AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Louis Rougier (Traducteur)
ISBN : 2859405720
Éditeur : Phébus (10/03/1999)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :


Contre les chrétiens est un des rares textes antiques hostiles au christianisme qui nous soit parvenu. Écrit en 178, durant le règne de Marc-Aurèle, alors que la communauté chrétienne, malgré les persécutions, gagne en importance, il fait le constat des incompatibilités fondamentales du christianisme et de la pensée païenne.

La création du monde en sept jours, le péché originel, l’obstination des chrétiens à considérer un crucifié comm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Mevlan
  16 septembre 2016
Les éditions Sillages proposent des textes rares ou épuisés.
Ici, la publication du texte de Celse, intitulé "Discours vrai Contre les Chrétiens" est salutaire.
Celse est un lettré ayant vécu dans l'Empire Romain vers la fin du IIème siècle de notre ère. Son "Discours vrais contre les chrétiens" ne nous est parvenu que partiellement par Origène, Père de l'Eglise, qui en cite de longs extraits pour en faire la critique dans son bien nommé "Contre Celse".
Le texte proposé par les éditions Sillages est en réalité la première tentative française (1877) d'établir le texte original du Discours en faisant la part entre les propos d'Origène et ceux de Celse... Il fallut ensuite attendre Louis Rougier qui donna une nouvelle traduction en 1925. Cette version fut rééditée en 1965, puis en 1999. Depuis, impossible de trouver cet ouvrage. C'est dire si l'offre est opportune ! On peut cependant regretter le maigre effort de présentation ainsi que l'appareillage critique inexistant ! Aucune note de bas de page, aucun commentaire... Combien de belles citations de Platon, sans référence aucune...
Passons là-dessus et venons en au texte : le livre de Celse est exemplaire sur plusieurs point.
Et d'abord, Celse est celui qui a révélé le nom du probable père de Jésus ! On apprend effectivement que l'histoire de l'Immaculée conception est en réalité rien moins qu'une banale histoire de sexe. Marie aura succombé aux charmes d'un soldat romain dénommé Panthère ! Un enfant est né de cette union illégitime et pour camoufler cela, Joseph n'aura d'autre idée que d'inventer une histoire d'immaculée conception...
Bien entendu, le livre de Celse ne s'arrête pas aux commérages. Celse propose une critique rationnelle et honnête de cette nouvelle religion qui inquiète l'Empire. L'auteur ne tombe jamais dans la calomnie et prouve qu'il connait parfaitement les textes juifs et chrétiens.
Celse ne nie pas l'existence d'un Dieu suprême. Il tente cependant de prouver que celui-ci peut coexister avec les autres divinités. Un véritable appel à la tolérance donc, Celse ne poussant jamais à la persécution, mais plutôt à l'assimilation progressive des chrétiens à l'Empire.
Un point négatif aura tout de même retenu mon attention à la lecture de tout cela : le mépris de Celse pour les humbles, les masses. Pour lui la religion est une affaire intellectuelle. Pas de place pour les pauvres d'esprit qui, souvent, se laissent duper par sorciers et magiciens. Pour lui, les chrétiens sont recrutés dans la lie de l'humanité. Or, toujours selon Celse, la religion n'a rien avoir avec ce monde lugubre, faible et misérable.
On sent là comme un a priori aristocratique propre à l'époque.
Mais si le christianisme s'adressait effectivement à ces gens, aux opprimés, aux humbles, si ceux-ci se reconnaissaient en Jésus, misérable et bafoué comme eux, Celse ne semble pas en prendre la mesure. Il pense que cette religion restera éternellement confiné à l'état de secte. Et pourtant, en s'adressant aux pauvres, le christianisme s'adressait aussi aux plus nombreux... Et c'est bien le christianisme qui aura raison de l'Empire non la tolérance...






+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MevlanMevlan   16 septembre 2016
Il est puéril de prétendre que toutes choses aient été faites pour l'homme [...] on ne peut pas dire que par la pluie Dieu prépare plutôt la nourriture des hommes que celle des plantes, des arbres, des herbes et des épines ; et si l'on dit que toutes ces productions croissent pour l'homme, pourquoi plutôt pour l'homme que pour les animaux sauvages et sans raison. Avec tout notre travail et toutes nos sueurs, nous avons grand peine à trouver de quoi vivre. Mais eux, ils n'ont que faire de semer et de labourer.Toutes choses leur naissent d'elles-même !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MevlanMevlan   16 septembre 2016
La mère de Jésus a été chassée par le charpentier qui l'avait demandée en mariage, pour avoir été convaincue d'adultère et être devenue enceinte des œuvres d'un soldat nommé Panthère.
Commenter  J’apprécie          10
MevlanMevlan   16 septembre 2016
Puisque l'esprit divin était un corps, du moins eut-il fallu que celui-ci surpassât tous les autres par la taille ou la beauté ou la force ou la voix ou la majesté ou l'éloquence. Car il est impossible qu'un corps plus divin que les autres ne l'emporte en rien sur un autre. Or celui-ci ne l'emportait en rien sur un autre, mais, dit-on, était petit, laid, vulgaire.
Commenter  J’apprécie          00
MevlanMevlan   16 septembre 2016
Jésus fut obligé, par pauvreté, d'aller louer ses services en Égypte, il y acquit l'expérience de certains pouvoirs magiques dont se targuent les Égyptiens, il s'en revint, tout enorgueilli de ces pouvoirs, et grâce a eux, il se proclama Dieu
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : paganismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1190 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre