AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9788413292854
210 pages
Éditeur : femme d'exception (01/01/2020)
3.9/5   5 notes
Résumé :
Marie Curie est une héroïne de la science. Femme de convictions, mue par sa passion du savoir, elle a consacré toute son énergie, jusqu'à l'épuisement, à la recherche scientifique, tout en chérissant sa famille comme ses patries polonaise et française. Avec une grande sensibilité, elle a mis ses connaissances au service de l'humanité sans jamais rien exiger en retour. Et malgré les turbulences, son courage et son dévouement n'ont jamais été pris en défaut. Elle est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
denis76
  12 janvier 2020
Je pensais que Marie Curie, née Slodowska, était une scientifique de valeur. Elle fut bien plus que ça.
Comme le dit Einstein dans son hommage posthume, elle avait :
"une grandeur humaine, une force, une pureté, une volonté, un ascétisme, une honnêteté, un jugement infaillible ; tout cela se trouvait d'une façon rare, réuni en un seul individu."
Le livre d'Ariadna Castellarnau évoque tout cela avec une "élégante puissance."
Le style est fluide, et l'auteure montre l'autre facette de la chercheuse, la Marie humaine, qui a dû lutter contre vents et marées, d'abord contre les préjugés sexistes ;
contre les scientifiques, qui, oh scandale à l'époque, ne voulaient pas admettre une femme dans leurs rangs, à l'université, mais aussi parmi les chercheurs;
elle a aussi lutté contre la presse de commérages, pour qui sa liaison avec Paul Langevin après cinq ans de veuvage, était plus importante que l'isolation du radium pur qui permit d'importantes avancées de la médecine ;
Qu'elle soit un homme, cette liaison eût été sans importance.
Elle a aussi lutté contre la xénophobie : en 1911, les journalistes lui ont bien rappelé qu'elle était d'origine polonaise. Ils ont même cherché des origines juives alors qu'elle était catholique ; l'affaire Dreyfus n'était pas loin.
Elle a aussi lutté avec Pierre contre la pauvreté dans sa mansarde et son laboratoire mal isolé de la pluie, avant d'être enfin reconnue par les autorités, lors de leur premier Nobel.
L'auteure montre aussi la femme amoureuse de Pierre en 1898, puis de Paul en 1911 ;
elle montre la patriote polonaise triste d'être sous domination russe, sa patrie qu'elle n'a jamais oublié;
Marie bonne fille et soeur, aimant sa famille à 1500 km, qu'elle a soutenue et qui l'a soutenue ;
elle montre aussi la patriote de son pays d'adoption, infirmière sur le front avec une vingtaine d'ambulances radiologiques ;
elle montre enfin la mère qui, malgré l'accaparement de son travail, a toujours protégé ses filles, Irène et Eve, devenues, l'une chercheuse nobelisée comme sa mère, l'autre, une pianiste, femme de lettres, journaliste, conférencière et diplomate française.
Elles le lui rendirent bien : dans l'épreuve de la mort, elles étaient là, toutes en douceur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          414

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
denis76denis76   08 janvier 2020
La réticence des autorités à voir des femmes occuper des chaires universitaires s'explique non seulement par l'ancestrale dépréciation de leurs capacités intellectuelles, mais aussi par une volonté clairement affirmée de les écarter des postes de pouvoir.

NDL : c'est à la fin du XIXè siècle.
Commenter  J’apprécie          150

Video de Ariadna Castellarnau (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ariadna Castellarnau
Ariadna Castellarnau - Finalista "Almacellenc de l'any!
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Ariadna Castellarnau (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1161 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre