AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782277111252
312 pages
Éditeur : J'ai Lu (01/01/1961)
3.65/5   70 notes
Résumé :

Entre Ida, la mère, et Edith, la fille, la confusion gagne l'esprit de Geoffroy. Après avoir vécu, quelques années plus tôt, une histoire fulgurante avec la première, il rencontre, par hasard, la seconde et va même jusqu'à l'épouser. "L'homme n'en croyait pas ses yeux: cette splendide créature -vers qui tous les regards étaient braqués et qui, sur la planchette de départ du grand plongeoir; ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
isajulia
  12 mai 2013
Avec Ida, Geoffroy a vécu une relation passionnelle et tumultueuse. Ne l'ayant jamais oubliée, il n'en croit pas ses yeux quand il rencontre Edith qui est son sosie et la fille de cette ancienne maîtresse qui le hante.
Envoûté par la jeune femme qui nourrit le souvenir de son amour passé, une relation se construit entre eux menant jusqu'au mariage. Lors de leur voyage de noces, Geoffroy reçoit une lettre d'Ida lui annonçant qu'elle est gravement malade et le prie de se rendre à son chevet. Se croyant des obligations vis à vis de sa belle-mère, il laisse Edith à contre-coeur au moment ou celle-ci va avoir la confirmation de sa grossesse. Geoffroy entreprend alors ce voyage qui va le conduire à un mystère, Ida n'étant jamais revenue à Paris depuis leur séparation. Décidant de revenir auprès de sa femme, une catastrophe s'est déroulée en son absence, Edith a disparu. Commence alors pour Geoffroy une descente aux enfers, tiraillé entre les deux femmes, à la recherche de la vérité, il n'est pas au bout de ses surprises...
Avec La tricheuse, Guy des Cars joue brillamment avec nos nerfs.Dès les premières pages, nous voilà happés dans le récit et plus moyen d'en sortir avant d'avoir satisfait notre curiosité. L'intrigue est bien faite car au moment ou l'on croit avoir résolu l'énigme, nous voilà repartis pour un tour à chercher le pourquoi du comment. Je trouve qu'avec La Maudite, La tricheuse est des romans les plus modernes de des Cars, il fallait oser aborder un sujet médical qui était considéré comme tabou à l'époque et le placer dans un contexte sentimental. Comme vous l'avez compris, l'amour est le sujet principal du récit mais ne vous laissez pas abuser par le côté guimauve de la relation entre Geoffroy et Edith, comme un pantin on se laisse manipuler par ces femmes dont la passion est si forte qu'elles sont prêtes à tout, même vendre leur âme au diable. L'orgueil et le désir de posséder sont retranscrits avec toute la noirceur et la justesse propre à des Cars qui a l'art de manier les destins de ses protagonistes avec brio.
Je n'ai pas lâché le roman jusqu'à ce que ma curiosité concernant ce trio infernal soit assouvie. Ce livre se lit très vite et fait passer un excellent moment, c'est un de mes Guy des Cars préférés. A découvrir pour les amateurs de cet auteur génial et pour les curieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
akhesa
  26 septembre 2015
Voici un ouvrage qui m'a beaucoup plu;le suspens est intense et on ne peut lacher ce livre sans savoir ce qui va se derouler et comment va se terminer cette tragedie
C'est effectivement la tragedie d'une femme qui a tout et qui est trompee par une femme plus jeune;elle se vengera...
Il est tres difficile pour certaines femmes de vieillir et d'accepter de vieillir!C'est une etape de la vie sur laquelle on a peu d'emprise
Tres beau livre que je conseille,pour passer un bon moment
Commenter  J’apprécie          170
zebaron
  10 juin 2021
Je crois que Guy des Cars demeure un incontournable dans le roman de gare. Il y a toujours ce petit quelque chose de saugrenu dans ses intrigues amoureuses, ce recours à l'amalgame d'éléments policiers et de théories scientifiques pour les dénouer, ce qui les rendent parfaitement tirées par les cheveux et originales. Fidèle à ce style unique, « La tricheuse » ne fait pas exception. Ce qu'il y a de particulier avec ce titre, c'est qu'on a l'impression que cette grande amoureuse qu'est Ida Keeling, la personnage principale, qui essaie à sa manière de déjouer les aléas du temps pour garder son amour en vie, est une métaphore du roman, du travail de Guy des Cars lui-même. Il va tordre les fils à l'extrême pour réussir le tour de force qui consiste à captiver un lecteur de moins en moins émerveillé...
Bon, encore une fois, je pousse sans doute la réflexion un peu trop loin... Disons simplement que c'est une bonne lecture de vacances d'été. Intemporellement divertissant.
Commenter  J’apprécie          30
Julitlesmots
  22 novembre 2017
Je mets 4 étoiles pour le ressenti que j'ai eu ado ... Aujourd'hui ce n'est plus du tout ma tasse de thé... Comme quoi nous changeons... Et no goûts aussi...
Commenter  J’apprécie          62

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
akhesaakhesa   26 septembre 2015
Aussi est-il logique que la femme cherche instinctivement les moyens de conserver,sinon sa beaute,du moins ce qui lui en reste.La coquetterie de certaines vieilles dames est une chose qui nous parait charmante mais qui,dans la realite,n'est qu'un drame chez des femmes qui s'obstinent a ne pas vouloir vieillir
Commenter  J’apprécie          200
rkhettaouirkhettaoui   15 juin 2013
Ida avait triché en virtuose non seulement avec les êtres humains mais aussi avec la vie, à laquelle elle avait trop demandé pendant les dernières semaines, et avec la mort dont elleavait devancé l’appel. Tout n’avait été chez elle que tricherie : l’accent anglo-saxon très net qu’elle s’était ingéniée à prendre, une fois rajeunie, pour marquer une différence sensible avec cette femme de cinquante ans qu’elle reniait et qui, elle, parlait admirablement sa langue natale… l’écriture qu’elle avait su camoufler : celle d’Ida était large et voluptueuse, celle d’Edith, menue et raisonnée… Dans tous ces détails, qui avaient eu leur importance pour compléter l’illusion, Ida avait su se montrer une grande artiste ! Quelle étonnante comédienne elle aurait fait !
Jamais tricheuse n’avait atteint à pareille maîtrise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   15 juin 2013
La coquetterie de certaines vieilles dames est une chose qui nous paraît charmante mais qui, dans la réalité, n’est qu’un drame chez des femmes qui s’obstinent à ne pas vouloir vieillir : elles continuent à s’habiller selon une mode qui leur rappelle l’époque où elles rayonnaient de jeunesse et elles en deviennent parfois ridicules. Il est d’ailleurs réconfortant de penser que, passé un certain âge avancé, une femme ne se voit plus vieillir… Seulement il y a l’âge critique où la femme a la pleine conscience de ce qui l’attend : c’est l’époque où elle est la plus malheureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
akhesaakhesa   25 septembre 2015
L'homme est ainsi fait,cher monsieur,qu'il a une horreur instinctive de la laideur physique et qu'il a beaucoup de mal a en supporter la vue meme quand il ne fait que la rencontrer au hasard et lorsqu'elle ne l'atteint pas directement
Commenter  J’apprécie          110
ragondin79ragondin79   20 août 2015
Guy des cars a une imagination débordante dans la majorité de ses livres et des histoires qui sortent de l'ordinaire. La tricheuse n'échappe pas à la règle. Une petite critique le dénouement du livre est prévisible à 80 % une centaine de pages avant la fin. J'aurais bien aimé un peu plus tard.
Commenter  J’apprécie          70

Video de Guy des Cars (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy des Cars
"Le chateau du clown" (Plon) est le 40ème roman de Guy des CARS, dont il lit les premières lignes à Bernard PIVOT. L'écrivain définit ce qu'est un roman, alors que le personnage de son livre, lui, a existé. Au cours d'un séjour dans le Sud il visite le château de GROK, château monstrueux ou le clown est enterré. Guy des CARS raconte, comment, jeune journaliste, il a fait une tournée avec le Cirque Pinder. Dans son roman il raconte l'ascension et le déclin de GROK.PIVOT lui parle de sa "pas bonne" réputation dans le milieu littéraire, celui-ci dit qu'il est "lu". Il a des lettres de grands écrivains, GIDE, VALERY, CARCO, COLETTE qui l'ont encouragé. Il parle du seul prix littéraire qu'il ait eu dans sa carrière, du Goncourt qu'il n'a pas eu, et de la bataille que ça a suscité à l'époque. De noblesse authentique, il est fier des militaires de sa famille, notamment celui de l'Algérie. Il se dit "heureux", entouré de gens intelligents...ne se voyant pas d'ennemis.Mot de la langue française qu'il n'aime pas : valableMot que vous aimez bien : l'amitié
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4096 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre