AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225311622X
Éditeur : Le Livre de Poche (04/10/2006)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Calcutta, 1936. L'Inde coloniale de Kipling a déjà perdu de sa grandeur. Les nationalistes hindous pactisent avec les services secrets allemands pour chasser les Britanniques. Fraîchement débarqué de Londres, David Tewp, jeune officier du M16, découvre un complot d'une ampleur terrifiante. Sur les traces d'une trop belle photographe autrichienne et d'un couple d'aristocrates roumains aux sympathies politiques ambiguës, Tewp plonge dans un univers de ténèbres auquel ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
09 janvier 2017
Je n'avais jamais entendu parler de la saga "Le siècle des chimères" avant de lire la jolie critique de Ma Lecturothèque. Son avis était bien rédigé et proposait une intrigue susceptible de m'intéresser. Bien que j'aie tardé à le lire, j'avoue que ce roman vaut le détour, car il propose un mélange original entre le genre thriller, historique et fantastique. Grâce à un texte à la première personne, tel journal intime rédigé par le Lieutenant David Tewp, on va suivre une curieuse affaire bien plus sombre qu'il n'y paraît... Au début, je dois reconnaître avoir trouvé l'intrigue longue à se mettre en place. Il y a pourtant beaucoup d'action et de suspense, toutefois, j'ai eu du mal à rentrer dans l'ambiance, sans doute à cause de ma dernière lecture ("Les décharnés") qui était encore dans ma mémoire... du coup, j'ai mis un certain temps avant de plonger dans le récit et de m'attacher au narrateur. Heureusement, les chapitres sont de plus en plus prenants. L'auteur joue bien avec le suspense et ajoute des éléments fantastiques intrigants (envoûtement, sorcellerie, pierres et arbres gardiens, ésotérisme, lieux saints magiques, etc.). L'intégration de surnaturel a augmenté mon intérêt pour ce roman, car je suis assez fascinée par les intrigues autour de la magie ou de l'occultisme. le fait que l'on ajoute à cela une ambiance polar avec de l'espionnage et une course-poursuite a d'autant plus captivé mon attention.
En plus de cette étrange femme portant le nom d'Ostara Keller qui fricoterait avec l'Ennemi, plusieurs intrigues viennent se mêler, ce qui constitue un sacré sac de noeuds que l'on va prendre plaisir à démêler aux côtés de Tewp... Il y a par exemple ces étranges disparitions d'enfants sélectionnés selon des critères étranges, l'affaire d'un curieux Donovan Phibes dont tout le monde évite le sujet ou encore un sinistre complot. Entre manipulations, mensonges, menaces et entourloupes, ce cher Lieutenant du MI 6 va avoir du fil à retordre ! J'ai aimé que ce dernier évolue au fil des pages. le changement entre chaque livre/section du roman est bien visible. Lorsque l'on passe à la troisième partie, quelques années plus tard, on voit réellement l'évolution du héros qui n'est plus la bleusaille candide qu'il était en arrivant en Inde. Même s'il est droit, chaste, respectueux, courageux et avec une certaine morale, il garde ses principes tout en gagnant en assurance. Ces enquêtes vont lui permettre de se révéler.
Le style d'écriture de Philippe Cavalier est assez agréable à suivre, bien rythmée, même si j'avoue qu'il s'est parfois attardé sur des descriptions parfois trop nombreuses à mon goût, notamment au début. Malgré cela, j'ai aimé que l'on évolue réellement dans une Inde loin d'être aussi belle qu'une carte postale... Au contraire, mieux vaut faire attention au détour d'une ruelle... Ma Lecturothèque m'avait assuré que l'intrigue se terminait plus ou moins après ce premier tome et elle a eu raison. Bien qu'une intrigue est relancée et que nous n'ayons pas toutes les réponses à nos questions, on peut s'arrêter là sans trop en souffrir. Il n'y a pas de gros cliffhanger, ce qui n'est pas plus mal ! Pour l'heure, j'ignore si je lirai le second volume tout de suite, car je n'en ressens pas le besoin, mais peut-être plus tard, lorsque ma PAL aura un peu baissé. Merci à Ma Lecturothèque pour la découverte !

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
Roggy
12 janvier 2017
J'avais lu cette tétralogie il y a une dizaine d'années et j'ai eu envie de me replonger dans cet univers unique écrit par un auteur assez méconnu du grand public.
Roman d'aventure-thriller-historico-ésotérique, il est tout simplement inclassable. Dans le tome d'introduction l'auteur cherche à placer les éléments de la petite histoire qui racontera la grande.
Je conviens que l'atmosphère un peu brouillon et les descriptions un peu longues peuvent désarçonner plus d'un lecteur.
Il faut alors avoir le courage de passer les premiers chapitres, pour goûter au brin d'excentricité, d'érudition et découvrir ainsi des personnages hors du commun.
Et je peux garantir que la suite ne sera qu'un enchaînement de suspense et d'aventures oscillant entre espionnage, guerre civile, disparition d'enfants et sciences occultes.
La traque est lancée !

Commenter  J’apprécie          160
Steamkeupon
30 juillet 2015
La dernière fois que je suis passé à ma librairie de livres d'occases préférée, je suis tombé sur les 4 tomes de la saga « le siècle des chimères » de Philippe Chevalier. L'auteur m'était complètement inconnu mais je me suis laissé tenter par les 4e de couvertures… et grand bien me fit !
« Les Ogres du Gange » nous entraine dans une Aventure (avec un grand « A » s'il vous plait) mêlant évènements historiques, espionnage et occultisme. En le lisant j'ai immédiatement pensé aux lectures de ma jeunesse comme les aventures du Capitaine Corcoran d'Alfred Assollant (les plus ridés d'entre vous souriront à ce souvenir) ou aux premiers romans de Bob Morane : des récits d'aventures se passant dans des contrées exotiques où le héros est un fier aventurier affrontant 1000 dangers pour sauver la veuve et l'orphelin.
Ici la plus grande partie du récit se passe en Inde, à Calcutta, en 1936. le colonialisme anglais est sur le déclin, l'indépendance de l'Inde s'amorce inexorablement et par-delà les océans, le National-Socialisme de Hitler commence à gangrener l'Europe.
Tewp, le héros, est jeune, inexpérimenté et engoncé dans une éducation britannique assez rigide. A cause de cela, son personnage se révèlera d'une naïveté candide et fera montre à plusieurs reprises d'une pudibonderie excessive, ce qui, je l'avoue, m'a plus d'une fois exaspéré. Mais face aux situations qu'il va devoir affronter, il va prendre de l'assurance et son courage va émerger de sa trop grande réserve. Son esprit va également s'ouvrir : de fermer à tout ce qu'il ne connait pas, il va bien devoir, face à certains faits inexplicables, admettre l'existence de « forces » qui le dépassent.
La trame historique est habilement mise en place et décrite par Philippe Chevalier. On sent immédiatement qu'il maîtrise son sujet et que des mois de recherches ont été nécessaires à l'élaboration de cette saga. Je connaissais très peu cette période de l'Histoire et grâce à lui j'en ai une meilleure image. Les us et coutumes des indiens, les rites et croyances des hindous et l'interaction entre eux et les anglais sont expliqués de manières concises mais pas du tout ennuyeuses. le Calcutta décrit est une photo puissante et juste de l'époque : c'est sale, moite, ça grouille de mendiants, ça embaume 1000 senteurs tantôt enivrantes tantôt puantes, c'est imprégné de croyances et de superstitions où la magie et la foi s'entremêlent sans arrêt.
J'ai donc lu ce livre en suant à grosses gouttes lorsque j'accompagnais le héros dans la jungle, en pinçant le nez face aux charniers-bûchers s'étalant le long du Gange et en grelottant de froid coincé dans un blindé coincé dans le blizzard en plein coeur des steppes russes !
Le style de Chevalier est descriptif, rempli de détails historiques et culturels. Mais jamais cela ne m'a ennuyé, au contraire. C'est avec délice que j'avançais de page en page, chapitre par chapitre dans cette intrigue assez touffue à certains moments.
L'étiquette »Thriller » a été collée à ce roman… sûrement par quelqu'un qui n'avait pas lu le livre ! Roman d'aventure et d'espionnage oui, clairement. Et j'ai vraiment adoré les éléments « fantastiques » que sont les pratiques occultes, les rites d'envoûtement et de désenvoûtement, le tout mélangé aux croyances religieuses et spirituelles hindoues. L'ensemble donne un chouette côté « retro », un peu désuet parfois au roman, ce qui me fait encore une fois penser aux premières aventures de l'Aventurier d'Henri Vernes !
Cette lecture fut un réel plaisir pour moi et à peine le tome 1 rangé dans la bibliothèque, hop ! j'empoignai le Tome 2 « Les Loups de Berlin » !
Note : 8,5/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Aldanaryel
15 août 2009
Un livre méconnu, à qui l'ont doit faire une critique des plus dithyrambiques.
Il s'agit du premier tome d'un cycle de 4 romans qui en poche font dans les 2 500 pages.
Le genre que l'éditeur lui colle "thriller" est une insulte au savoir faire de l'auteur. Si si, j'insiste mais c'est ce que je pense.
Plusieurs genres sont présent : espionnage, contexte et explications historiques crédibles et avérées, fantastique...
A la fin du premier tome on peut se sentir un peu perdu avec l'impression que le récit s'éparpille dans tous les sens, mais toutes les explications seront données à la fin.
L'auteur est suffisamment doué pour nous accrocher en partant d'un contexte crédible pour opérer une lente descente vers le monde de l'occultisme.
Le seul hic : s'accrocher à l'intrigue. le protagoniste est des plus intéressants mais il faut lui laisser le temps pour donner toute sa mesure.
Commenter  J’apprécie          71
maltese
08 octobre 2011
Premier tome d'une série qui en compte quatre, "Les ogres du Gange" nous plonge dans le Calcutta de 1936, alors que l'Inde aspire à l'indépendance.
David Tewp, récente recrue du MI6, débarque dans cette atmosphère coloniale et va se retrouver rapidement pris dans une aventure troublante, au cours de laquelle il frôlera à plusieurs reprises la mort, sur la piste des Galjero, un couple de mystérieux personnages, les "ogres" en question, et jouera au chat et à la souris avec Ostara Keller, une autrichienne à la solde des nazis, aux pouvoirs qui semblent sans bornes.
Philippe Cavalier mène son récit de main de maître et parvient avec succès à tenir son lecteur en halène, rappelant, comme il le voulait, les romans feuilletons d'antan, mettant en scène un héros qui sera toujours plus ou moins porté par les événements sans parvenir à guider comme il l'entend le chemin de son destin.
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper09 janvier 2017
- Au fait, Tewp, vous êtes gallois ?
- Non, je suis né à Brighton. Vous auriez pu le lire dans mon dossier. Pourquoi cette question ?
- Vous ne saviez pas ? Tewp veut dire "imbécile" dans le patois du pays de Galles. Ne vous formalisez pas, mon vieux, mais je trouve que vous portez ça très bien !
Commenter  J’apprécie          120
SteamkeuponSteamkeupon28 juillet 2015
- Vous ne croyez pas en la réalité de Jésus-Christ?
- Pas une seconde! Si le Christ est un si beau personnage de conte de fées, c'est qu'il n'est rien d'autre qu'une construction de kabbalistes... Beaucoup de gens vous en parleraient mieux que moi et démonteraient pour vous les mécanismes de cette invention. Mais cette fausseté première de la religion chrétienne n'empêche pas qu'au fil des siècles une sorte de condensation se soit produite, une condensation des espoirs, des rêves et des souffrances que cette croyance a générés. Croyez un mensonge avec suffisamment de force pendant des années, Tewp, et cela devient une réalité aussi forte et aussi agissante que n'importe quelle vérité première. C'est une des bases de la magie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper09 janvier 2017
- Magie, sorcellerie, prêtrise... Tout cela se vaut. Quand un sacerdote catholique, orthodoxe ou protestant officie, dit la messe ou livre les derniers sacrements, que croyez vous donc qu'il fasse ? Qu'il gesticule dans le vide ? N'appelle-t-il pas à agir des forces qui le dépassent ?
La question me choqua.
- Mais un prêtre chrétien ne peut tout de même pas être comparé à un vulgaire sorcier, madame de Réault !
- Justement si, officier ! Les religions sont des sorcelleries cadrées et entrées dans des institution. Rien d'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          54
SteamkeuponSteamkeupon28 juillet 2015
Alors, le premier jour de septembre, les Allemands envahissaient la Pologne, le pays de ma mère, et vous autres, Anglais, leur déclariez la guerre. Mais quand, un peu plus tard, l'URSS est entrée elle aussi en Pologne et a fini d'écraser ce qui restait de ce malheureux pays, ni les Français ni les Britanniques n'ont émis la moindre critique. Ce qui était mauvais perpétré par les Allemands ne semblait avoir aucune importance accompli par les Soviétiques! Eh bien, pour ça, voyez-vous, je vous en veux, à vous autres, Occidentaux!
- Mais je ne vois pas en quoi cela a pu vous faire perdre la foi dans le communisme!
- Ça m'a fait perdre la foi en l'honnêteté! En la parole donnée. En la justesse d'une cause! Voilà. Le jour où les Soviétiques sont entrés en Pologne sans provoquer de réaction, je me suis dit que la grande camaraderie universelle promise par Marx et Lénine ne pourrait jamais rivaliser avec la veulerie inhérente à l'espèce humaine. Dès lors j'ai cessé d'être communiste parce que j'ai cessé de croire en l'Homme. L'Homme n'est qu'une abstraction. Un pur concept. Aucun rapport avec la réalité! Mais cette révélation ne m'a pas rendu fou. Au contraire! J'avais ma carte du Parti depuis longtemps, j'étais bien vu de mes responsables et j'avais un bon poste qui me donnait le droit de partager un appartement avec deux personnes seulement. Alors, j'ai fait comme si de rien n'était. Je suis toujours commissaire politique et j'en garde les avantages. Mais je ne suis plus aveugle et je me sens mieux!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper09 janvier 2017
La peur de la souffrance, David Tewp, est une clef universelle à laquelle toutes les créatures sont sensibles. C'est un secret simple, mais qui peut ouvrir presque toutes les portes du monde... Presque toutes...
Commenter  J’apprécie          40
Video de Philippe Cavalier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Cavalier

La chronique de Gérard Collard - le marquis d'Orgèves.mov
Gérard Collard vous avez parlé la saison dernière des différents tomes du héros "Le marquis d'Orgèves" de Philippe Cavalier aux éditions Anne Carrière. La maison d'édition a eu la bonne idée de sortir l'intégrale de la série en un seul livre. Une idée de cadeau à l'approche de Noël... Regardez... La présentation du livre "Le marquis d'Orgèves" par l'éditeur : "On a colporté mille légendes à mon propos et l'on m'a dit pire que le diable. J'ai menti et volé bien souvent, c'est vrai. Et je ne compte plus les femmes dont j'ai brisé le coeur. Dans les batailles, je n'ai jamais baissé ma garde et beaucoup ont vu en moi le dernier justicier du royaume de France. Mais voyez plutôt par vous-même comment, au temps des libertins, des philosophes et des révolutionnaires, vécut, combattit et aima Gauthier, marquis d'Orgèves". Trahisons, complots, séductions, amitiés, batailles épiques et voyages au long cours... Découvrez le plus turbulent des héros de cape et d'épée, dans cette fresque enivrante, où Histoire et romanesque dessinent un XVIIIe siècle féroce et sensuel ! Des vallons d'Ecosse aux déserts d'Afrique orientale, des jardins de Versailles aux forêts d'Amérique, Gauthier relève insolemment tous les défis. Vif comme d'Artagnan, désinvolte comme Fanfan, galant comme Casanova, le marquis d'Orgèves est une comète dont le panache n'a pas fini de miroiter au firmament des fines lames. Vous pouvez commander "Le marquis d'Orgèves" sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
946 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .