AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B088MHPXL7
102 pages
Éditeur : Librinova (14/05/2020)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Anaïs, une experte comptable divorcée qui rêve de changer de vie, décide un jour de tout recommencer. Direction le Kosovo ! Embauchée au sein d’une organisation internationale, ses idéaux éthiques et humanitaires vont très vite être assombris par le pouvoir, la manipulation et l’hypocrisie de ce milieu.
De Pristina à La Haye, piégée dans un monde masculin et corrompu où les intérêts privés sont la seule morale valable, Anaïs ne peut compter que sur ses propre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
FLaureVerneuil
  25 octobre 2020
Inspiré de faits réels.
Découvrez cette jeune femme et le milieu de l'humanitaire qui n'a pas qu'une fonction d'aide. J'ai aimé le sujet mais pas forcément l'écriture et le personnage principal.

Lien : https://vie-quotidienne-de-f..
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2021
Tout était à reconstruire, voire à construire surtout après des siècles d’ignorance, les Serbes ayant quitté le pays avec leur savoir. Beaucoup d’Albanais voyaient les ‘ internationaux ‘ comme des pigeons potentiels, riches et naïfs enfants gâtés dont il convenait de soutirer le maximum d’argent. Plus de police, plus d’armée. Bref, un environnement idéal pour les prédateurs de tout genre comme je n’aillais pas tarder à m’en rendre compte !
Et au milieu de ce triste spectacle, la vie qui essayait de continuer : je me souviens toujours avec émotion de ma secrétaire albanaise, une mère de famille qui voulait continuer à payer les études à l’étranger de ses trois enfants. Son mari avait ouvert un restaurant, mais cela suffisait à peine à les faire vivre. Elle avait donc postulé auprès de l’OISM et obtenu ce poste. Elle était calme, douce, le visage marqué par les épreuves, les yeux toujours cernés, tellement discrète qu’elle se confondait avec les murs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2021
Après tout, ils étaient sympathiques et, mythomanes ou non, leurs vies leur appartenaient. La seule vraie interrogation que je me posais était pourquoi ces deux hommes avec lesquels je partagerai ensuite un certain nombre de repas et de rires, avaient traversé mon chemin. Était-ce un présage de quelque chose qui allait arriver ? Est-ce que cela aurait un rapport avec les services secrets, les affaires internationales et la guerre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2021
J’avais parfois l’impression d’être un hamster réincarné en humain. Les jours s’ajoutaient aux jours, les saisons se succédaient, mais il y a longtemps que je ne les voyais plus. Bien sûr, il y avait les vacances ; je réservais alors un voyage seul ou avec ma fille. C’était les rares moments ou presque pendant lesquels les tensions internes se calmaient. L’étranger, l’inconnu. Je changeais alors d’identité. D’expert, je devenais élève. Je découvrais, me laissais envahir de sensations, d’inattendu.
Mais tout ceci peu de choses, me dis-je dans un magnifique moment d’apitoiement sur moi–même, en me glissant au volant de mon coupé sport gris métallisé. Après tout, je l’ai bien voulue, cette vie. C’est tout de même moi qui ai quitté le père de ma fille dix ans auparavant quand j’avais pensé trouver le grand amour. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   06 janvier 2021
C’était une jeune femme autrichienne d’une quarantaine d’années, sans enfants, à l’aspect dur qu’elle renforçait en portant des lunettes en écaille noire. Son visage portait la marque d’une crispation intérieure : petits yeux sombres, lèvres minces, traits anguleux, elle ne souriait jamais et parlait sèchement. Elle n’attirait guère la sympathie et je ne lui connaissais pas d’amis.
Depuis mon arrivée, nos relations étaient inexistantes. Je ne m’étais pas vraiment intéressée au budget, ayant préféré comprendre le système de paiement. Je me rendais compte maintenant qu’elle n’était jamais venue me voir pour me parler de ce qu’elle faisait. Elle ne m’avait non plus communiqué le moindre document financier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FLaureVerneuilFLaureVerneuil   25 octobre 2020
J'étouffe dans cette routine ! J'ai envie de voyager. Et si je changeai de métier ?
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : ongVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez la Ville Française dans le titre.

Alphonse Daudet : Tartarin de ........?...............

Lyon
Tarascon
Pezenas

14 questions
357 lecteurs ont répondu
Thèmes : moravie , moustiqueCréer un quiz sur ce livre