AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2080703978
Éditeur : Flammarion (26/10/1993)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Par l'auteur d'En bas, qui fait l'admiration d'Henri Michaux, voici un savoureux récit mi-autobiographique mi-fantastique, qui emprunte à l'alchimie (du noir au blanc en passant par le rouge) la symbolique de son parcours. C'est un roman d'initiation ou d'apprentissage, mais à la vieillesse : comment trouver le bon rythme de la vie quand on a 99 ans, qu'on n'a jamais compris rien à rien, et qu'on est enfermé dans une sorte de Disneyland délavé, univers asilaire que ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
steka
  17 octobre 2012
Si vous cherchez des images de Leonora Carrington, vous tomberez fort probablement sur les portraits qu'a réalisés d'elle la photographe Lee Miller (une élève de Man Ray) dans la maison de Max Ernst en Ardèche à la fin des années 30. Vous y verrez une fort belle jeune femme dont le regard révèle à la fois sensibilité et détermination. Suite à l'arrestation et à l'internement de Ernst par la police française, d'abord comme citoyen allemand, puis comme opposant au régime nazi, Leonora s'approcha fort dangereusement des portes de la folie, expérience dont elle fit ultérieurement le récit dans le remarquable « En bas ».
Mais Leonora ne pouvait se contenter d'être une « muse » surréaliste, sa personnalité disposant de nombreuses ressources ; et de cette détermination que j'ai évoquée plus haut …
Leonora Carrington était peintre et sa rencontre avec le mouvement surréaliste fut bien sur déterminante pour le reste de sa carrière qui se continua au Mexique où l'on retrouve nombre de ses fresques. Et puis Leonora avait l'imagination fertile avec aussi un véritable talent pour l'écriture dont ce merveilleux « Ear Trumpet » est l'expression la plus achevée. Sans doute un des plus beaux romans surréalistes que l'on puisse trouver. Où l'imaginaire, l'onirisme et l'humour s'entremêlent harmonieusement pour notre plus grand plaisir.
Voilà, il ne vous reste plus qu'à tomber à votre tour amoureux de Leonora, avec ce chef-d'oeuvre unique en son genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
soleilnoir
  13 juillet 2018
Un livre loufoque à souhait qui nous pénétrer dans les pensées de vieilles dames qui ont une logique qui défie toute raison. L'une veut s'enfuir à 99 ans en Laponie et se tricoter une veste avec les poils de ses chats pour fuir la maison de retraite où sa famille se propose de l'enfermer jusqu'à la fin de ses jours, son amie écrit à des inconnus dont elle a relevé le nom dans un annuaire parisien...Un univers déjanté où il fait bon promener son imaginaire , un humour noir et grinçant qui donne à réfléchir sur notre propre façon d'aborder la vieillesse et bien sûr la nôtre en l'occurrence!
Commenter  J’apprécie          30
fdelorme
  11 mars 2014
Difficile de parler de ce texte assez court sans trop dévoiler l'intrigue. Disons que c'est un roman surréaliste qui se lit bien, avec un humour indéniable et un univers vraiment particulier.
Il y a un passage un peu long et ennuyeux au milieu de l'ouvrage, j'ai failli abandonner à ce moment-là, on m'a conseillé d'insister, je ne l'ai pas regretté.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Alice_Alice_   06 janvier 2017
Pour ma part, j'estime que le temps est sans importance et quand je pense aux feuilles d'automne et à la neige, au printemps et à l'été, aux oiseaux et aux abeilles, je me rends compte que le temps est effectivement sans importance ; et pourtant les gens attachent une telle importance aux horloges. Par contre, je crois à l'inspiration ; une conversation inspirée entre deux personnes ayant entre elles une mystérieuse affinité, peut apporter plus de joie dans la vie que ne le ferait la pendule la plus coûteuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Alice_Alice_   07 janvier 2017
Je suis sûre que ce serait très agréable et très salutaire pour les humains de n'être soumis à aucune autorité. Il leur faudrait penser par eux-mêmes au lieu que ce soit la publicité, le cinéma, la police et les parlements qui leur disent ce qu'il convient de faire et de penser.
Commenter  J’apprécie          120
Alice_Alice_   05 janvier 2017
Le jour où Carmella me fit présent d'un cornet acoustique, elle aurait pu prévoir les conséquences de sa générosité. Carmella n'est pas ce que j'appellerais une fille malicieuse ; il se trouve seulement qu'elle possède un curieux sens de l'humour.
Commenter  J’apprécie          70
stekasteka   09 juin 2013
Que pensez-vous du Puits de la lumière Fraternelle, demandais-je. Il me fait peur.
LE PUITS DE LA LUMIÈRE FRATERNELLE, est évidemment quelque chose de d'extrêmement sinistre. Non pas, je le suppose, un lieu de réunion pour vieilles dames occupées à moudre les céréales de leur petit déjeuner, mais quelque chose d'inamicalement sinistre.
Commenter  J’apprécie          20
stekasteka   09 juin 2013
La pendule de cuivre posée sur la cheminée donnait à penser qu'il était d'ores et déjà midi, mais l'aube pâle ne s'illuminait guère et la neige tombait sans discontinuer. Dehors, les arbres croulaient sous leur charge et un ou deux bananiers s'étaient effondrés sous le poids inhabituel de neige qui les recouvrait.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Leonora Carrington (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Leonora Carrington
Le choix des libraires vous invite à la rencontre de deux femmes Alice Schneider et Julia Mahler, les propriétaires de la librairie « La Régulière » dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Avec elles, partagez leurs coups de c?ur et leurs auteurs favoris comme Leonora Carrington, Comité invisible ou encore Clément Paurd.
autres livres classés : surréalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
659 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre