AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Les Tuniques Bleues tome 1 sur 66

Louis Salvérius (Illustrateur)
EAN : 9782800108582
46 pages
Dupuis (01/04/1986)
3.61/5   189 notes
Résumé :
Un messager blessé parvient à atteindre le camp de Fort Bow.
Il appartient à la garnison de Fort Defiance. Les soldats y subissent le siège des Indiens. Mais ils sont à bout de forces et à court de munitions.
Il faut faire vite! C’est donc un sergent Chesterfield déterminé, flanqué de son inséparable caporal Blutch et de leurs compagnons qui volent au secours des leurs. Pas facile de se déplacer sans encombre avec un chariot bourré de munitions, dans u... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,61

sur 189 notes
5
5 avis
4
9 avis
3
7 avis
2
1 avis
1
0 avis

Dionysos89
  08 septembre 2013
Humour au Far West, du franco-belge chez les cowboys : ça vous dit quelque chose ? Les Tuniques bleues m'intriguaient par l'intérêt qu'ils attiraient auprès de tant d'amateurs de bande dessinée.
Ce premier tome, « Un chariot dans l'Ouest», plante le décor : des soldats états-uniens perdus dans ce qui va devenir la Guerre de Sécession entre survie, bêtise et ennemis. Rapidement, on peut se demander si Raoul Cauvin ne va pas trop chercher du côté de Lucky Luke, car les ficelles du scénario sont plutôt simples quand on est habitué à cette autre série sur le Far West, emplie des références du western. Heureusement, la plupart des répliques fait mouche, mais on ne peut pas dire que le scénario nous égaye par son originalité, bien au contraire ; il y a un objet que tout le monde veut, et on se l'échange à coups de colt et de répliques cinglantes toutes les dix pages.
Le dessin est lui aussi assez représentatif de ces bandes dessinées à destination du grand public, misant sur des personnages très ronds et visuellement déjà drôles. Ce premier tome a, en revanche, une spécificité puisque l'année de publication, 1972, a vu Louis Salvérius décéder en pleine réalisation des planches. Heureusement, Willy Lambil le remplaça au pied levé, en assurant désormais l'aspect graphique de la série.
Ce Chariot dans l'Ouest part à toute allure pour lancer une série ô combien reconnue depuis, sans pour autant placer son niveau au sommet. On sent que le scénario comme le dessin sont issus de ce vieux milieu belge de la bande dessinée entre bonnes recettes et tradition ressassée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Foxfire
  13 septembre 2021
J'ai découvert « les tuniques bleues » sur le tard, en 2020, avec « Black Face ». Une très bonne surprise. J'ai donc eu envie de découvrir le 1er tome de cette série. « Un chariot dans l'ouest » est beaucoup moins bon que « Black Face » mais il faut dire que ce dernier semble être un tome à part dans la série, ajoutant à l'humour un propos plus sérieux. « Un chariot dans l'ouest » est un récit purement humoristique. Et dans le genre, c'est assez chouette. Bien sûr, on sent très nettement l'influence de Lucky Luke mais ça ne m'a pas gênée. de plus, dès ce 1er tome, Cauvin donne vie à des personnages sympathiques et drôles, le sergent Chesterfield et le caporal Blutch. La dynamique de leur duo comique fonctionne parfaitement.
Si ce 1er volet ne brille pas par son originalité et est parfois maladroit, il est très agréable à lire. Amusant et tonique, il procure une lecture très divertissante. Je compte bien lire d'autres tomes de cette série.
Commenter  J’apprécie          320
jamiK
  26 août 2021
Enfant, j'aimais bien cette série, mais je n'ai lu que quelques épisodes, dont je ne garde que des souvenirs très vagues. Ce premier tome, à ma grande surprise, ne concerne pas la guerre de sécession, mais la lutte contre les indiens. le trait de Saverius est assez rond, plus rond que celui de Lambil qui lui succèdera assez vite. L'esprit est celui du western classique, pas d'une grande originalité scénaristique, mais ponctuée de gags et de réparties. Chesterfield est au coeur de l'action, c'est le héros courageux mais un peu gaffeur, Blutch n'est encore qu'un faire-valoir, il n'est là que pour contrebalancer le héros, dans le rôle du bouffon de service et pas très courageux. Il y a de l'action, rythmé par les gags, avec un scénario assez solide sans être absolument génial. Cette série a été créée pour remplacer dans le Journal Spirou, Lucky Luke parti chez Pilote. Sans atteindre le niveau de Lucky Luke dans le XXe de cavalerie, c'est une lecture plaisante, distrayante. Ce premier tome laisse envisager un bel avenir pour cette série (65 tomes à ce jour).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
sevm57
  14 mai 2022
Première incursion plutôt réussie dans l'univers des Tuniques bleues.
J'ai eu envie de découvrir cette série classique de la BD franco-belge, et je l'ai trouvée plutôt sympathique avec son dessin rond et ses répliques drôles. le scénario construit autour d'un chariot de munitions que les soldats américains, les apaches et les comanches cherchent à récupérer est assez basique, mais suffit à construire une histoire amusante et à donner lieu à des scènes propices au sourire. On fait aussi la connaissance du sergent Chesterfield et de ses hommes, dont le potentiel comique semble dépasser le potentiel militaire….
Commenter  J’apprécie          231
Erik_
  30 août 2020
Western humoristique mettant en cause le caporal Blucht et le sergent Chesterfield qui s'oppose gentiment au milieu de la guerre de Sécession. Cependant, c'est surtout une dénonciation à peine déguisée des horreurs de la guerre. En effet, cette bd porte un gentil message pacifiste dont la détermination et la violence de la condamnation ne sont que mieux mises en valeur par l'aspect humoristique des deux personnages principaux très sympathiques. Sur un mode comique, le petit rusé et antimilitariste Blutch réussit à dénoncer l'illusion de l'héroïsme du sergent Chesterfield, le grand simplet en quête de gloire. Ces rapports d'amitié et d'antagonisme forment le ciment de cette lecture.
C'est une série qui avait connu ses heures de gloire mais qui s'est banalisé à cause de la multiplication de ses tomes (près de 60 depuis les années 70). Il faut bien avouer que la qualité n'est plus totalement au rendez-vous au niveau du scénario des albums qui se succèdent inlassablement. On reprochera notamment des scènes répétitives ainsi qu'un manque de souffle et d'imagination. Les derniers albums s'avèrent assez décevants dans l'ensemble. Il serait réellement temps d'arrêter afin de rester sur une note positive. Or, j'achète pourtant toujours et à chaque fois la même déception. le tome 61 ne fera pas malheureusement exception.
Cependant, il reste la nostalgie des lectures durant mon adolescence car c'était jadis ma série favorite. Globalement, "Les tuniques bleues" se lit avec un réel plaisir. Certains albums se démarquent nettement du lot comme "la prison de Robertsonville", "Le blanc bec","El padre" ou encore "le David".
D'autres m'ont marqué comme "Captain Nepel" où il s'agit juste d'inverser les mots pour savoir de qui on parle. "Miss Walker" va assez loin subtilement dans la dénonciation des ravages corporels de la guerre. "Indien mon frère" met par exemple le doigt sur la question indienne qui sera traitée de manière fort brutale. "L'étrange soldat Franklin" parle du thème de l'espionnage tout en se basant sur une anecdote authentique de la guerre de Sécession. "Sally" est sans doute l'album le plus dramatique de la série car il raconte le destin d'un chien engagé au milieu des combats pour soutenir le 11ème régiment d'infanterie provenant de Pennsylvanie. Bref, toujours basé sur des faits authentiques.
Il y a une simplicité et une efficacité dans le scénario qui va de pair avec un dessin dans la tradition des séries humoristes franco-belge. A noter que je possède tous les volumes de cette collection. C'est de loin la plus grosse série de ma bdthèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
BulledEncre   06 mars 2015
Un nouvel angle de relecture pour cette série phare. Le dossier est un plus qui plaira aussi aux passionnés.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Yusei8RMYusei8RM   04 janvier 2013
YAAHOU
– Bon sang ! Cette fois , c'est la fin !
– Vous appelez ça me couvrir ?
– Sergent ! Je n'ai plus de munitions !
– MESSIEURS , APPRÊTEZ-VOUS À MOURIR EN BRAVES ! JE VAIS FAIRE SAUTER LE CHARIOT !
– Encore ? Mais c'est un tic !
AOUUU
scritch
– ?
– Adieu , les gars ! Rendez-vous au paradis ! On va faire le voyages tous ensemble ! HOPS !
– Hé bien ! Ça va être gai !
–?
TATALATARITARATA
– La cavalerie !
TATALATALATALILITALA-TATALATALITATALATA
– Œil-de-cyclope a une folle envie de fuir !
– Et Géronimo , une atroce envie de le suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Dionysos89Dionysos89   26 août 2013
Sergent ! S’il existait des médailles accordées aux imbéciles, il n’y en aurait jamais assez pour en recouvrir votre poitrine !

Commenter  J’apprécie          431
Dionysos89Dionysos89   07 août 2013
Apprenez, Bryan, qu’un sergent de la cavalerie des États-Unis ne pense jamais ! Il agit !

Commenter  J’apprécie          330
Yusei8RMYusei8RM   04 janvier 2013
– On les poursuit aussi , sergent ?
– Je m'en charge ! Occupez-vous du blessé !
– Ça ira ?
– Ouaip ! Mais c'est du tout juste ! Faut le ramener au fort , et vite !
Pendant ce temps …
– ICI ! REVENEZ , BANDE DE LÂCHES ! MINUS ! POLYGAMES !
Commenter  J’apprécie          100
EFournEFourn   30 juin 2013
_ Ils arrêtent le combat !
_ Ne vous faites pas trop d'illusions, Tripps ! Dans un instant, vous aurez un gros doigt à force d'appuyer sur la détente de votre revolver !
_ Vous avez appuyé sur quoi pour avoir une grosse tête, sergent ?
_CAPORAL BLUTCH ! Ce n'est pas parce que nous sommes à deux doigts de la mort qu'il faut être grossier !
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Raoul Cauvin (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raoul Cauvin
Cédric 35
autres livres classés : guerre de sécessionVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4629 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre