AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de 4e8_clauzades


4e8_clauzades
  12 février 2018
Fantastique!!! J'ai bien aimé cette suite des "Autodafeurs" qui est absolument magnifique et étonnament émouvante .

Tout d'abord, je tiens à dire que ce livre est plus drôle et plus surprenant que le tome 1("Mon frère est un Gardien"),avec encore une fois l'apparition de Césarine par le biais de son journal et quelquefois par le dialogue ,et encore une fois ,c'est elle qui va faire avancer l'histoire. Mais là elle va faire appel non pas qu'à ses talent d'artiste ,mais aussi grâce à un livre trés particulier , pour devenir " une artiste de guerre ".

Puis il y a notre héros principal de cette aventure Auguste, qui est en dépression à cause du décès de ses grand- parents , de l'état de sa mère et de sa réputation à son collège .
Petit à petit il va avoir affaire à plusieurs problème , plus ou moins importants, comme s'enfuir de ce maudit village avec le trésor que la Confrérie cherche depuis des centaines d'années malgré les criminels à leurs trousse !

Ha ! Et puis il y a les autres membres de cette Confrérie comme le professeur de français ( de Vergy) , le geek ( Néné) et l'espion (Bart) et plein d'autres que je n'ai pas cités, qui ont tous un rôle plus ou moins essentiel dans cet épisode des Autodafeurs.

Et la question que tout le monde se pose ,c'est est-ce que Auguste va sortir à nouveau avec Isabelle.

Donc pour conclure :1) J'ai adoré ce tome 2
2)Le livre est simple court et comique ,car c'est écrit trés simplement, et comique avec Césarine .
3) on comprend trés facilement ce livre grâce à un vocabulaire varié et pas trop difficile .
4) On s'attache au personnages comme si nos vies en dépendaient .
5)Le suspense augmente à chaque page.
6) Auguste retrouvera-t-il son amoureuse ?
7) Je vous le conseille fortement .
8)Et moi ,je retourne lire le dernier de cet trilogie "Les Autodafeurs3" " Nous sommes tous des propagateurs."




Paolo
......................................................................................................................


Dans ce deuxième tome des « Autodafeurs » Marine Carteron apporte des précisions sur la manière dont les autodafeurs vont chercher à détruire « les connaissance » (les livres) et comment les membres de la confrérie vont les contrer. Rappelons-nous que dans le tome précédent les grand-parents et le père sont morts et la mère dans le coma. Après avoir attaqué et volé la voiture de Bernard Guy , Auguste a été jugé et a dû porter un bracelet électronique qui l'oblige à rester dans les alentours du collège. Maintenant que les enfants n'ont plus de parents pour s'occuper d'eux,Mr Devergy (professeur de français) remplit le rôle de tuteur. Mamina va prendre une place très importante mais je vous laisse le découvrir…
Auguste apprend par Bart que Adam Murphy (une personne très riche) est venu s'installer chez lui. Il pense qu'il ferait partie des autodafeurs. Auguste décide donc d'aller faire une petite excursion dans les laboratoires du père de Bart pour voir une machine dont son ami lui a parlé. Au cours du récit les personnages vont mettre en place une stratégie pour s'échapper de cette ville et sauver les livres des mains des autodafeurs.
J'ai adoré ce livre tout comme le 1er tome : il y a toujours autant d'actions et d'intrigue. La description du contexte est superbe. On entre vite dans la peau des personnages. Césarine qui est autiste asperger évolue au cours du livre et arrive enfin a éprouver des sentiments : sourire,pleurer. L'auteure fait vivre Césarine avec un handicap ce qui est ,je pense ,très difficile. de plus elle arrive à détailler de façon très réaliste ses réactions. Il me tarde de lire le prochain tome.

Mehdi



---------------------------------------------------------------------------------------------

Le tome 1 était génial mais le deuxième m'a conquis d'autant plus !

Nos deux jeunes héros, Auguste et Césarine, ont déjà perdu père et leurs grands-parents contre les Autodafeurs mais la bataille est loin d'être terminée. Gardés par leur tuteur Marc Devergy pendant que leur mère est toujours dans le coma, Auguste et Césarine vont devoir affronter moult épreuves et problèmes. Auguste est préoccupé par le bal de son collège et Césarine découvre le émotions et les sentiments. Tout cela se mêle à la guerre menée contre les Autodafeurs. Auguste a de quoi déprimer avec cette vie pleine de rebondissements ! Pourtant ce n'est pas le moment de baisser les bras car la découverte d'une terrible machine prouve que les Autodafeurs sont proches de la victoire.

C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé ces deux héros dans la suite de cette trilogie des Autodafeurs et mon personnage préféré dans ce tome 2 et sans aucun doute Césarine. Avec son air innocent, cette petite fille cache bien son jeu. D'un côté nous avons une petite fille autiste qui s'ouvre aux émotions au fil de l'histoire, et d'un autre, une véritable guerrière et stratège. Elle m'a à la fois ému et impressionné. J'avais l'impression de redecouvrir les émotions en même temps qu'elle et elle me donnait l ‘envie de combattre à ses côtés. Parlons maintenant de son frère,Auguste, que j'apprécie particulièrement même si je ne me retrouve pas du tout à travers ce personnage. Doté d'un fort caractère et très téméraire, j'ai vécu avec lui ses épreuves avec l'envie de le soutenir autant moralement que physiquement durant tout le roman. C'est étrange… Je pense que c'est ce que l'auteur a voulu transmettre en utilisant un vocabulaire assez familier qui correspond aux jeunes de nos jours. J'ai également aimé d'autres personnages comme Néné le geek qui ne sait pas s'y prendre avec les filles ou encore Bart qui trahit sa famille pour aider ses amis, pour une juste cause.

Cette suite des Autodafeurs est un véritable festival d'actions et d'émotions mélées à l'humour. C'est un de mes romans favoris !
J'espère pouvoir en dire autant du tome 3 que je vais m'empresser de dévorer ! Enfin de lire… pardon Césarine.


Armand
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus