AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782264027740
257 pages
10-18 (14/04/1998)
3.48/5   33 notes
Résumé :
Livre-culte de l'underground new-yorkais, le Journal de Jim Carroll, paru au début des année 70, est à la fois le portrait d'une ville impitoyable, vue par les yeux fascinés d'un jeune sauvage urbain, et un manuel de révolte adolescente. Le joueur de basket arpente les trottoirs de New York City, racole, vole à l'étalage, arnaque, refourgue, se défonce, s'envoie en l'air et tire au panier des balles impeccables dans la même langue insolente. A la recherche, peut-êtr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
KrisPy
  03 septembre 2015
Joliment adapté au cinéma en 1995 par Scott Kalvert, avec dans le rôle principal Leonardo di Caprio, ce roman paru en 1978 avait été perçu comme provocateur, car écrit par Jim Caroll, alors jeune musicien punk et poète.
Jim Caroll, dont c'est l'histoire, nous raconte sa jeunesse de basketteur à l'avenir prometteur dans les années 60, qui fout tout en l'air par amour pour les drogues et la fête... On assiste, impuissants et frustrés, à sa rapide descente aux enfers.
Fort heureusement, il se réveillera à temps pour ne pas foutre totalement sa vie en l'air. Car par la suite, Jim Caroll a écrit de nombreux ouvrage de poèmes, ainsi que deux livres, et composé plusieurs albums tout en ayant collaboré avec des grands noms du rock underground comme le Velvet Underground ou le Blue Öyster Cult.
Il est décédé en 2009.

Commenter  J’apprécie          100
Gwenaweb
  23 juillet 2016
Je suis très triste de ne pas aimer la poésie, parce que si ça avait été le cas, j'aurais lu les poèmes de Jim Carroll. J'ai adoré ses journaux intimes et je compte bien lire la suite.
En bon modèle américain de Trainspotting, on vit avec Jim ses inquiétudes, ses shoots, ses parties de jambes en l'air. Marrant comme certains commencent tôt à se défoncer. Sans distinction aucune entre drogue dure et drogue douce, il avale tout, snife tout, s'injecte tout.
Sa recherche de pureté à travers les drogues est tellement fascinante. J'aurais pu rester avec lui pendant des centaines de pages.
Je suis et je reste une grande fan du film, qui est terriblement bien adapté, malgré l'absence ou le mix de certains personnages (inévitables à mon sens).
Il fera sans aucun doute partie de mes drogués préférés.
Commenter  J’apprécie          72
Syl1984
  21 juillet 2017
Non non rien à faire, je suis allé jusqu'au bout et je me suis ennuyé du début à la fin. Cet adolescent est trop loin des préoccupations que j'avais à la même époque et c'est impossible pour moi de me sentir proche de lui. Pour moi ce livre ne fait que qu'accumuler les anecdotes d'un ado perturbé et tournant toujours autour du sexe ou de la drogue sans vraiment me toucher. Pas à un moment je ne me suis senti concerné par son mal être, et je n'ai vraiment ressenti aucune empathie pour lui. Dommage, j'attends plus de ce livre!
Commenter  J’apprécie          11
ChtiteEmilie
  24 juin 2018
C'est en voyant le film éponyme avec Léonardo DiCaprio que j'ai découvert ce journal, très bien écrit et lucide. Jamais le journal d'un junkie ne l'aura autant été..., jusqu'à la rédemption. le film est assez fidèle au roman avec un croisement inévitable de personnage. A lire, à voir. Merci Jim pour ce témoignage!
Commenter  J’apprécie          20
Alaindexe
  02 avril 2021
Petit livre sympa écrit à la façon d'un journal qui tourne autour du basketball, de la défonce et des innombrables combines pour se procurer sa came. Si la voix narrative est puissante, la capacité d'évocation est plutôt faible car il n'y a AUCUNE scène et très peu de dialogues qui permettraient au lecteur d'entrer dans le récit. Reste une prose bouleversante et quelques réflexions intéressantes ici et là.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
VadaemeVadaeme   15 novembre 2012
Je vais bientôt avoir 15 ans et la dépendance "pepsi-cola" à l'héro, que j'ai contractée cet été resserre son étau autour de moi de plus en plus. Pour la première fois depuis que j'ai perdu la virginité de mes veines, à 13 ans, j'ai le sentiment qu'il faut que je me remette d'aplomb vite fait, parce que le bahut, ça s'approche à une vitesse vertigineuse et pas moyen d'aller à l'école quand on est accro. La dépendance "pepsi-cola" à la poudre, c'est une première accoutumance bénigne qui s'installe subrepticement pendant qu'on se dit: "Merde, ça fait déjà trois ans que je fais le con avec la came, mais je sais à quel moment je dois m’arrêter, et je ne suis jamais accro." Mais un jour au réveil, le nez se met brusquement à couler, les yeux à pleurer, les muscles du dos et des jambes sont lourds et raides. On est le dindon de la farce , finalement, même si on croit être "maître du jeu" depuis longtemps. Alors je me regarde dans le miroir, et je m'aperçois que je ferais mieux de laisser tomber la poudre aussi sec. Je cesse de me raconter des histoires, quoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
VadaemeVadaeme   12 novembre 2012
Les gestes symboliques, ça donne bonne conscience mais ça n'est nourrissant pour personne.
Commenter  J’apprécie          150
MONSTREMONSTRE   12 novembre 2018
Je veux juste être pure.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jim Carroll (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jim Carroll
Lecture à deux voix par Jim Caroll et Nicolas Richard, illustrée en direct par Tom Haugomat, accompagnement musical de Rubin Steiner
Dans le cadre du festival Paris en toutes lettres
Publié initialement en 1983, Fup, de l'écrivain américain Jim Dodge, est un livre qui a connu un succès au long cours. Il raconte l'histoire de Titou, orphelin élevé par son grand-père, un solitaire excentrique. le duo, déjà très attaché, se renforce encore le jour où arrive à la maison Canadèche, un canard boulimique. Un texte tour à tour drôle, rageur ou bouleversant, ici mis en dessin par Tom Haugomat, dont les traits et les couleurs saisissent admirablement les émotions de la vie.
À lire – Jim Dodge, Fup (L'Oiseau Canadèche), trad. de l'anglais (américain) par Jean-Pierre Carasso, illustré par Tom Haugomat, éd. Tishina, 2021.
+ Lire la suite
autres livres classés : new yorkVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le quiz discount !

Modiano est un habitué des remises de ...?...

beigne
peine
banlieue
récompenses

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre