AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Dans les bois (10)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
missmolko1
  17 septembre 2014
Through the Woods est un roman graphique et recueil de contes qui m'a bien plu mais il manque un petit quelque chose pour que le coup de cour soit la....

Le défaut (commençons pour une fois par le négatif) est la répétition des mêmes thèmes : mort, fantômes.... Alors ça donne une certaines continuité à l'oeuvre mais ça m'a lassé au bout d'un moment. On est très loin des contes enchanteurs, ici le public visé est bien un public adulte mais j'aurai aimé des contes un peu moins effrayants.

Par contre je suis complètement séduite par les dessins qui sont splendides. Face à ces pages, on retombe en enfance et chacune est une découverte magnifique.

Amateur de fantastique et de contes ce roman devrait vous plaire.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
Commenter  J’apprécie          240
IreneAdler
  15 novembre 2016
Nouvelles sous formes de bandes dessinées, elles exploitent certains thèmes des contes, comme la forêt, les monstres, les loups... Ainsi qu'une réécriture du Petit Chaperon rouge.
L'ensemble donne un recueil assez angoissant, mais très beau. Les 3 couleurs utilisées, noir, blanc et rouge, donnent une poésie à l'ensemble tout en étant parfaitement adaptées aux thématiques. La dessinatrice joue sur des contrastes très forts. Les textes ne sont pas envahissants, le lettrage est soigné.
Une belle manière de revisiter les contes, en accentuant leur côté angoissant, à destination d'un public adulte.
Commenter  J’apprécie          90
prettyrosemary
  15 février 2018
A la manière des contes, Emily Carroll nous dévoile ses nouvelles, situées dans des temporalités différentes et toujours un peu floues, mais marquées par des obsessions récurrentes, la possession, les fantômes, la réécriture de contes traditionnels et l'omniprésence de la forêt. On sent que ce recueil a été pensé dans son ensemble, qu'il y a une vraie unité dans le propos en dépit des ambiance uniques instaurées dans chaque récit. Portées par un coup de crayon et des jeux de couleurs, d'ombres et de typo absolument magnifiques et angoissants, ces courtes histoires accordent toutes une place à la libre-interprétation, souvent bienvenue dans le domaine du fantastique. Concernant cet aspect, je dirais que mon sentiment de lecture reste mitigé. A chaque fois, et en quelques planches seulement, j'ai été immédiatement happée par le récit et l'atmosphère que propose l'auteure, mais chacune des nouvelles ou presque m'a laissé un goût d'inachevé. Parfois, cela participe de l'angoisse, l'incertitude finale qui te glace le sang, parfois, cela te laisse surtout un peu sur ta faim. Naturellement, je pense que c'est le genre d'album qui mérite relecture sur relecture, mais tout de même…

Si le monde des terreurs enfantines fonctionne bien sur vous , que vous avez envie de retrouver les codes du conte mais aussi du film d'épouvante dans une BD somptueuse et si vous n'êtes pas contre l'idée de faire fonctionner un peu votre imagination au-delà de la page… Alors foncez.
Lien : https://prettyrosemary.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Julver
  10 janvier 2017
Coup de coeur pour ce recueil de petits contes horrifiques!

Les nouvelles sont étranges, glaçantes, affreuses... horribles à souhait pour des adultes qui aiment frissonner ! Car oui, voici un recueil pour adultes, à surtout ne pas mettre entre les mains des plus jeunes. On y parle de têtes tranchées, de monstres qui sucent les vivants par la peau, de la mort, partout et tout le temps. Cela fait du bien de lire une bd un peu différente des autres...
Le dessin est splendide, traité uniquement en noir, blanc et rouge, comme un roman graphique... cela m'a rappelé "la favorite" de MAtthias Lehmann.

On reste parfois un peu sur sa faim, car chaque nouvelle pourrait être traitée individuellement. Mais peut importe. J'ai frissoné, et j'ai beaucoup aimé! A vous!
Commenter  J’apprécie          31
Odessa
  22 mars 2016
Il s'agit plus d'un roman graphique que d'une BD. C'est un recueil de plein d'histoires courtes tournant autour d'un même thème... "qu'est-ce qui se cache dans les bois ?" (de notre enfance). du fantastique à l'état pur très inspiré (volontairement ou pas) par le Horla de Maupassant. Les dessins varient d'une histoire à l'autre et incarnent parfaitement le "terrifiant". Rudement chouette et à réserver à des lecteurs pas trop jeunes.
Commenter  J’apprécie          30
ulostcontrol
  01 février 2016
Emily Carroll a choisi d'utiliser le format de la nouvelle pour aborder les thèmes de l'horreur et de la peur. Cinq courtes histoires sont donc réunies dans cette bande-dessinée de 200 pages, qui trouve sa cohérence par le rôle central qu'elle accorde aux bois, à la forêt. J'ai été franchement fascinée par la façon dont l'auteure met en scène la forêt, par la façon dont elle l'enveloppe d'un mystère sombre et épais, et lui redonne la dimension effrayante qu'elle peut avoir aux yeux d'un enfant.

C'est d'abord l'univers visuel d'Emily Carroll qui saute aux yeux. Les planches sont toutes imprégnées d'une coloration en noir et blanc où la couleur noire a une place prépondérante, elles sont régulièrement teintées d'un rouge vibrant, agressif et terrifiant. La coloration, en plus de la découpe des cases, constitue donc le premier élément remarquable de cette BD. Dans la même veine, j'ai aussi particulièrement apprécié la façon dont Emily Carroll représente ses personnages : une partie de leur visage est souvent manquante, on les voit de dos, de profil, dans l'ombre… En plus de donner une identité terrifiante à la forêt, cette figure vague et abstraite, Emily Carroll sait aussi faire voir la peur sur le visage de ses héroïnes.

J'ai également beaucoup aimé la façon dont l'auteure a découpé ses cases, a joué avec la couleur noir pour les intégrer dans la page. Cela donne à la fois beaucoup de rythme aux histoires mais aussi une dimension très cinématographique – elle en dit et en montre assez pour susciter la peur chez le lecteur tout en laissant l'imagination faire son travail. le scénario de chacune des nouvelles est impeccable et bien ficelé. Certaines histoires pourront évidemment être frustrantes pour les lecteurs qui n'aiment pas les fins ouvertes, mais c'est pour moi une composante importante du mystère et de la peur et j'ai adhéré à chacune des histoires racontées -et à chacune de leurs fins.

En définitive, Dans les bois est une bande-dessinée que j'ai littéralement adorée ! Je vous la recommande vivement, et vous conseillerais même de la lire le soir avant d'aller vous coucher si vous voulez vous faire un peu peur, et si vous n'avez pas peur de tourner les pages
Lien : http://ulostcontrol.com/dans..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sycorax
  11 novembre 2018
Emily Carroll effectue dans cet album, une relecture audacieuse des contes de Grimm et leur offre un traitement narratif plus "dans l'air du temps", plus "dark".
Le lecteur adulte y retrouvera des allusions au petit chaperon rouge, Hansel et Gretel, la femme de Barbe Bleue.
L'auteure croise ces influences avec l'esprit des comics d'horreur américains des années '50 et il faut reconnaître que toutes ces sources sont bien digérées.
La forme surtout n'est pas en reste, avec un dessin presque naïf, expressionniste dont le style varie imperceptiblement d'une histoire à l'autre, mais la facture est originale.
J'ai tout de même eu un peu de mal à entrer dans les histoires, car le dessin précisément n'est pas tout à fait à mon goût, mais il faut reconnaître que l'auteure a son propre style.
Commenter  J’apprécie          10
BookShellFairy
  28 juin 2016
Quel singulier roman graphique ! Des histoires d'horreur à la pelle, le tout porté par une illustration à vous glacer d'effroi.
Ce recueil est construit comme un conte : Introduction, 5 nouvelles (l'hôte, son visage ensanglanté, mon amie Janna, la maison voisine, la dame aux mains froides), conclusion.
Je me suis laissée bercer par les histoires qui ont été vites (trop vites) lues à mon goût.

Bonne lecture : )
Commenter  J’apprécie          10
MuseaUranie
  21 février 2019
Je suis tombé totalement par hasard sur ce roman graphique. Son côté horrifique écrit comme un conte de grand-mère m'a toute suite enchantée, même si d'ordinaire, je ne suis pas très horreur, c'est surtout cette ambiance de folklore qui m'a fait dire que je passerais sûrement un bon moment.

Dans les bois raconte plusieurs nouvelles ayant toute pour fond Les Bois, ce lieu qui a toujours fasciné petit et grand durant l'histoire de l'humanité, symboliquement représenté comme le passage de l'enfance à l'adulte. On découvre successivement une adolescente en vacance chez son frère dans les années 20, une jeune femme médium en pleine période Regency ou encore une jeune épousée seule dans son château abandonné par son mari parti à la chasse. Ces trois nouvelle donnent un échantillon de l'univers qu'Emily Carroll a réussi à créer sur des histoires très courtes mais tout uniques dans le traitement. Sans faire réellement peur, certains passages ont le don de faire frissonner ou d'avoir une fascination morbide pour le personnage.

Même si le livre reste un roman graphique et est donc rapide à lire, certaines planches valent qu'on s'attarde dessus tant, il y a une vraie recherche graphique et stylistique. Un bonheur ! D'autant plus que chaque nouvelle possède son propre style.

Dans les bois est un vrai coup de coeur à l'univers riche qui, sans faire peur, fera passer un excellent moment de lecture.
Lien : https://museaurania.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
silverfab
  14 janvier 2016
Dans le domaine de l'horreur il est de nos jours quasiment aussi difficile de proposer quelque chose d'original que, par exemple, en Fantasy. Pourtant la jeune Emily Carroll, avec ce premier ouvrage traduit chez nous, s'en tire avec les honneurs. Prenant comme cadre la classique mais imparable forêt, elle y implante 5 courts récits aux sujets variés et aux scénarios glaçants et dont le dessin n'est pas en reste. S'affranchissant des codes de la narration classique, dans un style délicieusement old school, anguleux et expressif, elle réveille les peurs primales en flirtant avec ses glorieux ainés, de Lovecraft à Edgar Alan Poe ; que ce soit en noir et blanc ou via des thématiques de couleurs pertinentes Dans les bois brille par sa maîtrise formelle et révèle au public francophone une artiste à suivre ! Et un peu de musique pour lire avec: http://bobd.over-blog.com/2016/01/promenons-nous-dans-les-bois-dans-les-bois-vs-crimson-peak.html
Lien : http://bobd.over-blog.com/20..
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
548 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre