AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253029724
280 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (17/03/2002)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 192 notes)
Résumé :
Jacques Bernier, quarante-cinq ans, professeur de français, part plein d'espoir rejoindre sa fille et ses amis en Provence pour les vacances. Mais ils sont jeunes et, très vite, il se sent complètement dépassé, hors circuit. Le miracle survient alors. Il tombe amoureux fou de Laura. Lui n'est pas Clark Gable, elle est aveugle. Ils mettront dans cet amour toute leur énergie et leur volonté de bonheur.
De l'infirmité de son héroïne, l'auteur fait une richesse e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
araucaria
  09 août 2020
Je découvre Patrick Cauvin avec ce roman... Un roman gentillet, un roman d'amour... d'amour de vacances. Ce qui le démarque des autres livres du même type c'est que les deux protagonistes ne sont pas des adolescents ou de très jeunes adultes, mais une femme trentenaire très belle et aveugle et un quadragénaire divorcé, professeur de lettres, vivant depuis de longues années comme un vieux garçon... L'histoire entraine le lecteur de Menton jusqu'à Bruges. Un roman qui réussit à faire sourire, d'une assez grande légèreté. J'ai apprécié l'écriture.
Commenter  J’apprécie          346
sevm57
  23 décembre 2015
L'amour aveugle est l'un de mes livres préférés. Je ne me lasse pas de le lire et de le relire, de piocher parmi mes scènes préférés, de m'offrir un cinéma, un resto ou une virée à Bruges en compagnie de Jacques et Laura....Quand j'ai besoin de me remonter le moral, je sais que c'est une valeur sûre qui marche à tous les coups.
Le roman est sans doute un peu daté sur certains aspects, que ce soit la marque de la voiture de Jacques ou surtout l'usage intensif des cigarettes par les 2 héros, mais à part cela les dialogues font toujours mouche et c'est un livre bourré d'humour et de tendresse, qui raconte une histoire d'amour intemporelle, entre un professeur divorcé, la quarantaine un peu bedonnante, et une jeune femme pétillante devenue aveugle 4 ans plus tôt.
Comme toujours chez Cauvin, il y a une petite trouvaille stylistique: ici, le chapitres portent le nom d'un personnage, et j'ai aussi beaucoup aimé la phrase finale.
Ce petit bijou d'humour et de tendresse est un livre qui aurait sa place dans la liste des "livres qui font du bien" qu'il me semble avoir vu passer il y a quelques temps sur Babélio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
lolols28
  27 octobre 2019
Un bon roman qui a mon âge, donc un peu vieillot dans les références. C'est une jolie ballade dans les années 70. Un regard très différent sur le handicap et l'idée d'un couple " mixte" avec un valide ( oh que c'est moche a écrire ) . Pour moi ce n'est pas le meilleur de Cauvin mais il reste agréable a lire , plein d'humour et romantique a sa façon.
Commenter  J’apprécie          331
Carosand
  04 août 2011
Lu d'une traite tant on est emporté dans une histoire toute simple avec un personnage tout simple mais que les maladresses et la gentillesse émeuvent, on a envie d'être amoureux comme lui et de vivre juste parce qu'on est heureux d'aimer quelqu'un.
Je le relirais avec plaisir pour rire encore tant certaines situations sont cocasses et pourtant bien banales.
Commenter  J’apprécie          100
majero
  14 janvier 2016
Belle histoire d'amour-déconnade entre Jacques Bernier, prof divorcé 46 ans et Laura Bérien, 34 ans, jeune aveugle rencontrée au ....cinéma, dans une époque ‘peace and love' de tous les possibles.
Malgré le démarrage un peu lent de ce road movie de vacance, j'ai beaucoup aimé la légèreté et l'humour de Cauvin. Pas d'épisode glamour racoleur et la phrase la plus torride est a peu près 'Nous avions merveilleusement fait l'amour'.
On peut cependant reprocher qu'il y aie peu d'évolution dans leur relation, que le roman se résume à une suite de petites scènes hotels-restos-bars-cigarettes souvent cocasses (il lui apprend à conduire...) mais parfois magnifique (j'ai adoré celle avec les gosses du chantier!)
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   05 août 2020
"ABRUTI, va; crétin!"
Ca, c'est typique des chauffeurs en 404. Tous les types en 404 sont des salauds, ils ont d'ailleurs tous la même tête porcine et renfrognée, trouée de deux yeux impérieux et méprisants. Ils pèsent tous au moins cent vingt kilos.
Tout cela, parce que je doublais un semi-remorque monstrueux de vingt tonnes qui se traînait à quinze à l'heure, c'est le seul genre de véhicule que je puisse arriver à doubler facilement et je n'allais pas m'en priver. Je clignote, je déboîte et je prends la file de gauche lorsque ce crétin jaillit du fond de l'horizon, en météore, klaxon hurlant, appels de phares, tout le grand jeu. Son plus cher désir semblait de me catapulter dans le fossé d'un grand coup de pare-chocs. Je me suis rangé tranquillement et le temps que je reprenne ma droite, il devait être déjà à Marseille. Sortie pour Nemours à mille mètres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
sevm57sevm57   03 décembre 2015
Voici la librairie.
Me voici dans mon élément. Il y a d'abord l'odeur. Je me demande parfois si mon premier contact avec la lecture n'a pas été olfactif ; enfant, je reniflais les livres avant de les lire, je suis un épagneul de bibliothèque.
Commenter  J’apprécie          241
sevm57sevm57   05 décembre 2015
J'ai une telle habitude de lire les titres sur la tranche que je n'ai même plus à pencher la tête, je déchiffre aussi facilement les lettres lorsqu'elles sont droites que lorsqu'elles sont couchées. Il faudrait que je donne le tuyau aux enquêteurs statisticiens : on devine un grand lecteur au fait qu'il ne se dévisse pas le cou pour lire les titres.
Commenter  J’apprécie          130
sevm57sevm57   13 septembre 2015
Briette est ma collègue de sciences naturelles. Je la connais depuis quatorze ans. Elle s'occupe pendant les week-ends d'adolescentes - jupes plissées et chaussettes à gland - qu'elle traîne dans les maigres forêts cernant la capitale. Je la rencontre parfois gare Saint Lazare en short long et sac à dos, arpentant les Pas Perdus. Son scoutisme dynamique me terrorise.
Commenter  J’apprécie          120
araucariaaraucaria   31 juillet 2020
"Bernier!"
Je me retourne : c'est Briette. Bri-Bri comme l'appellent les élèves.
Elle court dans la lumière, la réverbération sur les vitres du préau du lycée est éblouissante et je la distingue mal.
"Qu'est-ce qui vous arrive?"
Je me suis arrêté au milieu de la cour pleine de filles, de soleil et de garçons.
Elle a la foulée sportive, elle galope vers moi, les coudes bien placés, en un sprint de cheftaine.
Je la regarde.
Briette est ma collègue de sciences naturelles. Je la connais depuis quatorze ans. (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Patrick Cauvin (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Cauvin
Une minute, un livre. Hommage à Patrick Cauvin.
autres livres classés : cécitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Claude K ou Patrick C ?

En fait c'est Claude qui a commencé à écrire le premier. L'un de ses premiers romans date de 1971, il est paru aux éditions Christian Bourgois avecdes illustrations de Gourmelin. Très tendance à l'époque. Un roman un peu limite SF, mais à l'époque préhistorique...

L'An 01
Les incunables
La famille Pierrafeu
Les innomables
Les comestibles
Les impondérables

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Patrick CauvinCréer un quiz sur ce livre

.. ..