AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 286688924X
Éditeur : Éditions Dominique Leroy (20/12/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Une jeune fille est employée comme auxiliaire de vie chez une personne âgée et doit rendre des comptes à la fille de cette dernière, une « femme flic ». Obligée de porter un costume de soubrette, elle attire regards concupiscents et gestes déplacés et, à sa grande honte, apprécie le traitement qu'elle subit. Ce traitement se corse peu à peu.« La flic m'a dit qu'à partir de ce jour-là, ça allait changer. Et aussitôt, elle m'a demandé d'enfiler, comme je... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
viou03
  15 janvier 2015
Un recueil composé de deux nouvelles : La soubrette et le scorpion.
Deux nouvelles dérangeantes, crues.
Dans la première , une jeune aide de vie est au service d'une drôle de grand-mère : une Tatie Danièle avec un côté pervers et lubrique. La plume de l'auteur nous entraîne dans ce récit et ne nous laisse pas le temps d'être choqué par cette débauche d'une femme d'un certain âge et cette jeunette.
La seconde est encore plus dérangeante et crue. Un soir de nouvel an , dans un prison notre héroïne va voir ses fantasmes se réaliser . L'auteur joue sur les fantasmes et la torture : deux oppositions qui se rejoignent ici . La fin est des plus inattendue.
Deux nouvelles érotiques assez dures et même violente, angoissante surtout la deuxième . J'ai été très surprise par cette lecture , j'ai du mal à faire une chronique. Une lecture pas déplaisante mais crue parfois difficile.

Lien : http://viou03etsesdrolesdeli..
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : prisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Complétez ces vers sans en avoir l'air (2)

France mère des arts, des armes et des lois, Tu m'as nourri longtemps du lait de ta mamelle : Ores, comme un agneau qui sa nourrice appelle,

Ivre de ton breuvage, je vais tout de guingois.
Je bêle, mignon glouton, petit ventre aux abois.
Je remplis de ton nom les antres et les bois.
Je glorifie ton sein, et me love dans tes bras.

10 questions
53 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , versCréer un quiz sur ce livre