AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226126554
Éditeur : Albin Michel (21/08/2002)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 25 notes)
Résumé :
A l'isolateur de Lébédeva, dans les faubourgs de Saint-Pétersbourg, Jacques Hérisson soigne les enfants des rues. Il se dévoue pour le petit Oleg, qu'il a recueilli, pour Piotr, le retraité qui parle aux fantômes, pour Anton, le marin aux paumes trouées.
Mais Jacques n'a pas toujours été cet homme qui comprend, pardonne et s'oublie dans le service des autres. Dans sa précédente vie, Jacques avait une jolie femme, deux filles, un statut, des certitudes. Des c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ode
  30 octobre 2013
Peut-on expier dans cette vie les péchés d'une vie antérieure ? C'est ce que tente Jacques Hérisson, autrefois chirurgien de renom à Paris, et maintenant médecin de la sordide prison pour mineurs de Lébédéva, en Russie. Que cherche-t-il en sauvant quelques-uns de ces gamins des rues pétris de violence ? Quel passé veut-il exorciser par ce combat solitaire ?
La balance du peseur d'âmes, mystérieux colis reçu de France, va déclencher sa confession, pour le moins extraordinaire. Et nous voilà à Paris, la nuit de la Toussaint 1994, où Jacques s'accuse d'avoir tué un homme, son rival. Car il n'a pas supporté qu'Ève, sa maîtresse, lui préfère le jeune Thomas. le souci, c'est que ce meurtre remonte selon lui à la Toussaint 1228... Alors que lui-même était un vieux moine et Thomas un jeune sculpteur, dans l'abbaye du Mont Saint-Michel.
Jacques, Thomas et Ève constituent l'éternel trio amoureux d'un roman troublant. Dans un style lyrique qui sait aussi être cru, Ève de Castro enchaîne avec aisance deux récits d'époque différente et joue de son prénom pour composer une héroïne ensorcelante aux multiples facettes. Des bas-fonds de Saint-Pétersbourg aux mondanités parisiennes, de la brutalité des combats médiévaux à la croisade des enfants, l'intrigue ravira les amateurs de suspense et d'ésotérisme.
Une histoire de circonstance quand vient la Toussaint, à lire au coin du feu tandis que les bourrasques de pluie mugissent au-dehors, en espérant que les âmes égarées ne s'égarent pas davantage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
genieblanc
  17 avril 2009
Voyage d'amour à travers les âges
Imaginez une garde à vue. Face aux inspecteurs de police, un quadragénaire maître de lui-même. Il s'agit d'un éminent médecin, habitant les beaux quartiers, marié à une bourgeoise distinguée et père de deux jeunes enfants. Jacques Hérisson est venu pour avouer un meurtre. Amoureux fou d'une jeune comédienne sensuelle, Eve, il a tué son compagnon, Thomas. En effet, le matin même, ce dernier a été retrouvé mort devant chez lui, défenestré.
Imaginez la tête du commissaire lorsque Jacques Hérisson admet, effectivement, avoir assassiné Thomas. En 1228, au Mont-Saint-Michel, et pas en 1994, à Paris. La vérité ? Il est Jacques le Droit, guerrier du Moyen Age. S'il a tué, c'est par amour éperdu pour Eve. Jacques Hérisson a-t-il totalement perdu la raison ?
Avec une finesse presque machiavélique, Eve de Castro laisse son libre choix au lecteur. le choix de juger Jacques, de jauger son âme. le choix de le croire ou pas. Thriller "psy" ? Quête identitaire ? Délire schizophrénique ? Histoire d'amour qui défie l'emprise du temps ? Ce surprenant roman à tiroirs, qui juxtapose flash-backs moyenâgeux, interrogatoires de justice et dialogues savoureux, tient le pari d'être tout cela à la fois.
Reconnaissons que la thématique est à la mode, mais c'est incomparablement mieux écrit et plus fin psychologiquement que chez Marc Lévy ou Guillaume Musso !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SushiB
  03 décembre 2013
Si je me souviens vaguement de quelques passages, je ne me souviens pas vraiment du livre en lui-même.
Je l'ai lu, avec un certain plaisir, mais aussitôt refermé, l'histoire s'est vite échappée de mes pauvres neurones de poisson rouge. Si je peux passer des heures à discuter passionnément de livres que j'aime avec quelqu'un qui les a lu aussi, afin d'en comprendre le moindre passage, d'en déceler le moindre indice sur la suite ou sur l'histoire des personnage, je ne peux pas dire que cette envie m'ait prise pour ce livre.
Un livre sympathique à lire, certes, mais qui ne laisse pas un souvenir impérissable.
Un livre relativement agréable donc, mais certainement pas un chef d'oeuvre.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
OdeOde   06 décembre 2013
Les mains. Ce que les lèvres taisent, les mains l'avouent. Observez leur forme, leur respiration, leurs silences. Vous saurez comment la femme que vous désirez s'abandonne ou se masque, comment elle prendra soin de vous, si elle vous enchaînera, vous meurtrira, vous trahira. Vous saurez la franchise, la bonté, la mélancolie, la paresse, l'envie, la volonté, le goût de l'argent, celui du plaisir, celui du meurtre. On ne vous trompera que si vous décidez de prêter le flanc. Personne ne vous surprendra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
OdeOde   06 novembre 2013
Depuis des mois, les petits n'ont aperçu ni le soleil ni la lune, mais d'instinct ils sentent que dehors le soir tombe. C'est l'heure traîtresse où la solitude s'enroule en écharpe et étrangle le goût de vivre. L'heure où le courage fond sous les larmes qui remontent dans la gorge. L'ombre descend sur le monde, portant dans ses plis la terreur.
Commenter  J’apprécie          210
OdeOde   30 octobre 2013
En haut des six marches vermoulues, une toute petite lanterne se balance avec des couinements doux. C'est Piotr qui, malgré la dépense en huile et en mèches, tient à l'allumer dès la tombée du jour. « Pour les âmes égarées, sourit-il sur ses trois chicots, pour qu'elles sachent que chez nous, on les accueillera bien. » Un clin d'œil dans la nuit. « Parce que la nuit, ajoute le vieil homme en alignant avec soin ses allumettes dans leur boîte, la nuit guette au fond de chacun de nous. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
OdeOde   11 novembre 2013
Il n'y a pas de sens.
Juste l'habituelle déprime de novembre, deuil des beaux jours et deuil des illusions, quand l'âme perd son bronzage revient le temps des suicides, des liftings, des divorces. Rien à déchiffrer, pas de leçon à tirer. Des émotions autosuggérées, brèves décharges synaptiques, des souvenirs que l'on se fabrique pour se consoler de devoir vieillir, et mourir, et finalement tout oublier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
OdeOde   27 novembre 2013
Nous aimions tous les deux les romans anglais, les chevaux, les plages bretonnes, les bons vins. Nous voulions ce que veulent, je suppose, tous les couples de notre genre : trois beaux enfants, un grand appartement où recevoir commodément, une dévouée Philippine à plein temps, un manoir dans une région desservie par le TGV et un voyage pour nos anniversaires respectifs. Un peu image d'Epinal, mais dans nos milieux, on se renie rarement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Ève de Castro (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ève de Castro
Ève de Castro vous présente son ouvrage "Le roi des ombres" aux éditions Robert Laffont.
autres livres classés : réincarnationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
809 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre