AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

René de Ceccatty (Éditeur scientifique)Ryôji Nakamura (Éditeur scientifique)
EAN : 9782877304207
156 pages
Éditeur : Editions Philippe Picquier (23/04/1999)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Six contes librement adaptés qui surgissent du fonds populaire japonais.

Connaissez-vous les kappas, sortes de gnomes qui ont la propriété d'anéantir leurs victimes en suçant leur force vitale par l'anus ?

Connaissez-vous le récit de ce vieux Hôichi qui raconte la fin de l'enfant empereur que la mère emporte sur son ventre au fond des eaux pour le soustraire à la vengeance des ennemis. Aveugle, Hôichi suit une voix qui le conduit près d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
kadeline
  13 novembre 2019
Quand on lit un recueil de contes ou de nouvelles, le travail de l'éditeur avec le choix de l'ordre de parution est primordial car ça influe énormément sur notre lecture. Ici je reste perplexe car sur les 6 contes présentés il y a une homogénéité sur 5 histoires et une complètement décalée et c'est celle-ci qui ouvre le bal. J'ai eu vraiment peur en lisant le premier conte car rien ne m'a plu dedans et j'appréhendais que tout le livre soit du même style. La première histoire est confuse, on passe du coq à l'âne sans transition et sans que tout se rejoigne à la fin. On passe de pourquoi les crabes ont ce motif sur la carapace, à une bataille naval puis à un prêtre chanteur et aveugle tout est censé être lié mais on s'y perd en route et je cherche toujours le pourquoi on parle de crabes. Les phrases sont longues, souvent proche d'une page, le langage fleuri et très imagé. je n'avais pas envie de pousser plus loin cette lecture et pourtant j'ai bien fait de m'acharner. Les 5 autres histoires étaient très intéressantes et agréables à suivre. On a des vrais contes et légendes bien clairs, compréhensibles et en tant qu'européen originaux. C'était agréable à lire. On en apprend plus sur les traditions japonaises. On est loin des contes européens. Ici, les héros sont surtout des adultes voire des personnes âgées qui doivent faire face à la fatalité. Alors qu'en Europe on est plus dans des histoires d'apprentissage avec moral et mise en garde. La fin est rarement heureuse et les dons ont une facheuse tendance à se retourner contre le bénéficiaire. Niveau thématique, l'harmonie avec les esprits/fantômes est une clé non négligeable tout comme le fait qu'on subit son destin plus qu'on se le construit. 5 bonnes lectures sur 6 on peut en conclure que j'ai passé un bon moment c'était plaisant de voir les différences culturelles par le biais de contes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Athalenthe
  28 août 2018
La princesse qui aimait les chenilles est un recueil rassemblant 6 contes traditionnels japonais : Hôichi sans oreilles, les kappas, la femme des neiges, le village des vieillards sans enfants, le spectre sans visage et enfin le récit donnant son nom à l'ouvrage, la princesse qui aimait les chenilles.
J'ai été séduite par ce petit livre, dont tous les aspects sont réussis.
D'abord, la construction des récits est particulièrement soignée, ceux-ci intégrant de manière naturelle d'autres histoires au sein du conte principal, ce qui rompt avec le ton souvent linéaire de ce genre littéraire.
Ensuite, j'ai trouvé le style d'écriture plutôt rafraichissant, il n'a pas la lourdeur que l'on rencontre parfois dans certains contes mis à l'écrit.
Et puis, l' atmosphère qui se dégage de l'ouvrage permet de changer un peu d'état d'esprit pour se plonger dans le merveilleux japonais.
Les nombreuses références culturelles ajoutent de l'intérêt à ces histoires, qui m'ont fait découvrir des créatures fantastiques issues du shintoïsme, certains aspects du bouddhisme japonais, des événements historiques...
Le conte que j'ai préféré est celui de la princesse qui aimait les chenilles. Je me suis dit que cette jeune fille aux goûts peu conventionnels aurait pu être moi !
Bref, je conseille ce livre à toute personne intéressée par la culture japonaise ou à la recherche d'un peu de merveilleux dans ce monde tristement terre à terre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nyuka
  25 mars 2017
Un recueil de contes japonais très agréable à lire.
Les contes sortent des chemins battus et parlent de personnages peu connus.
Adieux kitsune ou tanuki !
Commenter  J’apprécie          30
kevindio
  12 août 2017
Un recueil de contes parfait pour découvrir plusieurs facettes du folklore japonais, dans des histoires agréables à lire et qui nous font partir à la rencontre de personnages qui nous sont pour la plus grande partie inconnus. Un moment de lecture qui nous plonge dans un univers fantastique !
Lien : https://comaujapon.wordpress..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
NyukaNyuka   22 janvier 2017
"Si ces dauphins retournent d'où ils viennent, s'ils reculent en ouvrant la gueule, comme pour dévorer l'air, s'ils gobent les embruns en s'éloignant de nous, alors la bataille n'est pas gagné par les Genji. C'est l'extermination de nos ennemis qu'annoncerait la retraire des dauphins, mais si...
Elle s'interrompit et, fixant la mer, vit les dauphins qui ne cessaient d'avancer vers le navire.
— Mais si, poursuivit-elle, [...], mais si les dauphins filent, filent, filent et plongent et s'enfoncent dans la mer et ressortent et bondissent et replongent et coulent et rejaillissent et sombrent et sautent et se glissent sous notre carène, alors...
Elle s'interrompit une fois encore. [...]
"Si ces dauphins retournent d'où ils viennent, s'ils reculent en ouvrant la gueule, comme pour dévorer l'air, s'ils gobent les embruns en s'éloignant de nous, alors la bataille n'est pas gagné par les Genji. C'est l'extermination de nos ennemis qu'annoncerait la retraire des dauphins, mais si...
Elle s'interrompit et, fixant la mer, vit les dauphins qui ne cessaient d'avancer vers le navire.
— Alors, finit-elle dans un souffle rauque comme une prière d'exorcisme, les Heike n'existeront plus !
Elle souleva l'enfant sur son sein et enjamba la rambarde. Il avait compris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
NyukaNyuka   22 janvier 2017
Combien de vieillards se plaignaient d'avoir un coeur de jeune dans un corps délabré ! Sera-t-il le premier vieillard dont le coeur vieilli est abrité par un corps vigoureux et séduisant ?
Commenter  J’apprécie          80
NyukaNyuka   22 janvier 2017
Pour protéger le chanteur de l envoûtement, il fallait que celui qui ne voyait pas offensât la vue de ceux qui sans être vus voyaient.
Commenter  J’apprécie          90
NyukaNyuka   23 janvier 2017
Ton regard me dit que tu as aimé autrefois. Mais sur cet amour d'autrefois, je ne te poserai aucune question, comme sur mon passé tu ne m'en poseras pas.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de René de Ceccatty (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René de Ceccatty

Violette, de Martin Provost, Bande-Annonce
Violette film de Martin Provost Avec Emmanuelle Devos, Sandrine Kiberlain, Olivier Gourmet Coscénariste : René de Ceccatty, auteur de Violette Leduc, Éloge d...
autres livres classés : contes japonaisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
496 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre