AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Mascarade (18)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
04 août 2017
Après avoir adoré Carnaval, c'est avec beaucoup de plaisir et d'attente que je commence ma lecture de Mascarade. Très bonne lecture, j'ai été, encore une fois, totalement happée par l'atmosphère que se dégage du roman et par son intrigue haletante ! Ray Celestin fait encore un sans-faute et nous démontre encore une fois qu'il est un auteur de policier plein de talent, vivement le prochain roman !

Neuf ans après Carnaval, nous retrouvons nos deux personnages Michael Talbot et Ida Davies, aujourd'hui associés. Après avoir arpenté les bayous de la Nouvelle-Orléans à la recherche du tueur à la hache dans Carnaval, nos deux détectives nous amènent à découvrir la ville de Chicago en 1928, là où le jazz et la mafia sont rois. Chicago est une ville aux nombreuses facettes et qui regorge de nombreux secrets. Un certain Louis Armstrong et Al Capone seront bien entendus de la partie.

En seulement quelques pages, Ray Celestin réussit le pari de nous immergé totalement dans une époque et une ville. On s'y croit réellement. Avec une plume fluide et de nombreux dialogues intelligemment écrits et percutants, l'auteur nous propose un bon petit pavé de plus de 500 pages qui se lit d'une traite. Les personnages Michael et Ida ont été un plaisir à retrouver.

Si on rajoute à tout cela une enquête policière qui mêle le clan d'al Capone et ses ennemis, on a un roman détonnant. L'intrigue policière bien que chargée d'action n'en reste pas moins plutôt dense et intrigante. Règlements de comptes, intrigues politiques, trafics en tous genres et antisémitisme seront les ingrédients principaux. On ressent encore une fois le travail titanesque de l'auteur au niveau de ses recherches. de nombreux personnages et d'événements sont inspirés de faits réels et cela rajoute réellement un plaisir supplémentaire à la lecture.

Mascarade, comme son prédécesseur, est bien plus qu'un simple roman policier. C'est un réel dépaysement pour le lecteur et c'est pour cela que je vous les conseille fortement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Sharon
20 février 2017
Je découvre cet auteur avec ce second volet des aventures des détectives Michael Talbot et Ida Davies et je dois dire que je n'ai pas été déçue - manière de dire que j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, dont l'épaisseur m'avait pourtant un peu effrayée au début. Epaisseur qui n'est pas gratuite : il n'est rien à retrancher dans cette enquête.
Des détectives chargés de retrouver une jeune fille disparue et, éventuellement, son fiancé : un classique. Ce qui l'est moins est la couleur de la peau des détectives - pourquoi une riche femme blanche engagerait-elle des détectives de couleur ? Ah, oui : parce que son futur gendre aimait à s'encanailler dans certains quartiers chauds. Surtout, pourquoi le père de la jeune fille et le père du jeune homme sont-ils bien d'accord sur un point : ne rien faire pour les retrouver. Tout détective respectueux de sa hiérarchie (il s'agit de la fameuse agence Pinkerton, tout de même) cesserait aussitôt d'enquêter. Sauf qu'ils sentent que quelque chose clochent. Sauf que leur hiérarchie restera toujours leur hiérarchie, il n'y aura pas de moyen de gravir les échelons pour Ida. Sauf que leur première cliente leur offre les moyens (peut-être) de quitter l'agence.
Parallèlement à cette enquête, nous découvrons Dante, qui revient à Chicago après plusieurs années hors de cette ville, plusieurs années pour oublier, pour survivre avec sa culpabilité. Il revient, parce qu'Al Capone a besoin de lui, lui que tous ou presque croyaient mort. Il l'était - presque - et son retour n'a rien d'une renaissance. Il se retrouve en pleine guerre des gangs, et presque tous les coups sont permis pour obtenir la suprématie sur un territoire le plus vaste possible.
Guerre des gangs ou pas, le noyau de ce livre est la famille, les siens, les proches. Que veut-on pour ses enfants ? le meilleur ? Mais le meilleur pour qui ? Pour Michael Talbot, c'est évident : permettre à ses enfants de faire des études de leur choix. Quand on dirige un gang ou quand on s'est enrichi de manière pas vraiment honnête, on pense avant tout aux apparences, à ce qui est mieux pour soi, piégeant parfois son enfant avec des directives contradictoires. L'époque veut cela, me dira-t-on : on ne demandait pas son avis à ses enfants. Certes. On peut cependant éviter de choisir le plus déraisonnable.
Et la musique ? Elle nous réserve de beaux moments, sincères. Louis Armstrong aide Ida Davies, mais il est aussi le joueur de jazz en plein ascension, bien décidé lui aussi à garder son indépendance musicale. Il est un homme, pris entre deux amours, dévoué à son neveu Clarence, handicapé mental depuis un accident.
Il est tant d'autres choses que j'aurai à dire sur ce livre. Tenez, je n'ai pas encore parlé de Jacob, le photographe qui aide lui aussi Ida, figure charismatique et émouvante.
Mascarade, un polar historique aux intrigues complexes et développées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Profileuse2290
19 juin 2017
Mascarade je viens juste de refermer les pages de se magnifique roman de Ray Célestin . Il est comme le premier un swing sur tempo de Jazz . L'écriture historique et soigné , les termes dans le livre aborde on été très bien choisie . L'auteur a écris un roman magistral . Il a fais des recherches et sa se sent , se tellement bien travailler . Quand on lis le roman tout autour de soi on a l'impression d'être à Chicago en 1928 tout le décor autour de nous change et on se sent complètement envoûter par cette plume . On retrouve cette époque avec le célèbre gangsters Al Capone , la prohibition de l'alcool frelaté, l'héroïne . Et l'histoire cette histoire berce de son de Jazz avec Louis Armstrong . Se roman et une pépite 🎙. Ici il s'agit d'une femme appartenant à l'une des plus grandes dynasties de la ville de Chicago qui fait appel à l'agence Pinkerton . Celle ou retrouve les deux détectives Michael Talbot et Ida Davis.Aidés par un jeune jazzman Louis Amstrong vont se charger des investigations . Et il vont se retrouver dans une histoire rocambolesque, dur , et semer d'embûches. Se à nouveau un gros coup de coeur ❤️ pour cette auteur . J'avais lu Son premier " Carnaval " que j'avais dévorer et celui de ci m'a laissé complètement satisfaite et je sais de source sûre que je réitérais à nouveau avec son prochain roman. Se un thriller inspiré de faits réels. Se de la dynamite , se profond , se un superbe roman avec le tempo du Jazz qui résonne à chaque pages . La couverture et magnifique et le livre tout bleu foncé et dorer les chapitres illustré. Bravo 👏 l'auteur mérite vraiment d'être plus connus . 🎙
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
trust_me
27 février 2017
Chicago, fin des années 20. Ida Davis et Michael Talbot, détectives de la célèbre agence Pinkerton, sont engagés par une femme de la haute société pour retrouver sa fille et son futur gendre qui viennent de disparaître la veille de leur mariage. Parallèlement, un photographe de la police cherche à résoudre le meurtre d'un gangster blanc retrouvé dans une ruelle du quartier noir tandis que débarque en ville un homme chargé par al Capone de faire la lumière sur une tentative d'empoisonnement au champagne frelaté visant les personnes les plus influentes de la ville, qu'il avait conviées dans l'un de ses hôtels. Trois intrigues à priori sans rapport qui vont pourtant peu à peu s'entremêler et rapprocher les différents protagonistes, pour le meilleur et surtout pour le pire.

Mafia, prohibition, jazz, corruption, règlements de compte à coup de sulfateuse et figures mythiques du banditisme, Ray Celestin tricote un canevas sans faille dont les mailles se resserrent jusqu'à l'imparable dénouement. Un bonheur de retrouver Ida, Michael et le grand Louis Armstrong, découverts dans Carnaval, le premier volet de cette série de quatre romans dont l'ambition est de retracer « l'histoire du jazz et de la mafia pendant cinquante ans au 20ème siècle ». Après la Nouvelle Orléans et Chicago, le prochain se déroulera à New-York dans les années 40.

L'auteur propose une fois de plus un récit très documenté, mêlant personnages réels et héros de fiction. Son écriture nerveuse et cinématographique offre un rythme effréné ne souffrant d'aucun temps mort. Dialogues au cordeau, tension, violence, drames, scènes d'action hyper visuelles, tout y est. Un polar solide donc, qui se déguste cul sec, rugueux et gouleyant comme un bon vieux whisky de contrebande.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
croc1706
02 mars 2017
Merci à Netgalley et aux éditions du Cherche-Midi, pour cette lecture.

Mascarade est un polar historique de haute volée. L'auteur nous plonge dans la ville de Chicago en plein coeur de la prohibition. On découvre ou redécouvre les détectives Michael Talbot et Ida Davies, enquêteurs atypiques mais au combien efficace chargés d'une affaire de disparition.

Au-delà de l'aspect historique très intéressant et parfaitement reconstruit par l'auteur, ce qui séduit c'est la force et la diversité des personnages. Que ce soit Dante, le voyou en quête de rédemption, Ida , l'enquêtrice brillante mais bridée par sa condition, ou Al Capone pris entre folie et grandeur, ce sont eux qui donnent le rythme de l'histoire. Car c'est l'autre élément de séduction de ce polar : le rythme.

L'action est omniprésente, ça tire, ça réfléchit , ça danse et virevolte au rythme du jazz virevoltant entonné par le maître Louis Armstrong.

En résumé , un polar virevoltant, qui séduira tout les amateurs de cette époque dominée par la corruption et la musique. Bonne lecture !
Lien : http://livresforfun.overblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
19chantal
19 février 2017
Après "Carnaval", c'est avec gourmandise que nous ouvrons "Mascarade". Nous y retrouvons Ida Davis et Michael Talbot à Chicago en 1928. Détectives de chez Pinkerton, ils sont chargés par une riche femme blanche de retrouver sa fille disparue depuis trois semaines, ainsi que le fiancé de celle-ci.
Nous faisons aussi la connaissance de Dante, malfrat revenu de New York à la demande d'al Capone, et de Jacob, photographe spécialiste des scènes de crime. Chacun va enquêter sur des sujets différents mais ils vont se croiser au rythme de leurs découvertes.
C'est la pleine époque de la prohibition. Déjà de jeunes loups contestent le pouvoir d'al Capone et surtout tentent d'implanter le trafic de drogue auquel Capone est hostile.
Entre la guerre des gangs larvée, les investigations de Michael et Ida, celles de Dante et Jacob, la corruption de la police, la canicule de cet été 1928, nous vivons aussi la montée en puissance de Louis Armstrong, le combat de boxe de Jack Dempsey et Gene Tunney, nous plongeons dans l'enfer de Chicago.
Ray Célestin a construit son thriller selon la structure d'un morceau de Louis Armstrong, West End Blues, cela contribue au rythme de la lecture.
En résumé, un livre qui se dévore, une histoire qui ne nous épargne rien, de bonnes surprises et une envie de découvrir le troisième opus annoncé.
J'oubliais : le livre débute par les funérailles grandioses d'un politicien corrompu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LeaTouchBook
14 février 2017
J'avais adoré Carnaval du même auteur, avec MascaradeRay Celestin continue de nous surprendre !

Chacun de ses romans est un hommage à une époque et à une ville qui sont propres aux États-Unis, tout cela en y ajoutant une enquête policière fascinante. J'aime beaucoup son univers car il sait créer une harmonie entre une investigation à part entière, l'approfondissement des personnages et la description d'une période et d'un lieu. C'est vraiment passionnant !

Nous sommes à Chicago dans les années 20, une ville qui connait le crime, la violence c'est dans ce cadre spatio-temporel que des meurtres et disparitions vont amener des personnages à s'allier pour comprendre et résoudre cet ensemble. Est-ce une conséquence de l'arrivée de nouveaux criminels qui font de l'ombre aux anciens dans la lignée de Capone ? Est-ce l'oeuvre d'un tueur solitaire ? Deux affaires se mettent en place mais sont-elles liées ? Il n'y a aucun temps mort dans cette lecture ! Je verrais bien ce livre adapté dans la lignée d'une saison de True Detective.

Ce petit pavé de 550 et quelques pages ne se lâche pas, il nous plonge tête la première dans une atmosphère addictive et prenante, Ray Celestin est réellement un maitre du thriller historique ! Sa plume est fluide, elle passe de dialogues percutants à des descriptions pointilleuses. Mascarade est aussi bon que son prédécesseur et j'ai donc terriblement hâte de lire le prochain de l'auteur !

En définitive, un thriller incontournable et extrêmement bien maitrisé !
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
kathel
07 février 2017
C'est tout d'abord un plaisir de retrouver les personnages de Carnaval. La fin du roman précédent était assez ouverte, et je savais que la jeune détective Ida Davies partait pour Chicago. Ce sont donc les deux détectives, Ida et Michael, ainsi que notre jazzman favori, Louis Armstrong himself, qui vivent, une décennie plus tard, en 1928, à Chicago.
C'est la pleine époque de la prohibition. Al Capone règne sur le trafic d'alcool et gare à qui ose s'immiscer dans ses affaires ou lui faire de la concurrence !
Le début de la modernité, des premières automobiles, la grande époque des clubs de jazz va aussi avec une grande pauvreté, des discriminations moins marquées que dans le sud, mais réelles, des emplois physiques éreintants, notamment aux abattoirs, et un omniprésence du crime organisé.
Une femme de haute bourgeoisie vient demander à Ida et Michael d'enquêter sur la disparition de sa fille et de son fiancé. En même temps, un homme est trouvé mort et mutilé dans une ruelle.
D'autres personnages vont mener des enquêtes à leur manière, un photographe qui se rêvait policier, et un type hanté par son passé qui revient pourtant à Chicago où tout lui rappelle ses malheurs. Les différentes affaires vont, on le pressent tout de suite, se croiser, mais Ray Celestin n'est pas un auteur qui traite à la va-vite la psychologie pour se précipiter dans les scènes d'action. Elles existent, certes, mais il prend le temps d'installer les personnages, de créer une atmosphère, de décrire les lieux, et cette fois encore, comme à La Nouvelle-Orléans en 1918, l'effet est magistral, on s'y croirait vraiment. Pour moi, ce roman est aussi réussi que Un pays à l'aube de Dennis Lehane, et ce n'est pas un mince compliment !
L'auteur s'est donné un projet des plus ambitieux, qu'il explique à la fin de Mascarade : écrire un cycle de quatre romans, sur l'histoire du jazz et la mafia, en changeant à chaque fois de décennie, de ville, de saison, de condition météorologique, et même en y associant un thème musical ! le suivant sera en automne… à New York, bien entendu, et je me réjouis déjà de le lire.
Pour amateur de polars, certes, mais qui sont particulièrement sensibles aux aspects historiques, sociaux et géographiques.

Lien : https://lettresexpres.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MissMymoo
13 avril 2017
Ce second volet de la quadrilogie est un véritable succès, encore meilleur que le premier tome Carnaval si cela était possible.
Savant mélange de mafia, de prohibition, de jeunesse dorée brûlant la vie par les deux bouts et de jazz bien évidemment, on est happé par plusieurs enquêtes menées parallèlement par les différents personnages, pour mieux se recouper vers la fin.
Al Capone rencontre Gatsby le magnifique, cela donne Mascarade.
Coup de coeur absolu pour ce chef d'oeuvre du thriller historique. Allez-y les yeux fermés !
Lien : http://unjour-unlivre.fr/201..
Commenter  J’apprécie          20
Autantenemportentleslivres
21 février 2017
Mon avis:

J'avais découvert Ray Celestin il y deux ans avec son thriller historique Carnaval que j'avais beaucoup aimé, c'est donc tout naturellement que j'ai accepté de recevoir son tout dernier roman Mascarade. Je remercie donc les éditions Le Cherche Midi pour l'envoi de ce titre.


Qui n' a jamais entendu parler du célèbre gangster Al Capone qui régnait en maître dans les années 1920 sur la ville de Chicago? C'est un personnage que j'ai pour ma part toujours trouvé fascinant et je suis ravie d'en avoir appris un peu plus sur ce célèbre criminel grâce à ce roman. Quelle idée lumineuse de la part de l'auteur d'avoir construit son intrigue autour de personnages et de faits réels. Al Capone et ses hommes de mains, mais aussi ses ennemis sont au centre des deux affaires dont vont être en charge les détectives Mickael et Ida, ainsi qu'un photographe de scènes de crimes Jacob. Comme dans le premier roman de l'auteur, ce sont des personnages qui ne se connaissent pas qui vont mener l'enquête pour des raisons qui leur sont propres. L'intrigue en elle même est intéressante car on devine assez vite qu'il y a un lien entre ces deux affaires, provocant notre curiosité, mais pour ma part le point noir du roman réside sur la construction du récit. J'ai vite été perdue entre les différents personnages et les deux enquêtes. Certains personnages ne réapparaissent que plusieurs dizaines de pages plus tard, si bien que je ne me rappelais plus qui avait découvert quoi. C'est un roman qui a mon sens doit être lu de manière constante, sans faire de pause, même une seule journée, car l'intrigue est assez dense et complexe à suivre.


Une des particularités de ce thriller réside également dans ses personnages si charismatiques. Il y a d'un côté les truands dont les réseaux sont bien installés sur la ville, et de l'autre les policiers qui luttent pour maintenir l'ordre et la sécurité. Pourtant j'ai trouvé que l'auteur n'avait pas assez développé la vie personnelle, le passé, des personnages principaux Jacob, Mickael et Ida, m'empêchant ainsi de m'attacher à eux. Finalement les personnages dont on a le plus d'informations et auxquels je me suis le plus attachée sont les gangsters. J'ai eu beaucoup d'empathie notamment pour un trafiquant du nom de Dante, qui a semble t-il un terrible poids sur la conscience, et qui essaye depuis ce jour de se racheter, ce qui m'a beaucoup touché. Al Capone, lui que l'on aperçoit par intermittence, n'ai pas véritablement présenté comme le méchant de l'histoire, et il est décrit avec une telle précision que l'on a l'impression que l'auteur a vécu à cette époque et l'a véritablement fréquenté. On sent que Ray Celestin a effectué un travail de recherche considérable pour essayer de nous retranscrire de façon la plus honnête qui soit, toute l'aura de cet homme si emblématique. On retrouve également mais de façon plus discrète le célèbre jazzman Louis Amstrong, aperçu également dans Carnaval, mais qui à mon sens n'apporte ici pas grand chose à l'histoire.

Le gros point fort de ce roman est sans aucun doute l'ambiance qui s'en dégage. le lecteur se retrouve plongé dans les années 1920, époque florissante de la prohibition, du grand banditisme, de la guerre des clans, des voyous de rue, des bars clandestins, des règlements de compte, de la corruption, des enlèvements, de la contrebande d'alcool, des trafics en tous genres, d'héroïne, de prostituées... Les quartiers blancs, riches, sensibles où règnent l'insécurité et la loi du plus fort, côtoient les quartiers noirs plus pauvres, avec leurs abattoirs, mais aussi plus festifs, où l'on déambule au son des cornets et où le jazz est légion. J'ai vraiment eu l'impression de me retrouver au coeur de Chicago pendant les quelques 500 pages de ce livre. Un véritable dépaysement et une immersion total au coeur de la mafia américaine.

Pour conclure:
Un thriller historique inspiré de faits réels qui plonge le lecteur dans le Chicago des années 20, à l'époque des bandits de grands chemins et des trafics en tous genres. Un second roman doté de personnages charismatiques, mais au schéma narratif complexe mêlant plusieurs enquêtes, dans lequel je me suis un peu perdue. Cependant, les amateurs du genre qui souhaitent en apprendre plus sur le célèbre criminel Al Capone apprécieront.

Ma note: 15/20.
Lien : http://autantenemportelesliv..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Ray Celestin (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
245 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre