AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070308583
272 pages
Éditeur : Gallimard (01/11/2005)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 12 notes)
Résumé :

" Ceux qui comme moi ont eu le destin de ne pas aimer selon la norme finissent par surestimer la question de l'amour. Quelqu'un de normal peut se résigner - quel mot terrible - à la chasteté, aux occasions manquées : mais chez moi la difficulté d'aimer a rendu obsessionnel le besoin d'aimer : la fonction a hypertrophié l'organe, alors que, dans mon adolescence, l'amour me semblait être une chimère inaccessible. " La... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
frandj
  26 janvier 2017
Dans la géniale génération de réalisateurs italiens des années '60 et '70, P.-P. Pasolini (1922-1975) fut l'un des plus en vue. Mais c'était aussi un journaliste, un écrivain et, surtout, un très grand poète qui écrivait en italien, mais aussi en dialecte du Frioul. (Pour ma part, je n'ai pas de jugement à porter sur ses poésies, car je suis peu versé dans ce domaine).
René de Ceccatty a écrit une biographie très complète de Pasolini. Il détaille chronologiquement les différentes étapes de sa vie, notamment celles de sa carrière artistique et littéraire. Cette étude est détaillée, intéressante pour les fans de Pasolini. Ce qui a déterminé le cours de son existence, c'est évidemment son homosexualité. Son attirance pour les mineurs lui a valu une inculpation dès 1949 et lui a attiré la haine de très nombreux Italiens, y compris des communistes. Un autre événement lourd de conséquences remonte à 1945: la mort de son frère, tué par des communistes yougoslaves. Tout ceci n'empêchera pas Pasolini d'adhérer au PCI et de rester toute sa vie homme de gauche. Son rejet de la "société bourgeoise" relevait-il de l'anticapitalisme, ou plutôt du dégoût des valeurs morales traditionnelles ? on peut se le demander. Même devenu très célèbre, il continuait à être mis au ban de la "bonne société". Les circonstances exactes de sa mort violente, liée à son homosexualité, restent mal déterminées; ce mystère sulfureux ajoute encore à sa notoriété posthume.
René de Ceccatty nous explique par le menu cet itinéraire atypique, en faisant la part belle à la réalisation de ses films, mais aussi à de nombreux extraits de ses oeuvres (écrits théoriques, romans, poésies). De mon point de vue, c'est un livre fort intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Charybde2
  14 août 2019
Brève et intense, une biographie empathique allant subtilement à l'essentiel complexe d'une vie artistique et poétique brûlante.
Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2019/08/14/note-de-lecture-pasolini-rene-de-ceccatty/
Lien : https://charybde2.wordpress...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   14 août 2019
Certes, son rôle dans le cinéma, la poésie et le roman, la critique, le théâtre et le pamphlet politique, le journalisme, la pédagogie et la morale sexuelle est explicable par le temps où il est né, a mûri et a rencontré la mort. Ce rôle, dans ces divers domaines qu’il a abordés, et où il a régné en tyran, tyran de lui-même plus que des autres, aurait été tout autre s’il avait été contemporain de D’Annunzio, de Dino Campana ou de Nanni Moretti, pour nous en tenir au XXe siècle.
Pasolini était un enfant du fascisme, un témoin de la montée du berlusconisme. Un enfant de Roberto Longhi, le grand critique d’art. Un enfant de Roberto Rossellini. Un enfant du romancier sicilien Verga. Un frère de Moravia, de Godard, de Gadda, de Penna. Un acteur de la scène littéraire, politique et cinématographique de l’Italie des années 1950, 1060 et 1970. Au début des années 1950, il était naturel qu’un jeune écrivain talentueux s’intègre aux équipes de scénaristes de la Radio et même de Cinecittà. Le cinéma italien était triomphant, non seulement sur le plan intellectuel et artistique, mais sur le plan commercial. Rome ne se battait pas contre Hollywood, Hollywood venait chercher à Rome une alliée et puisait à cette source d’idées, de novations et de financement. Pasolini a bénéficié de cette situation exceptionnelle du cinéma italien, qui permettait à un tempérament aussi singulier de s’exprimer avec une liberté sinon totale (comme on le sait, il paya cher cette liberté, par d’innombrables procès, déclenchés par des procureurs de province, souvent alertés par de simples spectateurs que choquaient une image, une réplique, une scène, une allusion), du moins assez considérable pour se poursuivre jusqu’à sa mort. De même que Pasolini a bénéficié de l’atmosphère générale de polémique intellectuelle, liée aux conflits constants entre le communisme, le catholicisme, la démocratie chrétienne, qui étaient au premier plan de la vie politique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2Charybde2   14 août 2019
Ce fut une vie brève et pleine. Assassiné à l’âge de cinquante-trois ans, Pier Paolo Pasolini avait, toutefois, eu le temps de signer de nombreux romans, recueils de poèmes, films, pièces de théâtre, tableaux, traductions, essais critiques, pamphlets politiques. Ce n’était donc pas tout à fait un homme encore jeune qui fut tué. Il était usé par d’innombrables combats politiques, moraux, esthétiques. Il se sentait seul dans sa vie personnelle, mais il était pourtant entouré par de nombreux amis et collaborateurs, qui lui étaient demeurés fidèles. Il se sentait seul dans sa vie d’artiste, parce que ses triomphes cinématographiques étaient, selon lui, marqués par trop de malentendus.
Il avait entrepris un roman qu’il appelait poème. Il avait en chantier plusieurs films. Il n’avait pas dit son dernier mot, mais passait beaucoup de temps à commenter, justifier, expliquer, défendre ses choix idéologiques, artistiques et privés. Poète civil, conscient des devoirs d’expression publique de tout artiste, ce n’était pourtant pas un homme politique. Très singulier dans son parcours privé, il n’était pas le poète maudit que sa mort tragique tend à faire de lui, après coup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de René de Ceccatty (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René de Ceccatty

Violette, de Martin Provost, Bande-Annonce
Violette film de Martin Provost Avec Emmanuelle Devos, Sandrine Kiberlain, Olivier Gourmet Coscénariste : René de Ceccatty, auteur de Violette Leduc, Éloge d...
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie des écrivains (238)
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1101 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre