AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782846262033
325 pages
Au Diable Vauvert (20/08/2009)
2/5   4 notes
Résumé :
Enfermé depuis l'enfance dans un camp, le héros de Siècle d'enfer est libéré à 22 ans. Il part au hasard en quête de lui, de son identité, de son passé, découvrant le monde du dehors comme un Gordon Pym ou un Candide d'aujourd'hui.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
jeandubus
  29 août 2014
Siècle d'enfer
Faut-il dire que je m'y suis repris à deux fois, pour lire ce roman échevelé que j'avais abandonné voici cinq ans et que je retrouve dans mes rayons corné page 150. ?
J'ai même inséré une autre lecture entre deux. Pourquoi est-ce si difficile de se familiariser avec un langage décalé (orange mécanique si stressant) et pourquoi un romancier ressent-il le besoin de mettre son lecteur mal à l'aise ?
En 2009 la science-fiction n'a plus court, du moins dans son état originel (j'ai relu les « garçons sauvages » de Burroughs sorti en 1969 et situé en 1988) et cette façon d'écrire ne semble se rattacher à rien d'autre qu'au passé. C'est l'écueil de la SF.
Pour autant cette histoire qui entre en résonnance avec un fait divers que j'ai du mal à situer, à savoir l'assassinat odieux d'une petite fille de 5 ans par un petit garçon de 6 (A Glasgow peut être) se déroule chaotiquement au point qu'il faut ne pas se laisser distraire par une cigale.
Le « Diable Vauvert » est coutumier des avant-gardes (Popy Z Brite par exemple) et donc il n'y a pas de mal à s'aventurer dans ce texte complexe et riche, à défaut de la fin convenue et pseudo rédemptrice.
Un vrai parcours du combattant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Livrespourvous
  09 mars 2010
Le souvenir d'un roman peut être une odeur, ici c'est celle du souffre d'une allumette. Ce qui est épatant chez Frédéric Castaing, et ce qui fait l'unité ou la vérité d'une oeuvre, est son univers si particulier, si insolite et si entier.
Chez Frédéric Castaing, ça bombarde, dynamite tous azimuts avec une jouissance communicative.
Siècle d'enfer hésite entre le road-movie et le roman policer. A 22 ans, le narrateur, très vite surnommé Vendredi, est libéré d'un camp, où il a été enfermé pendant toute son enfance. Il découvre le monde extérieur mais à peine sorti, il échappe à un carnage et doit changer d'identité, sans pouvoir finalement se fier à quiconque.
Voilà, ça ressemble un peu au Fugitif, cette série adaptée au cinéma avec Harrison Ford. Mais ressemble seulement, car Castaing entraîne son lecteur bien plus loin, au beau milieu d'une misère sexuelle, de conflits sociaux, d'absence de repères humains, d'un monde où le respect s'est tu et où règne une sauvagerie désarmante et effroyable.
Et c'est tout cela qui sidère et emballe proprement le lecteur.
On sent dans le style de Castaing, la patte de Céline, cela donne un bon résultat. C'est vif et mordant comme une méchante bise. Ca heurte, ça blesse, et ça ravigote.
Lien : http://livrespourvous.center..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JohnAss
  12 août 2011
Catastrophe stylistique et narrative. Rien à sauver du désastre.
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : fiction réalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2386 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre