AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2823607900
Éditeur : Editions de l'Olivier (03/09/2015)

Note moyenne : 3/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Tamara est prisonnière. De son mari, Claude, qui veut faire d’elle une épouse idéale. De son amour perdu, à qui elle ne peut s’empêcher de rêver. La liberté lui fait peur, la captivité lui pèse. Elle ne peut ni rester ni partir. Il lui faudra pourtant choisir
entre cette conjugalité qui l’étouffe et le besoin éperdu de vivre sa vie.
Aimée, elle, semble parfaitement adaptée au monde tel qu’il va. Mais son personnage de material girl cache une vraie frag... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Floyd2408
  27 septembre 2015
Claire Castillon dans ce nouvel opus Les pêchers où la femme et ses émotions ont le rôle principal nourrit son écriture acide, crue, distendue, oscillante, acerbe, poétique, déstabilisante avec une réussite toujours aussi étonnante, une prose d'un régale jubilatoire, distillant sa névrose comme une averse soudaine estivale, chaque mots coulent sur votre chair avec frisson.
Claire Castillon poursuit de livre en livre sa révolte féminine face aux hommes. cette guerre des sexes comme le dit le quatrième de couverture, j'aime cette façon d'écrire, d'être dans le coeur des humeurs de ces héroïnes en proie à des mâles machistes aux caractères oppressants...
Composée de trois chapitres, trois histoires de femmes qui s'entremêlent dans un tourbillon de rages, de peur, de folie, d'amour, de soumission, de jalousie, de perversion subtile, de questions de liberté avec la femme, sa fille et la nouvelle femme dans un roman à l'effervescence incandescente...
Nous sommes plongé dans les couloirs de l'inconscient de ses êtres fragiles aux sexes faibles combattant leur manque d'amour face à des brutes physiques ou morales. La force de ce roman reste la plume jouissive de Claire Castillon avec sa folie narrative des situations qui s'amoncellent comme les morceaux de parpaing formant le mur porteur, consolidant la structure et charpente de Les pêchers.
Tamara épouse Claude mais aime Quick son amoureux qui vient de la quitter. Aimée l'ancienne femme de Claude sort avec Quick mais ne l'aime pas. Esther la fille de Aimée et de Claude sert de tampon entre ses deux femmes et bouleverse de son innocence et son incrédibilité en proie à la cruauté des hommes son père, le fils du nouvel amant de sa mére et des inconnus ...
Claire Castillon peint avec sa touche personnel un tableau féminin assez dur, cette faiblesse sexuelle les happant à des hommes dominants ou trop caricaturales, une liberté enchainée, une captivité amoureuse vers un havre de paix de cristal, les hommes sont synonymes de danger, les préadolescentes perdent leur innocence par peur et bêtises devant l'aveuglement égoïste des adultes égarés dans la sable mouvent des sentiments mensongés...
Merci pour ce roman aux méandres Castillonais
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
virginie-musarde
  12 septembre 2015
J'attendais beaucoup de cette lecture que j'avais placée dans mes priorités de cette rentrée littéraire, surtout après avoir savouré Les couplets cet été.
Je ferai court : je n'ai pas aimé !
Ni ces trois personnages féminins qui m'ont donné une désagréable image de femmes soit soumises, soit retorses, en tout cas malheureuses et insatisfaites, ni ces trois personnages masculins fuyants, durs.
Je n'ai pas compris à quoi servait la juxtaposition des situations amoureuses : Tamara a épousé Claude mais aime encore Quick qui est l'amant d'Aimée, ex-femme de Claude et mère d'Esther qui gravite dans ce petit monde et le manipule.
Je n'ai pas compris où l'auteur voulait en venir, ce qu'elle tentait de communiquer via cette histoire que j'ai eu bien du mal à finir...
Le style m'a déplu lui-aussi, avec ses phrases presque plus parlées qu'écrites (je déteste qu'on écrive "j'aime pas"..).
Déception, donc.
Commenter  J’apprécie          60
ChaCan
  02 novembre 2015
Ce roman faisait partie de mes priorités pour cette rentrée litteraire, d'autant que je ne connaissais pas l'auteur... J'attendais beaucoup de ce livre par rapport à la thématique pressentie en lisant la quatrieme de couv.
J'ai aimé ce lien existant entre les deux premiers personnages qui fut une vraie surprise mais la troisieme partie du livre m'a tout simplement dégoutée, idem pour la fin qui à mon sens n'en est pas une.
Commenter  J’apprécie          60
muriel06
  09 novembre 2015
J ai aimé l écriture, les mots qui s enroulent autour des personnages , le rythme de leurs pensées.
J ai aimé ces deux femmes qui s engluent puis se débattent cherchant l amour à travers ces hommes qui traversent leur vie .
Leur regard tendre des débuts, la compassion pour les travers des hommes puis la raison, lucide, qui tranche.
Je n ai pas aimé la place de cette enfant, à l aube de l l'adolescence, réceptacle de toutes les angoisses et frustrations des adultes.
Mais c est le choix de l auteur de nous dire qu elle ne pourra pas grandir .
Un roman qui ne laisse pas indifférent


Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
MirabeelleMirabeelle   14 août 2015
C'est la courtoisie du début. Un jour, elle se transforme en masque et on se rend compte qu'on n'a pas épousé un ange qui manque de courtoisie mais un courtois qui n'a rien d'un ange.
Commenter  J’apprécie          30
Floyd2408Floyd2408   25 septembre 2015
Un jour, je n'ai plus mentionné Quick. Si je parle de lui, j'en perds un peu. Je n'ai pas envie de perdre mon chagrin, c'est tout ce qui me reste de sa présence.
Commenter  J’apprécie          20
Alias-RosielAlias-Rosiel   16 février 2016
Mais je ne l'écoute plus. Je suis à la fenêtre et le Monsieur passe en bas de chez moi. Il passe sur le trottoir d'en face et lève les yeux vers ma fenêtre. Il s'arrête, s'adosse, me regarde. Il faudrait que je descende, mais peut-être que s'il me voyait, face à lui, île déguerpirait. Et je ne saurais jamais si je l'ai rêvé ou pas, cet homme de ma vie, dans ma rue, juste là, auquel je n'arrive pas à m'adresser de peur de me réveiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Floyd2408Floyd2408   25 septembre 2015
Je n'ai plus la bride lâchée qui me fouette. Je suis envahie de stabilité.
Commenter  J’apprécie          40
Floyd2408Floyd2408   25 septembre 2015
Le gentillesse n'existe pas, chacun ramène tout à soi.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Claire Castillon (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Castillon
Entretien avec Claire Castillon à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com dans nos locaux, le 9 février 2018. Découvrez les 5 mots choisis par l'auteur pour évoquer son roman "Proxima du centaure"
La page du livre : https://www.babelio.com/livres/Castillon-Proxima-du-Centaure/1013729
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : Pères et fillesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3477 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre