AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : (01/01/1900)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Une belle journée (1881), dans lequel une femme vieillie ressasse le souvenir dérisoire d'un adultère manqué, est un modèle du roman naturaliste.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
eternel
  24 mars 2014
Ce roman est un véritable bijou, et sa lecture a été un grand plaisir.
Avec les termes à la mode, on dirait " topissime".
Henry Céard appartient à l'école naturaliste. Son apport à ce mouvement littéraire est réel, bien qu'il ait été écrasé par les oeuvres de Zola, Flaubert, J.K.Huymans. Il n'en demeure pas moins un écrivain qu'il faut avoir lu.
La trame de ce roman est fine. Une femme "ordinaire", lasse de la médiocrité de sa vie et en quête d'un idéal pour s'en sortir, fait l'expérience d'une tentative de relation extra-conjugale.

La Belle journée relate celle-ci et bien évidemment, le titre ironique est annonciateur de l'échec à venir. La vie ne serait que l'alternance de rêves et de souffrances. Vision pessimiste de la vie qui n'est que désillusion et désenchantement.
Le style d'Henry Céard est "précis, sobre, objectif et d'une lucidité parfaite" et sert très bien "l'observateur du réel " qu'il est, tout en renforçant sa philosophie de l'échec.
Ce livre une "poésie mélancolique", et sa grande force repose sur l'étude psychologique des protagonistes auxquels on s'attache, même s'ils n'ont vraiment rien à voir avec nous.
Il n'y a rien d'érotique et de sensuel dans les rapports des deux apprentis -amants, mais l'appel des sens plane tout au long de la journée, allant crescendo jusqu'au moment où conscients qu'il ne se passera rien, tout se dégonfle, privant chacun d'un bonheur auquel ils aspiraient et qu'ils n'ont pu trouver, suite aux malentendus, incompréhensions, incompatibilités, laissant pour mort leur idéal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Kilele
  12 janvier 2020
Dans la collections Ressources, 1980, préface éclairante de Colin A.Burns ("pour exprimer l'échec il faut un style réussi"), qui a travaillé sur Henry Céard ; l'affaire Dreyfus l'a séparé de Zola, ce qui, avec une certaine infécondité, n'a pas favorisé sa postérité. Pour ce roman, plutôt que du côté Croisset, peut-être chercher vers Dublin, Ulysse au petit pied (féminin), Pénélope revenue en soirée à la maison ?
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
eterneleternel   24 mars 2014
- Pourquoi êtes-vous venue, si c'était pour vous en aller.
Elle répéta comme le matin :
- Je n'aurais pas voulu vous faire attendre pour rien, et puis je tenais à vous dire de ne plus penser à moi.
Commenter  J’apprécie          30
KileleKilele   12 janvier 2020
Cependant M.Duhamain se taisait toujours, allant d’un article à l’autre, en homme que rien ne choque et qui rencontre dans sa lecture l’expression continue de sa propre pensée.
Commenter  J’apprécie          00
KileleKilele   12 janvier 2020
elle sentait son mari, à peu près comme certains vins sentent le bouchon.
Commenter  J’apprécie          10
KileleKilele   12 janvier 2020
Elle s’inventait des sécurités, croyant qu’elle n’aurait plus rien à redouter d’un danger auquel elle irait, d’elle même, librement.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : naturalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Henry Céard (2) Voir plus




Quiz Voir plus

1 classique = 1 auteur (XIX° siècle)

La Chartreuse de Parme

Stendhal
Alfred de Vigny
Honoré de Balzac

21 questions
549 lecteurs ont répondu
Thèmes : classique , classique 19ème siècle , 19ème siècleCréer un quiz sur ce livre