AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
4,36

sur 18 notes
5
9 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
1 avis
Radikal est une agréable surprise car, malgré le sujet difficile, j'ai passé un moment de lecture intense et happant.
J'étais tentée d'en savoir plus sur la radicalisation et sur l'Indonésie, pays contrasté et pas si bien connu.
L'auteur nous embarque avec brio dans la vie de Hendro jeune DJ qui partage son temps entre la musique, les drogues et à sa petite amie. Sa faille, c'est un secret de famille entourant sa naissance et son enfance, qui ne va cesser de le tourmenter jusqu'à la dérive.
Olivier Castaignède propose un premier roman réussi, avec un récit fluide et maîtrisé. Impossible de lâcher cette histoire, j'étais impatiente de connaître la suite, suspendue à Hendro. L'univers de la nuit et du tourisme sexuel donne le vertige et ajoute du mystère à l'ambiance du roman.
Hendro est un héros attachant et même si l'histoire est sombre je ne pouvais rester indifférente à son destin. Ce fut aussi la découverte d'un pays et d'une ville Djakarta.
Vraiment je le conseille à ceux que le sujet intéresse.
Commenter  J’apprécie          170
C'est d'un premier roman, encore une fois, dont Lettres it be va vous parler aujourd'hui. Un premier roman qui n'a pas fait de vague pour l'instant au beau milieu d'une rentrée littéraire 2018 marquée justement du sceau des premiers écrits. Mais un premier roman résolument marquant, qui en fait un livre à ne pas rater : Radikal d'Olivier Castaignède à découvrir aux éditions Gope. On vous dit tout dans les lignes qui suivent !

# La bande-annonce

Jakarta, 2014. Hendro est « Radikal », un DJ au sommet de son art. Amateur de sensations fortes, il aime se perdre entre la musique électronique et les drogues qui circulent librement dans le night-club où il mixe. Lorsque des révélations inattendues viennent raviver un traumatisme d'enfance lié au passé de sa mère, ni ses excès en tous genres, ni l'amour de Jasmine, son amie transsexuelle, ne suffisent plus à l'apaiser.

Perdu dans un univers où l'islam coexiste avec une prostitution florissante, déchiré entre une société moderne où tout s'achète et un monde de traditions qui le fascine, Hendro a soudain besoin d'autres expédients pour étouffer ses tourments. C'est la faille où viendra se loger la tentation djihadiste.

# L'avis de Lettres it be

Dans ce roman qui respire le vécu personnel de son auteur, Olivier Castaignède nous raconte le quotidien de Hendro, alias Radikal, le héros éponyme de ces quelques 246 pages. Un quotidien bercé entre les soirées les plus folles de Jakarta où officie notre Hendro comme DJ, et les questionnements les plus profonds. Drogues, sexe à outrance, abandon de soi… Existe-t-il encore une porte, un salut au beau milieu de cette déchéance fluorescente ? Et si le don de soi ultime était cette porte, cette dernière porte à ouvrir ?

Au-delà de l'immersion dans les nuits de Jakarta au côté de l'un de ses DJs les plus réputés, force est de constater que Radikal va plus loin, et repousse les limites de la simplicité. D'une première partie faite de beats, de drogues dures et douces et de sexe, l'auteur nous mène doucement mais surement vers une seconde moitié bien plus poussée, articulée autour de l'idée de religion, de libération autant physique que spirituelle. Une religion qui fait ici office de réponse à toute une jeune génération perdue, en quête d'elle-même, prête à tout. Et quel tableau d'une frange de réalité que nous connaissons bien…

Mêlant plusieurs thématiques majeurs sans coup férir, Olivier Castaignède propose avec Radikal un roman brillant parce que dur, parce que parlant sous tous ses angles. L'auteur ne prend jamais le risque de mélanger inutilement les idées, les personnes ou les situations. L'essentiel est là, et bien là. Entre djihadisme indonésien rampant et surréalisme des nuits agitées à la vitesse des platines, ce livre frappe fort et surprend, jusqu'au bout. Une (très) heureuse découverte.

Retrouvez la chronique en intégralité sur Lettres it be
Lien : https://www.lettres-it-be.fr..
Commenter  J’apprécie          40
Un roman d'un style si abouti que l'on douterai presque qu'il soit le premier ! et pourtant…
Le sujet interpelle, le rythme est envoutant, l'intrigue et le voyage sont passionnants.
Un livre que je recommande largement autour de moi. Bravo !
Commenter  J’apprécie          40
Ce roman nous embarque dans le destin d'un jeune indonésien en pleine crise d'identité, partagé entre les nuits tumultueuses de Jakarta et la tentation d'une radicalisation islamique. Dans un style fluide, le récit suit le rythme effréné de la quête de Hendro, sa vie de DJ avec ses excès mais aussi les angoisses qui vont le pousser vers l'irrémédiable. En quête sur ses origines, Hendro est un être en souffrance, déchiré par des migraines que seules d'autres douleurs peuvent apaiser. Son destin est une fuite face à une angoisse qui le poursuit. L'amour serait un salut s'il n'apportait tant de malentendus. La musique et la drogue sont des échappatoires qui, l'espace de quelques minutes, permettent un oubli de soi. Reste la tentation d'une religion si rassurante… Happés dans une écriture rapide, qui nous tient en haleine tout au long du roman, nous sommes immergés dans Jakarta, ville immense et complexe, et dans un parcours initiatique jusqu'à la Syrie. L'auteur propose à travers son roman le point de vue d'un indonésien musulman, qui nous apporte un regard différent sur les tentations que représentent la radicalisation et l'engagement vers Daech face à une modernité désoeuvrée. Roman riche et documenté, Radikal est le portrait d'une quête douloureuse ; son héros fragile et torturé, balloté entre deux mondes extrêmes, à la recherche d'une impossible rédemption, est le frère humain de bien d'entre nous. le regard noir et dérangeant sur nos sociétés en fait un très bon roman.
Commenter  J’apprécie          30
Un thème d'actualité traité de manière originale et intelligente... à partir de personnages consistants et une intrigue où le suspens est maintenu jusqu'à la dernière ligne. Un roman qui se lit d'une traite, une invitation au voyage, à la rencontre de soi-même à travers l'autre et à la réflexion sur les interactions entre civilisations.
Commenter  J’apprécie          30
Passionné par l'asie, je me tiens régulièrement au courant des dernières éditions de Gope.
Une fois encore, c'est parfait!
On est bousculé dans nos convictions sur la drogue, le sexe, la jeunesse, le terrorisme...
c'est bien écrit, vraiment bien documenté, j'ai retrouvé toute l'énergie de Jakarta la nuit et son calme apparent le jour,
vivement le prochain roman!
Commenter  J’apprécie          30
Le protagoniste principal, Hendro, a pour pseudo DJ Radikal et est considéré comme l'un des meilleurs d'Indonésie. La boite où il mixe est l'une des plus importantes de Jakarta. Il a une liaison avec Jasmine, une serveuse transsexuelle de la discothèque. Les drogues y circulent librement et il ne se prive pas. Les mineurs y rentrent sans contrôle, pour le plus grand plaisir de certains touristes européens. Dans le pays musulman le plus peuplé du monde, la boite devient donc une cible de milices islamistes.
Suite à une révélation sur le passé de sa mère, Hendro, qui prenait de la drogue occasionnellement et avec une consommation à peu près modérée, avait des relations sexuelles pas très hallal et une pratique religieuse très approximative, va basculer. Sa consommation de drogue va augmenter parallèlement à son mal-être et, après avoir rencontré un imam et quelques membres d'un groupe islamiste, va basculer dans l'islam radical.
J'ai adoré ce livre. Très noir, il montre tous les paradoxes et les tensions d'une société indonésienne tiraillée entre modernité et islam, entre pratique religieuse, drogues, tourisme sexuel, matérialisme contemporain... C'est aussi la descente aux enfers d'un mec pas méchant pour un sou et plutôt tolérant (voire très tolérant en matière de pratiques sexuelles) qui, suite à un drame, se fait manipuler et bascule dans le djihadisme.
Rien de très joyeux, donc, mais très bien écrit. L'auteur a en plus une bonne culture musicale (je n'aime pas la techno ou les musiques électroniques en générale, mais on sent qu'il s'y connait bien et, en tant qu'amateur de musique, c'est une chose que j'apprécie) et fait une bonne description d'un pays dans lequel il vit depuis plusieurs années. A recommander à tout amateur de roman noir bien corsé !
Et un grand merci au passage à Babelio et aux opérations masse critique pour cette belle découverte !
Commenter  J’apprécie          30
« RADIKAL » est le titre d'un premier roman et également celui du personnage principal, DJ de Jarkata qui oscille entre mal-être, drogue, fête, modernité et tradition
ce 1er roman s'inscrit pleinement dans l'actualité et nos questionnements sur cette jeunesse, pas forcément marginalisée mais assurément fragile qui glisse vers l'horreur.
En parallèle, la ville de Jakarta est traitée comme un personnage et son ambivalence et son foisonnement sont admirablement décrit. J'ai bcp aimé malgré un thème dur. Je le conseille !
Commenter  J’apprécie          30
Tout commence à Jakarta. Je n'y suis jamais allé mais m'y croyais grâce à l'angle de la nuit choisi par l'auteur, ambiance "Berlin Calling" sous les tropiques, avec un apprenti Kalkbrenner. Puis on bascule avec le héros dans une ambiance "No Man's Land" and "Caliphate". On commence les nuits blanches des clubbers deep d'Indonésie, et on finit soi-même en nuit blanche à suivre la fuite en avant d'un héros désorienté par ses migraines, puis la drogue et enfin le radicalisme.
Commenter  J’apprécie          20
Une belle surprise.
C'est un peu par hasard que j'ai trouvé ce roman dans une librairie asiatique à Paris.
C'est enlevé, vif, pas de temps morts. Une écriture condensée et efficace. A la fois l'histoire est prenante (un DJ de Jakarta qui tourne mal…), mais le roman vaut tout autant par la peinture des personnages et par les atmosphères des lieux moites où se déroule l'action. Vraiment un bon recit et une bonne surprise. (je n'en avais pas vu parler dans les critiques ou alors cela m'avait echappé)
Commenter  J’apprécie          20



Autres livres de Olivier Castaignède (1) Voir plus

Lecteurs (27) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3656 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *}