AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9782213654331
Éditeur : Fayard (18/08/2010)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 72 notes)
Résumé :
Petite, je me croyais anormale; Je suis ravie que tu fréquentes mon frère; Mon mari ne me touche pas depuis des lustres; Je ne vois pas pourquoi il me tromperait; J'ai toujours su que j'étais la mère de mon neveu; L'amour n'est pas un spectacle; Si je meurs, pense à Hugues Aufray.
Jamais à une fantaisie près, chacun ici vit dans sa bulle, à travers laquelle les images du monde parviennent déformées, fêlées, désespérées. A moins que, faisant office de loupe, c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  18 mars 2012
Dans ce recueil de 38 nouvelles, l'auteur fait éclater avec beaucoup de précision des petites bulles d'intimité : nous les avons tous rencontrer parmi nos amis (ou ennemis), parents, voisins, collègues affublés de disgrâce évidente ou dissimulant sous un masque de convenance des manies ou perversions rédhibitoires.
Mères abusives, amantes castratrices, pères incestueux, adultes infantilisés entrent dans la danse le temps d'un court épisode : dont l'évocation donnerait envie d'en savoir plus et de pouvoir naviguer au sein de cet univers juste effleuré pour s'y installer dans un long roman. Car ces personnages, blessés ou blessants pourraient donner une âme et un support à une oeuvre de plus grande envergure. 38 romans embryonnaires! Malgré la gravité des traits mis en exergue dans chaque portrait, l'humour est là, sous-jacent, mordant, à la limite de la méchanceté !
L'écriture est méticuleuse, acérée, sans concession, et donne beaucoup de corps à chaque texte. On n'a donc à aucun moment une impression de monotonie.
Les portraits sont étonnants par leur rigueur et leur précision, malgré la multitude et la diversité des personnalités évoquées, dénotant le sens aigu de l'observation de l'auteur
C'est pour moi une découverte de l'univers de l'auteur, et qui me donne envie de l'explorer à la découverte de ses autres écrits, nouvelles ou romans
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
chroniquesassidues
  02 avril 2012
Les Bulles est un recueil de trente-huit nouvelles écrites par Claire Castillon, jeune écrivaine française née en 1975. Drôles de nouvelles d'ailleurs ! Elles sont très courtes, quatre ou cinq pages en moyenne et traitent chacune de thèmes et de personnages différents. C'est un peu perturbant au début, car on enchaîne rapidement les nouvelles les unes après les autres, sans s'attacher réellement aux personnages ou à l'histoire qu'ils racontent. Car oui, toutes sont écrites du point de vue du personnage principal qui s'exprime à quelqu'un d'autre (de vive voix ou par écrit) ou qui nous fait partager le cours de ses pensées. Chaque nouvelle a pour titre un prénom qui correspond soit au narrateur, soit à la personne à qui il parle ou à laquelle il pense.
Le recueil est composé d'histoires d'amour, de famille ou d'amitié. Il y aussi beaucoup d'histoires de sexe, parfois un peu crues. Ce sont généralement des femmes qui prennent la parole : une d'entre elles écrit une lettre de rupture, une autre harcèle son ancien petit ami sans le reconnaître, une autre encore s'interroge sur quel amant choisir : "Lawrence me fait jouir, Sven me fait rire et Jean-Pierre me fait chier".
Pourquoi avoir choisi Les Bulles comme titre ? Je pense que tous ces personnages vivent dans leur bulle à travers laquelle ils observent une réalité déformée. En clair, ils s'imaginent des choses, ils interprètent des situations ou des faits parfois de manière totalement aberrante. Bien sûr, nous, en tant que lecteurs, nous en rendons compte immédiatement : nous comprenons que certains détails significatifs ne sont pas relevés (ou sont délibérément ignorés) par ces personnages. J'aime quand, en tant que lecteurs, nous comprenons ou devinons des éléments que les personnages semblent ne pas voir. C'est assez drôle de voir à quel point certains ont des oeillères et foncent droit dans un mur ! Certaines de ces nouvelles sont d'ailleurs très jouissives et pleines d'humour décapant : les portraits des personnages sont rafraichissants et originaux. Malheureusement, comme elles sont très courtes, je suis passée très vite d'une nouvelle à une autre, sans pouvoir tout retenir, si bien que je suis obligée de parcourir à nouveau ce recueil pour me souvenir de certains récits ou personnages que j'avais totalement oubliés.
Bien qu'il ne soit pas mon coup de coeur du mois, j'ai quand même bien aimé ce sympathique petit recueil de nouvelles fraîches, divertissantes et qui ne manquent pas de panache. Ceci dit, la vision de la nature humaine qui transparaît ici est très cynique et assez noire. Je le conseille pour tous ceux qui veulent passer un petit moment de lecture agréable et sans prise de tête, mais peut-être faut-il le lire à petites doses, de peur d'être lassé par l'enchaînement trop rapide des nouvelles.
Lien : http://leschroniquesassidues..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ptitemarjo
  22 avril 2014
J'ai découvert Claire Castillon avec ses nouvelles grinçantes dans "Insecte", j'avais beaucoup aimé.
Puis j'ai lu les merveilles et j'ai déchanté. Tant de choses difficiles, d'abus sexuels et le reste sur tout un roman, pas terrible et trop long.
Je viens de terminer "Les bulles" à nouveau de courts récits très grinçants et décapants et c'est dans ce style-là que j'adore cette auteure!
A chaque fois je me dis, non elle a pas osé... Oh purée...
Tout est très court et suggéré... on a à peine le temps de découvrir un personnage que l'on est plongé dans sa triste ou bizarre réalité.
Un livre à lire en plusieurs fois pour ne pas se bourrer de personnages en une lecture et les oublier les uns après les autres.... A lire en plusieurs fois pour savourer....
Commenter  J’apprécie          40
Ziliz
  02 juin 2011
Une quarantaine de nouvelles très courtes. le moins que l'on puisse dire, c'est que ça ne dégouline pas de bons sentiments. Au contraire, la haine, l'égoïsme, la prétention, la mesquinerie et bien d'autres sentiments tout aussi vils éclatent entre ces pages. Personnages et situations sont parfaitement campés en quelques mots, si bien que l'on passe d'un univers à l'autre entre deux récits sans perdre pied, malgré leur brièveté. Il faut dire que la plume de Claire Castillon est toujours aussi vive, percutante, incisive, les histoires sont inventives, surprenantes, écoeurantes, jubilatoires - bref, tout est là pour nous captiver et nous réjouir !
Commenter  J’apprécie          20
SD49
  19 mars 2012
38 nouvelles pour 160 pages ! Donc, des nouvelles courtes parfois même très courtes. J'aurais sans doute du faire des pauses durant cette lecture mais je n'aime pas avoir plusieurs livres en route. J'ai donc trouvé que cela s'enchaînait un peu vite sans avoir le temps de bien entrer dans une histoire. Ce ne sont d'ailleurs pas des histoires mais des instantanés de vie.
Le ton est très souvent cynique, un peu malsain parfois. Ces nouvelles parlent d'amour, d'enfants, de relations, de sexe, d'adultère, de passion, de relations bien compliquées en général. Cela donne un ensemble que je n'ai pas trouvé très gai mais qui se lit bien et certaines fins sont surprenantes.
Chaque nouvelle a pour titre un prénom, Madeleine, Armande, Quentin, Gauthier, Dorothée et bien d'autres.
J'ai déjà lu plusieurs recueils de nouvelles de cet auteur, j'aime bien son écriture il faudrait que je tente un de ses romans, si vous avez des titres à me conseiller n'hésitez pas ...
Lien : http://pages.de.lecture.de.s..
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
chroniquesassidueschroniquesassidues   31 juillet 2014
Quand nous faisons l'amour, il me demande de lui parler. Je lui dis : Je t'aime. il répond : Mais non, enfin, trouve autre chose !
Le moment est mal choisi pour aborder les actualités. Alors je cherche des anecdotes. Cette nuit, par exemple, je lui ai confié la recette de ma tarte aux quetsches, stipulant que je ne la donnais pas à tout le monde. Eh bien ! ça n'aillait encore pas. Il a beuglé que la quetsche, c'était moi.
S'il m'expliquait exactement ce qu'il veut, ce serait plus simple. Ses exigences sont bizarres. Il m'a réclamé des gros mots ! Flûte, zut, saperlipopette, crotte de bique, la vache, ils y sont tous passés. Je me suis décarcassée, mais il n'y a que derrière qui a eu l'air de le satisfaire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ClawClaw   26 juin 2013
Sois gentille, ma mignonne, sois mignon, ma cocotte, raconte moi quelque chose, Dominique... Mais quel prénom à la con, Dominique ! Tu avoueras quand même qu'on ne fait pas moins pratique ! T'es quoi déjà ? Garçon ? Fifille ? Baisse ta culotte pour voir ?
Commenter  J’apprécie          10
Bruno_CmBruno_Cm   29 juin 2013
Nous n'offrirons jamais de crayons de couleur à Claude [leur enfant], tant nous craignons qu'il n'hérite de notre talent et ne nous dépasse. Nous souhaitons pour lui un métier sûr qui le tiendra éloigné de nous et le maintiendra à vie, courbé et besogneux. Afin que nous puissions passer le restant de nos jours seuls à nous infliger les supplices qui nous font avancer.
Commenter  J’apprécie          00
chloe-nelsonchloe-nelson   10 juin 2012
vous savez que les gens n'aiment parler que d'eux. Je fais tout pour ne pas m'imposer, je prends garde à rester transparente, à ne pas laisser de traces, mais vous, non, jamais. Vous parlez même parfois au milieu de mes silences, vous les coupez comme de la viande. Les hommes aiment les femmes qui leur donnent l'impression d'être seuls. J'espère que vous m'aimerez.
Commenter  J’apprécie          00
ZalvecZalvec   01 mars 2017
Nous prendrons plaisir comme deux voyageurs à arpenter nos géographies.
Commenter  J’apprécie          31
Videos de Claire Castillon (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Castillon
Entretien avec Claire Castillon à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com dans nos locaux, le 9 février 2018. Découvrez les 5 mots choisis par l'auteur pour évoquer son roman "Proxima du centaure"
La page du livre : https://www.babelio.com/livres/Castillon-Proxima-du-Centaure/1013729
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox