AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 223408802X
Éditeur : Stock (02/01/2020)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Une mère, âgée mais indépendante, se trompe de jour, de lieu de rendez-vous avec ses filles, achète des objets superflus et coûteux, oublie dans le coffre de sa voiture les fruits de mer bretons, et se lève la nuit, croyant partir pour une destination inconnue.
Cela pourrait être drôle, si ce n’était une maladie mentale due à l’âge, et surtout si cette femme si confuse n’était pas la romancière Benoîte Groult, la mère de l’auteure de ce livre d’une force rare... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
cathulu
  05 janvier 2020
En 2016, "J'ai perdu le 1er avril ma fille unique et le 20 juin, m mère unique. maman est un mot qui a disparu de ma vie. je ne le dirai plus et ne l'entendrai plus." Ainsi s'exprime l'une des filles de Benoîte Groult, qui s'autorise à prendre la plume avec franchise, sans dolorisme ni pathos.
Au fil des pages, elle relate la maladie d'Alzheimer dont souffrait sa mère, la dégradation tant mentale que physique auxquelles il a fallu se résigner et le déni dont faisait preuve la principale intéressée. ça pourrait être sordide, mais dans la famille Groult les journaux intimes avaient vocation à être lus dans la sphère familiale et le corps n'avait jamais été un sujet tabou entre Benoîte et ses filles.
Si la mort de la mère était prévisible, bien plus inattendue, injuste et ravageuse a été celle de la fille de Blandine qui laisse un veuf , une petite orpheline de 9 ans et une mère dont le désarroi est total. A quelques semaines de distance, il faudra néanmoins organiser le départ de Benoîte qui avait milité pour le droit de mourir dans la dignité, ce qui lui sera accordé.
Ce qui frappe dans l'écriture de Blandine de Caunes, c'est qu'elle ne se pose jamais en modèle et quoi qu'il en coûte assume une forme d'égoïsme nécessaire qui lui avait été enseigné par sa mère. Un récit profondément émouvant, qui m'a parfois mis les larmes aux yeux,  mais qui demeure lumineux et parfois éclairé par la malice de son auguste mère. Une écriture fluide et sensible qui fait que l'on dévore ce livre d'une seule traite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Melieetleslivres
  11 janvier 2020

"Ça pourrait être drôle", lit-on dans le résumé de l'éditeur, ci-dessous. Ça ne l'est pas du tout.
Une mère, âgée mais indépendante, se trompe de jour, de lieu de rendez-vous avec ses filles, achète des objets superflus et coûteux, oublie dans le coffre de sa voiture les fruits de mer bretons, et se lève la nuit, croyant partir pour une destination inconnue.
Cela pourrait être drôle, si ce n'était une maladie mentale due à l'âge, et surtout si cette femme si confuse n'était pas la romancière Benoîte Groult, la mère de l'auteure de ce livre d'une force rare.  Blandine a soixante ans passés. Elle et sa soeur Lison vont faire de leur mieux pour leur mère. Benoîte Groult, luttant, jouant avec sa propre fin, mais refusant avec rage de céder à la fatalité et à la vieillesse, elle qui a été une militante de l'association « Pour le droit de mourir dans la dignité  ». Benoîte s'éteint en juin 2016 à Hyères, à 96 ans. Écrivaine comblée, mère et grand-mère heureuse, femme de combats remportés. Mais ce que ce livre raconte, ce n'est pas juste le deuil hélas ! prévisible d'une mère admirée et aimée, mais un double deuil : voici le terrible sens du titre, La mère morte. « Maman, mon dernier rempart contre la mort. Bientôt, ce sera moi le rempart pour ma fille ». Le 1er avril 2016, la fille de Blandine de Caunes, Violette, 36 ans, meurt dans un banal accident de voiture, laissant orpheline sa fille Zélie. L'ordre du monde est renversé : Benoîte s'accroche à la vie, Blandine sombre, Violette n'est plus. 

Il s'avère que ce livre, qui avait été décrit comme "lumineux", j'ai, moi, eu extrêmement de mal à le lire. Ordinairement je l'aurais lu en deux heures. Là, ce fut en trois jours. Je ne sais si la cause en est mon problême de santé, pas grave mais dont l'arrêt du traitement pèse sur mon humeur, ou si vraiment ce livre est tellement tragique qu'aucun de mes "filtres" habituels, ni ma faculté naturelle à prendre du recul n'ont fonctionné.
Cette famille d'écrivains, de gens de culture, d'intellectuels, multi-racinaire (les Groult, les De Caunes, les Guimard, les mariages et les recompositions) est pleine d'amour. J'ai lu, plusieurs fois dans ma vie les "journaux à quatre mains" de Benoite et sa soeur Flora (décédée en 2001 d'un Alzheimer également, comme leur mère, pourtant créatrice de mode avec leur oncle Jean Poiret). Oh comme j'aime cette famille, depuis toujours, et tant Flora que Rose (le vrai prénom de Benoite). Et les autres. Mais voir la déchéance physique et mentale de celle qui a tant milité avec l'ADMD (association pour le Droit de Mourir dans la Dignité), qui n'est toujours pas acceptée (voir les affreuses affaires dernièrement, tellement médiatisées) est abominable. le récit est pourtant pudique, mais le nombre de personnes nécessaires pour protéger Benoite d'elle-même nuit est jour est énorme, en plus de ses filles et ses nièces, les filles de Flora. 
L'horreur de l'accident soudain de Violette, fille de Blandine, rajoute à l'horreur de ce que devient sa mère. Blandine tient par le xanax et l'alcool, mais doit tenir, pour sa petite-fille Zélie. en deux mois et et demie, Blandine va enterrer sa fille puis sa mère. 
Le récit est très bien écrit. Plein de souvenirs, d'amour, d'amitiés, de partage, de famille. C'est magnifique. Mais c'est tragique.
 La mère morte - Blandine de Caunes, ed Stock, Janvier 2020, 297 pages.
Lien : https://melieetleslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
virginie-musarde
  05 janvier 2020
Ça aurait pu être triste, voire pathétique. Moins de trois mois s'écoulent pour l'auteur, entre la perte de Violette sa fille et de Benoîte Groult sa mère. Les deux personnes les plus chères à son monde. Deux raisons de ne plus entendre ni dire le mot "maman".
Deux peines insondables, bouleversantes dont l'auteur tire un récit lumineux, doux et tendre, qui laisse la mort frôler son univers et la maintient pourtant à distance.
On s'interroge d'abord sur le lent déclin de Benoîte Groult, écrivain engagé, féministe, vive et si forte. Alzheimer et la décrépitude de la vieillesse, les chutes et les draps tachés, les oublis et les ellipses, les angoisses.
Et au travers du deuil de cette mère si brillante, l'auteur prend de plein fouet la mort de sa fille, encore si jeune.
Pourtant, c'est un récit traversé d'amour, au travers de la douleur et des larmes (parfois des cris), un amour fusionnel qui ne s'épargne ni les conflits ni les déchirures, un amour comme un message d'espoir pour traverser les épreuves.
J'ai repensé au livre d'Emmanuelle Bernheim, et j'ai aimé la pudeur et la "joie" qui se dégageait de ce récit aussi. Un bel hommage que livre Blandine de Caunes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SophieWagSophieWag   17 janvier 2020
J'ai perdu le 1er avril ma fille unique et le 20 juin, ma mère unique. Maman est un mot qui a disparu de ma vie. je ne le dirai plus et ne l'entendrai plus.
Commenter  J’apprécie          180
cathulucathulu   05 janvier 2020
J'ai maintenant compris que mon chagrin était une maladie chronique, avec laquelle je dois apprendre à vivre.Il y a des périodes de rémission et des rechutes.
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Blandine de Caunes (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Blandine de Caunes
📻 L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • 📚 Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! ❤ 👉🏻 • • 📚 La Part des flammes de Gaëlle Nohant aux éditions Livre de Poche 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/6913-ro... • 📚 La femme révélée de Gaëlle Nohant aux éditions Grasset 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1029111... • 📚 Ce que nous sommes de Caroline Bongrand aux éditions Denoël 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1029493... • 📚 Trois définitions de l'amour (ROMAN) de Caroline Bongrand aux éditions Robert Laffont 📚 Vous aimer de Caroline Bongrand aux éditions Pocket 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1031985... • 📚 Fredric, William et l'Amazone de Jean-Marc Lainé et Thierry Olivier aux éditions Comix Buro. 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1030937... • 📚 La Naissance en bandes dessinées - Tome I - Découvrez vos super pouvoirs ! de Lucile Gomez aux éditions Mama 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1031986... • 📚 La mère morte de Blandine de Caunes aux éditions Stock. 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1029206... • 📚 Journal d'Irlande: Carnets de pêche et d'amour, 1977-2003 de Benoîte Groult aux éditions Livre de Poche. 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1029780... • 📚 Jours brûlants à Key West de Brigitte Kernel aux éditions J'ai Lu 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1007768... • 📚 Le secret Hemingway de Brigitte Kernel aux éditions Flammarion. 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1030190...
• • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Blandine de Caunes (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La chambres des officiers

Quand se passe la plus grande partie du livre ?

Pendant la guerre 14-18
Pendant la guerre 39-45
Pendant la guerre froide

10 questions
43 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre