AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367950814
Éditeur : Chèvre-feuille étoilée (21/08/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Edition spéciale pour les 100 ans de Gisèle Casadesus. En librairie le 21 août !



Aux pieds du Sacré-Coeur, dans le petit salon du 2 rue de Steinkerque, Gisèle Casadesus, sociétaire de la Comédie-Française et comédienne, parle à Isabelle Blondie de sa ville et de cet appartement où ses parents ont vécu, et où elle est née.
Elles se promènent du côté de Montmartre, de Pigalle, font une escapade aux bois, une autre à l'Hippodrome... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
EveQ
  07 octobre 2014
« Ici Paris d'hier et d'avant-hier » retrace la rencontre de Gisèle Casadesus, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, avec Isabelle Blondie. Gisèle Casadesus, qui vient de fêter ses 100 ans, partage dans cet ouvrage sa vision de Paris au XXème siècle telle qu'elle a vécue ou qu'on lui a raconté, depuis le mariage de ses parents en 1911 à aujourd'hui.
Au fil de l'entretien, elle évoque l'évolution des tenues vestimentaires et des moyens de transport, les marchandes des 4 saisons et les Grand magasins mais également l'occupation allemande. Par ailleurs, elle revient bien évidemment sur les débuts du cinéma et se rappelle de quelques anecdotes de comédienne.
Ces souvenirs sont complétés de citations et de référence cinématographiques et littéraires ainsi que de photos en noir et blanc de Paris d'hier et de cet entretien.
On a l'impression de traverser Paris dans le temps et dans l'espace, dans un moment de complicité.
Commenter  J’apprécie          60
Lilou789
  20 octobre 2014
C'est avec grand plaisir que j'ai découvert cet ouvrage, grâce à Masse critique (merci !).
C'est un ouvrage à la fois court, intense, intime et poétique.
Les souvenirs évoqués par Gisèle Casadesus (quelle grande dame !) font déambuler le lecteur dans le Paris d'hier et d'avant-hier, dans ses rues, ses petites ruelles. Ils nous font lever le nez vers ces si belles façades, redécouvrir le fourmillement des arts et du spectacle au début du XXème siècle, revivre les évolutions apportées par la féé électricité, ou la construction de la Tour Eiffel et des grands magasins !
Grâce aux mots choisis avec soin et à un récit structuré de manière fluide, grâce aussi à de très belles photos, la projection du lecteur dans le passé est délicieuse.
Le lecteur partage la complicité dévoilée par l'auteur et la comédienne, à travers une narration où les "je" se donnent la parole mutuellement.
Un moment de lecture agréable qui laisse une impression de douceur, de générosité et d'amour de la vie.
Commenter  J’apprécie          50
deashelle
  05 juillet 2014
Au bonheur des âmes...
Ici Paris. Chroniqueur parisien, James de Coquet (16 juillet 1898 - 1988) était le critique dramatique du Figaro qui en 1932, concluait dans son article après quelques saillies sur l'ère féministe qui commençait, que cette Melle Casadesus qui avait réussi le concours du Conservatoire faisait preuve d'un jeu intelligent et sobre… Il serait sûrement heureux de savoir qu'elle se porte si bien à 100 ans et que sa passion et son art de vivre l'ont fait vivre jusqu'à un centenaire espiègle et malin.
Gisèle Casadesus, cette charmante dame qui vient juste d'éditer le récit de la dynastie de e sa famille chez le Passeur, éditeur « Cent ans, c'est passé si vite » vient d'en publier un autre chez Chèvre feuille étoilée « Ici Paris d'hier à avant-hier ». Il s'agit d'une plaquette élégante, noir et blanc illustrée de photos d'avant-hier, d'avant guerres où, en élégant coups de chapeaux ou de pinceau, Gisèle Casadesus peint le Paris d'antan, illuminé de neiges d'antan. La forme est un dialogue discret avec une visiteuse (Isabelle Blondie) qui recueille ces charmants propos d'hivers et d'étés du bout de sa propre plume poétique et savoureuse.
Voyage immobile, pages d'anciens albums qui défilent « Ici Paris, la lumière et l'amour où tout le monde dit : I love you ». Puissance de l'évocation des lieux et des gens. Amour inaliénable d'autrui. Une traversée de Paris qui débute en 1911 et s'achève quelque cent ans plus tard, toujours dans sa maison natale au 2 de la rue de Steinkerque dans le dix-huitième… En grande dame pleine de générosité de coeur, elle partage ses plus beaux bijoux: ses souvenirs vivants d'époques révolues. Une promenade lyrique dans l'Autrefois de Paris dont le guide est « une interlocutrice à l'écoute des voix qui lui sont chères et se sont tues. » Une histoire pleine de pudeur mais miroitante de facettes où les deux « je » de la narration se confondent et se répondent comme deux diapasons très complices.
http://artsrtlettres.ning.com/group/dismoicequetulis


Lien : http://www.chevre-feuille.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Aude-r
  21 octobre 2014
Encore un livre gagné grâce à Masse Critique de Babelio !
Il est ici question d'une histoire qui a traversé les âges au coeur de Paris, passant du N&B à la couleur et du cinéma muet au cinéma parlant. Les premiers pas du 7ème art constituent un passage décisif dans la vie de Gisèle Casadesus puisqu'elle est comédienne et, du haut de ses cent ans, elle contemple toujours Paris. Un texte intime, poignant, avec ses passages incisifs et ses moments précieux.
Ce livre est un fantastique bond en arrière, même pour moi qui suis encore jeune. J'ai ressenti la nostalgie de l'époque où je vivais chez mes parents, quand ma mère sortait une cassette vidéo d'un vieux film en N&B, quand ma soeur regardait Sissi à chaque vacances de Noël. Elles m'ont fait découvrir la version originale de Belphégor, L'île aux trente cercueils. Je me rappelle aussi les lundis après-midi quand je rentrais pile à l'heure du lycée pour voir le film de quinze heures sur France 3 avec ma mère. Elle a bien essayé de me faire apprécier Gabin, sans succès (je reste fidèle à de Funès). Je retrouve cette ambiance avec Ici Paris. Me voilà projetée dix ans en arrière et j'adore ça.
Je regrette cependant que Gisèle Casadesus ne s'attarde pas plus sur les années folles, période incontournable de Paris, mais elle ne vivait peut-être pas dans les bons quartiers (Montmartre et Montparnasse). Autre point négatif (et pas des moindres selon moi) : les photographies qui correspondent au texte avec trois-quatre pages de retard. C'est perturbant, ça nous fait remonter plusieurs paragraphes et ça a tendance à desservir le propos). C'est bête, d'autant que la mise en page est sobre et impeccable.
Lien : http://www.aude-reco.com/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
manoloula
  26 novembre 2014
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Lilou789Lilou789   20 octobre 2014
C'est tellement beau Paris ! s'exclame-t-elle, un sourire dans la voix. Je suis née à Paris, j'ai beaucoup voyagé, mais je n'aurais pas pu vivre ailleurs qu'à Paris. C'est d'une beauté ! J'adore. Mon point de chute, c'est là... C'est Montmartre, c'est la rue de Steinkerque. Montmartre... J'aime tellement monter et regarder toute cette vue à nos pieds.
Commenter  J’apprécie          40
Lilou789Lilou789   20 octobre 2014
On ne dit plus : "c'est féérique", on dit "c'est électrique" et "au siècle où tout va vite, il faut que tout soit électrique".
Commenter  J’apprécie          60
Aude-rAude-r   08 octobre 2014
Mépris pour eux il y eut, mais selon Desnos, ce ne sont pas les films qui sont muets ; c'est le spectateur qui est sourd.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Gisèle Casadesus (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gisèle Casadesus
Cent ans, c'est passé si vite? de Gisèle Casadesus et Eric Denimal aux éditions J?ai Lu
«Quand je serai grande, je serai comédienne et j'aurai des enfants», déclare Gisèle Casadesus dès son plus jeune âge. Ses proches s'attendrissent, sans se douter qu'elle réalisera ses rêves. Née en 1914 dans une famille de musiciens, Gisèle Casadesus a mené une magnifique carrière à la Comédie-Française, au cinéma et à la télévision, tout en élevant ses quatre enfants avec son mari, Lucien Probst. Revisitant les événements d'un siècle, des deux Guerres mondiales aux nombreux bouleversements de société, cet abécédaire personnel raconte la comédie humaine et les coulisses de la scène. Sans jamais se départir d'un humour subtil, «Mademoiselle» y dévoile son amour de la vie et de la famille, sa foi profonde et sa curiosité insatiable du monde. Lire Gisèle Casadesus, c'est partager la chaleur d'un thé chez elle, se laisser bercer par sa douceur naturelle et goûter à une joie de vivre communicative.
http://www.lagriffenoire.com/cent-ans-c-est-passe-si-vite-271360.html
Vous pouvez commander Cent ans, c?est passé si vite? de Gisèle Casadesus sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : Paris (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5513 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre