AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782847348965
400 pages
Éditeur : Tallandier (05/04/2012)

Note moyenne : 3.06/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Figure satanique, compagnon de tuerie de la Pucelle d'Orléans, serial killer, " premier Vendéen ", Gilles de Rais (1405-1440) a fait le délice de nombreux conteurs et biographes. Un personnage à la mesure de cette époque brutale et chaotique ou l'angélisme côtoie la barbarie. Cette biographie raconte les multiples vies du seigneur de Rais. Elle rend justice à la place qui fut la sienne dans la noblesse français... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Xian_Moriarty
  23 septembre 2012
Cette biographie est très intéressante. La première partie présente le fameux Gilles de Rais : sa vie, son oeuvre, sa famille, ses faits d'armes, ses crimes et son jugement. Puis une seconde s'attarde pour savoir comme ce célèbre tueur d'enfants est devenu un tueur de femmes dans Barbe-Bleue, le conte de Perrault.
Sur la première partie, il faut s'accrocher pour tout comprendre. La vie de Gilles et d'une partie de sa famille (principalement son grand-père et son père) ont lieu durant la Guerre de 100 ans. Et pour comprendre tout ce qui se passe, cela nécessite un certain effort. J'avoue que je n'avais pas de bagage historique sur cette période et j'ai souvent peiné à tout saisir les liens entre les différents protagonistes, les changements de camps des uns et des autres, les liens qui unissent un tel ou un tel. Bref, les joies de la féodalité !
En ce qui concerne Gilles de Rais, on découvre un enfant et un jeune homme à la vie « tumultueuse » : aîné d'une famille, fils unique pendant longtemps, orphelin de parents très jeune, désintéressement à son encontre de son grand-père, éducation négligée. Puis vient le temps des conflits où il s'illustre plus que brillamment et devient compagnon de Jeanne d'Arc.
À la mort de son grand-père, il est l'un des hommes les plus riches de France (peut-être le second après le roi !). Mais ses dépenses vertigineuses (entretiens de son armée, spectacle, bonne chère, etc.) le conduisent rapidement vers la ruine.
Puis vient le temps des meurtres d'enfants. J'avoue que cette partie m'a un peu déçu, car je m'attendais à avoir plus de détails sur les atrocités que Gilles de Rais a commises. Bien que des détails soient distillés comme ci comme ça. Cependant, les éléments sur les crimes ne sont vraiment… pas délicats. Il y aussi quelques choses qui m'a beaucoup étonnée, mais j'en parlerai, car cela concerne aussi le conte de Perrault.
À la fin de cette biographie, on découvre donc un personnage intéressant et complexe, qui bien que n'était pas une brute stupide assoiffée de sang. Il avait une certaine culture et des gouts prononcés pour le théâtre et la musique religieuse. Mais ce qui m'a le plus surpris sur Gilles, c'est son côté « romantique ». À 15 ans, il « enlève » sa future femme (elle est consentante, ce n'est pas un rapt sauvage) et l'épouse en tout petit comité (les mariés et le prêtre) dans une toute petite église bien que ces derniers ne sont pas encore reçus l'accord papal (à l'époque, on peut épouser ses cousins à partie d'un certain degré ; si ce degré est trop faible, il faut l'accord du Pape).
La partie qui concerne le conte de Perrault est intéressante, mais je l'ai trouvé un peu superficiel. Mais il faut s'accrocher aussi, car la « mythologie comparée » n'est pas un domaine facile à comprendre.
L'auteur tente donc de montrer comment Gilles de Rais est devenu Barbe-Bleue. Je ne referai pas la démonstration ici de peur de dire de bêtise, ce phénomène est une sorte d'assimilation des faits historiques au conte.
L'élément le plus étrange est la différence entre tueur de femmes et tueur d'enfants. L'explication est étrange et « assez simple ». Les enfants étant des êtres asexués par excellence, il était inconcevable pour certains qu'un homme est pu violer puis tuer des enfants (garçons ou filles). le glissement s'est donc fait lentement vers les femmes. Il faut croire que violer et tué une femme est moins horrible…
Un livre donc assez dur à lire (il faut parfois s'accrocher), mais très intéressant et très riche avec des annexes très fournies et, bien sûr, une riche bibliographie que ce soit sur Gilles de Rais ou sur le conte de Barbe-Bleue de Perrault.

Lien : http://0z.fr/aSeHI
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
akhesa
  20 janvier 2017
Cet ouvrage de grande teneur historique tente de nous convaincre que Gilles de Rais n'est pas le tres celebre Barbe Bleue.Tache reussie.
J'ai beaucoup aime cet ouvrage,il n'est pas monotone et les descriptions ne sont pas lourdes.
Je ne me suis pas ennuyee et comme j'aime les contes de fee,je m'y suis retrouvee.
Commenter  J’apprécie          80
twinckel
  26 août 2012
Du personnage je ne connaissais que les grandes lignes (héros de la guerre de 100 ans, compagnon de Jeanne d'Arc et assassin d'enfants)
Avec cette biographie on découvre un petit peu plus le personnage (ses centres d'intérêts qui l'ont ruiné : le chant religieux, le théâtre, la pierre philosophale) et oui c'était bien un assassin d'enfants et selon les psychiatres d'aujourd'hui un serial killer.
Mais on reste quand même sur sa faim.
Sur 387 pages, 150 sont consacrées aux notes et références et près de 100 à Charles Perrault et son conte Barbe Bleue est-il inspiré de Gilles de Rais.
En plus de nombreux passages en vieux français, ardu à lire et à comprendre, parsèment la lecture et la complique.
Commenter  J’apprécie          40
Nikoz
  05 octobre 2015
A la fois très "universitaire" et surprenant... Une intéressante enquête sur le personnage et sur le mythe.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NikozNikoz   05 octobre 2015
En somme, l'histoire de la famille de Gilles de Rais relève du conte de fée.
Commenter  J’apprécie          40

>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Politiciens, économistes, juristes, enseignants (844)
autres livres classés : gilles de raisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1116 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre