AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211208738
Éditeur : L'Ecole des loisirs (08/03/2012)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 34 notes)
Résumé :
"Elle me fait un clin d’oeil, je rigole, on se comprend, on se connaît depuis des siècles. On attendait juste de se croiser un soir. Elle pose la main sur mon cou, se mord la lèvre inférieure quand je caresse du pouce les contours de son visage. Mon ventre bat la chamade tellement j’ai envie de l’embrasser. Plus qu’un centimètre avant d’atteindre sa bouche mais tout s’arrête, elle s’écarte. Elle me pousse contre le mur, retire son chapeau et me dit dans un souffle :... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
c.brijs
  21 octobre 2012
Aurélien, c'est le blues, son harmonica, son petit frère Armand à qui il lit les histoires du cachalot (en réalité la baleine de Moby Dick), une relation plutôt tendue avec un père qui part et qui revient et, avec les filles, c'est compliqué: il les séduit puis les jette ! Pourquoi tomber amoureux si c'est pour, de toutes façons, finir malheureux comme ses parents?
Pourtant, lorsque sa route croise celle de la tornade américaine Jolene, cette fille qui a du sang Sioux dans les veines, son coeur fait BOUM! Va-t-il fuir, comme toujours?
Un véritage feu d'artifice d'émotions diverses ce titre ! Trois parties le composent, qu'on pourrait titrer ainsi: avant, pendant et après Jolene. Dans les trois, l'auteur décortique à merveille les sentiments du personnage principal, Aurélien. de l'explication de sa goujaterie avec les filles à son lâcher prise lorsqu'il rencontre "son seul amour" jusqu'au bouleversement de la fin (dont je vous tairai la teneur), on peut vivre de l'intérieur, son cheminement intime. Il faut dire que ce récit est écrit à la première personne. Et qu'il sonne bigrement juste ! En effet, l'auteur n'édulcore rien même si, par moments, ça fait mal ! Et pour le petit coeur du narrateur, comme pour le nôtre, ce sont les montagnes russes qui sont au rendez-vous ! Car le rythme de la narration est particulièrement effréné et on passe d'un instant à l'autre du rire aux larmes...

Ce qui fait l'intérêt des personnages d'Aurélien et de Jolene, ce sont surtout leurs fêlures. En décalage par rapport aux ados qui les entourent, ils n'en finissent pas de guérir de leur enfance et rêvent d'Absolu, un peu comme l'Aurélien d'Aragon, illustré sur la 1ère de couverture. Les personnages secondaires qui gravitent autour du héros sont à l'unisson. Certains d'entre eux pourraient d'ailleurs avoir droit à leur propre histoire. Je pense surtout à Jay Holloway, le grand-père de Jolene, ancienne gloire du blues, reconverti malgré lui dans la production de groupes à la mode ou à Rosemarie, la soeur de coeur d'Aurélien, jeune fille enceinte qui trouve sa force dans sa foi.

La musique fait également partie intégrante de cette histoire. Les références aux grands standards du blues égrènent les pages. La musique est le ciment qui réunit Aurélien et Jolene, c'est aussi ce qui sauvra Aurélien...
Enfin, parlons de la plume de Shaïne Cassim...

"Je ne sais pas parler des choses merveilleuses. Je me dis qu'elles ont lieu, c'est tout. On ne sait pas raconter les beaux moments. Ils ressemblent trop à des cartes postales, à des photos pafaites, des clichés uniques. Une fois passés, ils n'ont pas de raison d'être racontés. Ils n'ont pas de valeur autre que celle d'avoir été vécus. Comme s'ils n'étaient pas faits pour être partagés."

L'auteur, elle, elle sait. Avec un style extrêmement poétique, elle met les mots en musique et on est emporté dans sa mélodie douce-amère, pareille à la complainte du bluesman où il chante sa tristesse et ses déboires...

Bref, un titre qui vous donne une furieuse envie de (re)tomber amoureux(se) voire même d'avoir le blues...

Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
theannashaw
  04 août 2019
Ça fait longtemps que je lis maintenant et malgré tout je reste encore et toujours émerveillée par la capacité qu'a la littérature de continuer encore et toujours à me surprendre à grands coups de petites pépites inattendues qui croisent ma route à des moments bien particuliers de ma vie. C'est comme ça que je suis tombée sur Jolene dont le titre m'a attiré l'oeil après avoir vu un film où l'héroïne est fan de Dolly Parton. Et c'est grâce à cet étrange coïncidence musicale que j'ai découvert cet incroyable roman de Shaïne Cassim.

Aurélien ne sait pas trop quoi faire de sa peau, en colère contre son père qui n'est pas souvent là et sa mère qui ne dit rien, il papillonne de concert en concert et de fille en fille. Jusqu'à ce que sa route croise celle de l'étonnante Jolene, une fille dont les plumes dans les cheveux, les origines sioux et la caravane aménagée en guise de chambre dans le jardin familial le fascine autant qu'elle le bouleverse. Entre eux s'installe rapidement une relation aussi forte qu'explosive qui pourrait bien tout balayer sur son passage telle une tornade.

C'est difficile de décrire un roman comme celui-ci tant il est fort, passionné et fascinant. Jolene, le personnage comme le livre, c'est une succession de sensations, d'images, de sons, de couleurs, de goûts et d'émotions qui s'enchaînent à une vitesse folle, comme un disque sur une platine qui tourne de plus en plus vite au risque de finir par faire dérailler le mécanisme.

Parce que dès le début de cette histoire il y a une tension sous jacente, une forme d'électricité dans l'air qui laisse présager que tout pourrait basculer d'un instant à l'autre dans le meilleur comme dans le pire. Jolene semble vivre en permanence dans une sorte d'urgence, une frénésie de vie, une boulimie d'expérience comme si elle savait quelque chose que l'on ignore sur la vie.

Les deux personnages principaux de cette histoire sont terriblement imparfaits, égoïstes, auto-centrés voire complètement dingues qu'on devrait les trouver insupportables. Tout comme on devrait être franchement gonflé par leur histoire d'amour passionnelle qui semble presque ridicule à leur âge si tendre. Et pourtant. Pourtant on y croit et on les aime. Parce que les imperfections les rendent humains, réels et donc facile à aimer. Et parce que leur histoire d'amour a quelque chose de touchant et que comme eux on se prend au jeu, on a envie d'y croire au grand amour, le seul, l'unique, celui qui transcendent tout.

Jolene c'est un véritable concentré d'énergie, de musique, d'amour, de sexe, de sueur et d'un peu d'excès. C'est l'histoire de deux adolescents qui ont l'essence du rock et du blues américains qui coulent dans leurs veines mais ne sont pas nés à la bonne période ni sur le bon continent. Il y a même quelque chose d'un peu magique, de presque mystique dans la relation d'Aurélien et Jolene et c'est toute la force de ce roman.

Porté par la plume poétique et limpide de Shaïne Cassim on se laisse nous aussi emporté par le tourbillon qu'est Jolene. On est à la fois fasciné, effrayé, hypnotisé et ému aussi par les éléments qui s'enchaînent sans que l'on ne puisse rien faire. En réalité on est plus qu'ému on est totalement bouleversé par ce petit roman qui concentre en quelques pages tellement plus de sensations et de sentiments que la plupart des romans.

Comme Aurélien on ressort de toute cette aventure un peu déboussolé mais avec l'impression d'être plus en vie que jamais. Jolene est l'un de ces ovnis de la littérature, un de ces romans inclassables, une pépite à côté de laquelle on pourrait bien passer si comme dans le roman la magie du quotidien n'avait pas fait son office pour le placer sur notre chemin.
Lien : http://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Juliah
  23 avril 2014
Jolene, c'est un coup de coeur inattendu, comme une claque, percutant et bouleversant. Après avoir lu "Une saison avec Jane-Esther" de la même auteur, je ne m'attendait pas un roman comme celui-là, si différent, même si on y retrouve une plume toujours poétique et captivante ... L'un est une rivière vive et bouillonnante quand l'autre est une lame de fond qui emporte tout sur son passage.
Aurélien est un jeune homme rêveur, beau garçon, briseur de coeurs, passionné de blues. Bientôt homme, il se débat avec son caractère, qu'il cherche à dompter, mais qu'il ne comprend pas toujours. L'amour, pour lui, c'est autant un idéal à peine réel que la cause des tensions à la maison dont souffre son petit frère. Armé de son harmonica, il hante sa vie plus qu'il ne l'habite, et va, le temps du roman, faire des rencontres bouleversantes qui vont le transformer.
Ce roman est d'une profondeur étonnante pour un texte si court, et possède en cela toute la force d'une nouvelle à chute. Les personnages secondaires sont tellement riches qu'ils deviennent des éléments centraux du récit eux aussi. Un vieil homme, ancien musicien devenu producteur, devient une sorte de mentor pour Aurélien. Rosemarie est une jeune femme à la dérive, en pleine galère, qui devient comme une soeur pour notre héros. Fervente chrétienne, elle déstabilise Aurélien par son caractère entier mais complexe. Ses parents, son frère, et même les jeunes femmes de passage, plaisir momentané, ont une force en eux dont Aurélien semble chercher le secret, pour se construire. Et enfin Jolene... c'est le coup de foudre lors d'un concert de Ray LaMontagne. Une jeune fille sans barrière, sans filtre, brute et sauvage, semblable à aucune autre... Aurélien en est sûr, même s'il en a peur, Jolene est son âme-soeur.
Perdu et désemparé face à ses émotions, Aurélien a du mal à gérer sa vie de manière rationnelle, et la flamboyante Jolene ne va pas l'aider à se poser! Finalement, il se lance à corps perdu dans cette passion, violente et totale, et n'en ressort pas indemne. le roman, composé de plusieurs parties, toutes très fortes, se termine par un road-trip réparateur dans lequel Aurélien se réconcilie progressivement avec la vie.
J'ai pleuré à chaudes larmes, et été émue comme rarement (quoique cette année fut riche en émotions littéraires...). Jolene ne sortira pas de ma tête et de mon coeur de sitôt. La couverture prend un sens tout particulier après la lecture, et est en cela une belle réussite. Je ne peux que conseiller cette pépite brûlante, dès 14/15 ans, à tous types de lecteurs, y compris les méfiants, qui trouveront dans ce roman des émotions brutes qui les toucheront pour longtemps. Bref, un gros coup de coeur qui a le goût des larmes et de la soif de vivre !
Lien : http://louvrage.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
saphoo
  23 avril 2016
une histoire d'un ado qui vit dans son égoïsme le plus total hormis une belle complicité avec son petit frère, il avance dans son monde peuplé de musique et de filles quand enfin une rencontre va tout bouleverser. Et sa vie et son personnage. Jolène jeune américaine, un peu le reflet d'Aurélien, d'ailleurs ils se sont repérés par leur chapeau identique à un concert. C'est le début d'amour fou et inattendu si fou qu'Aurélien délaisse ses études et rate sa prépa. Quand surgit un drame que je tairais pour ne pas dévoiler la suite du roman.
Bien que ce soit un roman jeunesse est malgré tout d'une belle teneur et une plume agréable et non pas comme les auteurs jeunesse trop enfantine et basique.
Un roman pour ado et parents, où le lecteur se retrouve dans son univers respectif.
Aurélien pourrait être votre ado qui se confronte à la cruauté de la vie comment le blâmer d'avoir rater ses études pour une fille quand il a tout perdu. Sa mère le laisse partir aux US pour suivre une tournée d'un groupe que produit un proche de Jolène. L'essentiel réside où exactement, réussir des études ou se reconstruire après un terrible drame.
Une belle histoire, un bel exemple de choix dans la vie même si ce n'est pas celui qu'on espérait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Julver
  29 septembre 2012
Ce roman fait la part belle aux ambiances et au monde de la musique. On navigue entre concerts et salles obscures où se mêlent whisky, cigarettes et vieux blues. L'ensemble est crédible et devrait même, selon moi, être vendu avec une playlist à passer en fond sonore.
La première partie nous présente l'univers d'Aurélien, jeune parisien imbu de lui-même, que l'on aimerait baffer. Elle m'a semblé longue et plutôt poussive.

La seconde partie quant à elle décolle réellement à la rencontre des deux protagonistes, Aurélien et Jolene. Loin d'être un roman d'ado mielleux, l'auteur nous emmène explorer l'amour-passion, celui qui rend heureux et euphorique. C'est également celui qui fait peur et qui peut rendre fou deux amants.
Aurélien est perdu dans sa représentation de l'amour; ses propres parents sont loin de s'aimer et il balance entre un père qui part avec une maitresse puis revient, et une mère qui laisse faire...on nous parle également de l'amour protecteur d'Aurélien envers son frère et de celui qu'il éprouve envers une parfaite inconnue qu'il recueille alors qu'elle est au plus mal.

Jolene est à l'opposé des gens qu'Aurélien côtoie habituellement. C'est une jeune femme remplie d'énergie, franche, abrupte, qui revendique presque violemment sa liberté. Ces deux-là tombent follement amoureux mais un drame peut survenir quand on l'attend le moins. C'est là que l'amour fait le plus mal, quand il faut gérer l'absence et le dégout de soi...
"Jolene" est un joli roman qui se lit assez rapidement. Je le conseille aux jeunes adultes et à ceux qui aiment les belles histoires d'amour un peu tristes...

Lien : http://lesbavardagesdejuliet..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   16 mai 2012
Ben quoi? Qu'est-ce que vous avez à me regarder comme ça? Je ne sais plus où j'en suis, alors je préfère rester là un moment.
Armand, très raisonnable, me fait observer que je risque de prendre froid. Ma mère fronce les sourcils en me disant que, dans la mesure où je suis à moitié nu sur le carrelage de la salle de bains, il y a de quoi s'inquiéter, non?
Commenter  J’apprécie          110
lilimarylenelilimarylene   10 août 2012
"Tu as des mains merveilleuses, aux articulations fines et nerveuses", dit Oriane dans ma tête. Elle est allongée près de moi, son allure ténébreuse dans le lit m'amuse. "Tu as des mains d'amoureux, dit-elle encore, des mains qui sont faites pour aimer."
Je les range bien à l'abri dans mes poches, mes mains, histoire qu'elles arrêtent d'aimer à tort et à travers pour un temps. Je serre mon harmonica entre mes doigts, sa texture froide sur la paume me console d'être le sale crétin que je suis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
c.brijsc.brijs   21 octobre 2012
Je ne sais pas parler des choses merveilleuses. Je me dis qu'elles ont lieu, c'est tout. On ne sait pas raconter les beaux moments. Ils ressemblent trop à des cartes postales, à des photos pafaites, des clichés uniques. Une fois passés, ils n'ont pas de raison d'être racontés. Ils n'ont pas de valeur autre que celle d'avoir été vécus. Comme s'ils n'étaient pas faits pour être partagés.
Commenter  J’apprécie          70
c.brijsc.brijs   21 octobre 2012
Pour ma part, je crois plutôt que je suis lâhe, j'agonise à l'idée d'être amoureux, je perds à moitié la tête quand je pense que je pourrais aimer. Sans doute suis-je affolé à l'idée de vivre une relation aussi pourrie que celle qu'entretiennent mes adorabls parents. Alors je séduis puis je fuis, en essayant de ne pas songer à ce qu'on peut penser de moi.
Commenter  J’apprécie          40
lilimarylenelilimarylene   10 août 2012
Je finis ma bière debout, j'aime qu'elle m'observe, j'aime sortir sans lui rendre son regard, je sais ses beaux yeux tristes accrochés à mon dos comme une paire d'ailes transparentes.
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Je ne suis pas Eugénie Grandet - Shaïne Cassim

Comment se prénomme la narratrice ?

Anne Louise
Annabelle
Hélène
Alice

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Je ne suis pas Eugénie Grandet de Shaïne CassimCréer un quiz sur ce livre