AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Mots et cris (14/06/2014)
4.6/5   25 notes
Résumé :
Léanne est une brillante architecte à qui tout semble réussir. Même Martineau, son insupportable collègue, ne peut rivaliser avec elle. Seule ombre au tableau, le poids de ce journal qu'elle emmène partout avec elle pour y noter les moindres détails de son quotidien. Quelle drôle d'idée de confier par écrit tout ce qui se passe dans sa vie si routinière ! Est-ce la cause de ses sautes d'humeur de plus en plus fréquentes ? L'arrivée d'un homme dans son existence ne v... >Voir plus
Que lire après Le journal de L.Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,6

sur 25 notes
5
13 avis
4
2 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
L., c'est Léanne. Brillante architecte, elle travaille dans l'un des meilleurs cabinets, où elle occupe une place importante, puisqu'elle est le bras droit de son patron.
Mais Léanne cache quelques secrets. Pourquoi emporte-t-elle toujours avec elle un carnet à couverture de cuir bordeaux, dans lequel elle note le moindre événement de sa journée ? Pourquoi, d'un jour à l'autre, son humeur varie-t-elle autant ? Et, surtout, pourquoi refuse-t-elle toute relation amicale ou amoureuse avec d'autres personnes ?

Un grand merci à Karine Carville, qui m'a proposé de découvrir son nouveau roman en avant-première.

Et quel roman ! Ce Journal de L. m'a bluffée. Karine Carville y joue avec les sentiments de ses lecteurs. Elle nous emmène allègrement sur de nombreuses fausses pistes et ne nous révèle la véritable personnalité de Léanne qu'à la toute fin du roman, ou presque.

Mais reprenons depuis le début.

Dans les premières pages du récit, l'auteure nous présente Léanne. Peu de rebondissements ont lieu à ce moment-là, puisque en rencontrant Léanne, nous rencontrons aussi ses collègues, sa mère, ses (très peu nombreux) amis. Il faut don un peu de temps pour dresser le portrait de tout ce monde, et l'on a un peu l'impression de lire un vrai journal intime qui nous relate des événements quotidiens intéressants, mais somme toute très communs.

Et c'est là que Karine Carville étonne ses lecteurs. Car si elle consacre plusieurs pages de son roman à nous parler de la vie quotidienne de Léanne, c'est pour mieux nous surprendre ensuite. Quand la véritable intrigue du roman se met en place, on ne s'y attend pas du tout et elle nous surprend d'autant plus.

Ainsi, tout d'un coup, Léanne se met à changer d'humeur d'un jour à l'autre. Dès le début du roman, cette jeune architecte de talent semble légèrement névrosée : très control freak, elle note ses moindres faits et gestes dans son journal et s'amuse à relire ce qu'elle y a noté tous les soirs en rentrant chez elle. A ce moment là, malgré cette manie très envahissante, Léanne semble encore être une héroïne banale.

Ensuite, ce journal prend de plus en plus d'importance dans ses pensées et semble devenir une véritable obsession. Couplé aux sautes d'humeur de Léanne, ce fait a commencé à me trotter dans la tête et une petite question a lentement pris forme dans mon esprit : Léanne souffre-t-elle de problèmes psychologiques ?

Cette situation dure un long moment et culmine lors d'une certaine scène A ce moment-là, je me suis carrément dit que Léanne était folle à lier. Mais c'est parce que je ne connaissais pas encore les intentions de l'auteure. Car Karine Carville nous offre un roman bien plus sombre et une intrigue bien plus machiavélique que cela : une héroïne bonne à faire interner en hôpital psychiatrique, c'était trop facile à deviner et trop exploité par les auteurs qui veulent un peu pimenter leurs romans. Alors, Karine Carville a trouvé autre chose ; quelque chose de bien plus passionnant.

Du coup, la seconde moitié et la fin du récit deviennent beaucoup plus intense. Je n'ai plus vu le temps passer, je me suis réellement plongée dans le monde et dans la vie de Léanne, au point de parfois me sentir aussi prisonnière qu'elle de ce fameux journal. Ce simple carnet de cuir bordeaux devient presque un personnage à part entière du récit : il a occupé mon esprit autant que celui de Léanne et encore plus quand Karine Carville révèle enfin la véritable utilité de ce journal.

La fin du roman est sombre et dramatique. Mais pouvait-il en être autrement ? Une fin plus heureuse, où tous les personnages se réconcilient m'aurait déçue, car elle n'aurait pas été en phase avec le reste du récit.

Le journal de L. m'a donc fait passé un excellent moment. Avec ce nouveau roman, très différent d'Esteb, Karine Carville nous plonge dans une intrigue très psychologique, qu'elle maîtrise parfaitement de la première à la dernière page. Et, en parlant de dernière page, je décernerais une mention spéciale au bonus caché, dans lequel nous découvrons l'auteure aux prises avec l'un de ses personnages. Savoureux et humoristique, ce petit intermède permet de se détendre après de nombreux moments de tension pendant la lecture des aventures de Léanne.
Commenter  J’apprécie          150
Léanne est une jeune femme accomplie professionnellement, elle est architecte. On débute cette histoire en apprenant à connaître notre principal personnage, sa vie, son fonctionnement. Mais, quelque chose cloche ans cette vie bien rangée, elle semble trop lisse.

Le lecteur s'interroge, les théories se succèdent. Pour ma part, j'en ai échafaudé pas mal des théories sur ce qui se cache derrière cette apparence proprette, tout a commencé lors de la lecture de cette fameuse page où en quelques mots , j'ai compris que Léanne avait un lourd et embarrassant secret.

Un livre très bien écrit, une trame cohérante et intelligente, des personnages mystérieux: Léanne, attachants: Manuella, charmeurs: Chareles et Etienne et horripilants: Jules Martineau.

Un roman atypique car rythmé par ce fameux journal intime qui est la clef de tout.

Une relation qui fait de cette lecture un thriller alors que le début ne le laissait pas présagé et dont on sort chamboulé.

Une belle lecture et un plongeon dans une certaine folie une fois de plus.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          211
Lorsque j'ai été contactée pour découvrir "Le journal de L." de Karine Carville, j'ai tout de suite été attirée par l'intrigue. J'ai donc accepté avec plaisir de recevoir un exemplaire de ce livre. Il est super beau ce livre, j'adore la couleur de la couverture (oui, je suis futile comme toujours) et en plus, j'ai la chance d'avoir reçu un exemplaire dédicacé !!

Léanne est une brillante architecte à qui tout semble réussir. Même Martineau, son insupportable collègue, ne peut rivaliser avec elle. Seule ombre au tableau, le poids de ce journal qu'elle emmène partout avec elle pour y noter les moindres détails de son quotidien. Quelle drôle d'idée de confier par écrit tout ce qui se passe dans sa vie si routinière ! Est-ce la cause de ses sautes d'humeur de plus en plus fréquentes ? L'arrivée d'un homme dans son existence ne va-t-elle pas perturber un équilibre déjà fragile ? Pourra-t-elle continuer à tout écrire dans son journal ? Certains secrets pourraient se lire entre les lignes ...

J'avais très envie de découvrir cette histoire mais étonnement, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. Ne me demandez pas pourquoi, j'ai pas mal patiné pendant les cinquante premières pages. Je ne parvenais pas à comprendre le comportement de Léanne, je ne comprenais pas la raison pour laquelle elle se bornait à écrire dans son journal. Je ne comprenais pas non plus pour quelle raison l'auteure nous infligeait le quotidien très banal de la jeune architecte. Bref ...

J'ai tout de même poursuivi ma lecture et arrivée à la moitié du livre, je n'ai plus pu m'arrêter !! L'auteure nous fait une révélation tellement énorme que ça devient impossible de lâcher le livre. Je me suis envoyée la fin en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! Pour tout dire, je crois bien que le livre m'appelait "viens me lire, viens connaitre la fin".

Au final, l'histoire est intrigante du début à la fin (même si le début m'a laissé perplexe comme je l'ai déjà dit). Cependant, il ne pouvait pas être autrement ce début sinon le livre aurait perdu de son charme. Karine Carville nous trimballe et nous fait douter, elle nous tient en haleine jusqu'à la fin. Fin qu'il est d'ailleurs très difficile de deviner. En tous cas, je me suis laissée berner sans aucuns problèmes ! Et j'ai adoré ...! Et puis alors, mention spéciale au chapitre final, le tout dernier, le bonus ... qui m'a laissé sans voix. Mais quelle idée géniale elle a eu Karine Carville d'insérer cet ultime chapitre !

J'ai aussi beaucoup apprécie le côté psychologique (psychiatrique ?) du livre, notre héroïne nous surprend à chaque page une fois l'intrigue réellement lancée, il n'y pas de temps mort. En plus, la plume de l'auteure est très agréable à lire, c'est fluide comme tout, j'aime beaucoup lorsque je me régale avec les mots.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce livre. Je n'en ferai pas un coup de coeur à cause du début avec lequel j'ai eu un petit problème (mais tout petit petit) mais ce sera une de mes meilleures lectures de ces derniers mois. Je suis ravie d'avoir pu découvrir ce thriller français. Je ne peux que vous le conseiller si vous avez l'occasion de mettre la main dessus.

C'est un livre que j'ai terminé depuis plusieurs jours maintenant et je suis toujours imprégnée par l'histoire ... Karine Carville est une auteure que je prendrais plaisir à lire à nouveau !
Commenter  J’apprécie          20
Tout d'abord, un immense merci pour cet envoi. J'ai été agréablement surprise de voir le livre dédicacé. Vous aimez la série américaine « Esprits criminels » ? Et bien, j'ai beaucoup mieux à vous proposer, il s'agit d'un livre : le journal de L.. Et, c'est un livre que je ne suis pas prête d'oublier.

Karine Carville, l'auteur nous propose de suivre Léanne, une jeune femme qui travaille pour le cabinet d'architecte Thirot & Associés, elle a une particularité, elle ne se sépare jamais de son journal intime. Elle ne cesse d'écrire ses journées, ses pensées bref sa vie. Elle est accro à son journal intime.

Ce qui rend le lecteur fou, on veut comprendre pourquoi cette femme entretient une relation très forte avec cet objet, mais on est loin de s'imaginer l'histoire que cache cette relation.

Le journal de L. est un livre incroyable, l'auteur nous embarque dans son univers et il est impossible de ne pas penser à ce livre une fois lâché. le lecteur est complètement baladé. de plus, la plume est dingue, il y a de nombreux rebondissements et à la fin de l'ouvrage on se rend compte d'avoir vraiment lu un livre hors du commun.

Encore un grand bravo à l'auteur et merci, un grand merci pour cette lecture incontrôlable.
Commenter  J’apprécie          40
Comment faire une chronique sur un tel roman? Non pas qu'il soit mauvais loin de là ! Il est super intriguant et le lecteur est balotté d'une page à l'autre ne comprenant pas grand chose avant la révélation finale. Je vais donc tenter de vous parler de ce roman sans rien vous dévoiler.


Le roman est donc , vous l'avez compris , écrit sous la forme d'un journal intime. On y découvre le quotidien assez "banal" de Léanne , une jeune femme sans histoires qui s'épanouit pleinement dans son travail entouré de collègues plus au moins sympathique.


Il y a Manuella , une collègue de la jeune femme , enceinte , qui partage aussi de bons moments avec Léanne et on sent qu'il y a une belle amitié dans leur rapports. Ensemble , elles se liguent pour tenter de faire virer Jules Martineau, un architecte imbu de sa personne et détestable à souhait. Il ne cesse de hurler sur le "petit" personnel et Léanne ne se gêne pas pour tenter de faire tomber le "petit Jules" comme elle adore le surnommer. Travaillant dans le prestigieux cabinets Thirot et Associés, Léanne est une professionnelle hors pair appréciée à juste valeur par son patron Damien Thirot. Ainsi sur le plan professionnel , tout va pour le mieux pour Léanne.


Sur le plan sentimental , en revanche c'est le désert. Léanne a bien des vues sur l'inconnu du bus, qu'elle croise tous les matins et dont elle aime dessiner le croquis dans son carnet. Ce dernier, Etienne, n'est pas au bout de ses surprises. Mais Léanne est aussi troublée par Charles, un ami de longue date et frère de son patron. Elle tente de repousser ses avances mais très vite elle est aussi troublée par ce dernier.


Elle couche donc sur les pages de son journal intime ses pensées au jour le jour. Mais plus on entame la lecture , plus on se demande pourquoi Léanne a ce souci obsessionnel de tout noter jusqu'au moindre détail. Et si quelqu'un tombait sur ce journal, serait ce dangereux pour elle? Car plus on avance dans l'histoire et plus on se demande ce qui se cache dans ses journaux intimes. Pourquoi doit elle tout écrire? Est ce que cela fait partie d'une thérapie suite à son passé? ( Car oui elle a vécu quelque chose de terrible dans son passé)


Et au fur et mesure de notre lecture, on se pose de plus en plus de questions car Karine Carville glisse subrepticement des indices et on commence à comprendre les choses et d'un seul coup, on se prend une claque car on avait imaginé des choses et même si on s'approche de la vérité , l'auteur arrive à nous faire douter une fois de plus et ce jusqu'à la toute dernière page.


Bref, vous passerez un excellent moment avec ce polar qui saura vous tenir en haleine jusqu'au bout. Vous irez de surprises en surprises , de questions en questions et le fin va vous laisser plus que pantoise. Méfiez vous des apparences, elles sont souvent trompeuses


Lien : http://thelovelyteacheraddic..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Je cligne des yeux pour m’extraire de la dérive de mes pensées. Allons, inutile de me perdre en conjectures : j’ai fait un choix de vie qui, comme n’importe quel choix, en exclut d’autres. Inutile donc de revenir sans cesse dessus. Je replonge vers mon carnet et barre la dernière phrase.
J’aimerais avoir un enfant, un jour…
Le cahier claque entre mes mains lorsque je le referme. Je contemple sa couverture usée et compte le nombre de pages qu’il me reste à y écrire.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Karine Carville (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karine Carville
Karine Carville est interviewée par Laurence Ducournau émission radiophonique "Les mots, des livres !" - idFM 98.0FM samedi 13 novembre 2010
autres livres classés : jumelleVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (47) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2783 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}