AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Henri Parisot (Traducteur)Jean-Jacques Mayoux (Éditeur scientifique)
ISBN : 2080703129
Éditeur : Flammarion (07/01/1993)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 115 notes)
Résumé :
"La Reine dit : "Qu'on lui tranche la tête !" (La phrase qu'elle prononçait toujours, quand elle était en colère.). Et c'est pourquoi Alice répondit : "Qui se soucie de votre avis, à vous autres ? Vous n'êtes qu'un jeu de cartes !". Et c'est pourquoi ils se mirent tous très en colère, et prirent leur vol dans les airs, pour retomber tous sur Alice, comme une avalanche.Et je pense que vous ne devinerez jamais ce qu'il arriva ensuite. Ce qu'il arriva ensuite, ce fut q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
SophiePatchouli
  31 août 2014
Véritable conte philosophique, on trouve tout chez Alice : du rêve, de la réflexion, des voyages enchantés, des goutés victoriens, des chats penseurs, des fous, des dictateurs, des lapin speedés, des moutons asservis... Ce qui s'en dégage surtout c'est, je crois, cette liberté, ce droit à penser... A ceux qui sont passé à côté, écoutez le White Rabbit de Jefferson Airplane et laissez vous emmenez, sans trop réfléchir, les questions qui y sont posées y sont si franche _elle ont l'âge d'Alice_ que sans vous en rendre compte ce livre vous changera pour le meilleur.
Commenter  J’apprécie          82
Aliceinwonderland
  27 août 2013
Est-ce un rêve ou Alice est-elle devenue folle? Voici la question perpétuelle que l'on se pose face à cet ouvrage de Lewis Caroll... Mystère... Sûrement un peu des deux dirai-je mais sans prétention.
Alice s'ennuie tant qu'elle découvre un monde insoupçonné où les animaux et les plantes peuvent parler, une reine coupe la tête de tous ceux qui se trouve sur son chemin et où il est toujours l'heure du thé...
Que dire de plus que ce qui n'a déjà été dit... C'est une oeuvre merveilleuse, certes mais qui fait tremblé aussi. En effet, la cruauté des personnage envers Alice est sans égard. Or, il ne faut pas oublier qu'Alice a, avant tout, été écrit pour des adultes et la petite Alice Liddlle, fille cadette de l'un de ses ami après un voyage au bord d'une barque.
La logique est totalement inversé comme si Lewis Carroll, le mathématicien, a voulu mettre ses connaissances à l'épreuve.
Alice est une oeuvre magnifique, grandiose, sans précédent, un conte pour enfant, pour adulte, un voyage initiatique, bref, à lire absolument!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DrJackal
  12 janvier 2013
Alors une critique de ce livre... C'est un peu comme demander un résumer en phrases du seigneurs des anneaux... c'est pas envisageable une demi seconde... Mais bon essayons quand même..
Donc en gros ici nous retiendront les trois histoire majeur de Caroll dans ce livre: Alice au payx des merveilles, de l'autre côté du miroir et de ce qu'Alice y trouva, et la chasse au Snark.
Bon la seul base que j'avais d'Alice à la base c'est Walt Disney, qui me l'avait donné, vaguement Tim Burton aussi mais bon...
On s'aperçoit vite d'ailleurs qu'il s'agit d'un mélange de tout l'oeuvre de Caroll et non d'une seul histoire dans le dessin animée ou le film éponyme.
Enfin Nous vivons ici dans un rêve , un rêve de petite fille, avec tout se qu'il peut y avoir de magique invraisemblable etc...
Mais en même temps sous-jasant on sent un critique plutôt satirique de l'époque anglaise ou vivais Caroll, ce qui permet aux enfant de rêver et aux adultes de réfléchir (enfin bon il rêvent aussi hein, y a pas de raison...)
Donc bon Alice se retrouve embringué dans plein d'aventure délirante, avec des personnages incongrues, et merveilleux, et le fait de voyager avec elle est magique, on peut bien lire l'historie trois fois on y découvrira toujours des choses différentes c'est la magie d'un chef d'oeuvre.
Mon seul regret sera de ne pas parler anglais, et donc de ne pouvoir lire la version original, car bien que les jeu de mot soit expliqué a la fin du livre c'est pas la même choses, et c'est regrettable, mais rien ne remplacera jamais la VO.
Au final c'est une critique à la comitarde comme dirais d'autre, on sais pas d'où on part on sais ou on arrive mais on sais pas trop comment. Lisez le ça sera plus simple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Thalie26
  30 août 2010
J'ai lu «Tout Alice» après avoir vu le film qui est sorti cette année. le livre est beaucoup mieux que le film. Dans cette édition on comprend mieux ce qu'a voulu faire Lewis Carroll en créant le personnage d'Alice. C'est par moment un peu compliqué, et quand on lit les notes on s'aperçoit que ce n'est pas toujours facile de traduire les jeux de mots de Lewis Carroll en français. Mais comme je ne lis pas l'anglais, je n'ai pas le choix, je ne pouvais lire que ce livre et je ne regrette pas car il est plein du style d'humour qui me fait rire. Je vous conseille de lire en plusieurs fois. Il y a plusieurs versions de la même histoire, alors on peut les comparer : on peut voir comment l'écriture de Lewis Carroll progresse, on voit qu'il n'écrit pas pareil quand il pense aux jeunes enfants ou à des lecteurs un peu plus grands. C'est un livre plein de merveilleux, qui fait imaginer plein de choses. Il fait partie de ma sélection des livres que j'emporterai sur une île déserte.
Commenter  J’apprécie          40
Chrisland
  17 août 2018
L'édition que je vous propose aujourd'hui d'Alice au pays des merveilles, une édition Garnier Flammarion intitulée Tout Alice, est incontournable pour tous les amateurs de Lewis Carroll.
L'ouvrage contient en effet, non seulement les différentes versions d'Alice (y compris les courts récits intitulés Alice racontée aux petits enfants, mais aussi la "suite" du roman, intitulée de l'autre côté du miroir, ainsi que le long poème (en huit "crises" !) intitulé La chasse au snark.
Sans oublier un "appareil critique" conséquent, comme on disait dans les milieux universitaires avant que ne soit inventés le livre numérique, les émissions de télé-réalité, ainsi que la voiture électrique...
Alice au pays des merveilles est une des merveilles absolues de la littérature du XIX° siècle.
Un chef d'oeuvre qui va bien au delà du livre pour enfant et du conte prémâché pour les animations Disney (vis à vis desquelles je n'ai aucun a priori, au contraire, l'adaptation d'Alice est étonnamment fidèle et risquée pour un dessin animé familial !).
N'hésitez pas un seul instant, amis lecteurs qui avez atteint l'âge adulte depuis peu... ou fort longtemps, et plongez dans la lecture de ce récit absolument passionnant, d'une modernité absolue, qui vous offrira plusieurs heures d'émotion, de surprises, d'éclats de rire, tant l'ensemble de l'histoire est écrite avec une vivacité étonnante, bourrée d'esprit, inattendue...
Lire la suite de ma critique sur le site le Tourne Page
Lien : http://www.letournepage.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
PtitgateauPtitgateau   08 mars 2012
"En train de ramper à vos pieds, dit le moucheron (Alice recula ses pieds, passablement effrayée), vous pouvez observer un "papapillon" et un "grand papapillon". Le "papapillon" est un papillon père de famille, tandis que le" grand papapillon" est un papillon très âgé.
"Et de quoi se nourrissent-ils ?
"de barbillons, de carpillons et de tortillons."
"Et s'il n'en trouvent pas ?" demanda-t-elle.
"Dans ce cas, ils succombent, évidemment."
"Mais cela doit arriver souvent " fit observer Alice, pensive.
"Cela arrive toujours"répondit le moucheron.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Cer45RtCer45Rt   09 février 2019
[ Cette citation ne fait pas partie de l'œuvre de Lewis Carroll, mais de la notice que le traducteur du texte, M. Henri Parisot a jugé bon d'y ajouter. Toutefois, celle-ci me semblant d'un grand intérêt, j'ai décidé de ne pas renoncer à ajouter cette citation. ]
Outre les quelques vingt-trois poèmes qui y sont inclus et dont la difficulté de translation en notre langue est celle de tous les textes étrangers écrits en vers rimés classiques, il y a dans Alice's Adventures in Wonderland et dans Throug the Lookking-Glass and what Alice found there, plus de quatre-vingts facéties de langage ( phrases à double sens, quiproquos, fautes volontaires, mots-valises, calembours, etc. ) qui ne sauraient s'accommoder d'une traduction littérale. Estimant que l'adaptation insuffisamment élaborée et souvent inintelligible de ces passages facétieux était-avec la prosaïsation des poésies et la dégradation stylistique du reste du texte-l'une des principales cause de l'insuccès persistant de l'œuvre de Lewis Carroll auprès des enfants français, nous nous sommes efforcé, dans nos récentes versions des deux Alice, de trouver à chacun desdits passages un équivalent acceptable, excluant le recours, en bas de page, à la fâcheuse N.d.T.: "Jeu de mots intraduisible".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Fae-MalicesFae-Malices   13 septembre 2011
Elle était donc en train de se demander (dans la mesure du possible, car la chaleur qui régnait ce jour-là lui engourdissait quelque peu l'esprit) si le plaisir de tresser une guirlande de pâquerettes valait la peine de se lever pour aller cueillir les pâquerettes, quand soudain un Lapin Blanc aux yeux roses vint à passer auprès d'elle en courant.
Il n'y avait là rien de particulièrement remarquable; et Alice ne trouva pas non plus très extraordinaire d'entendre le Lapin dire entre ses dents: "Oh, là,là! Oh, là, là Je vais être en retard!" (Lorsqu'elle y repensa par la suite, elle admit qu'elle eût dû s'en étonner, mais sur le moment, cela lui ârut tout naturel); pourtant, quand le Lapin s'avisa de tirer de son gousset une montre, de consulter cette montre, puis de se remettre à courir de plus belle, Alice se dressa d'un bond, car l'idée lui était tout d'un coup venue qu'elle n'avait jamais vu de lapin pourvu de gousset, ou d'une monter à tirer de celui-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
UrzyUrzy   05 janvier 2011
Belle Soupe, onctueuse, et odorante, et verte,
Qui reposes, brûlante, en la soupière ouverte,
Que ne donnerait-on pour avoir l’avantage
De te savourer, cher, délicieux potage ! !
Belle Soupe, Soupe, Soupe, Soupe du soir !
Bé… elle, bé… elle Sou… oupe !
Bé… elle, bé… elle Sou… oupe !
Sou… oupe, Sou… oupe, Sou… ou… oupe du soir !
Bé… elle, bé… elle Sou… oupe !

