AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La fiancée tome 2 sur 2

Madeleine Nasalik (Traducteur)
EAN : 9782221140741
336 pages
R-jeunes adultes (01/07/2021)
3.87/5   110 notes
Résumé :
Elle était promise à un avenir de reine.
Le destin en a décidé autrement.

Hollis Brite a tout perdu. De mystérieux cavaliers à la solde du roi Quinten ont massacré ses parents et son époux le soir de ses noces, transformant ce qui aurait dû être le plus beau jour de sa vie en un véritable cauchemar.
Désormais seule au monde, Elle décide de suivre sa belle-famille en Isolte, déterminée à venger les siens. Mais c’est sans compter sur la dé... >Voir plus
Que lire après La fiancée, tome 2 : AmoureuseVoir plus
La cité du ciel, tome 1 par Ewing

La cité du ciel

Amy Ewing

3.93★ (464)

2 tomes

Insaisissable, tome 1 : Ne me touche pas par Mafi

Insaisissable

Tahereh Mafi

4.20★ (11362)

11 tomes

Red Queen, tome 1 par Aveyard

Red Queen

Victoria Aveyard

4.54★ (6534)

5 tomes

Le Joyau, Tome 0.5 : The Wishing Well par Ewing

Le Joyau

Amy Ewing

4.07★ (3398)

4 tomes

Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
3,87

sur 110 notes
5
6 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
3 avis
1
0 avis
Même si le premier tome n'était pas un coup de coeur, j'avais envie de connaître la suite des aventures d'Hollis.

Tout comme "La Fiancée", ce tome se lit très rapidement. J'ai pour ma part terminé le livre en un jour. C'est une lecture simple sans prise de tête.

En terminant le premier tome, j'avais quelques idées sur ce qui pouvait potentiellement se passer et ils se sont avérés vrais. C'est donc une histoire assez prévisible. Mais ça ne m'a pas dérangé me pour autant.

J'ai simplement été déçue que les événements s'enchaînent trop rapidement. C'était le même reproche que j'avais faite au précédent tome. Ça décrédibilise certains événements.

Je dirais pour finir qu'il ne faut pas s'attendre à une histoire incroyable qui va retenir toute notre attention, mais ça reste une bonne histoire, simple et qui fait passer le temps.
Commenter  J’apprécie          402
💖💖 MÉGA COUP DE COeUR 💖💖

Il est des lectrices qui disent qu'elles n'ont plus l'âge de lire des histoires de princesses. Je fais partie des autres 😆 Malgré mon âge (non, je ne le préciserai pas ici), j'adore les histoires de princesses, et plus précisément celles de Kiera Cass ! 😍

Il est des romans qu'on ne souhaite jamais terminer, même si on brûle d'impatience de découvrir le dénouement. Celui-ci en fait clairement partie !

J'ai relu LA FIANÇÉE il y a quelques jours, pour me replonger dans l'ambiance en vue de la sortie du tome 2, le 1er juillet. J'ai eu le même COUP DE COeUR que lorsque je l'avais lu pour la première fois l'année dernière (en fait, je crois que je l'ai aimé encore plus).
J'ai enchaîné directement avec la suite et je me suis régalée, même si, précisons-le, la situation pour notre héroïne n'est pas des plus joyeuses.

⚠️ risque de spoiler⚠️
Nous retrouvons Hollis alors qu'elle fuit son pays avec sa famille par alliance, après l'assassinat de son mari et de ses parents, et qu'elle se rend à Isolte. Etan, le cousin de feu Silas, est chargé de veiller sur les trois femmes. Il reste méfiant envers Hollis et lui mène la vie dure pendant quelque temps. Jusqu'à ce qu'ils s'allient pour rendre justice à leur famille et retrouver le coupable de ces horribles meurtres.

J'ai adoré la douceur de cette histoire. Un véritable petit cocon dans lequel je me suis sentie à l'aise. La relation entre Etan et Hollis est tumultueuse, et leurs piques m'ont fait bien rire. Dès le début, j'ai cru me douter de la finalité de l'histoire, sauf que l'auteure a réussi à me surprendre et j'ai adoré ce retournement de situation, même si mes nerfs ont été mis à rude épreuve (en réalité, j'adore quand tout ne se passe pas comme prévu).

Les romans de Kiera Cass sont pleins de tendresse, ça fait tellement de bien à notre époque. L'auteure arrive toujours à nous embarquer dans ses univers de manière simple. À tel point qu'on n'a pas envie d'en sortir. Je pense relire ces deux tomes avec un immense plaisir d'ici quelque temps.

Et si vous avez aimé la série La Sélection, foncez ! Vous adorerez celle-ci !
Commenter  J’apprécie          50
Je n'avais pas apprécié le premier tome, et je m'étais dit que je ne lirais pas le second. Mais comme je n'aime pas commencer quelque chose sans le finir, j'ai quand même donné une chance à la deuxième partie de cette histoire. J'aurai pu m'abstenir, car je n'aurais pas manqué grand chose.
En commençant ce tome, je ne me souvenais pas vraiment du premier tome. Je me suis sentie perdue pendant peut-être 10 pages, et bien que pas grand chose ne me soit revenu, c'était suffisant. Je pense que même en ne me souvenant de rien, j'aurais pu suivre sans trop de soucis, car l'intrigue est très, très simplette et il n'y a pas besoin d'énormément d'informations pour suivre. Et je dirais que c'est bien là un problème : l'intrigue est peu poussée. Il n'y a pas réellement d'enjeux car tout est réglé en deux pages, et si cela prend plus de temps on sait très bien quelle sera l'issue. Il n'y a pas de surprises, et l'univers n'est pas plus développé.
Les personnages ne sont pas énormément réfléchis non plus, ils sont un peu les personnages types de tout livre jeune adulte mais ils n'évoluent pas. Hollis ne m'a pas été sympathique du tout, comme les autres personnages d'ailleurs, mais vu que l'on suit Hollis c'est elle qui m'a le plus dérangé. Apitoiement, puis positivité extrême, elle est le cliché de l'héroïne "banale qui n'a rien demandé mais qui prend toutes les responsabilités qu'on lui donne d'un coup, qui doute constamment de ses capacités mais trouve toujours la bonne chose à faire ou dire". Et j'ai trouvé les relations entre Hollis et les autres fausses. Les relations développées ne sont que celles entre Hollis et les autres personnages, réellement. Et je n'y ai pas senti de réelle émotions, surtout de la fausseté, limite de l'hypocrisie (alors que je pense que Kiera Cass les voulait sincères). Surtout, au niveau de la romance, j'ai, comme tout le monde, vu le truc arriver et cela m'a exaspéré car cela manquait cruellement de réalisme.
De même pour la fin, où un gros problème arrive mais est résolu en dix lignes. Aucuns challenges après. Enfin, si, un, mais je voyais déjà le dénouement final arrivé dès la mention de cette difficulté.
Je n'ai pas détesté ce livre, mais presque. J'ai essayé de le lire avec l'esprit le plus simple possible mais cela n'a pas suffit. Tout manque cruellement d'approfondissement. C'en est presque à croire que Kiera Cass voulait juste se débarrasser de ce livre, - de cette série, même - et n'a donc pas fait l'effort de développer quoi que ce soit plus que le minimum vital requit pour avoir une intrigue qui tient la route. J'avais adoré La Sélection de Kiera Cass, et j'avais vraiment envie d'aimer cette duologie, mais je pense avoir grandi, ce qui fait que ses livres ne me sont plus adaptés.
Commenter  J’apprécie          10
Enfin la suite tant attendue de la Fiancée de Kiera Cass. J'avais beaucoup aimé le premier tome alors forcément j'attendais beaucoup de celui-ci. Je tiens à remercier Collection R pour l'envoi et leur constante confiance en moi.

ATTENTION: si vous n'avez pas lu le premier tome, je ne vous conseille pas de lire cette chronique. N'hésitez pas à lire mon avis sur le premier tome juste ici.

On retrouve Hollis là où on l'avait laissée. Complètement dépassée par les évènements qui se sont produits. En une soirée elle a perdu son mari, ses parents et les personnes auxquelles elle tenait le plus au monde. Elle s'est retrouvée veuve est orpheline en quelques minutes. Rien de plus violent me direz vous. Mais Hollis va devoir, malgré tout, s'accrocher pour se venger. En suivant sa belle-famille en Isolte, elle fait face à un roi qu'elle déteste plus que tout désormais: Quinten. Il est sournois, violent et a un coeur de pierre. Elle va apprendre, malgré elle, qu'elle n'est qu'au début de son enquête lorsqu'elle arrive à la cours. Là-bas, elle observe, elle écoute, elle remarque des choses. Elle va former un duo de choc avec Etan, le sombre Etan. Qu'importe leurs querelles qui ne cessent jamais, elle va pourtant se mettre à lui faire confiance. Confiance au point de peut-être changer d'avis sur lui. Confiance au point de peut-être tomber dans ses bras sans qu'elle ne s'en rende compte. Hollis a mal au coeur, à la tête, mais elle a également mal à son amour propre et c'est le plus compliqué à soigner.

« Nous choisissons la vie. Toujours. À chaque fois que la tragédie frappe. Je t'ai dit que j'ai l'intention de mourir le plus tard possible, et de vivre libre, et je ne mentais pas. Et s'il vous arrivait quelque chose, à toi, à Mère, ou à n'importe qui d'autre, s'il ne restait plus que moi ? Je ne me laisserais pas aller au désespoir. Tu es une Eastoffe à présent, Hollis. Tu veux connaître ton rôle au sein de la famille ? Ta mission ? C'est de vivre. »

Dans cette suite, on retrouve une Hollis plus déterminée que jamais à se venger. Quitte à mettre sa propre vie en danger. Mais Hollis est aussi fleur bleues que tête en l'air. Et son arrivée en Isolte va être bien plus compliquée qu'elle n'y paraît. Ce second tome, plus sombre que le premier, nous montre à quel point les amis sont parfois bien plus important que notre propre famille. Ce sont grâce à eux que l'on survit, que l'on vit, que l'on respire même.

Ce second, et dernier, tome de la Fiancée m'a laissé un goût quelque peu…amer. C'est rapide. Beaucoup trop rapide. C'est également bâclé. Lorsque j'ai refermé le livre une fois ma lecture terminée, je ne savais pas ce que je venais de lire. Ca part dans tous les sens. Ce n'est pas mauvais. Parce que l'écriture de Kiera Cass est toujours aussi fluide et hypnotique, mais c'était loin d'être une bonne lecture. Dès le début, j'ai su. J'ai su que ça allait être beaucoup trop rapide. On n'a pas le temps de dire ouf, que l'histoire se termine déjà. C'est aussi complètement tiré par les cheveux à certains moments. Et enfin, je n'ai pas réussi à m'attacher à Hollis ou même à Etan. Dans ce second tome, elle est ennuyante à souhait… Bref, ce second, et dernier, tome de la Fiancée est clairement une déception. L'univers et les personnages auraient pu être un peu mieux travaillés. Notamment la psychologie d'Etan qui est un personnage intéressant sur le fond.
Lien : https://leslecturesdhatchi.c..
Commenter  J’apprécie          30
S'il y a bien une conclusion que j'attendais avec impatience, c'est bien celle-ci. En effet et même si beaucoup ont précédemment reproché à l'auteure une certaine constance dans ses écrits et une absence de prise de risque assez irritante que je conçois, j'avais totalement adhéré à cette nouvelle oeuvre pour sa légèreté et son efficacité et le constat reste de mise pour ce second et dernier volet.

Honnêtement, ce serait mentir de ne pas admettre que Kiera Cass se repose intégralement sur ses lauriers même si cela ne me dérange aucunement du fait que son style se veut toujours aussi simple et efficace et d'autant plus addictif. Lorsque je me lance dans une de ses sagas, je ne cherche rien d'autre que de la légèreté et du divertissement, ce à quoi l'auteure répond avec aisance et facilité. C'est pourquoi, une fois de plus, je me suis librement laissé bercé par son intrigue royale, aux complots géopolitiques importants et incroyables, manquant parfois – il est vrai – de développement et de complexité. Rassurez-vous, ce constat n'a aucunement amputé mon intérêt, ni mon plaisir de lecture. Au contraire, j'ai dévoré ce court volet aussi vite que je me le suis procuré. Ainsi, c'est avec un rythme haletant et palpitant que j'ai réalisé cette lecture et même s'il est bien évident, qu'à nouveau, j'étais déjà parvenu très rapidement – rien qu'avec le résumé, c'est pour dire – à la finalité de cette conclusion, Kiera Cass est parvenue à me surprendre quelques fois. Cependant et malgré ces divers effets de surprise, une très grande partie de ce roman reste prévisible et attendue. Peu m'importe, j'ai passé un merveilleux moment en compagnie de Hollis et je n'en demandais pas plus.

Il faut dire que dans les dernières pages du précédent volet, notre héroïne s'est cruellement vue arracher à son destin, la poussant à prendre une importante décision. S'est donc accompagnée de sa nouvelle famille que nous suivons ses traces dans sa quête de vengeance afin de maintenir la paix entre les deux royaumes dont celle-ci fait partie de part ses origines et son mariage. J'ai beaucoup aimé cette évolution et bien qu'il ne s'agisse pas d'une réelle métamorphose, il est indéniable que le traitement de la part de Kiera Cass concernant son héroïne se dévoile juste et empli de finesse. Chapitre après chapitre, Hollis se dévoile et laisse entrevoir de grandes choses quant à son devenir et j'apprécie le sort que lui a réservé l'auteure. Fort heureusement, j'ai aussi apprécié retrouver sa famille adoptive pour la bienveillance et la prévenance dont font preuve ces derniers. Qu'il s'agisse de la matriarche de ce clan où de sa dernière héritière, j'ai aimé chacune de leur interaction. de plus, l'auteure poursuit son amorce en nous présentant une seconde branche de la monarchie d'Isolte au travers de la famille Northcott, cousins des Eastoff. C'est à travers le futur héritier de cette famille, Etan, que les présentations sont faites et bien qu'ennemis au premiers abords, la relation entre Hollis et ce dernier ne cessera d'évoluer. J'ai aimé la dynamique de ce tandem aussi risible que charmant et je ne pouvais espérer, là aussi, une autre conclusion à leur histoire.

Enfin et quand bien même cette conclusion peut sembler un brin too much, je ne peux nier l'avoir adorée et totalement dévorée. J'ai pris énormément de plaisir à retrouver la plume et le style de Kiera Cass qui se démontrent toujours aussi diablement efficaces et addictifs et, malgré un très grande prévisibilité, c'est avec entrain et intérêt que je suis arrivé à la dernière page de ce page-turner.
Lien : https://mavenlitterae.wordpr..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
𝑵𝒐𝒖𝒔 𝒅𝒆𝒗𝒐𝒏𝒔 𝒑𝒓𝒆𝒏𝒅𝒓𝒆 𝒍𝒆𝒔 𝒂𝒓𝒎𝒆𝒔 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒖𝒏𝒆 𝒋𝒖𝒔𝒕𝒆 𝒄𝒂𝒖𝒔𝒆. 𝑷𝒐𝒖𝒓 𝒍𝒂 𝒍𝒊𝒃𝒆𝒓𝒕𝒆́, 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒍𝒆 𝒅𝒓𝒐𝒊𝒕 𝒅𝒆 𝒈𝒂𝒍𝒐𝒑𝒆𝒓 𝒂𝒖𝒔𝒔𝒊 𝒍𝒐𝒊𝒏 𝒒𝒖𝒆 𝒏𝒐𝒖𝒔 𝒆𝒎𝒎𝒆̀𝒏𝒆 𝒏𝒐𝒔 𝒓𝒆̂𝒗𝒆𝒔. 𝑷𝒐𝒖𝒓 𝒍'𝒆𝒔𝒑𝒐𝒊𝒓 𝒅𝒆𝒔 𝒍𝒆𝒏𝒅𝒆𝒎𝒂𝒊𝒏𝒔 𝒐𝒖 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒍𝒆𝒔 𝒄𝒐𝒖𝒓𝒐𝒏𝒏𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒇𝒍𝒆𝒖𝒓𝒔 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒄𝒉𝒆𝒗𝒆𝒖𝒙.
Commenter  J’apprécie          30
Une personne ne se limite pas à ce qu'elle laisse voir. Elle ne se limite pas à sa lignée, à sa patrie. Elle a une identité propre. Et il faut creuser sous la surface pour aller à la rencontre de sa nature profonde.
Commenter  J’apprécie          70
Nous devons prendre les armes pour une juste cause. Pour la liberté, pour le droit de galoper aussi loin que nous emmène nos rêves. Pour l'espoir des lendemains, ou pour les couronnes de fleurs dans les cheveux.
Commenter  J’apprécie          50
Tu as vu notre famille. Lorsqu'un plan échoue, nous passons au suivant. Lorsque nous arrivons dans une impasse, nous nous raccrochons à de nouveaux espoirs. Contraints à l'exil, nous sommes restés solidaires.
Nous choisissons la vie. Toujours. A chaque fois que la tragédie frappe.
Commenter  J’apprécie          10
Marcellus a refusé d'annuler le mariage. J'imagine qu'il avait un bénéfice à en tirer, même si j'ignore lequel. Les souverains n'agissent que selon un égoïste calcul d'intérêts.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Kiera Cass (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kiera Cass
Extrait de "La Sélection 3 - L'Élue" de Kiera Cass lu par Claire Tefnin. Editions Audiolib. Parution le 10 octobre 2018.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/la-selection-3-lelue-9782367624549
autres livres classés : royautéVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (276) Voir plus



Quiz Voir plus

La Sélection tome 1 de Kiera Cass

Quel est le nom de famille d'America ?

Sanger
Leger
Il n'est pas mentionné
Singer

7 questions
935 lecteurs ont répondu
Thème : La Sélection, tome 1 de Kiera CassCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..