AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Raphaële E. (Traducteur)
EAN : 9782012017726
425 pages
Hachette (19/05/2010)
3.79/5   120 notes
Résumé :
Rouge n’est pas belle. Elle est sublime et elle peut contrôler les esprits, des qualités qui attisent la passion comme la haine. Aussi a-t-elle choisi de vivre à l’écart du monde. Mais des seigneurs rebelles ont rassemblé des armés et s’apprêtent à marcher contre le royaume des Dells. Rouge peut le sauver… à condition d’affronter les ombres du passé et des ennemis déterminés à l’anéantir.
La beauté est une arme, et Rouge va s’en servir.

La con... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
3,79

sur 120 notes

balrog
  05 novembre 2013
Cette suite m'a moins emballé que Graceling. Ce livre est un prélude de Graceling, on découvre de nouveaux personnages, un nouvel environnement et une nouvelle intrigue. J'ai été un petit peu déçu de ne pas retrouver les personnages du premier tome, mais je respecte le choix de l'auteure, car il y a quand même un lien entre Graceling et Rouge. En me promenant sur les différentes critiques de ce livre, j'ai pu lire qu'il est indépendant du premier et que l'on peut les lire dans le désordre ; je ne suis pas tout à fait d'accord... Il est vrai que Rouge est chronologiquement antérieur à Graceling, mais pour apprécier pleinement Rouge, il faut lire cette trilogie dans l'ordre. C'est un peu comme Star Wars (le seul exemple que je connais à ce jour) ; en premier lieu, le futur, en second, le passé. Si vous commencez Star Wars par la fin, cela n'empêchera pas la compréhension de l'histoire, mais cela enlèvera beaucoup de saveur aux premiers livres( films). Donc, s'il vous plait, faites les choses bien, et lisez cette trilogie dans l'ordre, car si les écrivains on choisis de désynchroniser leur série, c'est sûrement pour un raison... Ça évite des réflexions comme : j'aurais aimé que l'on parle plus de tel ou tel personnage. Oui, ben pour ça, il fallait lire dans l'ordre ! Bon, j'admet que je suis assez tatillon quant à l'ordre de lecture des séries : pour moi, une série se lit dans l'ordre de parution et non dans l'ordre chronologique de l'histoire... Bref, je cause, je cause, mais vous ne savez toujours pas ce que je pense de ce livre. Eh bien je l'ai trouvé beaucoup plus mou que le premier tome ; moins de voyages, moins d'aventures, mais plus de psychologie. Ce livre est plus basé sur les relations entre les différents protagonistes, que sur l'action proprement dite. Cela ne veut pas dire que ce bouquin est mauvais, mais pour de la fantasy, ça manque de bastons, de trahisons, de voyages, de cadavres... du moins, c'est ce que j'en pense.
Malgré cela, je pense que le troisième tome devrait être surprenant, car il devrait faire la jonction entre les deux premiers livres, et j'ai hâte de voir ce que l'auteur nous a concocté
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Bouchondesbois
  12 décembre 2012
Je m'étais approchée du coup de coeur avec Graceling et, une fois encore, j'en passe dangereusement prêt. Plus abouti que le précédent tome, Rouge se dévore en quelques heures de lecture. Les détails sont plus abondants, les personnages davantage creusés et les péripéties plus nombreuses et moins aisées à traverser. Un seul petit détail m'a gênée, auquel je reviendrais par la suite.
Nous avions laissé avec Graceling nos deux héros, Katsa et Po. Il n'en est pas question ici, puisque l'action de Rouge se situe antérieurement à celle de Graceling : Leck (que l'on rencontre sous le nom du "Roi sadique" dans le premier tome) n'est alors qu'un enfant. C'est d'ailleurs avec lui que commence l'histoire : ce mystérieux Graceling aux pupilles rouge et grise, possédant le pouvoir de contrôler les esprits. Alors que son père tente de le protéger en l'emmenant aux confins de la terre de Monsea, ils chutent tous deux dans une crevasse et parviennent à franchir les montagnes séparant leur terre d'origine du royaume de Dells. Fin du prologue.
Nous faisons alors la connaissance de Rouge, tout en explorant le royaume fort étrange de Dells : là bas, nul Graceling. Mais des êtres vivants, de toute sorte, d'une incroyable beauté : pumas, aigles, mouches, chats... Surnommés "Montres", ils exercent sur quiconque les regarde une attraction irrépressible. Rouge est la dernière humaine-monstre vivante, son père Cansrel ayant été tué quelques années plus tôt. Alors que son père se servait de sa beauté et de son don de télépathie avec cruauté, ce n'est pas le cas de sa fille. Réfugiée dans un coin reculé du royaume, elle tente de se faire oublier. Mais cela ne va bien entendu pas se passer ainsi : le royaume va avoir besoin de ses talents pour réfréner l'insurrection de plusieurs seigneurs, insurrection menaçant de mettre le royaume à feu et à sang.
J'ai beaucoup aimé Rouge : son évolution est constante tout au long du roman. Dès les premières pages, on arrive à cerner la solitude dont elle fait l'objet : réveillant les plus vils instincts des hommes, provoquant jalousie et méfiance des femmes, elle n'a aucun ami, aucun proche à qui se confier. Hormis Archer, son ami d'enfance. Mais sa sur-protection est étouffante pour une jeune femme éprise de liberté. Ce n'est pas une tête brûlée comme Katsa, ni une combattante-née. Elle répugne la guerre et ses horreurs, et refuse de se servir de son don et de sa beauté pour commettre des abominations. Elle a une éthique, cette petite ! On la sent profondément traumatisée par le comportement et les horreurs commises par son père, ce qui explique en partie sa répulsion envers ses capacités de télépathe. Je l'ai trouvé extrêmement profonde, très loin de la superficialité à laquelle on aurait pu s'attendre. Je crois que, comme les autres personnages du roman, je suis moi aussi tombée sous son charme.
C'est donc un personnage éblouissant mais complétement introverti qui fait ici son apparition, un personnage que l'on va forcer à se tourner vers les horreurs de son passé afin d'en prendre l'entière mesure et de pouvoir passer à autre chose. Et, pour entourer tout cela, une bonne menace de guerre. Espionnage, trahisons, meurtres et interrogatoires sont au menu, savamment mélangés pour nous faire sauter de page en page sans un instant de répis. Mais ! Rouge ne serait pas Rouge s'il n'y avait pas une belle histoire d'amour pour rehausser le tout. Je ne vous en dirais pas plus, même s'il est assez aisé de deviner les deux protagonistes de cette romance. Je l'ai espéré pendant les trois quarts du roman et, finalement, j'ai été satisfaite
Concernant les autres personnages, la palme revient à Brigan. Et pourtant, ce n'était pas gagné au départ. Frère du roi et commandant en chef des armées, il avait tout du rustre aux gros bras. Et puis, Kristin Cashore ne tarissait pas particulièrement d'éloges sur lui. Mais, plus on avance dans l'intrigue, plus on se rend compte que, derrière cette masse musculeuse à faire palir d'envie Hugh Jackman, il y a un coeur. Ouf ! C'eût été bête de gâcher, quand même.
Archer, l'ami d'enfance de Rouge, m'a un peu laissée froide. Je me le visualisais comme un butor impatient et capricieux, susceptible de rares instants de tendresse et de lucidité. Dommage !
Nash, le roi de Dells, m'a au départ laissé un goût âcre dans la bouche : qu'il est odieux ! Et, comme avec Brigan, on apprend à le connaître au fur et à mesure. Même s'il reste... mou du genou.
Beaucoup d'autres personnages m'ont touché, comme Hanna, la fille de Brigan, ou Tess, la grand mère de Rouge. Ils sont tous différents les uns des autres et participent chacun à leur manière à la richesse de ce livre.
Venons-en au point "faible" de ce roman : Leck. Je m'attendais à comprendre avec ce second opus les origines de la cruauté de ce roi fou, ou du moins son histoire. Or, il n'en est rien. Hormis dans le prologue, il fait deux-trois passages éclairs au cours du roman, pour être un peu plus exploité à la fin. Mais je n'ai pas bien compris son lien avec Rouge, ni son intérêt pour celle-ci. En fait, je n'ai pas compris pourquoi l'auteure avait jugé bon de lier ces deux histoires, celle de Leck méritant, à mon sens, d'être davantage exploitée. On pourrait presque croire qu'elle a fait tomber Leck dans cette crevasse simplement pour avoir l'opportunité de développer un univers somme toute assez différent, puisqu'il n'y a aucun Graceling ! Vous le comprenez, cette différence m'a un peu laissée perplexe, bien que je sois ravie d'avoir découvert ce nouveau royaume. Peut-être mes questions vont-elles trouver leurs réponses dans Bitterblue, le troisième tome de la saga.... En tout cas, je l'espère.
Malgré mon incompréhension face à ce dernier point, Rouge fut un excellent moment de lecture. Les faiblesses de Graceling n'y figurent pas, et je poursuivrais avec joie cette série qui, décidément, tient ses promesses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
facteur84
  15 juin 2011
Rouge est une personne, est un monde, mais c'est aussi le titre du roman. Tout nous laisse penser dés le début qu'il y sera question principalement de ce personnage inventé par l'auteur pour reprendre le flambeau du monde fantasy des 7 royaumes qu'elle a créée dans le premier tome « Graceling ».

Je n'ai pas lu le premier tome, celui-ci est indépendant. Je m'attendais à ce que les héros suivant soit dans la même optique que Graceling, même avec un royaume ou un phénomène très différent au niveau de ces capacités extraordinaires. L'auteur nous étonne en prenant le contre pied et à écrit un roman centré principalement sur une seule personne. Décrivant ses caractéristiques, ses peurs, ses douleurs, ses doutes face aux choix qu'elle devra faire dans le futur. Vous me direz, cela va être passionnant d'explorer toute les facettes, les tangentes de Rouge. Rouge la femme aux cheveux flamboyants en camaïeu de feu. La dernière femme monstre qui suscite les réactions antagonistes les plus violentes des humains ainsi que des monstres animaux à son égard. Rouge la femme qui doute et qui culpabilise des horreurs de son père. Oui tout cela est très tenant à lire ! Moi-même j'ai accroché à la sauce du début.

Mon avis est très personnel, mais j'ai été à moitié déçu par ce roman.
L'auteur nous relate son histoire avec une écriture extrêmement romancée et dans un bon langage. Mais comme présenté au dessus l'auteur consacre une énorme partie à la personnalité de Rouge, ses réactions, ses doutes, ses fantômes…. Cela peut plaire à certains, mais pour ma part je me suis pas mal ennuyé. Sur une longue période, il ne se passe vraiment pas grand-chose au niveau de l'histoire. Je me suis même posé la question de savoir à quoi servait certains dialogues. Tout ça pour dire que j'ai trouvé le début bien partit mais j'ai trouvé que le but de l'histoire se perdait facilement dans les méandres mentaux du personnage de Rouge pour nous perdre nous aussi. En tout cas pour cette première partie.

Le livre comporte à se stade encore trois parties dont une seconde aussi importante que la première, et les deux petites dernières.

Mon intérêt pour ce livre se rattrape un peu sur la seconde partie, concernant la démonstration des pouvoirs de Rouge qui sont à leurs pleines activités. Cependant la aussi j'ai été gêné par la géopolitique de ce monde. Certes elle est fort bien expliqué. Mais c'est franchement ennuyant. Ca va que cela sert le but de la bataille.

De façon générale, j'ai quand même trouvé certains personnages attachant. Rouge l'est forcément, malgré ce que j'ai dit plus haut sur l'écriture de l'auteur. J'aurais voulu la voir plus active, plus prenante part à l'histoire que j'attendais plus envolé. En tout cas, j'aurais aimé avoir un meilleur équilibre entre l'action et le romanesque de le première partie. A la fin de cette partie, je me suis dit : « tout ça pour ça ?! ».

Les révélations de l'histoire sont surprenantes sur le moment, mais après réflexion sur ce qu'on a lu globalement, on se dit que certaines révélations sont un peu attendu pour les lecteurs plus perspicaces. Disons que je suis un peu resté sur ma faim au terme de ce roman. Même si cela se finit sur une note très funèbre et touchante de sincérité.

Hormis cette critique de goût personnelle. Je pense que l'auteur à raté un peu le coche. Je ne met pas en doute les choix de l'auteur à vouloir faire un récit hors de la mouvance de « Graceling », mais j'aurais un peu plus aimé si le monde présenté était plus axé sur les royaumes en général, les phénomènes, les monstres (comme décrit dans le livre), et les gracelings. Or ici les monstres et le ou les gracelings ne sont que les faire-valoir de l'aboutissement psychologique de Rouge.

Lecteurs de roman à tendance plus active passez votre chemin vous n'aurez pas assez votre compte. Par contre il plaira aux lecteurs qui sont plus dans la contemplation et le romanesque. Et encore je serai tenté de supposer que la dose soit trop forte pour eux, ou décalé par rapport à leur attente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
InMyBookWorld
  18 août 2012
Je connaissais un peu la série Graceling de Katrin Cashore puisque j'étais tombée amoureuse des couvertures, qui m'avaient vraiment attirée et donnée envie de plonger dans cet univers.
Rouge est le second tome de la série, mais comme l'histoire est avec d'autres personnages et à une autre époque, on peut tout à fait le lire sans avoir lu Graceling par exemple. Ce qui fut mon cas, et je n'ai été gênée dans ma lecture à aucun moment.
Rouge est un roman Fantasy, mais ce n'est pas le genre de Fantasy auquel je m'attendais, aussi, j'ai été un peu déstabilisée au début, mais heureusement, ce sentiment n'a pas duré.
Le style de l'auteur est vraiment agréable, c'est plaisant à lire. Nous suivons Rouge, au travers d'un récit à la 3ème personne, mais centré uniquement sur elle, nous permettant ainsi de comprendre ce personnage. Rouge est un monstre, sorte d'erreur de la nature (on peut trouver un chat violet comme un ours rose) qui possède en plus d'une extraordinaire beauté, un grand pouvoir d'attraction, de contrôle de l'esprit, de persuasion, etc. L'une des particularités des monstres, c'est qu'ils sont friands de viande de monstres, Rouge mène donc un combat quotidien pour rester e nvie et ne pas se faire dévorer par des oiseaux monstres, des insectes monstres...
J'avoue que j'ai trouvé cela un peu farfelu au début, surtout quand j'ai lu qu'il y avait des ours roses. Malheureusement, le monde que l'auteur nous propose, est trop peu développé pour vraiment l'apprécier et se l'imaginer. Il est aussi question de Graceling, ces humains qui naissent avec un oeil de couleur différente et qui ont un pouvoir. Mais là aussi, on nous dit peu de choses. J'ai vraiment eu l'impression que tout ça était trop survolé, c'est à mon avis, le point faible de ce roman.
On est dans un royaume en guerre, avec des espions, des traîtres, et des batailles. Mais, comme nous suivons Rouge, nous assistons à cela de loin, l'histoire se concentrant sur cette jeune femme, et ses combats intérieurs. Rouge a eu pour père un tyran, et elle culpabilise de l'avoir aimé. Elle redoute d'utiliser ses pouvoirs, pensant devenir comme lui. Si au début j'ai eu un peu de mal avec ce personnage, ne comprenant pas toujours ses actes, j'ai pu, par la suite, et en la découvrant d'avantage, apprendre à l'apprécier. On rencontre au début une femme forte, têtue, mais surtout dure avec son entourage, alors qu'en réalité, tout cela cache une grande souffrance. Rouge a peur d'aimer, préférant la compagnie des chevaux aux hommes, et derrière cette force apparente se cache en réalité une grande fragilité, mais surtout un désir qu'elle ne s'accordera jamais.
J'ai aimé voir évoluer ce personnage, et j'ai finalement compris certains de ces actes, c'est une femme qui ne choisit pas le chemin de la facilité, et qui porte un regard assez sombre mais parfois juste sur sa vie. Elle qui pensait n'apporter que haine et destruction comme son père, elle se découvrira un pouvoir bien plus grand, et deviendra l'un des éléments les plus puissants dans cette guerre.
Il y a bien sûr beaucoup d'hommes autour de Rouge, dont Archer, son plus fidèle ami, et Brigan, qui fera chavirer son coeur. Cela apporte des tensions mais surtout de la jalousie. C'est une très jolie histoire d'amour qui se construit au fil de l'histoire, avec beaucoup de retenue.
Il y a aussi ce jeune garçon dont on découvre l'existence au début du roman, et qui est un Graceling. J'avoue que j'ai adoré ce passage, voir avec quelle cruauté cet enfant traite son père, se sert de lui jusqu'à l'épuisement. C'était assez effrayent en fait, surtout quand l'enfant n'a pas deux ans, et qu'il est capable d'utiliser son père sans le moindre remord, mais surtout, avec tant d'innocence. J'aurais aimé que ce personnage soit plus développé par la suite, et voir l'histoire à travers lui.
Pour finir, si le roman Rouge n'est pas le genre de Fantasy auquel je m'attendais, c'est une histoire passionnante que j'ai vécu aux côtés d'une femme hors du commun, et terriblement attendrissante. Je replongerai sans hésiter dans cet univers !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
xnewlo
  12 juin 2018
Après avoir lu "Graceling", j'ai directement enchainé sur ce deuxième opus, afin de ne rien oublier de l'histoire. Mais, à ma surprise, cette seconde intrigue présente un nouveau royaume (Dells), ainsi qu'une nouvelle héroïne. Par conséquent, mis à part un tout petit lien avec le tome 1, il peut être lu indépendamment des autres.
Nous suivons ici l'histoire de Rouge, une jeune femme-monstre de 17 ans, dotée d'une beauté surnaturelle, et capable de troubler et de manipuler les esprits autour d'elle. Étant la dernière de son espèce, elle est tantôt crainte et détesté, ou désirée et adorée.
Alors que les ennemis du Royaume se sont alliés pour combattre la ville du Roi, ce dernier fait appel aux services de la jeune femme, en l'espoir de repousser ses assaillants et de garder son territoire en paix. Mais c'est sans compter la présence de Brigan, le frère du Roi, qui déteste Rouge, mais qui n'est pas sans la troubler...
Il y a beaucoup plus de personnages dans ce second opus. Et ils sont davantage travaillés et nuancés. Ce qui est un bon point.
Rouge est une jeune femme perdue, qui s'empêche d'utiliser ses pouvoirs pour ne pas ressembler à son cruel défunt père. Elle se refuse à une vie maritale et à engendrer des enfants, pour ne pas perpétuer "les monstres" de son espèce. Toutefois, les personnalités qu'elle va rencontrer durant son périple vont changer sa façon de voir les choses...
Nash est un Roi assez bon avec son peuple. Néanmoins, il se montre très faible face à Rouge, ce qui en fait par moment un personnage assez pathétique.
Heureusement, Brigan, son jeune frère capitaine des armées, est là pour relever le niveau. D'une incroyable force physique et morale, ce dernier va tout faire pour préserver le Royaume, quitte à mettre sa vie en danger...
Archer et l'ami d'enfance et l'amant de Rouge. Malgré une loyauté sans faille, celui ci, en raison de son mauvais caractère et de sa possessivité, ne va pas toujours prendre les bonnes décisions.
