AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude Leroy (Éditeur scientifique)
EAN : 9782207253403
332 pages
Éditeur : Denoël (13/11/2002)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Dan Yack commence comme une parabole et s'achève comme un lamento. Le Plan de l'Aiguille et Les Confessions de Dan Yack appartiennent-ils bien au même univers romanesque ? Ce livre de dissonances vire sans cesse du burlesque au tragique, de la violence au rire, du drame à la pantomime. Quant à Dan Yack, ce milliardaire anglais au nom bizarre, il échappe à la saisie. D'abord présenté à la manière de Charlot, il resurgit sous les traits d'un héros en proie au mal du s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
michfred
  22 février 2015
Moins fou et flamboyant que Moravagine, Dan Yack nous "emmène au bout du monde", comme le fait presque toujours ce bourlingueur de Cendrars...
Et cette fois, après une soirée bien avinée, trois artistes à la croisée des chemins et pleins de questions sur leur devenir artistique se font emmener par un mécène assez pompette lui aussi sur la banquise..rien de moins!
Après cette première partie où la narration adopte une stricte neutralité, c'est l'un des artistes, Dan Yack , sculpteur de son état, qui prend la plume et entreprend de rédiger sa confession. ...en même temps qu'il sculpte la banquise!!!
Rien que pour cette folie magnifique, le roman vaut le détour! Stalactites et icebergs garantis!
Commenter  J’apprécie          134
myker
  13 juin 2012
Blaise Cendrars crée des mythes.
Ses personnages, magnifiés par l'intensité de son écriture, prennent une consistance inégalable, et Dan Yack est sans doute celui de ses trois grands romans dont le héros atteint au plus près cette existence mythique. Cela tient avant tout à la construction narrative de ce livre, en deux parties bien distinctes, le Plan de l'Aiguille, récit à la troisième personne des aventures du personnage éponyme, de Saint-Pétersbourg à la Terre de Feu au début du siècle, puis Les Confessions de Dan Yack, enregistrées sur dictaphone par ce même personnage bien des années plus tard dans un chalet des Alpes. Entre les deux, la guerre, qui a tout changé, et qui est le point de bascule entre extériorité et intériorité, action et réflexion, burlesque et mélancolie.
Un roman double, contrepoint éclairant la vie sous deux angles bien distincts, émaillé de considérations sur l'art, l'amour, le cinéma, la vie moderne...
Et qui, à la façon des grandes figures mythiques, se referme en nous laissant une forte impression, celle d'une grandeur entrevue derrière la faiblesse et la trivialité, d'une lumière éclatante aussitôt étouffée, mais tout de même tangible, dans les mots de Cendrars...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iti1801
  16 mars 2011
Blaise CENDRARS fait partie de ces illustres écrivains dont on a entendu parler au moins une fois dans sa vie sans jamais lire aucune de ses oeuvres ou presque (à part peut-être quelques poèmes appris en primaire, et encore…).
Je ne suis pas sûr que Dan Yack soit le plus indiqué pour se plonger dans l'oeuvre dans l'auteur, car les premières pages sont pour le moins déroutantes. de même que les premières du Voyage au bout de la nuit m'avait rebuté une première fois. Mais il ne faut pas céder, il faut persister, prendre la peine de se plonger vraiment dans le texte pour le mériter pleinement. Car alors c'est un véritable délice intellectuel, et on voyage véritablement avec Dan Yack, on se retrouve à ses côtés à l'autre bout du monde, dans des terres a priori hostiles, près de l'antarctique, perdu dans des paysages qui ne sont pas sans rappeler le Sphinx des glaces de Jules VERNE, mais dans lequel la vie renaît. Car Dan Yack est un roman de paradoxes. Encore que… comme nous l'indique la longue introduction de Claude ROY, Dan Yack n'est pas un roman, mais la juxtaposition de deux textes a priori indépendants, écrits à quelques années d'intervalles. Et pourtant, quelle continuité dans ces confessions ! Comme si elles avaient été rédigées d'un seul trait !
Dans la première, le Plan de l'aiguille, on assiste à la folle expédition d'un milliardaire excentrique, richissime à l'insu de son plein gré ou plutôt suite à la disparition d'un oncle… Excentrique car avec lui tout se décide sur un coup de tête. Ainsi, suite à une déception amoureuse, et après avoir rencontré trois artistes suite à une soirée hautement alcoolisée (histoire de noyer son chagrin et sa peine…), le voilà qui les embarque, mécène, à l'autre bout du monde, dans une expédition qui ne laissera personne indemne, physiquement (on y perd son nez à force de le gratter dans ces rudes hivers) et psychologiquement (où l'auteur nous dépeint avec acuité le drame de la solitude ou plutôt de la trop longue promiscuité, même si dehors ce ne sont que des vastes étendues qui n'évoquent que la liberté…), si ce n'est notre héros qui se joue des dieux, et en profite pour monter une compagnie, et contribuer à faire le bonheur d'une petite centaine de personnes qu'il ne connaît ni d'Eve ni d'Adam, alors qu'il a condamné ces « amis » qu'il a trop côtoyés…
(...)
Lien : http://www.iti1801.net/blog/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ClarenceM
  03 juillet 2019
Ce qui renverse et qui différencie ce livre de tous les autres, c'est le vertige. le poète lucide raconte l'histoire d'un homme fougueux, solaire et aventureux qui hérite d'une fortune, et choisit de mettre le cap sur l'absolu sans se fixer de limite. Même si le début de la seconde partie est un peu déroutante, et que l'ensemble peut paraître décousu (l'ouvrage a été écrit sur une période d'une dizaine d'années), le livre garde une puissance évocatrice indépassable.
Commenter  J’apprécie          00
Loubhi
  08 mars 2011
C'est le récit halluciné de ce voyage (très belle description d'un voyage en mer et de l'île avec ses paysages changeants selon le climat) et du séjour dont tout le monde espère réaliser l'oeuvre de sa vie mais dont tous ne reviendront pas indemnes et des relations entre des êtres qui ne se connaissent pas et n'ayant jamais connu des conditions de vie extrême. Très belle et longue digression sur le thême l'enfer ce sont les autres.....
A travers cette deuxième partie, y a t'il une volonté de rédemption pour Dan Yack, ou est-ce encore une volonté de flatter son orgueil ? Dan Yack cherche t'il aussi à mettre un terme à sa vie d'être humain sans destin ou volonté ?
Dans l'ensemble donc un récit, à la fois romancé, aussi à caractère autobiographique, d'aventures et d'êtres humains dont on cherche la finalité. Long livre à ne lire que par séquence pour mieux en apprécier le sel et l'originalité
Lien : http://passiondelecteur.over..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
mykermyker   12 juin 2012
Les yeux ouverts sur tout un monde intérieur qui s'écroule.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Blaise Cendrars (58) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Blaise Cendrars
Blaise CENDRARS – Un siècle d'écrivains : 1887-1961 (DOCUMENTAIRE, 1999) Émission « Un siècle d'écrivains », numéro 188, diffusée sur France 3, le 10 mars 1999, et réalisée par Claude Pierre Chavanon et Miriam Cendrars.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Cendrars

Quel est le vrai nom de Cendrars ?

Frédéric Louis Sauser
Freddy Sausey
Jack Lee
Diogène

16 questions
66 lecteurs ont répondu
Thème : Blaise CendrarsCréer un quiz sur ce livre