AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782491874193
350 pages
CRIN DE CHIMERE (13/10/2021)
4.23/5   30 notes
Résumé :
Paris, 1888. Au cœur de la révolution industrielle, humains et vampires vivent en bonne intelligence dans un univers alternatif où le fleuron de la technologie à vapeur côtoie la magie. L'inspecteur Armand Chasseloup de la brigade spéciale de la Sûreté enquête sur le meurtre sordide d'un politicien véreux. Comme lui, la victime était un vampire. Tout semble accuser la prostituée avec qui il a passé la nuit. Mais cette dernière est introuvable. Antoine de Beauterne e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
4,23

sur 30 notes
5
14 avis
4
9 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
1 avis

florencem
  05 novembre 2021
Très intriguée par cette couverture sombre et très esthétique, ainsi que par le résumé des plus alléchants, je n'ai pas hésité très longtemps avant de demander à recevoir Les loups de Prusse via le dernier Masse critique. Je n'ai pas regretté mon choix d'ailleurs, car dans l'ensemble, j'ai passé un excellent moment dans cette aventure steampunk fantaisie. Il n'est pas à mettre entre toutes les mains, par contre, car parfois violent, mais l'ambiance noire se prête tout à fait à l'univers, et rend l'ensemble plus véridique.
Alors que la construction de la Tour Eiffel est en cours, nous découvrons un monde où les vampires, les loups-garous, les sorcières et autres créatures surnaturelles vivent "en paix" avec les humains. Même si les dissensions sont nombreuses, la société s'accommode mettant tout de même à rude épreuve la tolérance qui a cette époque n'était pas monnaie courante. C'est après l'assassinat d'un noble vampire que l'équilibre précaire existant est sur le point de basculer. Et si derrière ce meurtre se cachait quelque chose de bien plus grand encore ?
Les loups de Prusse a ce petit quelque chose que j'adore : la création d'un groupe qui s'unit pour affronter un danger qui pourrait mettre le monde en péril. J'adore cette dynamique, d'autant plus qu'ici les alliés sont loin d'être des personnages qu'on aurait vu collaborer en temps normal. Il y a aussi cette part de destinée qui ajoute un côté "charmant" a cette famille hors du commun. Nos héros étaient faits pour se rencontrer et former cette petite armée. Hétéroclite au possible, c'est aussi ce que j'aime. Les petits accrochages et l'humour au dépend de l'autre, font que les moments plus tendres ont une toute autre dimension. Bref, en partant avec des héros attachants, bougons, excentriques et naïfs, Éric Cazenave avait déjà gagné son pari avec moi.
L'histoire est aussi palpitante, faisant monter petit à petit les enjeux et la tension. Entre enquête et quête, on découvre petit à petit une machination bien plus complexe et vaste qu'il n'y parait. Et l'univers est à la hauteur. On voit le travail derrière l'histoire, les références culturelles aussi. Une part de vérité dans un monde imaginaire. de quoi ancrer encore plus le lecteur. Et qui n'est pas friand de ces petits clins d'oeil ? Moi, j'adore. La seule chose qui m'a un peu freiné, et vous le savez si vous me lisez depuis un moment, c'est le côté religieux / fanatique. Je n'y arrive pas, et ici l'un des antagonistes est la pire représentation de cela. Il joue son jeu, et clairement, sa place est primordiale tout comme son état d'esprit mais... ça me rebute toujours. Même si dans sa perfection, car l'auteur explique les dérives de ce comportement qui a causé plus de mal que de bien, la religion est un élément clé, je ne comprends pas l'aveuglement et le manque de tolérance. Et en même temps, le fait que je ressente cela est positif car cela me place dans la peau de nos héros.
Navigant entre des nuances de gris, Les loups de Prusse ne cherche pas à glorifier ses héros. Ce sont pour la plupart des outsiders, certes très attachants, mais qui n'ont pas réellement leur place dans ce monde. Bauterne, Ysengrin, Rovier, Chasseloup, Anna, Camille, Faustine et Louis nous entraînent dans une course poursuite sombre et poisseuse avec une touche d'espoir. Encore une fois, une touche d'humanité poignante alors que ce sont les "monstres" qui ont nos vies entre leurs mains. Ne pas se fier aux apparences, apprendre à juger par soi-même, faire avec ce que la vie nous donne. de la résilience, de l'humour, de la noirceur et de l'action. Un mélange qui fonctionne extrêmement bien, et on demande même avoir en avoir plus. Car oui, clairement, une suite serait la bienvenue !

Lien : https://loticadream.com/les-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          532
ghislainemota
  16 novembre 2021
Je remercie avant tout la maison d'éditions "Crin de chimères" et Babelio pour la confiance qu'ils m'ont accordée en m'offrant le livre d'Eric Cazenave "Les loups de Prusse".
Avec son univers fantastique foisonnant de créatures légendaires et les nombreux personnages l'auteur a réussi un imaginaire steampunk du XIX siècle.
Le cadavre d'un député dépravé est retrouvé dans la chambre où la prostituée Anna a disparu. Chasseloup, l'inspecteur vampire se charge de l'affaire avec l'invalide Beauterne. Accompagnés de sorcières, de loups-garous comme Ysengrin l'équipe découvre que le vampire assassiné de Roynay possédait les manuscrits pnakotiques.
Mais Maldoror convoitait ces fameux documents détenant le sortilège d'une race pré-humaine. Serviteur d'entités maléfiques, il se retrouve sous le joug de l'inquisiteur De Caux qui à la solde de l'Eglise veut aussi détenir le pouvoir. La destruction de l'humanité est proche et pour combattre ces êtres malfaisants l'inspecteur seul ne suffit pas. Sorcières, loups-garous doivent se joindre pour éviter le chaos de l'humanité.
Ce résumé très succinct n'apporte pas la complexité du récit. Quant aux personnages Chasseloup est effacé face à l'équipe de Beauterne, vieux soldat au bras robotisé.
Seul le passé de l'inspecteur a été pour moi intéressant avec une diablesse flamboyante La Borgia. Les autres personnages ont paru enrichir le monde mi-humain mi-vampire avec leurs compétences magiques ou mécaniques.
Cependant le style feuilletonnesque et rythmé donne aux traques un sentiment d'halètement qui me plongeaient dans le Paris d'Eugène Sue.
Plutôt cinéphile de films fantastiques que de romans, ce livre n'a malheureusement pas apporté le frisson que j'imaginais ressentir.
L'atmosphère angoissante n'a pas été au rendez-vous et je le regrette bien. Trop de mélanges de genres à mon goût enlève l'ambiance sombre et crispante que j'attendais.
Le mystère ésotérique était bien présent cependant les émotions m'ont fait défaut .
Je mets tout de même quatre étoiles car l'auteur a beaucoup travaillé sur son roman démontrant une grande culture fantastique et ésotérique et maitrisant au cordeau son sujet.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Saiwhisper
  17 novembre 2021
« Les Loups de Prusse » a fait parler de lui sur le Discord du PLIB. Or, malgré quelques ressentis partagés, les retours étaient souvent positifs. Intriguée, j'ai voté pour ce roman lors du choix des 25 finalistes et j'ai eu envie de me forger mon propre avis. D'ailleurs, je remercie les éditions Crin de Chimères pour avoir offert l'ebook aux jurés ! Malheureusement, je ne fais pas partie des personnes conquises… Pourtant, j'étais assez prise par le début de l'ouvrage ! Certes, on décelait l'omniprésence de sexe, de mort et de violence toutefois, cela ne me rebutait pas. J'avais bien conscience d'avoir atterri dans un univers sombre où meurtres, enlèvements, tortures et viols étaient le lot quotidien de certains habitants… En réalité, les nombreuses créatures, les assassinats inexpliqués et le mystère entourant le futur de deux jumelles éveillaient ma curiosité ! J'ai donc dévoré les quatre-vingt premières pages avec facilité.
Hélas, plus j'avançais, plus je me faisais noyer par la grande quantité de personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires. Il y a plus d'une dizaine (voire une vingtaine !?) d'individus évoluant au fil de l'enquête ! Impossible de savoir si certaines têtes sont de passage, ou si elles vont avoir un rôle important dans la suite… Bien que les supplices physiques soient fréquents, je n'avais pas l'impression que le nombre d'individus baissait beaucoup. Si vous suivez mes avis, vous savez à quel point je me braque dès que je fais face à une foule de personnages. Cela n'a pas loupé ici ! Impossible de retenir « Qui est qui ? » ou « Quelle est leur nature ? ». Or, étant donné le nombre, je n'ai pas pu m'attacher à l'un d'entre eux, ce qui m'a également freinée… Hormis l'inspecteur vampire Armand Chasseloup et le loup-garou Ysengrin, tous les protagonistes n'ont pas pu être développés comme je l'aurais souhaité. C'est sans doute un choix volontaire puisque, à mon sens, l'auteur a surtout cherché à privilégier l'action, l'univers, les relations entre les héros et l'ambiance… Une décision pas idiote, car on avance sans cesse dans l'enquête, ce qui donne un bon effet page-turner.
Ce roman choral a de bons atouts sous ses pages et cela se sent dès les premières pages, puisque les choses commencent directement de façon bestiale, sombre et charnelle. Anna / Nana, une jeune femme se travaillant la semaine et prostituant occasionnellement pour faire vivre sa famille, va être abusée, puis mordue par un vampire. La pauvre va rapidement réaliser qu'elle est dans de beaux draps : en plus de muter, elle est le personnage clef d'une enquête qui la dépasse… Mais qui interpelle le lecteur ! Honnêtement, je me suis surtout focalisée sur Anna et sa soeur Camille. Chasseloup et Ysengrin m'ont laissé une impression très partagée. Hélas, j'ai vite été dépassée par les nombreux narrateurs et par les sous-intrigues. Il faut également avouer que le genre Steampunk et moi, cela passe ou ça casse ! J'en lis très peu, car ce n'est pas mon style de prédilection. Cependant, il arrive que j'adhère comme avec le dernier écrit de Johanna Marines. Ici, c'est peut-être un peu plus fouillé et plus mature que dans « Encens »… Ce qui explique, peut-être, ma difficulté à apprécier « Les loups de Prusse ».
Un autre élément est venu s'ajouter à mon ressenti général : les nombreux clins d'oeil à Lovecraft. Que ce soient les oeuvres originales ou les fictions s'inspirant de ce grand écrivain, j'avoue ne jamais accrocher… Alors, à l'arrivée des monstres et créatures faisant référence au monde de Lovecraft, j'ai complètement boudé mon plaisir ! J'ai trouvé que l'on partait vraiment dans tous les sens… Personnellement, j'aurais préféré avoir affaire à une enquête plus « classique ». Bougon, j'ai alors peu adhéré à ce nouveau groupe, hétéroclite et aux natures diverses, devant s'unir pour faire face à un grand danger. C'est avec peine que j'ai finalement terminé ce roman qui, vous l'aurez compris, n'était pas pour moi ! Cela dit, si vous aimez Lovecraft ainsi que les univers Steampunk où cohabitent loups garous, vampires, sorcières et autres créatures surnaturelles, alors vous devriez apprécier cet ouvrage ! Les autres jurés ont souvent apprécié ce one-shot et ont même réclamé une suite. Je vous conseille donc de faire comme moi : si le résumé vous tente, forgez-vous votre propre avis !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
books_of_blood
  09 novembre 2021
Chronique SP "Les loups de Prusse" - Coup de coeur !
𝔍𝔢 𝔳𝔬𝔲𝔡𝔯𝔞𝔦𝔰 𝔱𝔬𝔲𝔱 𝔡'𝔞𝔟𝔬𝔯𝔡 𝔯𝔢𝔪𝔢𝔯𝔠𝔦𝔢𝔯 𝔩'𝔞𝔲𝔱𝔢𝔲𝔯 @𝔢𝔯𝔦𝔠_𝔠𝔞𝔷𝔢𝔫𝔞𝔳𝔢_𝔞𝔲𝔱𝔢𝔲𝔯 𝔡𝔢𝔰 é𝔡𝔦𝔱𝔦𝔬𝔫𝔰 @𝔠𝔯𝔦𝔫𝔡𝔢𝔠𝔥𝔦𝔪𝔢𝔯𝔢 𝔭𝔬𝔲𝔯 𝔰𝔞 𝔠𝔬𝔫𝔣𝔦𝔞𝔫𝔠𝔢. ℭ'𝔢𝔰𝔱 𝔡𝔬𝔫𝔠 𝔭𝔞𝔯 𝔠𝔢 𝔩𝔦𝔳𝔯𝔢 𝔮𝔲𝔢 𝔧𝔢 𝔡é𝔠𝔬𝔲𝔳𝔯𝔢 𝔩𝔞 𝔭𝔩𝔲𝔪𝔢 𝔡𝔢 𝔩'𝔞𝔲𝔱𝔢𝔲𝔯 𝔭𝔬𝔲𝔯 𝔩𝔞 𝔭𝔯𝔢𝔪𝔦è𝔯𝔢 𝔣𝔬𝔦𝔰. 𝔍'𝔞𝔦 𝔭𝔯𝔦𝔰 𝔪𝔬𝔫 𝔱𝔢𝔪𝔭𝔰, 𝔧'𝔞𝔦 𝔱𝔯𝔞𝔦𝔫é 𝔭𝔬𝔲𝔯 𝔩𝔢 𝔣𝔦𝔫𝔦𝔯 𝔫𝔬𝔫 𝔭𝔞𝔰 𝔭𝔞𝔯𝔠𝔢 𝔮𝔲'𝔦𝔩 é𝔱𝔞𝔦𝔱 𝔦𝔫𝔦𝔫𝔱é𝔯𝔢𝔰𝔰𝔞𝔫𝔱 𝔪𝔞𝔦𝔰 𝔞𝔲 𝔠𝔬𝔫𝔱𝔯𝔞𝔦𝔯𝔢 𝔧𝔢 𝔩'𝔞𝔦 𝔰𝔞𝔳𝔬𝔲𝔯é 𝔞𝔲𝔱𝔞𝔫𝔱 𝔮𝔲𝔢 𝔧'𝔞𝔦 𝔭𝔲.
𝔈𝔯𝔦𝔠 ℭ𝔞𝔷𝔢𝔫𝔞𝔳𝔢 𝔫𝔬𝔲𝔰 𝔬𝔣𝔣𝔯𝔢 𝔩à 𝔲𝔫 𝔯é𝔠𝔦𝔱 𝔯𝔦𝔠𝔥𝔢, 𝔳𝔞𝔯𝔦é 𝔢𝔱 𝔱𝔢𝔩𝔩𝔢𝔪𝔢𝔫𝔱 𝔟𝔦𝔢𝔫 é𝔠𝔯𝔦𝔱. ℑ𝔩 𝔶'𝔞 𝔲𝔫 𝔪é𝔩𝔞𝔫𝔤𝔢 𝔡𝔢 𝔣𝔞𝔫𝔱𝔞𝔰𝔶, 𝔰𝔱𝔢𝔞𝔪𝔭𝔲𝔫𝔨 𝔢𝔱 𝔱𝔬𝔲𝔱 ç𝔞 𝔰𝔲𝔯 𝔟𝔞𝔰𝔢 𝔡'𝔲𝔫𝔢 𝔢𝔫𝔮𝔲ê𝔱𝔢 𝔭𝔬𝔩𝔦𝔠𝔦è𝔯𝔢 𝔟𝔦𝔢𝔫 𝔯𝔶𝔱𝔥𝔪é𝔢 𝔢𝔱 𝔭𝔩𝔢𝔦𝔫𝔢 𝔡𝔢 𝔯𝔢𝔟𝔬𝔫𝔡𝔦𝔰𝔰𝔢𝔪𝔢𝔫𝔱𝔰. 𝔍'𝔞𝔦 𝔞𝔡𝔬𝔯é 𝔰𝔲𝔦𝔳𝔯𝔢 𝔩'𝔦𝔫𝔰𝔭𝔢𝔠𝔱𝔢𝔲𝔯 ℭ𝔥𝔞𝔰𝔰𝔢𝔩𝔬𝔲𝔭 𝔭𝔬𝔲𝔯 𝔩'𝔢𝔫𝔮𝔲ê𝔱𝔢! 𝔏𝔢𝔰 𝔭𝔢𝔯𝔰𝔬𝔫𝔫𝔞𝔤𝔢𝔰 𝔰𝔬𝔫𝔱 𝔟𝔦𝔢𝔫 𝔱𝔯𝔞𝔳𝔞𝔦𝔩𝔩é𝔰 𝔪𝔞𝔩𝔤𝔯é 𝔩𝔢𝔲𝔯 𝔫𝔬𝔪𝔟𝔯𝔢 𝔢𝔱 𝔬𝔫 𝔠𝔬𝔫𝔰𝔱𝔞𝔱𝔢 𝔩𝔢𝔰 𝔯𝔢𝔠𝔥𝔢𝔯𝔠𝔥𝔢𝔰 𝔢𝔣𝔣𝔢𝔠𝔱𝔲é𝔢𝔰 𝔭𝔞𝔯 𝔩'𝔞𝔲𝔱𝔢𝔲𝔯 𝔠𝔬𝔫𝔠𝔢𝔯𝔫𝔞𝔫𝔱 𝔩'é𝔳𝔬𝔩𝔲𝔱𝔦𝔬𝔫 𝔡𝔢𝔰 𝔢𝔫𝔮𝔲ê𝔱𝔢𝔰 𝔧𝔲𝔡𝔦𝔠𝔦𝔞𝔦𝔯𝔢𝔰 𝔞𝔲 19𝔢𝔪𝔢 𝔰𝔦è𝔠𝔩𝔢.
𝔍'𝔞𝔦 𝔰𝔲 à 𝔭𝔞𝔯𝔱𝔦𝔯 𝔡𝔢 𝔩𝔞 100𝔢𝔪𝔢 𝔭𝔞𝔤𝔢 𝔮𝔲𝔢 ç𝔞 𝔰𝔢𝔯𝔞𝔦𝔱 𝔲𝔫 𝔠𝔬𝔲𝔭 𝔡𝔢 𝔠oe𝔲𝔯 𝔢𝔱 𝔧𝔢 𝔫𝔢 𝔪𝔢 𝔰𝔲𝔦𝔰 𝔭𝔞𝔰 𝔱𝔯𝔬𝔪𝔭é!! 𝔍𝔢 𝔩'𝔞𝔦 𝔡'𝔞𝔦𝔩𝔩𝔢𝔲𝔯𝔰 𝔠𝔬𝔪𝔪𝔞𝔫𝔡é 𝔢𝔫 𝔳𝔢𝔯𝔰𝔦𝔬𝔫 𝔭𝔞𝔭𝔦𝔢𝔯.
𝔇𝔬𝔫𝔠 𝔰𝔦 𝔠𝔬𝔪𝔪𝔢 𝔪𝔬𝔦, 𝔳𝔬𝔲𝔰 𝔞𝔦𝔪𝔢𝔷 𝔩𝔢𝔰 𝔙𝔞𝔪𝔭𝔦𝔯𝔢𝔰, 𝔩𝔬𝔲𝔭𝔰-𝔤𝔞𝔯𝔬𝔲𝔰, 𝔰𝔬𝔯𝔠𝔦è𝔯(𝔢)𝔰 𝔞𝔳𝔢𝔠 𝔲𝔫𝔢 𝔭𝔬𝔦𝔫𝔱𝔢 𝔡𝔢 𝔯𝔢𝔩𝔦𝔤𝔦𝔬𝔫 𝔢𝔱 𝔡'𝔢𝔫𝔮𝔲ê𝔱𝔢, 𝔩𝔢 𝔱𝔬𝔲𝔱 𝔪𝔢𝔫é 𝔭𝔞𝔯 𝔲𝔫𝔢 𝔪𝔞𝔦𝔫 𝔡𝔢 𝔪𝔞î𝔱𝔯𝔢, 𝔉𝔬𝔫𝔠𝔢𝔷!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszs
  09 octobre 2021
Je remercie énormément la maison d'éditions Crin de Chimère pour cette nouvelle découverte.

Cela fait bien longtemps que je n'ai pas lu de Steampunk et Ô joie ! Je ne peux qu'admirer le tout. Je parle bien de la couverture, du livre, de l'histoire, de l'écriture, la plume, des personnages, des intrigues, bref c'est un tout admirable que j'ai adoré lire par petits morceaux pour mieux le savourer. J'avais une envie folle de le dévorer, mais le lire trop vite aurait été vraiment un gâchis. C'est comme un délicieux gâteau qui vous donne faim par son aspect, qui est gouteux au palais, mais que l'on garde le plus longtemps en bouche pour en savourer jusqu'à la dernière miette. C'est exactement ce que j'ai fais avec "Les loups de Prusse".

Prenons déjà la couverture qui est sublime à bien des égards. Cette Tour Eiffel qui n'est pas totalement construite et pour cause, son créateur a du mal à la faire augmenter de quelques mètres, pour ne pas dire quelques centaines de mètres par des travailleurs qui ont peur du vide. Les pavés, un Paris qui n'a pas encore de routes comme nous les connaissons où les chevaux vapeurs sont sous un capot et non de vrais chevaux tirant des calèches et autres inventions. Des tentacules trainant allégrement sur la gauche, l'ancêtre du Ça de nos jours ? Ce personnage qui paraît dans l'intrigue avec des caractéristiques particulièrement lié au Steampunk. Et ses ombres dont nous ne savons pas sur le coup dans quel camp elles se situent ? Une couverture magnifique qui représente parfaitement l'ambiance dont nous allons plonger les deux pieds dedans.

Vint ensuite l'histoire. Ah, le récit prenant, entrainant dans une aventure hors du commun, avec des créatures et des entités bien particulières. Un meurtre a été commis, une prostituée en fuite, une coupable idéale. Pourtant tout cela semble bien trop facile, surtout lorsqu'il s'agit de vampires, car oui, Messieurs Dames, nous sommes en présence de vampires et autres bestioles qui sont présentes depuis bien des siècles ! Et l'Histoire dans l'histoire n'est pas anodine, bien au contraire. le mélange des genres, des personnages, de la manière dont chacun voit son monde se modifier tel un rêve éveillé est grandiose. L'auteur nous apporte plus que les bases du steampunk avec ses modifications, ses véhicules et autres exemples de moyens de locomotion qui sont en parfaite adéquation avec le thème, tout en mélangeant une bonne dose de fantastique avec les créatures qui vont et viennent de ce monde où d'un autre.

Beaucoup de recherches et de lectures se font ressentir. Des annotations qui titillent, des moments d'évasion qui nous plongent dans un passé connu ou au contraire imaginé. Les personnages sont travaillés que l'on peut les toucher du bout des doigts. J'adorerais pouvoir parcourir ce vieux Paris qui ne connait pas encore tous les monuments et qui voient justement la fameuse Tour Eiffel en pleine construction. Bien entendu il y a les mauvais côtés, les bas-fonds de quartier où il ne fait pas bon être un rat, alors un être humain qui pourrait être enlevé, torturé, découpé, exhibé et même bien d'autres choses, non merci. Alors que certains travaillent sans relâche font ce qu'ils peuvent pour avoir un semblant de vie, d'autres sont en pleine recherche de pouvoir sans limite. L'Église a une part importante dans le texte, cette part qui nous emmène bien des siècles en arrière où elle faisait la loi en quelque sorte. Chasser ou être traqué, telle est la question ! Dans un monde où tout est possible, même les résurrections les plus improbables et la longévité de l'être qui s'allonge sans pour autant être un vampire, les restrictions sont nombreuses.

L'équilibre des forces du mal et du bien est perpétuellement précaire, car il ne s'agit pas de gagner pour l'un ou l'autre des camps, mais plutôt de trouver les bons alliés pour obtenir ce pouvoir qui donne tant de sueurs. Les arrangements sont nombreux, les traitres ne cessent de pousser comme des champignons hallucinogènes. Des manuscrits sont recherchés et ceux qui veulent mettent la main dessus ne s'arrêtent pas à un corps au sol. le récit débute avec un homme qui se donne la mort. Pourquoi ? Oh, pas de panique, nous l'apprenons vers la fin. cette fin qui est surprenante et qui nous laisse avec quelques questions. D'ailleurs, si ce tome se termine de manière à ce que nous ne restions pas sur une faim de loup, il reste tout de même quelques petits points à éclaircir, comme ce moment où nous comprenons que ce n'est que le début ! est-ce qu'un jour nous aurons une suite, un dérivé, peu importe, mais un autre récit qui nous emporte dans une autre aventure comme celle-ci ? Je l'espère de tout coeur.

En attendant, la Brigade spéciale de Sûreté n'est pas en reste. Un crime impuni, tandis qu'un autre se prépare et il n'y a pas que des humains dans la police. Des visites en rencontres nous découvrons les personnages les uns après les autres nous demandant où ils vont nous emmener. Je ne saurais pas dire quel personnage est mon préféré. Nous avons Bauterne, Ysengrin, Rovier, Chasseloup, Anna et Camille, Faustine, Lucrèce, Bernard et tant d'autres qui ont de nombreuses qualités, pour ne pas dire de putains de qualité ! Bon sang, chacun d'entre eux a des faiblesses comme des forces, un esprit construit en fonction de sa nature. L'auteur va plus loin que les créatures traditionnelles en fantastique, il invite d'autres "bestioles" dans son monde et elles arrivent de manière si naturelle qu'elles font parties des égouts de Paris, mais aussi de la Seine et d'autres endroits que nous ne voyons pas toujours. Tellement d'événements qu'il est difficile de ne pas partir en tout sens, alors laissez-vous porter et n'hésitez pas à le découvrir vous-même.

J'ai énormément apprécié le fait de plonger dans le passé de certains des personnages afin de mieux les comprendre. Je pense à Bauterne et Chasseloup bien entendu. tous deux ont un passé si réel, avec des faits véridiques qui font partie de notre Histoire que cela en devient presque dérangeant. Et si tout cela n'était pas juste une histoire, mais bien plus encore ? Dans tous les cas, les protagonistes sont réalistes et les émotions tout comme leurs sentiments explosent en tout sens (en même temps que certaines rues) La bande du scooby-gang n'a qu'à bien se tenir en comparaison de ceux qui vont s'allier bon gré, mal gré. L'amitié, la famille, le respect envers une vieille connaissance, un peu d'amour aussi, mais juste une naissance d'amour, rien de plus, nous ne pouvons nier que les personnages ont de quoi faire, penser, se battre pour survivre. Et sans l'intrigue qui voit chacune de ses branches s'épaissir pour former d'autres histoires, sans les personnages qui font vivre le roman, nous aurions toujours la plume de l'auteur qui indéniablement est une pure merveille.

Sorcellerie, église, inquisiteurs, savant fou, nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec "Les loups de Prusse". Par ailleurs nous apprenons l'histoire de ces loups et c'est un vrai plaisir de comprendre comment tout ce petit monde est lié d'une manière ou d'une autre. le danger guette, bien plus que la mort d'un homme qui de toute manière était mauvais. le danger est partout et ceux qui désirent ouvrir le monde en deux ne sont pas uniquement des fous : ils sont aussi des fanatiques impossible à ralentir. Il faut donc une frappe d'attaque, même si les démons intérieurs ou non sont prêts à sortir de l'ombre. L'enquête première n'était qu'un prétexte pour montrer la noirceur des êtres et grâce à ce crime, nous plongeons directement tête la première dans des trahisons de toute sorte et une guerre sans merci. L'être humain qu'il soit humain ou non d'ailleurs n'a pas fini de nous étonner, surtout lorsqu'il faut penser au lendemain.
En conclusion, un récit que j'ai pris énormément de plaisir à découvrir. La technologie qui s'allient au surnaturel, des personnages travaillés, un univers Steampunk qui a su m'émerveiller, les multiples intrigues ont fait que j'ai été conquise. Un coup de coeur que je n'oublierais pas de sitôt ! Et donc, une suite ou autre chose peut-être ???? *fais les yeux de chat potté*
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-loups-de-prusse-eric-cazenave-a210393530
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   09 octobre 2021
Beauterne serra son énorme poing mécanique et prenant à témoin son camarade :
— Voici une bonne occasion de tester ma nouvelle prothèse.
Étienne Durieux avait entraîné Ysengrin dans un rade malfamé du fin fond de Saint-Ouen.
Rares étaient les soiffards assez hardis pour oser s’aventurer ici. L’établissement jouissait d’une réputation catastrophique. C’était un refuge pour scélérats de tous poils. Ravachol et ses camardes s’y retrouvaient pour refaire le monde ou préparer quelque mauvais coup. Les intrus y étaient difficilement tolérés.
Le tenancier, un colosse gras arborant une fière moustache, réserva aux deux hommes un accueil glacial :
— On sert plus à c’t’heure. Pouvez retourner d’où vous venez !
Ysengrin balaya les lieux du regard. En ce début d’après-midi, il régnait dans ce cloaque un calme moribond. Trois poivrots couperosés sirotaient placidement leur verre d’alcool au comptoir. Dans un coin de salle, on disputait une partie de belote endiablée autour d’un pichet de blanc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PamelitaPamelita   11 novembre 2021
L’homme avançait d’un pas pesant, mais décidé, assurant sa marche à l’aide d’une canne sculptée d’une tête de corbeau. Épaules larges, regard sévère, chacun s’écartait pour le laisser passer. Il paraissait avoir la soixantaine, mais était encore vigoureux en dépit de son âge. Son visage étroit, parcheminé, sa barbe qu’il portait rase en toutes occasions et cette épaisse chevelure d’une blancheur immaculée lui donnaient un charme suranné. Le nez était aquilin et le regard perçant, d’un bleu délavé. Mais un œil manquait, le gauche. À la place, un rubis taillé sur mesure dont l’éclat perçait les ténèbres. C’était un octroi des sorciers, une pierre enchantée offerte pour compenser la perte d’une partie de lui-même.
Antoine de Beauterne, tel était son nom.
Dans une autre vie, il avait livré d’innombrables combats pour satisfaire les caprices de princes ou d’empereurs. Grand invalide de guerre, il avait laissé la moitié de son corps sur le champ de bataille et ne devait son salut qu’à la faveur de prothèses mécaniques bricolées par quelque génial mécanochirurgien. À la place du bras gauche, un énorme piston d’acier articulé avait été greffé à hauteur de l’épaule. Il était si gros que l’homme peinait à le dissimuler sous sa gabardine de cuir. L’ajustement de la pression interne lui permettait de démolir un mur d’une pichenette, ou au contraire de saisir délicatement un œuf entre ses doigts sans même en fêler la coquille. Ce chef-d’œuvre d’ingénierie imposait le respect et dissuadait les plus inconscients de venir chercher des noises au vieux soldat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PamelitaPamelita   11 novembre 2021
La magie est une science, au même titre que l’astronomie, la médecine, ou l’alchimie. Comme toutes les sciences, son apprentissage requiert rigueur et assiduité. Mais à la différence des autres sciences, la magie est également un art. Or, si n’importe qui peut griffonner à la hâte, peindre une Joconde ou tailler un David n’est pas à la portée du premier venu. Tout le monde n’en possède pas le don.
Commenter  J’apprécie          20
clara8mlclara8ml   13 juin 2022
La magie est une science, au même titre que l’astronomie, la médecine, ou l’alchimie. Comme toutes les sciences, son apprentissage requiert rigueur et assiduité
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : steampunkVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1908 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre