AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2283024951
Éditeur : Buchet-Chastel (15/05/2012)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Au début des années 2000, deux femmes que tout oppose se rencontrent à Madrid. Suite à une rupture douloureuse, la narratrice traverse une période difficile. Ses amis arrivent à la convaincre de s’adjoindre les services d’une femme de ménage. C’est la pétillante Saõ, originaire du Cap-Vert, qui va venir bouleverser sa vie. Impressionnée par sa force de caractère, la narratrice décide alors de raconter l’histoire de cette immigrée téméraire qui n’aura pas toujours ét... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
zabeth55
  09 juin 2012
C'est un magnifique récit, fort et poignant.
le destin des Sao, petite Cap-Verdienne abandonnée par sa mère qui décidé, à six ans, de devenir médecin « pour empêcher les petites filles de six ans de mourir »
Mais la vie en décide autrement, et, partie travailler à l'âge de douze ans, « elle enterre la petite file qui était en elle, qui voulait sauver des vies »

Le premier chapitre, destiné à la mère de la narratrice, augure d'un bon roman.
Une mère dépressive et un père tyrannique et psychorigide ont contribué à en faire une personne peu sûre d'elle, inhibée, si peu maître de son destin.
Elle admire Sao, sa vitalité, sa force de caractère, sa foi en la vie malgré tous ses déboires.
de chapitre en chapitre, du Cap Vert au Portugal, l'auteur nous offre une succession de portraits de femmes où se mêlent de réalistes descriptions de la nature, des villes, de l'environnement.
On se retrouve en immersion complète au Cap Vert avec ses coutumes et ses superstitions. La condition de la femme y est traitée sans concession.
Puis les espoirs et les désillusions de l'exil, la découverte de l'amour et sa transformation jusqu'au désamour, la peur, nous tiennent en haleine.
La question du hasard, du destin que l'on prend en main ou que l'on subit est en fil conducteur dans ces histoires de femmes.
L'écriture est belle et fluide, les personnages sont convaincants et bien cernés, la progression est sans reproches.
Une grande sensibilité émane au long des pages et fait de ce livre un beau, grand roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
linabdl
  15 juin 2012
J'ai reçu ce livre grâce à la Masse Critique. Même si je convoitais d'autres livres, je n'ai pas été déçue pas celui-ci.
L'histoire de départ : Sao, petite cap-verdienne, abandonnée par sa mère décide de prendre son destin en main afin de contribuer au bonheur des autres et à l'avancement de l'humanité. Son but ? Devenir médecin des pauvres.
Le pitch en soit n'est pas extraordinaire. J'ai trouvé le rythme assez mou et répétitif.
Néanmoins, le style d'écriture d'Angeles Caso est poignant, son récit est bouleversant et riche en émotions. Ses personnages sont humains et étonnants.
De fil en aiguille, l'auteure nous fait voyager, du Cap Vert à l'Espagne, en passant par le Portugal, les paysages évoluent tout comme ses portraits de femmes meurtries par leur existence. le dénouement est un peu rapide, et bien que ce roman ne soit pas un coup de coeur, j'ai passé un bon moment en le lisant.
Commenter  J’apprécie          130
camille-lib
  24 juin 2012
Il s'agit là d'un roman "extrêmement fort et incroyablement (loin)" de notre vision idéal du couple. Sao, jeune cap-verdienne abandonnée, va lutter toute sa vie pour survivre. Obligée de quitter l'école, elle n'aura de cesse d'avoir une vie décente malheureusement la vie ne semble jamais lui laissé de repris.
On suit en parallèle l'histoire d'une madrilène dont la mère a le mal des enfants. Atteint de dépression également, elle va voir sa vie bouleversée dès sa rencontre avec Sao.
Ce roman est inspiré en majeur partie d'une histoire vraie, ce qui rend à mes yeux le récit d'autant plus touchant.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
linabdllinabdl   15 juin 2012
J'ai toujours envié ceux qui croient pouvoir contrôler leur vie. Qui affirment avec satisfaction l'avoir construite, pierre après pierre, alternant réussites et erreurs, bonnes ou mauvaises expériences, recouvrant la douleur du bonheur, comme s'ils s'élevaient, sur une hauteur, une solide et indestructible forteresse. Une vie régie par leur propre décrets et menée avec une volonté de fer, qui coule dans leurs veines comme le sang. Et au fond de leur tripes, du courage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
zabeth55zabeth55   09 juin 2012
Elle était pauvre et dans le livre des pauvres, il était écrit que ces derniers n’avaient pas accès à la connaissance, qu’ils devaient travailler depuis l’enfance pour obtenir une miette de ce que les riches possèdent à foison : juste de quoi se nourrir et se vêtir, quatre murs et un toit pour se protéger de la pluie et du soleil torride
Commenter  J’apprécie          80
zabeth55zabeth55   09 juin 2012
Au lieu de ça, j’ai vécu en vase clos, prisonnière de mes peurs, voulant à tout prix éviter l’angoisse du changement et de la prise de risque. Aussi rigide et blême qu’une statue. Comme si mon sang avait coagulé. De sales caillots de pierre entravant tous mes mouvements.
Commenter  J’apprécie          30
zabeth55zabeth55   09 juin 2012
La tristesse était pour ma mère comme une seconde peau : elle la portait avec résignation et splendeur.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : cap-vertVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature espagnole au cinéma

Qui est le fameux Capitan Alatriste d'Arturo Pérez-Reverte, dans un film d'Agustín Díaz Yanes sorti en 2006?

Vincent Perez
Olivier Martinez
Viggo Mortensen

10 questions
49 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , espagne , littérature espagnoleCréer un quiz sur ce livre