Belle Soupe, qui donc réclamerait poisson,
Viande, ou œufs, ou volaille, ou même venaison ?
Qui ne renoncerait pas à tout ça pour deux sous
D’une si admirable et délectable
Sou-pe ?, Sou… ou… oupe du soir !

Bé… elle, bé… elle Sou… oupe !
Bé… elle, bé… elle Sou… oupe !
Sou… oupe, Sou… oupe, Sou… ou… oupe du soir !
Bé… elle, bé… elle Sou… oupe !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Thalie26Thalie26   30 août 2010
Je suis sûre de n'être pas Gertrude, dit-elle, car elle a de longs cheveux bouclés, alors que les miens ne bouclent pas du tout... et je suis sûre de n'être pas Florence, car je sais toutes sortes de choses et elle, oh! elle en sait si peu ! En outre, elle est elle, et je suis moi, et — oh, là, là que c'est donc compliqué !
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Lewis Carroll (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lewis Carroll
" Un pédophile se cachait-il derrière l'auteur d' Alice au Pays des Merveilles ? Lewis Carroll a-t-il brouillé les cartes ? Sous les airs d'un roman gigogne, à la construction virtuose, l'enquête de Ghislain Gilberti remonte la piste, les actes et les faux-semblants d'un effroyable pervers. " Norah Spencer, CBS News Durant une free party, Alice Price, étudiante et artiste de la scène électronique underground, goûte à une drogue inconnue. Les effets du produit la dépassent rapidement et, aux frontières de l'overdose, un étrange lapin blanc la propulse au c?ur d'un monde parallèle et piégé : l'univers de Lewis Carroll. La chenille, le chapelier fou, le lièvre de mars, le chat du Cheshire, tous les personnages du conte victorien sont là et invitent cette Alice contemporaine dans les sombres mystères de la création du vrai Wonderland. Les innocents ne sont pas toujours ceux que l'on croit, les alliés sont rares et les périls nombreux. Si elle veut rester vivante, la jeune Alice n'a plus le choix et doit reconstituer le puzzle diabolique de Lewis Carroll.
En brisant le mythe Disney, Ghislain Gilberti s'attaque à un emblème intouchable de l'Angleterre depuis le XIXe siècle : Lewis Carroll, introverti maladif, toxicomane, atteint du syndrome de puer aeternus, amateur de photographies pornographiques infantiles, pédophile... C'est sans concession que Dernière Sortie pour Wonderland referme pour toujours la porte du Pays des Merveilles et met un point final à la pudibonderie hypocrite que même Tim Burton n'a pas pu briser avec ses dernières adaptations cinématographiques.
+ Lire la suite
autres livres classés : alice au pays des merveillesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

aimez-vous Lewis CARROLL?

Le petit Charles, avant de prendre un pseudo, écrivait déjà. Mais quoi?

des pièces de théâtre
son journal intime
des articles pour les journaux
des articles scientifiques

10 questions
54 lecteurs ont répondu
Thème : Lewis CarrollCréer un quiz sur ce livre