Enfin, il y a aussi une multitude de personnages secondaires tels que la petite princesse Hanna, la Reine Roen, la princesse Clara, Brocken, Garan etc...
Je dois dire que j'ai trouvé ce deuxième opus au dessus du premier. En effet, l'auteur a grandement amélioré ses personnages dans cette intrigue. Tout n'est ni blanc, ni noir. Chacun à ses points forts et ses failles, son lot de tragédies et de merveilleux moments.
En ce qui concerne l'intrigue, je l'ai trouvé moins saugrenue, et plus intéressante que dans "Graceling". On a un but final à l'histoire, de l'action, des rebondissements, et des complexités avec les personnages. Le point fort de cet ouvrage est la relation entre les différents protagonistes. ces relations s'emmêlent et se démêlent, pour notre plus grand plaisir (ou mécontentement). Cependant, cela ralentit aussi considérablement le rythme de l'histoire. Rouge est sans cesse envahie par des questions existentielles, morales, ce qui casse l'action mis en place. Il y a beaucoup de dialogues, de stratégie, d'explications dans ce livre (plus que dans le premier tome), mais au détriment d'une action rapide. Ceci étant, il mérite d'être découvert, rien que pour l'histoire de Rouge, toute en complications, que ce soit familiale, sentimentale ou amicale. Ici aussi, on retrouve un triangle amoureux, tout comme le premier tome. Mais il est bien plus poussé ici, sans tomber du tout dans le mièvre.
En conclusion, malgré un rythme lent, l'auteur a su approfondir les personnages de son histoire, ce qui était plaisant. Ne vous attendez pas à une action mirobolante ici, mais à des relations sociales et une stratégie de guerre assez développée. Bonne lecture ! Pour ma part, j'enchaine sur le troisième et dernier tome de la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
facteur84facteur84   08 juin 2011
Brigan et Roen allumèrent le bûcher funéraire et tous les gens se regroupèrent devant les flammes. Il existait une chanson, à Dells, pour pleurer le perte d'une vie. Rouge saisit le violon et l'archet que Mila lui tendait.
C'était un air envoûtant, le cri d'un coeur révolté part tout ce qui finissait par s'effondrer en ce monde. Tandis que les cendres noires s'élevaient en se détachant sur le ciel lumineux, l'instrument de Rouge pleurait pour les morts et pour les vivants qui leurs faisaient leurs adieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
JennParoledelibraireJennParoledelibraire   28 août 2010
Être obligée de s'enfermer dans un vieux réduit était humiliant. Selon Rouge, c'était le forgeron qui aurait dû se sentir humilié, car c'était lui qui avait choisi de se mettre à sa merci. Lorsqu'il l'avait regardée, bouche bée, imaginant ce que son cerveau limité lui permettait d'imaginer, elle aurait pu le convaincre de se crever un œil avec le couteau qu'il portait à sa ceinture. De quoi aurait-il eu l'air, ensuite? A la place de Rouge, Cansrel ne se serait pas gêné.
Les voix se turent et l'esprit du forgeron s'éloigna de l'armurerie. Les grandes roues de la chaise de Brocker grincèrent tandis qu'il se dirigeait vers Rouge. Il s'arrêta à l'entrée du placard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JennParoledelibraireJennParoledelibraire   28 août 2010
Ils repartirent en pressant le pas et aperçurent une triste scène: deux des gardes de Rouge maintenaient prisonnier un homme qui crachait du sang et éructait des insultes pendant qu'un troisième le frappait au visage. Atterrée, Rouge se concentra sur l'esprit de ce dernier pour arrêter son poing.
Puis elle distingua l'étui de son violon couvert de boue et les restes de l'instrument , juste à côté. Son violon, méconnaissable, le chevalet enfoncé dans la caisse de résonance, avait été piétiné par des bottes cruelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
facteur84facteur84   08 juin 2011
Pendant que je regardais ailleurs,
La flamme de ta vie s'est éteinte,
Laissant de la merveille que tu as été
Une pile de cendres à faire voler en poussière.

Dans la flamme qui brûle en moi,
Je garderai ton dépit et le mien,
Dans la flamme qui brûle en moi,
Je garderai nos peines,
Face à la honte d'une vie gâchée.
Commenter  J’apprécie          50
wentworth23wentworth23   29 novembre 2012
« Attirer l’attention procure un immense plaisir, disait Cansrel. Cela ne devrait pas te gêner. Tu devrais au contraire t’en réjouir ! » Cansrel ne s’était jamais senti humilié. Il avait enfermé des monstres prédateurs dans des cages : un rapace lavande et argenté, un puma pourpre, un ours vert aux reflets dorés, un léopard bleu nuit tacheté d’or. Il les affamait à dessein et se promenait parmi les cages, tête nue, s’écorchant la peau avec un couteau pour faire perler son sang. Il adorait déclencher leurs rugissements et leurs cris, les voir s’abîmer leurs crocs contre les barreaux métalliques, fous et avides de son corps de monstre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Kristin Cashore (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kristin Cashore
Ma vidéo préférée de l'année est arrivée ! Cette année je vous présente de nombreux livres mais seuls certains seront gagnants de leur catégorie !
Pour plus de vidéos lectures : https://goo.gl/Xfpbhm
Les 6 premières catégories présentées : 1. La plus belle couverture de livre 2. le meilleur univers (au sens large) 3. L'héros/l'héroïne la plus marquante 4. le couple le plus touchant 5. La maison d'édition qui a marqué 2015 6. La plus belle surprise !
Les livres présentés (dans le désordre) : - Fire Sermon de Francesca Haig publié chez Hachette http://goo.gl/zq4p4I - La maîtresse de guerre de Gabriel Katz publié chez Scrineo http://goo.gl/WObjbF - Porcelaine d'Estelle Faye publié chez Les Moutons Electriques http://goo.gl/isL5o5 - La voie des Oracles d'Estelle Faye publié chez Scrineo http://goo.gl/bCDw3Y - le sang des 7 rois de Régis Goddyn publié chez L'Atalante http://goo.gl/EE8kFs - Manesh de Stefan Platteau publié chez Les Moutons Electriques http://goo.gl/VJwFQh - Aeternia de Gabriel Katz publié chez Scrineo http://goo.gl/yEvyyX - Cinder de Marissa Meyer publié chez PKJ http://goo.gl/uLrlwQ - Rouge de Kristin Cashore publié chez Orbit (Grand format : http://goo.gl/R42s5C ; Poche : http://goo.gl/8fhX8b - Eleanor & Park de Rainbow Rowell publié chez PKJ http://goo.gl/a6CfNh - Les enfants de Peakwood de Rod Marty publié chez Scrineo http://goo.gl/Mer3M9 - Rebecca Kean de Cassandra O'Donnell publié chez J'ai Lu http://goo.gl/Re9DRl - La maîtresse de Rome de Kate Quinn publié chez Presses de la Cité (Grand format : http://goo.gl/dBSr8E ; Poche : http://goo.gl/xUaoHo)
Contact mail : lanylabooks[at]gmail.com
Suivez-moi : http://twitter.com/Lanylabooks http://instagram.com/lanylabooks http://www.facebook.com/lanylabooks
-- Envie de vous abonner à France Loisirs ? N'hésitez pas à m'envoyer un petit mail pour que je vous parraine ! --
*tous les liens goo.gl sont des liens affiliés sur lesquels je touche un (piti) pourcentage quand vous achetez. Ces liens sont sûrs et vous redirigeront vers le site de la Fnac. En achetant via ces liens, vous apportez votre soutien à mon travail et vous bénéficierez de ma gratitude à vie ! Il n'y a AUCUNE obligation, si vous ne souhaitez pas les utiliser, cela ne pose AUCUN souci ! Sentez-vous à l'aise de faire ce que bon vous semble ! :D
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura