina Carrère d'Encausse, j'ai apprécié que les faits se terminent par une note raisonnablement optimiste malgré le côté dramatique de la situation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          527

critiques presse (1)
Lexpress   13 décembre 2017
Médecin de formation, l'animatrice du Magazine de la santé publie un second roman sensible: la rencontre entre deux femmes que tout oppose.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
JmlyrJmlyr   20 octobre 2017
Je souris, les regarde, leur souris à nouveau. J’ignore à quoi je m’attendais au juste, mais je crois que je les imaginais vêtues d’un pyjama, d’un uniforme fourni par la prison. En réalité, elles sont habillées comme toutes les femmes que je croise dans la rue.

PAge13
Commenter  J’apprécie          410
Annette55Annette55   21 janvier 2018
Vous avez , dites- vous, entrevu:
" L'espérance de quelqu'un qui ne jugerait pas au premier regard .
Qui écouterait l'inaudible.
Qui comprendrait l'inacceptable.
L'espérance de quelqu'un qui saurait que l'amour ou la haine peuvent faire commettre le pire......."
Commenter  J’apprécie          240
jeunejanejeunejane   20 octobre 2017
Les lettres de Nathalie commencent à mettre en lumière cette douleur que je sens en moi, cette façon de me raccrocher à mes enfants, cette capacité à accepter le mal que l'on me fait. Cette ombre dans ma vie.
Commenter  J’apprécie          230
LadybirdyLadybirdy   14 janvier 2019
Le non-partage de moments importants de sa vie avec la personne que l’on aime ne remet-il pas en question cette relation?
Commenter  J’apprécie          230
Mary63Mary63   20 janvier 2018
J'ai découvert Venise enfant, en famille, mes parents tenant à ouvrir l'esprit de leurs filles en leur faisant parcourir le monde. Quand on a dix ans, cette ville est un dédale de ruelles où se perdre, une succession de places où s'arrêter pour déguster de merveilleuses glaces. Bien sûr, culture oblige, il y avait aussi les nombreuses églises à visiter. Mais, Venise, en été, c'était aussi le Lido et ses plages, la place Saint-Marc et ses pigeons, et tous les bateaux que l'on prend comme à Paris le métro.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Marina Carrère d'Encausse (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marina Carrère d'Encausse
A l'occasion de la 11ème édition du salon international du livre en format livre de poche Saint-Maur En Poche, la journaliste Marina Carrère d'Encausse et le libraire Gérard Collard recevaient sur la scène de la Griffe Noire le chanteur et auteur Marc Lavoine...
L'Homme qui ment de Marc Lavoine aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/6917-romans-l-homme-qui-ment.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : prisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Expressions tirées de la mythologie gréco-romaine

tomber dans les bras de Morphée, en clair, ça veut dire:

faire une mauvaise chute
tomber amoureux
tomber malade
tomber de sommeil

9 questions
1109 lecteurs ont répondu
Thèmes : mythologie grecque & romaine , expressions , culture généraleCréer un quiz sur ce livre