AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782259207973
372 pages
Plon (06/05/2008)
4.1/5   80 notes
Résumé :
De Pierre le Grand à Nicolas II, le roman vrai des souverains de l'ancienne Russie, qui ont bâti le plus vaste pays du monde. L'extraordinaire destin de la famille Romanov, aujourd'hui réhabilitée dans l'histoire officielle, nous est conté par un maître du genre.

La Russie ne cesse de renouer avec son passé impérial. Sans haine ni a priori, le temps des tsars sort de l'oubli organisé, pour être reconsidéré après les mensonges et la désinformation impo... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 80 notes
5
9 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Aussi heureux et déçu qu'un gosse à qui on a révélé le secret de Saint Nicolas, fini pour moi le rêve et le mystère autour des Romanov;-)

C'est en 1016 sous le règne de Vladimir que la Russie de Kiev choisit la religion orthodoxe, écartant la musulmane qui interdit l'alcool.

Il y fait construire une basilique sur le modèle de Sainte Sophie de Constantinople et épouse la fille de Basile II . Sa petite fille, la jolie Anne de Kiev épousera Henri Ier.

A la prise de Constantinople par les Turcs en 1453, Moscou devient le dernier rempart de la religion orthodoxe et sera surnommée 'la troisième Rome'

Ivan III vainqueur des mongols en 1480 instaure le symbole de l'aigle à deux têtes, l'une tournée vers l'occident, l'autre vers l'Orient.

Son fils Ivan IV surnommé 'Le terrible' et dernier de la dynastie Rurikovitch laisse à sa mort en 1584 un empire dévasté par 25 années de guerre.

Suivent des années de troubles jusqu'en 1613, le premier Romanov, Michel Ier, petit neveu de l'épouse d'Ivan le terrible, que l'on va chercher dans un couvent où il croupissait avec sa mère.

La crise est résorbée en 1645 quand arrive son fils Alexis Ier qui poursuit l'expansion sibérienne, annexe l'Ukraine, légalise le servage.

Son aîné le maladif Féodor III, est rapidement suivi de son frêle frère Ivan V lui-même évincé en 1682 par un demi frère, Pierre Ier 'Le grand'.

Infatigable, Pierre le Grand veut rattraper le retard sur l'Occident. Il part travailler incognito dans les chantiers navals de Rotterdam, débauche les cerveaux occidentaux, crée une porte sur la Baltique en construisant Saint-Pétersbourg à l'occidentale sur une plaine de marais gelés la moitié de l'année.

Sa vie privée est également mouvementée car il condamnera à mort son fils Alexis, père du futur Pierre II ainsi que l'amant de sa deuxième épouse Catherine Ière, lituanienne de basse origine mais qui lui succède dès 1728 sous l'influence de Menchikov.

Les trois années de règne de Pierre II lui permettent d'envoyer Menchikov en Sibérie et de ramener le pouvoir chez les conservateurs moscovites.

On va chercher en Courlande la peu intelligente et paresseuse Anna Ivanovna, fille d'Ivan V ce qui ne plait pas aux filles de Catherine Ière, Elisabeth et sa soeur Anna, mère du futur Pierre III.

Entre son coup d'état en 1741 et sa mort 20 ans plus tard, Elisabeth Ière réhabilite la Saint Petersbourg de son père, humilie les Allemands et désigne l'idiot Pierre III à sa succession en comptant sur son épouse, l'allemande Catherine II qui avant six mois destitue et fait assassiner son mari!

Travailleuse, victorieuse de la Suède, de la Pologne, récupérant la Crimée, Catherine II collectionne les amants et les oeuvres d'art qu'elle fait venir par l'intermédiaire de Diderot et s'occupe elle même de l'éducation de son petit fils futur Alexandre Ier.

Lui succède en 1796 son fils Paul Ier fils présumé de Pierre III.

Maniaque il remet brutalement la discipline dans l'armée et l'administration, envoie son armée contre Napoléon puis finit par l'admirer , défie les Britanniques aux Indes.

En 1801 son fils Alexandre Ier le fait passer pour fou, l'emprisonne, le fait assassiner, arrête les campagnes contre les Anglais et les Indes et abroge les édits idiots de son père.

Il est défait à Austerlitz par Napoléon avec qui il négocie à Tilsit où il devient son allié contre l'Angleterre, mais se sentant plus vassal qu'allié, Alexandre Ier rompt le blocus contre l'Angleterre ce qui lance en 1812 la campagne de Russie qu'il remporte avec l'aide du général hiver et il entre à Paris en 1814.

Sa mort en 1825 loin de la capitale reste pleine de mystère puisque en 1926 Lénine fera exhumer un cercueil vide!

Un coup d'état rapidement réprimé inaugure le règne de son frère Nicolas Ier qui s'attelle à nettoyer et moderniser la Russie. Il libère la Grèce de la domination turque. La défaite de Sébastopol en 1855 sonne la fin de la guerre de Crimée qui opposait la Russie revendiquant la protection de sa communauté orthodoxe des Balkans à l'Empire Ottoman allié à la France et à l'Angleterre.

Nicolas Ier meurt déprimé en 1855, lui succède son fils Alexandre II le réformateur qui arrive enfin en 1861 à abolir le servage.

Malgré ces réformes, sous l'influence de Karl Marx, le huitième attentat des Nihilistes en 1881 aura raison du Tsar.

Son fils Alexandre III, nationnaliste surnommé 'Colosse de la paix' scelle en 1894 une alliance avec la France, lance le Trans-Sibérien mais de santé fragile s'éteint au profit de son fils en 1894.

Dernier Tsar, Nicolas II accumule les malchances, 1300 morts quand il offre un pot pour son mariage, une guerre catastrophique en 1905 avec le Japon et qui donne l'occasion à l'équipage du Potemkine de se mutiner, les 5000 victimes du 'dimanche rouge', manifestation pacifique sévèrement réprimée, un fils hémophile offrant l'opportunité au moine-guérisseur Raspoutine de prendre trop de pouvoir et qui, suspecté d'être un espion allemand dans la guerre 14 sera victime d'une tardive conspiration d'aristocrates.

Affamé par la guerre, le peuple se révolte en février 1917 et est rejoint par l'armée forçant le Tsar à abdiquer en faveur de son frère Michel qui abdiquera 24 heures plus tard.

Retour de Lénine qui signe la paix avec les Allemands qui l'avaient insidieusement laissé passer.

Le Tsar et sa famille sont assignés à résidence, pendant qu'en octobre éclate la guerre civile. Le 16 juillet 1918, les Bolcheviks aux abois devant l'avancée des contre-révolutionnaires massacrent le Tsar et son entourage et font disparaître les corps.

Commenter  J’apprécie          236

Je termine ce livre qui m'a beaucoup intéressée et mon avis est tout à fait positif.

Le positif :

-) la découverte d'énormement d'éléments : la vie de tous les Romanov

avec son protocole, ses mariages arrangés, ses disputes, ses coups fourrés, ses meutres; la dynastie de tous les Romanov ; l'évolution de la société russe, les guerres que la Russie mena, etc...

-) le style de l'auteur est agréable à suivre malgré le sujet sérieux

Le point négatif: l'auteur connait tellement bien son sujet que je pense que certaines parties du livre (plus pointues) auraient mérité une plus longue explication afin d'améliorer la compréhension.

Une lecture pleine de découvertes que je recommande à tous les passionnés d'Histoire.

Commenter  J’apprécie          180

L'histoire des Tsars m'a toujours intéressée. Plus encore après la visite d'une exposition, à Liège (Belgique) sur Nicolas II et sa famille.

Le livre de J des Cars trainait depuis un moment dans ma PAL et, après la lecture du roman de N. Mailer (un château en forêt précédemment critiqué), la lecture de cette saga me semblait une évidence.

Pourquoi ? parce que Normal Mailer fait référence, dans son roman, à un évènement de la vie du Tsar de Russie et, lorsque je lis, j'aime vérifier la véracité de certains éléments.

Par rapport à cette saga : Excepté, parfois, quelques passages un peu long sur la stratégie militaire qui m'ont semblé un peu plus lourd, rien, dans ce bouquin n'est à jeter.

Voici une saga familiale passionnante, bien écrite, touchante. C'est hyper bien documenté. Quelques photos, au centre du bouquin, sont choisies de façon pertinente, amènent une vraie plus value au livre.

Au terme du livre, après donc la présentation de la dynastie Romanov, un chapitre explique le massacre de Nicolas Romanov et de sa famille, ainsi que les évènements qui ont permis la réhabilitation de certains protagonistes, et cette partie est vraiment intéressante et touchante.

En conclusion, je dirais que nous sommes ici en présence d'un tout bon bouquin pour les amateurs d'histoire et de surcroit c'est un livre qui donne envie de poursuivre et d'aller plus loin, soit dans la direction des auteurs russes ou dans la direction des auteurs "descendant" de la branche Romanov (Marina Grey, Michel de Grèce).

A lire sans tarder.

Commenter  J’apprécie          100

Si vous me dites Russie, je vous réponds sans hésiter Anastasia qui me fascine depuis la sortie du célèbre et merveilleux film d'animation de la Fox. Bien que très largement libre, j'adore me plonger dans cette adaptation et ce en cette période de l'année. D'autant plus que récemment j'ai découvert la série-documentaire Les Derniers Tsars disponible sur Netflix que j'ai trouvé vraiment passionnante et parfaitement réalisée. Ainsi et afin de continuer ma découverte de cette famille au funeste destin, j'ai réalisé quelques recherches avant de m'orienter vers l'oeuvre de Jean des Cars qui semblait être l'une des mieux écrites et des plus fidèles. Lecture faite, il est indéniable que ces affirmations sont plus que méritées.

En effet, j'ai adoré me plonger dans la découverte de cette incroyable et importante dynastie grâce à un travail de recherche drastique, méticuleux et rondement mené. Effectivement, ce dernier ne se contente pas seulement de retracer les pas du dernier Tsar en lice mais remonte toute la lignée de ces puissants et vaillants dirigeants. J'ai adoré remonter le temps afin d'en apprendre davantage sur la Russie impériale dont je ne possédais que très peu – disons aucune – de notions. Il faut dire que découvrir un mode de vie à des années lumières du notre a été étonnant, par moments déroutants mais finalement totalement passionnant. C'est un monde cruel et hostile qui m'a été dévoilé et j'ai trouvé cela aussi déstabilisant qu'intéressant. Ainsi, chacun des empereurs ne cessera de déjouer d'importants complots né de sa propre famille et bien d'autres soulèvements de la part de sa patrie et bien souvent les choses se concluaient de manières violentes et brutales. D'autant plus que j'ai été fortement étonné de découvrir que bien souvent les mêmes erreurs et autres idéaux étaient inlassablement répétés et bien que j'ai eu pitié de cette ambitieuse dynastie, j'ai souvent eu une pensé pour la population souffrante de ces frasques impériales car, finalement, cette dernière est la première victime de tout ce machiavélisme ainsi que toutes ces années de guerres et de conflits. Autre chose surprenante reste le nombre de femmes qui ont accédé aux pouvoirs en tant qu'impératrices. Au vu de l'époque et du contexte historique, je ne pensais pas cela possible et pourtant certaines personnalités ont réussi à se hisser au plus au rang malgré la dangerosité de cette place. Peu importe, ces dernières ont su s'imposer et gouverner avec fermeté et rigidité. Finalement, je ressors encore plus intéressé par cette période historique et pas seulement concernant la Russie mais bien d'autres contrées comme la nôtre pour commencer. C'est pourquoi, je pense retenter l'expérience rapidement.

Il faut dire que j'ai trouvé tellement passionnant le style de Jean des Cars. Celui-ci se dessine un conteur incontesté et épatant. Alors que je m'attendais à faire face à un simple historien, je me suis retrouvé face à une personne elle-même passionnée par son sujet, élément que j'ai parfaitement ressenti. Pourtant, j'avais quelques craintes avant ma lecture et je craignais de ne pas parvenir à m'immerger et de trouver celle-ci redondante alors que c'est tout le contraire qui s'est réalisé. La plume de l'auteur est immersive au possible et se dessine presque romancée. Ce dernier dévoile les moindres détails de la vie mondaine des tsars mais aussi ceux concernant les enjeux politiques, les guerres et autres problèmes de société. Ainsi, son oeuvre se dessine parfaitement travaillée et développée grâce à un judicieux et riche travail de recherche. Jean des Cars sait de quoi il parle et cela aussi se ressent incroyablement. Cela lui permet d'offrir un roman pertinent et dynamique qui a su maintenir mon intérêt ma curiosité à son maximum et ce jusqu'à la dernière phrase. Quoiqu'en réalité, j'admets que les parties concernant le dirigeant actuel de ce pays ne m'ont pas totalement intéressé même si elles semblent indispensables pour tenter d'appréhender et de comprendre au toute l'histoire de ce gigantesque continent. Néanmoins, j'ai été plus que comblé en ce qui concerne le règne du dernier Tsar, Nicolas II, parfaitement développé et représenté. J'ai adoré découvrir la chute de cette dynastie malgré la violence de cette déchéance et même si aucun survivant ne reste de ce massacre, une part de moi aime imaginer qu'Anastasia reste belle et bien rescapée.

En simple, Jean des Cars est un formidable conteur qui est parvenu à m'embarquer avec lui dans sa remontée dans le temps et dans son voyage à travers ces contrées froides, sauvages et hostiles. J'ai trouvé cette lecture des plus intéressante et totalement passionnante. Ma rencontre avec la Russie impériale et cette dynastie s'est dévoilée convaincante et pertinente grâce à un style fortement efficace et percutant.


Lien : https://mavenlitterae.wordpr..
Commenter  J’apprécie          30

Un livre passionnant sur l'histoire de la dynastie Romanov, raconté ici depuis sa création jusqu'à sa funeste fin. J'avoue que ce sont surtout les derniers Romanov et leur destin tragique qui m'intéressait principalement, mais je suis contente d'avoir appris pleins de choses sur l'histoire des tsars, de la Russie et sur l'évolution de la société, intimement lié à l'histoire de la dynastie. le livre m'a apporté aussi pas mal d'éclaircissements sur le conflit actuel avec l'Ukraine, en revenant aux sources des affrontements. Ce documentaire souffre de quelques longueurs dans les moments un peu "creux" de l'Histoire mais est globalement très intéressant, bien documenté et très accessible.

Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation

La première bataille de celui que les siens appellent déjà Pierre Ier consiste à s'imposer à son frère et à sa sœur aînée, très instruite, ambitieuse et intrigante. C'est elle qui a manigancé la révolte, Pierre l'apprend vite et va en tirer de précieuses leçons. Physiquement Pierre Ier est déjà impressionnant. Quelle allure ! Sa haute taille est inhabituelle ; à tous égards, il domine les garçons de son âge.

L'histoire l'appellera Pierre le Grand.

Commenter  J’apprécie          50

Le 13 avril 1605, le tsar Boris meurt soudainement. Des évènements graves perturbent la vie russe, en particulier de mauvaises récoltes, une famine, des épidémies et des révoltes un peu partout. De nombreux Russes voient dans ces calamités le châtiment infligé à ceux qui ont laissé un usurpateur monter sur le trône de Russie. Ils en sont d'autant plus convaincus que la comète observée dans le ciel russe en 1604 a été interprétée comme un signe de malheurs...tous imputables à Boris Godounov.

Commenter  J’apprécie          30

Le monarque accomplit encore un effort considérable pour améliorer ce qu'on n'appelle pas encore la condition féminine : désormais, les jeunes filles ont l'accès libre aux études secondaires et supérieures; le nombre des lycées passe de quatre-vingt-huit à deux cents quatre-vingts.

Commenter  J’apprécie          50

Nicolas II, le dernier tsar… Une destinée plus fascinante et plus bouleversante que les précédentes parce que, justement, le pouvoir des Romanov s’achève en tragédie. La dynastie avait subi des assassinats, sous des formes variées, mais la cible était le souverain. Cette fois, une famille entière et cinq de leurs proches dévoués jusqu’à la mort sont massacrés en 1918.

Commenter  J’apprécie          20

Ainsi la basilique Sainte-Sophie est-elle copiée à Kiev, et c’est la plus ancienne de Russie. Achevée en 1037, sa coupole centrale symbolise le Christ ; les douze coupoles qui l’entourent, de moindre importance, représentent les apôtres.

Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jean des Cars (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean des Cars
📻 Nouvel horaire pour l’émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • 📚 Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! ❤ 👉🏻 • • 📚 Le Stradivarius de Goebbels de Yoann Iacono aux éditions J'ai Lu 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/le-stra... • 📚 Le Roman de Vienne de Jean des Cars aux éditions Litos 👉🏻 9782268056197 • 📚 Le diable parle toutes les langues de Jennifer Richard aux éditions Pocket 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/le-diab... • 📚 L'Homme qui peignait les âmes de Metin Arditi aux éditions Points 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/l-homme... • 📚 Le Turquetto de Metin Arditi aux éditions Babel 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/le-turq... • 📚 Moi et François Mitterrand de Hervé Le Tellier aux éditions Folio 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/moi-et-... • 📚 Il était une fois Lamartine de Sylvie Yvert aux éditions Pocket 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/il-etai... • 📚 Maigrir pourquoi je n'y arrive pas ? de Jean-Michel Cohen aux éditions First 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/maigrir... • 📚 Les aveux de John Wainwright et Laurence Romance aux éditions 10-18 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/les-ave... • 📚 Les Trois Meurtres de William Drever de John Wainwright et Clément Baude aux éditions Sonatine 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/les-tro... • 📚 Rééducation Nationale de Patrice Jean aux éditions Rue Fromentin 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/reeduca... • 📚 Souvenirs souvenirs... (T01) de Catherine Nay aux éditions Pocket 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/souveni... • 📚 Tu le sais bien, le temps passe de Catherine Nay aux éditions Pocket 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/tu-le-s... • 📚 Histoire intime de la Vᵉ République: Le sursaut (T1) : Histoire intime de la Ve République de Franz-Olivier Giesbert aux éditions Gallimard 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/histoir... • 📚 Histoire intime de la Vᵉ République: La belle époque (T2) de Franz-Olivier Giesbert aux éditions Gallimard 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/histoir... • 📚 Sambre: Radioscopie d'un fait divers de Alice Géraud aux éditions JC Lattès 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/sambre-... • 📚 Gazoline de Emmanuel Flesch aux éditions Calmann-Lévy 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/gazolin... • • • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com • 📺 Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • 👀 Notre Newsletter 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : Russie (Maison des Romanov)Voir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2762 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre