AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Willy Lambil (Illustrateur)
EAN : 9782800127750
46 pages
Éditeur : Dupuis (09/06/1999)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 41 notes)
Résumé :
C'est bien connu : la cavalerie arrive toujours trop tard. Quand on lit les aventures des Tuniques bleues, franchement, on comprend mieux pourquoi... Le caporal Blutch et le sergent Chesterfield sont peut-être hilarants. Mais si l'armée des Nordistes n'avait été composée que de soldats de leur acabit, on peut se demander ce qu'aurait été l'issue de la guerre de Sécession... Enfin, ce n'est pas le lecteur qui se plaindra. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
belette2911
  12 septembre 2019
Chesterfield ne brillera jamais par son intelligence et aura toujours tendance à ouvrir sa grande gueule quand il ne faut pas… Ce qui donne toujours suite à des situations cocasses, drôles, amusantes…
Blutch voulait déserter, une fois de plus, mais sa rencontre avec un soldat mourant va changer la donne car il a beau détester l'armée, apprendre qu'il y a un complot qui vise à tuer le général Grant lui fait reprendre le bon chemin afin d'en avertir le galonné.
La tête de Chesterfield lorsqu'il voit que son caporal veut absolument parler à Grant et que ce dernier finira par le recevoir ! La jalousie était dans ses yeux.
Le général Grant est un grand paranoïaque et suspectera tout le monde de vouloir le tuer, même les autres galonnés, même le général Alexander, même ce pauvre capitaine Stilman, celui qui passe sa vie à siroter du jus d'orange à la paille.
La guerre est toujours en arrière-plan, mais cette fois-ci, faut se transformer en petit Sherlock Holmes afin de savoir qui est le tueur qui doit commettre un attentat afin de tuer le général Grant, chef des armées Nordistes.
S'attaquer à la tête pensante, qu'elle pense ou pas, mais du moins, à la tête commandante, c'est un coup classique dans une guerre, même si les Alliés n'avaient jamais voulu faire assassiner le moustachu, pariant sur le fait qu'il serait remplacé et que celui-là, on ne le connaîtrait pas…
Une fois de plus l'humour de situation est au rendez-vous et il faut prendre cet album avec le second degré car les personnages iront dans le registre du burlesque.
Burlesque, c'est le mot, que ce soit le général et sa paranoïa extrême, ou Chesterfield imbu de sa mission, comprenant trop tard qu'il aurait mieux fait de fermer sa gueule, ou Blutch déguisé en enquêteur à la tête d'une troupe de militaires afin d'en apprendre un peu plus sur le complot qui vise le général…
Ici, rien n'est sérieux, même pas l'homme qui doit assassiner le général. En fait, dans cette aventure, les hommes sont des imbéciles et c'est une femme qui se taillera la part du lion car, elle, elle a du courage et une sacrée paire de couilles (au figuré, bien entendu).
Les auteurs tacleront un bon coup dans les tibias de tous ces messieurs qui pensaient que les femmes n'avaient pas leur place dans leur monde et que c'était des petites choses fragiles à protéger dans la soie et le papier bulles.
Un moment drôle et assez fin, c'est lorsqu'un des soldats demande à un autre de lui définir le rôle de l'éclaireur… Encore un qui aurait mieux fait de fermer sa gueule !
Pas le meilleur, mais comparé à certains autres, on est dans du fin et on évite le lourd.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Radwan74
  13 avril 2020
Le Général Grant est sous la menace d'un traître qui tente de l'assassiner. Entre Blutch chargé de l'enquête et Chesterfield en nounou du Général, l'album est plaisant à lire avec une bonne intrigue, un peu d'humour et un dénouement réussi.
Grant est excellent en Officier acariâtre et encore une fois c'est Blutch qui se révèle efficace et indispensable alors qu'il passe tout son temps à tenter la désertion.
Commenter  J’apprécie          10
mamangel1
  25 juin 2015
Un traitre dans le camp des tuniques bleus veut assassiner le général. Une histoire pleine d'humour, de rebondissements et un final des plus cocasses. Une bonne BD pour un moment de lecture agréable.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
BulledEncre   18 juin 2012
L’album permet d’aborder une autre technique utilisée dans les conflits (et pas que dans les conflits) : l’assassinat des têtes pensantes.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Fanvin54Fanvin54   26 mars 2015
(Chesterfield) Je ne regagnerai pas le camp sans vous, dussé-je vous y traîner par la peau des fesses !
Commenter  J’apprécie          30
Radwan74Radwan74   13 avril 2020
- Soldat vous avez fait votre devoir. Vous avez donner votre vie pour la patrie. Elle vous en sera éternellement reconnaissante.
- ça va comme ça, sergent ! Ça m’étonnerait fort que là où il est, il apprécie ce genre d’humour.
Commenter  J’apprécie          00
mamangel1mamangel1   25 juin 2015
Ha! Ha! Ha! Sacré Blutch! Je me demande comment il s'y prend, mais il arrive toujours à trouver la bonne planque.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Raoul Cauvin (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raoul Cauvin
Plongée dans l'univers de la bande dessinée avec la maison d'édition communautaire Sandawe basée sur le financement participatif et en interactivité constante avec les amoureux de la BD. Parmi leurs publications récentes, on retrouve notamment « le bâtard des étoiles » signée Raoul Cauvin, figure emblématique de la bande dessinée franco-belge...
autres livres classés : guerre de sécessionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16740 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre