AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Le premier roi du monde : L'épopée de Gilgamesh (11)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
doudou94
  22 janvier 2014
C'est l'oeuvre littéraire la plus ancienne connue à ce jour, qui raconte l'histoire de Gilgamesh, roi d'Ourouk brutal avec son peuple, qui plie sa ville selon ses caprices. Un jour, il rencontre Enkidou, qui deviendra plus tard son ami.
Ensemble, ils accomplissent des exploits et se vantent. Les dieux leur rappelèrent qu'ils étaient de simples mortels et firent mourir Enkidou. Gilgamesh rechercha en vain la vie éternelle, jusqu'au jour où il comprit qu'il devait mourir lui aussi.
J'ai été triste après la mort d'Enkidou. J'ai aimé la fin car Gilgamesh devient meilleur et moins brutal.
Commenter  J’apprécie          401
Tatooa
  24 mars 2020
Excellent livre jeunesse sur l'épopée de Gilgamesh...
Très bien écrit, prenant, l'épopée est bien rendue, très bien décrite, et le personnage de Gilgamesh, dont aucune facette n'est occultée, est très attachant.

Au final ce récit initiatique qui a plus de 3000 ans est tellement humain qu'on ne peut que rester médusé par son actualité. A l'adresse de ceux qui s'imaginent lire un bouquin comme les autres (j'en ai vu, dans les avis), bah non. Vous lisez là une épopée qui a été écrite sur des tablettes d'argile en écriture cunéiforme AU PLUS TARD vers 1200 avant J.C. Alors un peu de respect...

On retrouve les références bibliques, le déluge, comment l'amour a changé Gilgamesh. Et après ça, ayant découvert la douleur de la perte, il court après l'immortalité, pour finir par découvrir qu'il vaut mieux vivre au mieux la seule vie qu'on a, à notre connaissance... J'ai tout dit, là, non ?

Bref, certains qui se croient très au dessus de tout le monde feraient bien de redescendre de quelques étages et jeter un oeil vers leurs racines, car ils sont sortis de la cuisse de Gilgamesh, en fait... Mdr !

Très très bien, ce petit bouquin jeunesse !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
FannyBabel
  31 décembre 2012
L'épopée de Gilgamesh relate les joies et les déboires du cruel roi d'Ourouk, Gilgamesh. L'action se passe vers 2650 avant Jésus-Christ.
Arrosée par l'Euphrate, Ourouk est une ville puissante, riche et fertile. Son roi, Gilgamesh y règne en maître sanguinaire. Sa soif infinie de puissance le rend tyrannique, cruel et barbare. Ses sujets le craignent et le détestent. Par des offrandes, ils supplient chaque jour les divinités de leur venir en aide.
Les dieux sont inquiets ; ils se réunissent et cherchent ensemble une solution. Mais Gilgamesh est leur fierté. C'est un demi-dieu, sa mère Ninsoura, déesse du gros bétail ne peut envisager sa mort. Après de longs palabres, une issue est enfin trouvée : les dieux lui enverront un semblable, capable de l'égaler et de l'adoucir. Il se nomme Enkidou.
Enkidou aborde Gilgamesh au moment où il s'apprête à endeuiller une noce. Il s'interpose pour l'empêcher de commettre l'irréparable, le combat, prend le dessus mais, au moment où il pourrait le tuer, laisse à Gilgamesh le soin de décider de l'issue du duel. Gilgamesh reconnaît alors en Enkidou son semblable et une grande amitié se noue entre eux.
Ils sont inséparables. Gilgamesh fait découvrir à son ami l'étendue de son domaine et à son contact son caractère s'adoucit. Pour distraire son ami, il lui propose d'aller combattre le monstre Oumbaba qui garde la forêt des cèdres et d'en rapporter le bois précieux.
Plus tard, ensemble et à force de ruses, ils viendront à bout du Taureau Céleste envoyé par la déesse de l'amour Ishtar, humiliée par le refus de Gilgamesh de succomber à ses charmes.
Mais les dieux ne supportent plus les excès de Gilgamesh et d'Enkidou. Ils décident de la mort d'Enkidou qui tombe malade, rêve de sa fin prochaine, s'en ouvre à son ami et meurt.
Gilgamesh, fou de douleur et hanté par sa propre mort part à la recherche d'Outa –Naphisti à qui les dieux ont accordé l'immortalité. C'est un long chemin difficile et semé d'embûches : une quête initiatique. Gilgamesh est parti chercher la vie-sans-fin mais quand enfin il parviendra aux côtés d'Outa-Naphisti, ce sera non pour obtenir l'immortalité mais pour entendre une leçon de sagesse sur sa nature humaine.
J'ai été transportée par cette légende que je ne connaissais pas et ébahie par la grande sagesse qu'elle porte en elle. Dire que ce récit remonte à des temps immémoriaux ! Elle traverse l'Histoire sans une ride car son message est universel . J'ai adoré !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
dianegabbb
  09 août 2016
L'Epopée de Gilgamesh se présente à l'origine comme une série de tablettes d'argile sur lesquelles ont été gravées il y a plus de 3 000 ans, en cunéiforme, les aventures légendaires d'un roi mésopotamien. Il s'agit de la première oeuvre littéraire que nous connaissions, transmise par le premier système d'écriture inventé vers le début du IVe millénaire avant J.C. par les Sumériens. Jacques Cassabois réalise dans son texte, Le premier roi du monde, l'adaptation jeunesse de ce récit légendaire, fait d'amitié et de quêtes héroïques pour la gloire et surtout l'immortalité.

L'épopée peut se lire comme un apprentissage du pouvoir. En recherchant l'immortalité à tout prix aux confins des terres habitées, Gilgamesh découvre la conception idéale de la royauté à laquelle il accède à la fin de l'histoire : un équilibre entre force et sagesse. Il comprend que la seule forme d'immortalité à laquelle il peut accéder est moins liée à la gloire acquise par ses exploits guerriers qu'au renom conféré par la bonne gestion de sa cité et la maîtrise des connaissances acquises durant son périple.

Une émission particulièrement éclairante sur l'écriture de cette oeuvre, réalisée par Jacques Cassabois, se trouve sur le site de France Inter : https://www.franceinter.fr/emissions/l-heure-des-reveurs/l-heure-des-reveurs-28-fevrier-2014
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Latviane
  18 août 2015
L'épopée de Gilgamesh est la première oeuvre littéraire que nous connaissions.
Ce livre relate la vie du cruel roi d'Ourouk : Gilgamesh, un être pétri de folie furieuse, qui se joue des obstacles en utilisant son pouvoir pour les anéantir.
La rencontre avec son double, son frère, son miroir positif, fera prendre conscience à Gilgamesh que la violence et la brutalité dont il abuse pour arriver à ses fins, est une impasse et qu'il existe d'autres voies, d'autres chemins de vie.
De son amitié avec Enkidou naîtra un autre regard sur le monde, une ouverture du coeur, un sens de l'humain.
C'est un livre superbe et généreux.
Commenter  J’apprécie          90
Zegh
  14 mars 2013
Une histoire magnifique, la plus vieille retrouvée à ce jour.

Une belle réflexion sur la vie et la mort. A ne pas manquer !
Commenter  J’apprécie          70
53revolutionnaires
  06 avril 2018
C'est l'histoire d'un demi dieu, roi de la guerre, il s'appelle Gilgamesh. Il ne sait pas ce que sont les sentiments. Pour le punir les dieux lui donnent un ami, Enkidou. Cet ami meurt et Gilgamesh qui est malheureux comprend enfin ce qu'est l'amour et l'amitié.
Je n'aime pas du tout ce livre. Quand j'ai commencé à le lire je n'ai pas aimé, j'ai pensé que au fils de la lecture j'allais l'apprécier mais non. Je l'est trouvé exagérée et compliqué.
Lola. B
Commenter  J’apprécie          30
Malahide75
  22 juillet 2017
L'histoire de Gilgamesh et d'Enkidou a traversé le temps et l'espace et est à présent le texte le plus vieux du monde. Il porte tous les thèmes qui seront par la suite déclinés encore et encore : les Dieux vengeurs, l'égoïsme des hommes, la discorde et la recherche de justice, l'aventure et la jeunesse, la peur, la confiance... et évidemment l'amitié, la mort, le deuil et l'acceptation.
Une aventure propre à la réflexion et à l'analyse, donc, ce qui explique qu'elle soit étudiée par nos chères têtes blondes au collège, l'histoire de Gilgamesh étant une porte d'entrée évidente aux thèmes philosophiques et éthiques.
Outre le fond, cette version de Cassabois est remarquable également par le souci de l'auteur de rendre au mieux la narration orale dans un texte écrit. Cassabois interpellera ainsi le lecteur à plusieurs reprises et se permettra quelques digressions et réflexions sur le contexte, qui permettront aux lecteurs de ressentir et de vivre un peu plus l'époque de l'épopée.
Le tout, présenté dans une écriture fluide, érudite sans être pédante et avec quelques touches d'humour, donne un roman incontournable, aussi bien pour les jeunes que pour leurs aînés.
D'ailleurs, je ne saurais trop conseiller de (re)découvrir cette oeuvre majeure en même temps que les collégiens, afin de prolonger ensemble cette lecture.
C'est ainsi que nous contribuons aussi à la quête de Gilgamesh et que nous le rendons immortel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BCDb2c
  02 mai 2017
J'ai bien aimé le livre car ça parle d'un roi qui est demi-dieu. Il est roi de l'armée d'ourouk , en métropolitaine. Il est trés puissant et aussi très très cruel et il opprime souvent son peuple . Pour le punir les vrais Dieux décidèrent de lui faire goûter à l'humanité. Amir.S
Commenter  J’apprécie          20
cdiclasse
  11 décembre 2015
Gilgamesh est un puissant roi d''Ourouk . Un jour, Enkidou un être créé par les dieux, rencontre Gilgamesh ; ils deviennent vite amis et se lancent dans des quêtes presque impossibles.
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le chevalier Tristan de Jacques Cassabois

Quels sont les parents du jeune Tristan?

Arthur et Guenièvre
Marc et Iseult
Rivalin et Blanchefleur
Pendragon et Ygerne

30 questions
186 lecteurs ont répondu
Thème : Le chevalier Tristan de Jacques CassaboisCréer un quiz sur ce livre