AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jérôme Garcin (Préfacier, etc.)Robert Laffont (Auteur de la postface, du colophon, etc.)Serge Velay (Éditeur scientifique)
ISBN : 2258087023
Éditeur : Omnibus (17/02/2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Les Années sauvages
L'Indifférence des étoiles
Achigan
Un jardin pour l'Eternel
Le Fer dans la plaie
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Floccus
  14 octobre 2015
« Nous ne faisons pas de l'art comme un pommier fait ses pommes dans le vent et la lumière du printemps, mais comme des prisonniers qui nouent des draps pour s'évader. » (1157)
Voilà. Je suis arrivée au bout des deux tomes des éditions Omnibus. Je m'attristais par avance d'avoir fait le tour des romans de Jean Carrière, mais je vois qu'il m'en reste encore trois qui ne figurent pas dans ces recueils. le grand vide ne sera donc pas pour demain… ouf…
Il y a un état d'esprit à la fois progressivement érudit et addictif qui naît de la dévoration de l'oeuvre complète d'un écrivain (accompli). Une familiarité émouvante qui se crée. On connaît les pistes, les tics, la forme de ses pas dans le sable de l'écriture, ses obsessions… Si la lecture y perd en surprise, elle y gagne en perspicacité.
Jean aura été – sera encore – un ami des lettres précieux. Et comme je vais souvent au coeur de ses paysages, montagnes et vents, causses et froidures, je ne suis pas prête de perdre le lien. Une même quête, un même sentiment étourdissant de l'existence m'habite et en habitera d'autres, qui de la littérature tirent une sève parfois âpre mais incomparable.
« Ce sont souvent les livres écrits pour soi, dans la solitude et la désespérance, qui touchent le plus les autres. Ce paysage paisible et doré qui entoure Jean Carrière, et qu'il ne peut plus voir ailleurs que dans sa mémoire blessée, ses lecteurs le regardent désormais pour lui, dans ses livres, au bon goût de terre sèche, avec reconnaissance. » (Jérôme Garcin – V)
Lien : http://versautrechose.fr/blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   13 janvier 2019
Je revoyais mon grand-père Mouraille préparant son absinthe avec la pelle à sucre, et maugréant contre Blum, alors que mon grand-père Fieschi, anarchiste italien émigré aux États-Unis, soutenait le Front populaire, comme il avait manifesté devant les policiers à cheval contre le procès de Sacco et Vanzetti. A la verticale du figuier, le ballet des hirondelles, le ciel de lavande et l’été souverain que ne troubleraient même pas quelques années plus tard les chapelets de bombes américaines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Jean Carrière (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Carrière
Jean Giono, du côté de Manosque. entretiens avec Jean Carrière
autres livres classés : littérature françaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2035 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre