AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222115925X
Éditeur : R-jeunes adultes (12/05/2016)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 359 notes)
Résumé :
Eadlyn ne pensait pas qu'elle serait trouver un vrai partenaire parmi les trente-cinq prétendants de la sélection , sans parler d'un amour véritable. Mais parfois, le coeur a une drôle de façon de vous surprendre ... Et maintenant, Eadlyn doit faire un choix qui lui semble plus difficile - et plus important- qu'elle ne l'aurait jamais cru.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (120) Voir plus Ajouter une critique
xLalou
  15 mai 2016
Coucou !
Je suis de retour.
Avec toute ma haine, toute ma tristesse, tout mon désarroi, tout mon désespoir.
Mon commentaire sur le tome 3 de la Sélection n'est pas passé inaperçu et a été approuvé par plusieurs personnes dans une masse de commentaires positifs (vous pouvez le retrouver sur la première page de commentaires du tome 3 L'ÉLUE) : Il était juste destructeur. Totalement négatif. Totalement enragé.
Par contre, celui du tome 4 était positif, très positif : Kiera était remonté dans mon estime en nous offrant un roman complet (bien différent du 3 donc), avec des personnages attachants et une Sélection ayant le mérite d'être beaucoup plus batifolante (si vous voyez ce que je veux dire... avec America et Maxon, quand bien même Aspen et Kriss, on savait tous que ça ne pouvait finir autrement, la romance était tellement axée sur eux deux, sur leurs problèmes "de couple" - qui les poussait justement à s'éloigner de l'autre chercher du réconfort traître ailleurs, au détriment d'un triangle et d'un carré) donc avec plus de suspens. Je me suis donc dit que c'était bon, Kiera avait remonté la pente et appris de ses erreurs pourries pour nous donner un diptyque à la hauteur de nos attentes...

Eh bien, jeunes gens... Préparez-vous.
Après le commentaire de la haine sur la première fin de la saga : L'ÉLUE, voici le commentaire... bah de la haine 2.0 ! HAHA DES BARRES DE RIRES (NERVEUX) (ET DE PLEURS) !

GROS SPOILERS BALISÉS A VENIR (j'ai dit BALISÉS donc TU PEUX ENCORE RESTER, T’INQUIÈTE) ainsi qu'un lien avec la suite de ses dits spoilers, car mon commentaire est trop long malheureusement !
Eh oui, je vais encore spoiler ceux qui le souhaitent, car comment vous parler de quelque chose si on ne peut pas vous en parler entièrement ? Lisez le livre, aimez-le, détestez-le, et puis revenez. Ou alors, ne le lisez pas. Je vous jure, contentez-vous des 3 premiers tomes, de l'histoire d'America et Maxon, beaucoup plus belle et appréciable que celle de ce dyptique avec Eadlyn. La trilogie se suffit à elle-même plus que je ne l'avais pensé au premier abord. Et je suis sûre que je ne vais pas être la seule à le penser. Mais enfin bon, je disais : il y aura des gros spoilers, mais je vais tous baliser pour que vous pussiez lire la fin, au moins, et ce début (oui, ce début, vous pouvez le lire sans crainte). ↓↓↓
.
.
Alors Kiera, réponds de nouveau à cette question (ça fait deux fois que je te la pose, et les suivantes aussi) : C'EST TOUT, KIERA ? HEIN ? HEEEEEEEIN ? T'EN REMETS UNE COUCHE ?????!!!! COMMENT PEUX-TU TERMINER COMME ÇA POUR LA DEUXIÈME FOIS ?!!!!!!
Ce roman est une perpétuelle désillusion. En effet, cette désillusion ne se contente pas d'être passagère, elle file à travers les pages, remplit chaque mot encré d'une émotion âcre, cruelle, augmente à chaque page tournée et chaque chapitre terminé, tant et si bien qu'à la fin elle continue à vivre en vous, à vous habiter, tellement qu'il est nécessaire de l'exorciser en un commentaire froid et virulent pour la rendre moins douloureuse et s'en désister légèrement. Elle ne se contente pas non plus d'être singulière, elle est faite de plusieurs choses, de plusieurs chemins d'écriture incompréhensibles, de plusieurs instants révoltants, de plusieurs choix stupides, d'UN CHOIX STUPIDE PARMI D'AUTRES, qui ensemble forme un grand TOUT, un TOUT aussi désastreux, aussi nul (oui, voilà, NUL est le mot, et je crois que pour une fois, il pourrait être suffisant - mais ne l'est pas parce que je continue, je dois continuer sur ma lancée), aussi décevant, aussi absurde, qu'il ne résulte de ce tome RIEN de positif. Oui, oui, RIEN. Dans le tome 3 il y avait des bons trucs quand même, mais là, que dalle.
Enfin si, un truc, mais ce truc quoique tellement important tellement beau tellement magique n'est pas positif. Vous savez pourquoi ?
La suite de mon commentaire (avec des spoils) se trouve sur ce lien : http://x-lalou-x.skyrock.com/3275410236-CHRONIQUE-SELECTION.html
Je vous parle encore de la romance mais me penche également sur les autres poins m'ayant énervée : America/Maxon, le scénario et les facilités prises par Kiera Cass dans ce dernier. Vous pouvez également y retrouver l'intégralité de cette chronique pour plus de confort dans la lecture.
/!\ [le reste de ce présent commentaire, vous pouvez le lire car il ne contient pas de spoils] ↓↓↓ /!\
Bon. Je vais conclure.
La Sélection tome 5 est donc une bonne grosse daube. Vous l'avez compris, ce roman ne casse pas trois pattes à un canard, il se contente d'être ce qu'il n'est pas supposé être : une romance. Et même en n'étant que ça, il n'arrive pas à être bon. Tout est tellement rapide, inexpliqué, incongru, illogique, crétin, qu'à la fin de votre lecture, que vous soyez #TeamKile, #TeamErik, #TeamHenri ou bien #TeamPersonne, vous ne pourrez vous empêcher de ressentir de la déception, que ce soit juste un peu, beaucoup, énormément, ou à en crever (à l'instar de moi-même). Peut-être pas pour les mêmes raisons que moi, mais il y aura forcément quelque chose qui vous aura titiller. Ce livre est loin d'être parfait, et toute personne m'affirmant le contraire se trompe lourdement ou se voile la face. La Sélection était une belle trilogie. Vous le savez, j'ai détesté le tome 3 pour la simple raison que le scénario avait été totalement bâclé et sans queue ni tête. Dans ce tome, on retrouve les mêmes évidences : Kiera Cass a la flemme d'écrire, a la flemme de décrire, mais moi je n'ai pas la flemme de la décrier. Elle ne prolonge pas la ligne, elle la croise avec une autre, puis croise celle-ci avec une autre, et puis une autre, à tort et à travers, et au lieu d'avoir plusieurs droites entremêlées, on se retrouve avec des segments qui n'ont même pas la décence de ressembler à un polygone quelconque. Désolée, mais elle connaissait très bien les attentes de ses lecteurs, ce que l'on voulait ou ne voulait pas (et je ne parle évidemment pas du choix d'Eadlyn : comme je l'ai dit, même si celle-ci aurait fini avec, je ne sais pas, son frère putain, je m'en ficherais si c'était juste bien décrit. Là, c'était de la merde.). Si elle ne se sentait pas capable de nous offrir une suite concrète, eh bien il aurait été préférable de s'abstenir. Moi-même, j'aurais dû m'abstenir. M'abstenir de lire ce diptyque consacré à Eadlyn. Parce que maintenant, la Sélection n'est plus une série que je recommande. Je la recommandais encore après avoir lu le tome 3, grâce au tome 1 et au tome 2 (un peu moins pour ce dernier mais beaucoup quand même) qui comptent parmi mes plus belles lectures dystopiques. Toutefois, dorénavant, c'est une série que je méprise.
"Mais la vérité, c'est que l'amour c'est à la fois le destin et la planification, la beauté et le désastre."
La Sélection, ça a été tout ça à la fois. Vraiment.
Maintenant, ce n'est plus qu'un beau désastre, dont j'avais planifié le destin tout en le redoutant du plus profond de mon être.
Je me suis fourvoyée de nouveau, et je déteste ça. Après le tome 3, j'avais ressenti énormément de rage et de haine et ces deux sentiments transparaissaient à travers les lignes de mon commentaire. Ici, ce n'est plus vraiment le cas et je pense que vous pouvez le sentir. Je me sens juste désespérément triste. Anéantie. Je me sens comme trahie.
Je dois oublier tout ça.
Il a suffi à Eadlyn de 7 minutes pour enfin s'autoriser à aimer. Alors moi, il me suffira de 7 minutes, non, de 7 secondes pour m'autoriser à oublier cette saga. Pour de bon. Et ce sera facile, vu que c'est le dernier tome. Kiera Cass a enfin fini de me faire souffrir, et je vois en ce drame (on est tous maso sans le savoir, n'est-ce-pas ?) une libération.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Hein, de quoi tu me parles ?
Lien : http://x-lalou-x.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          146
Liphe
  20 juin 2016
Nnnnoooonnnn.... !!!!!
Les 4 premiers avaient été de véritables coups de coeur. J'entamais ce 5ème et dernier avec une petite préférence pour un des Sélectionné
Par certains côtés, ce livre était au niveau des précédents : la magnifique couverture, le style d'écriture très fluide et agréable et surtout les émotions : je ne me suis pas ennuyée, j'ai été joyeuse, j'ai éclaté de rire par moments tandis qu'à d'autres j'étais triste ou inquiète et j'ai même failli verser une larme vers la fin. Voir la Sélection sous l'angle de la Sélectionneuse et non d'une Sélectionneuse était très intéressant.
Lorsque je l'ai vu en librairie, je pensais que ce ne serait pas le dernier tome, que la Sélection d'Eadlyn serait aussi une trilogie. J'aurais bien aimé d'ailleurs car l'histoire aurait pu être beaucoup plus développée et moins rapide à lire. Dans ce tome, cela se bouscule un peu et tous les thèmes n'ont pas été assez exploités.
J'aurais aimé en savoir plus sur le passé de Maxon et America, ce qu'il s'est passé entre le tome 3 et le tome 4. Et j'aurais aussi aimé en savoir plus sur le futur, ce qu'il se passe après le tome 5.
Dans ce tome nous savons donc qui Eadlyn a choisi. J'avais donc une préférence au début, mais aucun ne me plaisait vraiment. Ils me paraissaient dans l'ensemble fades, sans réel intérêt. Je pense que cela est du au fait qu'Eadlyn ne les voyait pas assez et n'était pas proches d'eux. Elle aurait dû apprendre à mieux les connaître pour que le lecteur se fasse une idée plus précise. Elle aurait du faire une trilogie comme pour la première Sélection.
La fin ne m'a pas plue :
À partir du milieu du roman, on peut dire que l'auteur avait fait son choix et a pris position auprès du lecteur. J'ai trouvé ça dommage que cela arrive si tôt et ferme beaucoup de possibilités. le suspens est gaché et l'effet de surprise du dernier retournement de situation est atténué.

J'ai aussi trouvé enrichissant pour l'histoire les problèmes politiques : le mécontement de la population, le lien entre le pouvoir et le peuple, la question de démocratie ou de monarchie qui apporte quelque chose en plus à l'intrigue.
Pour conclure, cela reste une lecture agréable même si je suis un peu déçue du "gagnant" de la Sélection. Je pense qu'avec la même intrigue, mais plus développée, sur une trilogie, j'aurais beaucoup plus aimé car cela m'aurait permis d'apprécié le "gagnant".
Je vous conseille particulièrement la première trilogie mais aussi l'autre Sélection si vous avez adoré la première.
J'aimerais bien qu'une autre série sorte, par exemple avec la Sélection des enfants de ceux de ce tome là. Si c'est le cas, je le lirais avec plaisir. Si ce n'est pas le cas, je suis triste que ce soit fini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          234
ReadingLove
  19 mars 2019
Voilà. Je suis à mon tour arrivée à la fin de cette aventure qu'a été la sélection. Comme j'ai pu le mentionner dans chacun de mes avis à travers cette saga, j'ai aimé le côté romance, mais ai été dérangée par le reste. Cependant, ce fut je crois, à partir du troisième tome, que je me suis fait une raison pour oublier l'intrigue que l'auteure avait proposée… (Malgré que ce fut difficile parce qu'il y avait beaucoup de points qui m'intéressaient bigrement). Et oublier le choix de l'auteure quant à cette facilité avec laquelle, elle a décidé de traité son histoire.
Au départ, j'en attendais beaucoup, je m'étais interrogée énormément et fut déçue de voir que K. Cass n'avait utilisé cette intrigue uniquement comme un prétexte, une trame de base, presque un décor pour raconter son histoire, « sa sélection » qui par ailleurs, je tiens à le préciser, a été tout à fait sympathique… Encore aujourd'hui, beaucoup de questions que je m'étais posées restent en suspens mais comme je l'ai dit, j'ai fini comme l'auteure, par me concentrer/contenter uniquement sur/de la romance et le déroulement de la sélection.
D'ailleurs, je me dois de vous informer tout de suite que si vous cherchez une histoire complexe, recherchée, efficace avec une intrigue en béton… passez votre chemin. En revanche, si vous cherchez une romance légère, sympathique pour passer un agréable moment avec des personnages qui peuvent tout à fait être attachants, alors cette saga fera l'affaire. C'est justement pour cette seconde raison, que j'ai continué cette aventure… ou peut-être juste parce que je l'avais commencée un jour… ou peut-être aussi pour les couvertures… nooooooooooon lol… bref des raisons aussi futiles que la direction que l'auteure a pris pour conter son histoire.
Quant à l'histoire justement, là aussi il ne faut pas chercher bien loin. Elle reste simple, mignonne et très facile à lire. le seul petit point en plus c'est qu'ici la sélection s'inverse et donne lieu non pas à des prétendantes mais des prétendants… D'un point de vu général, cela n'apporte pas grand-chose à l'histoire ou peut-être juste un angle différent. Un peu comme quand on se trouve avec une même histoire contée d'abord par le point de vu féminin, puis masculin ou inversement…
Mais je dois avouer que dans les deux derniers tomes, j'ai bien plus apprécié les personnages que dans la première trilogie. Je disais dans mes précédents avis qu'avec Maxon et America, c'était assez dérangeant parce « …qu'on ne savait jamais sur quel pied danser avec eux… » (Même si j'ai beaucoup aimé ce couple). Dans ce dernier volet, ce n'est pas le cas, même si Eadlyn au départ, prends des décisions qui ne plaisent pas forcément, c'est toujours de manière réfléchi et à chaque fois, en pensant aux autres personnes qui l'entour (ça j'ai beaucoup aimé). Ceci étant dit, qu'on ne se s'attende pas non plus, à des choses extravagantes… Ou à une histoire d'amour extraordinaire… non, celle d'America et Maxon reste meilleure en tout point.
Pour ce qui est de la romance d'ailleurs, vous devez savoir qu'elle est très prévisible… déjà dans le quatrième opus (même si j'imagine que c'est selon les goûts) on arrive dès lors avec une jolie petite idée de qui va être le sélectionné. Dans ce tome-ci, pas de surprise. (Personnellement, je suis satisfaite, puisqu'il s'agit de mon préféré même si j'aurais préféré moins de FACILITE dans la manière). Donc là encore, si le prévisible ce n'est pas votre truc, peut-être risqueriez-vous d'être déçus. Mais il y a aussi l'histoire d'amour, elle n'est pas très présente, sauf quelques lignes par-ci par là, alors, si vous vous attendez à l'histoire d'amour du siècle, là je vous le dis clairement… ne lisez même pas ce livre… Pour moi l'auteure ni a pas accordé assez de crédits, c'est même d'ailleurs précisé dans le roman lui-même…
Mais la ou réside vraiment la différence par rapport à America (même si elle, était déjà différente des autres filles) Eadlyn n'a pas peur de faire des choix et d'assumer ces choix, face à un peuple qui ne l'apprécie pas beaucoup, voire pas du tout. Autre chose qui par ailleurs m'a dérangé dans ce livre, au même titre que les renégats, c'est justement ce peuple qu'on sait mécontent mais qu'on n'entend jamais. Mais bon, là aussi j'ai appris avec K.Cass à me faire une raison.
Pour conclure, je dirais que ce n'est pas la plus belle histoire que j'ai pu lire, mais par son côté sympathique, simple, charmant et qui se laisse lire, et si bien sûr on n'y appose aucune attente particulière alors, on peut, peut-être passer un moment sympa et sans prise de tête. le seul véritable point qui m'a dérangé et cela englobe tout, c'est le choix de l'auteure, d'avoir traité son histoire de manière linéaire et en se tournant toujours vers la facilité, sans jamais apporter de vrai réponses ; de poser un problème sans prendre la peine de le régler… si aujourd'hui je donne une note largement au-dessus de la moyenne c'est uniquement parce que je n'avais aucune attente quant à ce dernier opus et donc aucunement l'utilité de donner une mauvaise… ne pas le noter aurait été la même chose en réalité…
Pour les personnes qui attendent cette suite par curiosité ou même avec impatience ne vous faite pas trop d'illusion parce qu'autrement la déception risque de vous attendre au tournant. Enfin sauf si vous avez aimé les précédents tomes. Pour les autres, ceux qui souhaitent découvrir cette saga, allez-y mais sans grandes attentes… N'hésitez pas à lire différents avis, histoire de vous donner une idée…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SapereAude
  18 mai 2016
On retrouve Eadlyn, juste après les événements dans lesquels on l'a laissé à la fin de L'Héritière, événements dont je n'avais aucun souvenir, surtout concernant America... Eadlyn ne sait toujours pas quoi faire concernant ses prétendants et la maladie de sa mère vient aggraver les choses puisque qu'elle se voit attribuer la régence du royaume par son père. On l'a voit donc évoluer avec cette double responsabilité et ce n'est pas toujours facile pour elle. Bien qu'étant incroyablement agaçante dans le précédent tome, j'avais réussi à la supporter; dans ce tome-ci elle n'a pas réussi à me conquérir et je ne me suis pas attachée à elle.
Les autres personnages sont sympas, intéressants mais restent le plus généralement au second plan, Eadlyn fait des progrès, elle devient un peu moins égocentrique mais ce n'est pas entièrement suffisant.
L'histoire avance, j'ai envie de dire que globalement il n'y a aucun rebondissement flagrant dans la compétition, pas d'inconnue dans ce nouveau tome. Néanmoins j'ai bien aimé la révélation sur Hale, c'était plutôt sympathique. On a aussi l'arrivé dans nouveau personnage : Marid qui vient jouer un rôle plus ou moins décisif dans les décisions que va prendre Eadlyn.
Je vais parler tout de suite du choix final d'Eadlyn, sans révéler de qui il s'agit : j'ai envie de dire que finalement c'était prévisible même si au fond ce n'est pas vraiment ce que j'espérais mais je pense que c'est un fait exprès de l'auteur de nous avoir ne serait-ce qu'un peu éloignés de cette piste tout en voulant nous y guider.
Les relations des personnages et leur romance ne m'ont guère touché, j'ai seulement été émue par le geste de Henry à la fin.
Passons au reste de l'histoire, le côté qui concerne la régence et les soucis qu'ont posé la dissolution des castes. J'ai été très déçue de voir que dans cette partie le problème des anciennes castes n'est qu'un cadre pour orienter un peu le récit hors de la Sélection. Je m'attendais à ce que l'auteur utilise un peu plus le côté dystopique de son univers mais ça n'est pas le cas, les quelques éléments qui en font part n'apportent pas assez de poids à ce côté de l'histoire. La Sélection était très importante dans la première trilogie mais America avait à coeur de faire bouger les choses, ici Eadlyn ne se penche pas assez sur le sujet, l'auteur n'a pas suffisamment développé ce point à mon goût, il aurait pu être exploité d'une façon différente et probablement plus intéressante !
Le style est toujours aussi agréable, simple à lire, plaisant. L'auteur a su rester fidèle à son univers bien que je considère maintenant ces deux derniers tomes comme une extension peu utile de la première trilogie. Comme quoi, il faut parfois quitter définitivement son univers si l'on ne veut pas tomber dans le « à peu près satisfaisant ».
Lien : http://leboudoirbibliotheque..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Ewylyn
  14 mai 2017
J'avais vraiment hâte de lire ces deux volumes de la Sélection, parce que je souhaitais m'en faire mon propre avis, parce que j'étais curieuse de découvrir la fin de cette série. J'en conserverais un super souvenir et je dois même dire que j'ai trouvé ces tomes 4 et 5 plus intéressant que la trilogie. Ce sont vraiment deux bons opus et ils clôturent très bien la Sélection, j'aurais aimé un autre recueil de nouvelles, histoire d'en savoir plus sur les garçons. C'est peut-être mon seul regret.
Eadlyn est géniale. Elle est fascinante du début à la fin, je me suis vite attachée à elle, elle va en baver à cause de cette Sélection imposée, de cette couronne très lourde à porter, des révoltes populaires, de ce Marid... Je l'ai trouvée très forte, touchante, courageuse, elle garde la tête haute et va connaître une évolution de dingue. Je reconnais qu'elle sait être agaçante et qu'elle était plutôt autoritaire, distante et centrée. Si tout le monde semble cracher sur elle, personne ne semble remettre en cause America et Maxon. Bah, je m'en vais le faire. Parce qu'à force de lui avoir martelé qu'elle était "Eadlyn Schraeve et que personne n'est plus important que moi", qu'elle est l'héritière, qu'elle doit garder la tête haute, qu'une princesse ne doit pas se montrer faible... c'est eux qui l'ont rendue comme ça.
Je n'ai d'ailleurs pas compris en quoi elle était l'héritière par rapport à Ahren, qui lui a pu se la couler douce en se carapatant très vite avec sa petite française. J'ai trouvé Ahren et Josie bien plus révoltant qu'Eadlyn. Qu'elle soit née avant lui n'était en rien un prétexte valable pour donner la couronne, j'aurais aimé que les jumeaux puissent grandir avant de décider si oui ou non ils voulaient le pouvoir. Là, j'aurais retrouvé Maxon et America. C'est beau d'abolir les castes, mais ils n'ont pas tellement révolutionner la royauté. Eadlyn va s'en charger et cette fin est juste parfaite. Ce qu'elle décide de faire est juste altruiste pour ses parents, merveilleux pour le peuple. En somme, j'ai beaucoup aimé cette immersion au coeur de la politique, c'était tellement passionnant de voir Eadlyn, Lady Brice et Maxon au pouvoir. J'ai tout de même apprécier revoir le couple Maxon/America, de les voir vingt ans plus tard, avec leur famille, leurs joies et leurs peines.
La Sélection était très intense et prenante à suivre. Avoir lu les deux tomes rapidement m'a permis de comprendre l'évolution incroyable d'Eadlyn au contact des garçons. Elle change, elle s'ouvre, elle gagne en luminosité, en sensibilité ; je pense que surtout, elle torpille cette muraille qu'elle a construite à cause de la couronne. Les garçons furent terrifiants, horripilants, adorables, charmants, inoubliables ; le choix final est surprenant et pourtant, jusqu'au bout, j'ai eu des doutes. Eadlyn casse définitivement toutes les règles de la monarchie, ça faisait super plaisir à voir. J'ai beaucoup aimé Ean, Hale, Kile, quant à Henri et Erik, ils sont mes chouchous. Les personnages secondaires m'ont souvent étonnée et j'étais ravie de les découvrir au fil des pages, Gavril, Neena, la famille de Marlee, celle d'America, la princesse de France (Camille). On a là de bons personnages.
J'ai pris mon temps pour les découvrir, le style de Keira Cass est simple, sans fioritures, fluide ; le texte s'avère donc très facile à lire, prenant et c'est une lecture divertissante. J'ai apprécié les intrigues développées qui étaient pour ma part, très riches en rebondissements. Les événements se sont enchaînés à grande vitesse parfois, j'aurais aimé plus de développement, notamment pour le tome 5. le tome 4 était parfait, il permettait de faire la découverte, de poser des bases, de voir se profiler les changements, avec une fin déchirante. le dernier tome passe un peu plus rapidement, il y a des choses que j'aurais aimé savoir, que j'aurais aimé plus fouillée. Néanmoins, j'ai un vrai coup de coeur pour ce diptyque sur Eadlyn.
Le point de vue de notre héroïne nous offre un beau panorama sur ses émotions, elle connaît un vrai ascenseur émotionnel. J'ai vu la colère, la haine, l'injustice, l'écoeurement, la tristesse, la peur, l'amour, l'amitié, c'est très riche en émotions. Les descriptions donnent les plus important, les réactions, la défiance et la confiance, les interrogations, le palais et la politique, les doutes et l'espoir. Je trouve que les dialogues et les descriptions donnent un final intéressant, je pense qu'il y a même du mieux par rapport à la trilogie avec America. Les deux romans évoquent l'amour, la politique, la famille, les médias et leurs effets, l'influence des médias sur la politique et l'amour. J'ai beaucoup aimé suivre Eadlyn juste pour comprendre comment tout ceci fonctionne et peut s'inviter dans votre vie pour la détruire (ou tenter de la détruire). C'est édifiant de voir à quel point c'est effrayant.
En conclusion, L'héritière et La couronne sont deux très bons tomes pour moi. Certes il y a des défauts, comme un manque de profondeur pour le tome 5, des couacs sur la personnalité d'Eadlyn, un manque d'info sur les garçons, quelques ficelles scénaristiques faciles... Néanmoins, j'ai passé un bon moment de lecture, je demandais à me divertir et j'ai eu une belle surprise. Une héroïne fascinante, des changements politiques intéressants, une Sélection qui nous interroge sur l'amour, sur soi et les bouleversements que cela implique. C'était bien écrit, plaisant à lire. Je suis très triste de quitter cet univers, mais je sais que je pourrais le relire sans problème à l'avenir.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
LolowiLolowi   20 avril 2019
Immobile à côté de lui, j'ai considéré les boutons et les cadrans. Les fours des gens normaux ne ressemblaient certainement pas à ça ; cette énorme installation professionnelle me donnait l'impression d'être capable de mettre un satellite en orbite si on touchait le mauvais bouton.
Commenter  J’apprécie          10
LolowiLolowi   20 avril 2019
- Tu vas bien ? Je sais que tu as eu peut hier soir.
- Je ne m'y attendais pas, c'est tout. Tout ça pour une asperge... Il a frappé Fox pour un légume.
Kile à éclaté de rire.
- Tu vois, c'est pour ça qu'il faut s'en tenir au beurre.
- Toi et ton beurre idiot. (J'ai secoué la tête en dessinant du bout du doigt sur son torse.)
Commenter  J’apprécie          00
KateLineKateLine   20 mai 2016
— Je pourrais te dire que j’ai une matinée tranquille, mais ce serait un mensonge, admis-je. Je vais à une leçon de finnois. As-tu idée de la difficulté de compter dans cette langue ?
Papa sirota une gorgée de son café.
— J’entends parler cette langue depuis des années. Je ne peux que t’admirer d’essayer de l’apprendre.
— Henri est un jeune homme charmant, constata maman. Je ne m’attendais pas à ce qu’il te plaise mais il te fera sourire, c’est certain.
— Pfff. (Papa se tourna vers elle.) Qu’est-ce que tu y connais en mari ? La dernière fois que tu en as choisi un, tu es tombée sur moi.
Elle sourit en lui donnant une tape sur le bras.
— Vous êtes tellement répugnants tous les deux, leur dis-je en riant. Vous gâchez tout. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   18 mai 2016
J'inspirai profondément.
- Je ne veux pas épouser Henri. Je veux épouser Eikko.
- Qui ça ?
- Erik. Son interprète. Je suis amoureuse de lui et je veux l'épouser. Et même s'il déteste être pris en photo, je veux mille clichés de lui que j'accrocherai sur tous mes murs et qui nous verront nous réveiller en riant tous les jours, exactement comme toi et maman. Je veux qu'il me fasse des beignets, comme sa mère le fait pour son père. Et je veux qu'on trouve notre truc à nous ou qu'on se rende compte que notre truc c'est tout, parce que je sens que si je l'épouse, même les choses les plus stupides auront leur importance.
Il reste figé, bouche bée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
KateLineKateLine   20 mai 2016
C’est une drôle de chose que d’être le produit d’un amour de conte de fées. Mais penser que l’on peut trouver l’amour soi-même n’a rien à voir. On peut certes regarder des films, lire des histoires et réfléchir à la façon dont tout ça est censé se dérouler.
Mais la vérité, c’est que l’amour c’est à la fois le destin et la planification, la beauté et le désastre.
Pour trouver un prince, il faut embrasser de nombreux crapauds. Ou en virer un paquet de chez soi. Tomber amoureuse peut vouloir dire courir tête baissée dans quelque chose qu’on attend depuis toujours. Ou plonger un orteil dans quelque chose qui vous a fait peur toute votre vie. Heureux à jamais, ça peut vouloir dire attendre dans un champ large d’un kilomètre. Ou dans une fenêtre de tir de sept minutes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Kiera Cass (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kiera Cass
Extrait de "La Sélection 3 - L'Élue" de Kiera Cass lu par Claire Tefnin. Editions Audiolib. Parution le 10 octobre 2018.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/la-selection-3-lelue-9782367624549
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La Sélection tome 1 de Kiera Cass

Quel est le nom de famille d'America ?

Sanger
Leger
Il n'est pas mentionné
Singer

7 questions
699 lecteurs ont répondu
Thème : La Sélection, tome 1 de Kiera CassCréer un quiz sur ce livre
.. ..