AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2364747279
Éditeur : Thierry Magnier (19/08/2015)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Kevin et Mickael Zhang sont français, nés de parents d'origine chinoise. A la maison on parle chinois, on vit dans le respect des traditions. Toutes les vacances sont passées à Pékin où M. Zhang fait des affaires d'import /export. Mais Kevin, lui, à 17 ans, ne rêve que de filles, de Facebook... bref d'être comme les autres. Et pourquoi son père refuse-t-il absolument de parler de sa femme récemment disparue, pourquoi les garçons n'ont-ils jamais rencontré leur famil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Jangelis
  16 mars 2016
Coup de coeur pour ce roman pris totalement au hasard sur les rayons de la bibliothèque. Enfin, hasard, mais je sais qu'avec Thierry Magnier ,je suis rarement déçue.
On suit avec facilité et plaisir la vie de Kevin, né en France de parents chinois, et dont le père est très exigeant. D'une part il doit ne penser qu'au travail, peu de place pour les distractions dans sa vie, et d'autre part, il doit continuer à se comporter en chinois, apprendre la langue, la calligraphie, etc...
A côté de ses petites aventures sentimentales (et sympathiques), on découvre peu à peu que la disparition de sa mère n'est qu'une partie de son souci vis à vis de la famille. Un gros secret le hante, ainsi que son frère. Tout est secret même pourrait-on dire.
Chaque voyage à Pékin doit lui donner, aidé de son frère, l'occasion d'en savoir un peu plus, mais ça ne marche jamais.
Cependant, peu à peu, on commence à deviner (enfin, en tant qu'adulte ayant quelques idées sur le sujet forcément) et le roman nous amènera jusqu'à la place Tien' Anmen. et L Histoire va se mêler à l'histoire.
C'est excellent parce que ça se lit vraiment facilement, ces gamins sont attachants, il y a de belles réflexions sur les enfants d'immigrés, sur plein d'autres choses aussi. Et des explications qui permettent de découvrir une page d'histoire récente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LibrairieLeFailler
  23 septembre 2015
«L'aimable personne qui vient de pénétrer dans la salle de bains, c'est mon petit frère, Michael, quatorze ans. Kevin et Michael ! Avec des prénoms pareils, nous aurions pu former un boys band franchouillard, de ceux qui te jurent la main sur le coeur qu'ils ne t'oublieront jamais, même après l'été. Nous nous contentons d'être les enfants peu épanouis de monsieur Zhang. Les frères Zhang, point final, sans synthé, groupies échevelées ni porte-clés à notre effigie. »
Chez les Zhang, on ne plaisante pas avec les études. le père a quitté Pékin pour la France avec le rêve d'une vie meilleure pour ses enfants et pour lui, un seul mot d'ordre : intégration. Pas question de faire de vague ou de ramener de mauvaises notes, même les vacances en Chine, dans la famille paternelle, sont placées sous le signe de l'étude.
Tiraillé entre les traditions chinoises et son quotidien d'adolescent français, Kevin, l'ainé, rêve d'une vie plus simple : une petite copine, des soirées entre amis, des vacances moins lointaines et un compte Facebook.
Et surtout, il aimerait des réponses à ses interrogations sur sa mère récemment disparue. Où a-t-elle passée son enfance ? Pourquoi ne connaissent-ils personne de leur famille maternelle ? Pourquoi son père refuse toute discussion ?
Aidé de son frère Michael, Kevin est bien décidé à briser ce silence oppressant et à découvrir le secret qui ronge sa famille…
Premier roman ado de Chloé Cattelain, ce roman est un vrai bonheur !
Avec humour et justesse, elle nous dresse un portrait tout en douceur de cet ado en quête de vérité, coincé entre deux cultures, stressé par sa première histoire d'amour, mais avec cette envie viscérale de s'affirmer et de construire sa propre histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ogusta
  25 janvier 2016
Un petit roman coloré et original, facile à lire et à comprendre sans mièvrerie qui pourrait donc être très adapté à son public entre 14 et 17 ans. le voyage sur les traces des protagonistes entre Lille (c'est plaisant de ne pas se retrouver encore à Paris) et Pékin dépayse, on découvre avec joie la France du point de vue d'immigrés de la seconde génération et, là aussi, bonne surprise, ils sont chinois.
Kevin, le narrateur, et son frère Mickael, passent toutes leurs vacances à Pékin avec leur père dans la famille de ce dernier. Si ce n'était la mort de leur mère deux ans plus tôt, leur vie semblerait presque banale. le père se montre un brin autoritaire et tous les clichés leur collent à la peau, mais Kevin a des préoccupations d'un jeune homme de 16 ans : le lycée, les filles, le look... Cependant, il se rend bien compte que quelque chose cloche à Pékin, on évite de parler de sa mère, de sa famille maternelle, il ne connait pas sa grand-mère et de mystérieux appels anonymes vont éveiller sa curiosité. Les deux frères vont alors découvrir une facette troublante de leur pays d'origine ainsi que le passé douloureux de leur mère, leur oncle et leur grand-mère.
L'ensemble m'a paru intéressant, c'est un sujet négligé et il est bon de réveiller les consciences. de même, parler d'intégration du point de vue d'enfants différents et pourtant français me semble primordial aujourd'hui. L'histoire est tendre, un peu tendue sans être dramatique.
Encore un livre qui sera difficile à classer, mais qui mérite le détour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
zazimuth
  18 mars 2016
Ce roman fait partie de la sélection d'Enlivrez-vous en Mai 2016 sur le thème "Réalités".
Le héros et narrateur, Kevin, vit avec son frère cadet Michaël et leur père à Lille mais depuis la mort de leur mère deux ans auparavant, le quotidien à la maison est assez sinistre et ce ne sont pas les séjours en Chine à chaque vacances qui vont l'égayer. Les parents des garçons sont arrivés en France avant leur naissance mais Kevin souffre d'apparaître aux yeux de ses camarades comme "l'asiatique de service".
Il est bon élève car c'est ce que son père attend de lui et il ne veut pas le décevoir mais il rêve pourtant de tout à fait autre chose, et notamment d'embrasser la belle Laura aux cheveux qui sentent la pomme verte.
J'ai beaucoup aimé aussi la belle relation complice avec Colline, son amie d'enfance et la belle relation fraternelle avec son cadet.
Ce récit est surtout l'enquête que mènent les deux garçons pour comprendre pourquoi on leur dit que leur mère n'a plus de famille encore vivante et ce qu'on leur cache exactement.
Un livre au contenu dense qui dénonce l'opacité de l'information en Chine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Anarya
  14 août 2015
S'il y a un sujet phare dans la littérature jeunesse, c'est bien la famille, ses secrets ou la quête de son origine. Ma vie à la baguette s'inscrit dans cette thématique avec une certaine originalité puisque nous deux jeunes héros ont des origines chinoises. Pourtant, et Kevin vous le dira très bien, il est né dans une maternité de Lille, il est aussi français que ses camarades de classe. Il n'empêche qu'aborder la Chine sous cet angle est plutôt rare et donc intéressant. Et le roman de Chloé Cattelain nous fait ainsi découvrir une histoire de famille rongée par un secret, ou plutôt par des non-dits, des silences que Kevin et Michael ont beaucoup de mal à accepter de la part de leur père. Un père qui ne déroge pas aux clichés véhiculés dans les films ou les séries : il veut absolument la réussite scolaire de ses fils au détriment de leurs envies de petites copines et tient à leur éducation chinoise. Il est intéressant d'ailleurs d'avoir le point de vue de Kevin et de son frère sur ces sujets car, finalement, quel parent ne souhaiterait pas la même chose pour ses enfants ?
En tous cas, c'est avec un certain humour et des petits indices jetés ça et là sur l'histoire familiale de Kevin que l'auteure parvient à nous emmener dans son récit. C'est finalement la grande Histoire qui va intervenir dans les révélations auxquelles vont être confrontés Kevin et son frère et, même si elle est abordée assez sommairement, elle devrait susciter la curiosité des lecteurs sur la Chine. On retiendra également une jolie histoire d'amour, qui donne à ce roman une saveur de plus. Très intéressant !
Lien : http://bobetjeanmichel.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
Ricochet   04 novembre 2015
Un roman psychologique passionnant sur fond de culture chinoise traditionnelle et contemporaine (révolution culturelle) qui interroge sur les origines.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ebardinebardin   07 février 2016
« Tu viens d'où ? / Je suis né à Jeanne-de-Flandre, la maternité près de Lille. / Oui mais… tu es d'où ?/ Ben, de Lille./ Nan, tes parents, là !/ Mes parents ont obtenu la nationalité française en… / Mais tes origines quoi !/ Ah, voilà, le morceau est craché. Mes zo-ri-gi-nes. Pourquoi personne n'ose le dire franchement : t'as une tronche de Chinois, un nom de Chinois, t'es un Chinois !? » p.11-12
«  Au moment de la Révolution culturelle, Mao a appelé les jeunes à se rebeller contre l'autorité. Tout le monde devait prouver que son cœur était rouge, plus révolutionnaire que celui du voisin. Notre père devait participer à des réunions politiques pour montrer son zèle, notre mère faire son autocritique d'enseignante. Les intellectuels n'étaient pas bien vus. […] Grand-mère avait commis des fautes ? Je demande éberlué à Ah Min. / Aucune. C'était bien là le problème. Il fallait qu'elle en confesse quand même. » p.66
« sa hiérarchie ne lui demande jamais de rédiger de vrais reportages. Elle doit reprendre les dépêches nationales, c'est tout. A son bureau, elle ne se fie à personne. Elle envie les collègues d'autres journaux qui peuvent raconter la vérité depuis que les événements ont commencé. Son journal à elle n'a même pas mentionné l'existence de la longue grève de la faim des étudiants sur la place Tian'anmen. Comme si elle n'avait pas eu lieu ! » p.257-258
« Pour moi, mon fils avait défilé pour améliorer l'avenir de son pays, un patriote. Un innocent. Mais, dès le 4 juin, le gouvernement a dit que les manifestants étaient des semeurs de troubles, des vauriens. Pas question que leur mémoire soit honorée. S'ils avaient été tués, c'était bien la preuve qu'ils avaient commis un crime. Ils l'avaient payé de leur sang et leur famille aussi allait payer pour eux. » p.268
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   16 mars 2016
- Tu viens d'où ?
- Je suis né à Jeanne-de-Flandre, la maternité près de Lille.
- Oui mais… tu es d'où ?
- Ben, de Lille.
- Nan, tes parents, là !
- Mes parents ont obtenu la nationalité française en…
- Mais tes origines quoi !
Ah, voilà, le morceau est craché. Mes zo-ri-gi-nes. Pourquoi personne n'ose le dire franchement :
- T'as une tronche de Chinois, un nom de Chinois, t'es un Chinois !?
Précision : les profs sont à peine plus fins. Après avoir écorché mon nom lors du traditionnel appel de rentrée, ils tournent autour du pot : « Zhang, charmant patronyme » ou variante « Zhang, je prononce bien ? » toujours conclue par : « C’est de quelle origine ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RhlRhl   27 décembre 2015
- Tu vois, en Chine, le climat politique c'est comme la météo. Le gouvernement annonce qu'il fait beau, le soleil brille ! Alors tout le monde a sorti ses maillots. Et puis, sans crier gare, l'orage s'abat d'un coup, avec sa foudre destructrice. Les plus malins sont ceux qui sont restés chez eux.
Merde alors. Je tombe enfin sur une adulte prête à me parler sincèrement et voilà qu'elle s'exprime sous forme de métaphores météorologiques absconses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RhlRhl   27 décembre 2015
Le jogging à 3 heures du matin, ça calme.
Je retrouve le froid humide, les lumières glauques qui ne brillent pour personne. Enfin un espace et un temps uniquement pour moi. Je ne tiens que par mon ironie perpétuelle, celle dont j'ai fait preuve avec cette fille ce soir. Le jour, elle met un peu de distance entre moi et le monde. En vérité, elle me préserve de la douleur.
Commenter  J’apprécie          00
RhlRhl   27 décembre 2015
La tête me tourne. Mon corps me fait mal. Le poids de la culpabilité maternelle, je l'ai toujours ressenti sur mes épaules à moi, comme une palanche invisible, posée là, sans qu'on m'ait prévenu. Un sentiment hérité sur lequel je n'avais jamais pu mettre de nom.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Chloé Cattelain (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chloé Cattelain
Critique de « Ma Vie à la Baguette » par Luka Fegy - Booktube ."Ma vie à la baguette" de Chloé Cattelain, par Luka Fegy. A l'occasion du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis à Montreuil, des participants enthousiastes âgés de 11 à 20 ans ont enregistré une critique littéraire vidéo pour défendre leur livre coup de coeur. Rendez-vous sur http://www.lecteurs.com/article/concours-booktube-power-a-vous-de-voter/2442840 pour découvrir toutes les vidéos ! Visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs/ Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCWQQ-VlGEFs22XKdO15tQCg/videos Dailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
+ Lire la suite
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Chloé Cattelain (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3379 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre