AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782848653389
188 pages
Sarbacane (31/10/2009)
3.89/5   33 notes
Résumé :

Au pavillon 43, il y a un Napoléon, un Jésus et une Théière Humaine. Et, à la barre, Abel Francis Sandro, jeune psychiatre à l'alcoolémie savamment contrô [0,8 g dans le sang, jamais plus, jamais moins). Quand il ne rattrape pas les gaffes de son ami Johnny " Rotten Watker ", Abel est obsédé par une idée folle : comprendre comment les gens marchent. Depuis son enfance à l'orphelinat, il cherche &... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Shan_Ze
  18 mai 2013
Abel Francis Sandro est un jeune psychiatre au pavillon 43 qui s'occupe des malades chroniques. Il cherche à comprendre comment les gens marchent. Mais il se rend compte que ce n'est pas les gens qu'il comprend mais leurs maladies.
"Je me souviens précisément du moment où j'ai pensé que j'étais en train de perdre la boule, et je me souviens précisément de la pensée qui a suivi : La bonne nouvelle, c'est que je suis déjà dans un asile de dingues ; la mauvaise, c'est que c'est moi le médecin."
C'est comme ça que le roman commence. Il commence par nous raconter son enfance et continue en nous parlant de ses journées ennuyeuses à écouter les patients du pavillon 43.
Un roman totalement déglingué que j'ai adoré ! Au début, j'étais sceptique mais j'ai complètement adhéré à l'humour de l'auteur même si certaines situations sont invraisemblables. J'ai aimé en particulier l'interprétation complètement farfelue de l'expérience du chat de Schrödinger... Une écriture simple et agréable à lire avec des chapitres très courts. C'est la première fois que je lis cette auteure et ça ne sera pas la dernière !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Stellabloggeuse
  29 octobre 2014
Dans ce roman, Axl Cendres nous raconte l'histoire d'Abel, un jeune homme né sous X. Les idées folles, ce sont les siennes.
Pour avancer dans la vie, Abel se fixe des objectifs. Petit, élevé avec d'autres orphelins par une congrégation religieuse, il veut devenir prêtre. Mais il perd la foi. Alors, après avoir cru en Dieu, il essaie de croire en l'homme, et se fixe un nouveau but : comprendre comment les gens marchent. Pour cela, il devient psychiatre. Mais ce métier ne lui fait rencontrer que des gens qui ne fonctionnent pas bien. Alors, Abel se fixe un dernier objectif: vivre en parasite, en fournissant le moins d'effort possible.
Nous le suivons dans son travail de psychiatre, au Pavillon 43, une maison où sont accueillis les "Chroniques", des malades qu'on ne peut pas soigner. Il y rencontre Napoléon, Jésus, une théière...
Quand il ne travaille pas, il multiplie les petites combines avec son ami d'enfance, Johnny, pour vivre à moindre frais et rend visite à soeur Béatrice, la petite amie parfaite.
Et, pour supporter cette vie qui n'a pas grand sens, il met un point d'honneur à maintenir son taux d'alcoolémie à 0,8 gr.
Abel se laisse emporter par ses idées folles, jusqu'au jour où il finira par comprendre que ce ne sont pas des buts qui donnent un sens à la vie. Qu'il faudrait avant tout la vivre et l'apprécier avant de savoir où elle peut le mener.
Cela donne un roman trépidant, rythmé, très agréable à lire. Les aventures d'Abel et Johnny, plus farfelues les unes que les autres, nous emportent malgré leur improbabilité.
L'écriture, fluide et directe, nous plonge au coeur du cerveau dérangé d'Abel.
Au final, Axl Cendres réussit à évoquer deux thèmes difficiles (les enfants nés sous X et la difficulté de trouver son chemin dans la vie) avec une étonnante bonne humeur, et en suscitant le rire plutôt que la pitié.
Alors je concluerai en vous disant que si vous avez besoin de deux heures d'évasion, ce livre est pour vous !
Lien : http://romans-entre-deux-mon..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SileneEdgar
  03 août 2012
Mes idées folles est un roman extraordinaire, il est rentré directement dans ma bibliothèque de merveilles, là où seuls quelques rares élus ont le droit de trôner, peut-être à vie si l'étagère ne s'écroule pas avec les années. D'ailleurs, cette chronique n'a pas pour but, contrairement à d'habitude, de vous conseiller des romans à faire lire à vos élèves, enfants ou autres, mais bien de vous convaincre de le lire vous-même. Un style décalé, très bien maîtrisé, un humour déjanté et une intrigue sans queue ni tête mais suffisamment prenante pour qu'on ne ferme plus le livre une fois ouvert. Je suis conquise. Pour ne rien gâcher, la couverture est superbe et va très bien au texte et la citation de 4ème donne admirablement le ton. Un livre qu'on verrait bien au cinéma !
Lien : http://callioprofs.com/Calli..
Commenter  J’apprécie          50
Takalirsa
  16 juin 2013
Tout au long de ce roman, je me suis demandée si je devais rire ou pleurer ! le narrateur a un côté pathétique avec ses doutes existentiels et ses déconvenues qu'il gère en soignant son niveau d'alcoolémie. Et en même temps il a des réflexions tellement farfelues voire alambiquées qu'il vaut mieux les prendre avec légèreté si l'on ne veut pas soi-même devenir fou !

Il y a une vraie détresse derrière chacun des patients du Pavillon 43 et l'on comprend que la folie soit devenue pour eux l'unique exutoire à une réalité trop difficile à affronter. le meilleur exemple est certainement celui de "la petite Rose", la doyenne en régression à l'âge de ses six ans qui revit quotidiennement le jour où son père a quitté le domicile familiale avec le grand frère en promettant de revenir la chercher.

Mais pas besoin d'être interné pour être toqué, comme le démontre le personnage de Johnny "Rotten Walker", le roi des bons plans loufoques ! Alors oui les croyances en prennent un coup, oui Abel a des airs de martyr, oui la vie peut être désespérante, mais comme le laisse entendre la "morale" de l'histoire, peut-être tout n'est-il qu'une question de point de vue ! "Peut-être que les personnes sont comme les voitures. Ce n'est pas si important de savoir comment elles marchent, mais plutôt où elles vous emmènent"...
Lien : http://takalirsa.jimdo.com/m..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
galou4020
  03 juillet 2018
Ayant adoré "Dysfonctionnelle" je me réjouissais de découvrir mes idées folles.
J'ai retrouvé la plume de l'auteur. Son talent pour la narration. Malheureusement cette fois la mayonnaise n'a pas pris.
Malgré certaines perle d'écriture, l'histoire était ici un peu trop "folle" pour moi et ne m'a pas vraiment séduite.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
galou4020galou4020   03 juillet 2018
"Dans le catéchisme, une connerie , ça s'appelle un Péché.
Pour les petites conneries, celles qu'on fait pas exprès, on dit péchés véniels. exemple de Péché Véniel: être à la cantine du foyer où l'on a grandi, remarquer une part de gâteau au chocolat sur un plateau abandonné, en conclure que le camarade auquel appartient ce plateau n'en voulait pas, saisir le gâteau, le fourré dans sa bouche, voir le camarade revenir vers son plateau, et puis écouter le camarade, les yeux humides, dire qu'il avait laissé son gâteau parce qu'on l'avait appelé.
Quant aux grosses conneries, celles qu'on commet de façon délibérée, on les appelle péchés mortels. exemple de péché mortel: être à la cantine du foyer où l'on a grandi, entendre qu'un camarade a été appelé, remarquer qu'il y a, sur le plateau du camarade, sa part de gâteau au chocolat, se diriger discrètement vers le plateau, fourrer le gâteau dans sa bouche, retourner à sa place, faire comme si de rien n'était en voyant le camarade revenir, et puis jouer l'innocent face à ses yeux humides. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TakalirsaTakalirsa   16 juin 2013
Je me souviens précisément du moment où j'ai pensé que j'étais en train de perdre la boule, et je me souviens précisément de la pensée qui a suivi : la bonne nouvelle, c'est que je suis déjà dans un asile de dingue ; la mauvaise, c'est que c'est moi le médecin.
Commenter  J’apprécie          70
galou4020galou4020   03 juillet 2018
"- Soeur Agnès nous a dit qu'on était assez grands pour savoir que le Père Noël, le gros avec les joues roses, c'était qu'un invention de Coca-Cola. Elle a dit que c'était que Commercial, pour vendre plus de Coca...
- C'est exact, Abel.
- Alors j'ai eu une mauvaise pensée, mon Père...
- Laquelle, mon enfant?
- J'ai pensé que, peut-être... pour Dieu aussi, c'était commercial...je veux dire...que quelqu'un l'avait inventé juste pour vendre des trucs...
- Et pour vendre quoi, Abel?
- Je sais pas, moi...Des cierges?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
galou4020galou4020   03 juillet 2018
Pendant qu'ils mettaient Suzanne et son bébé dans l'ambulance, elle a tourné vers moi des yeux lumineux de gratitude.
"Comment vous vous appelez?" Elle m'a demandé. Je veux lui donner votre prénom.
"Abel"j'ai répondu.
"Ah...elle a fait. Vous en avez pas d'autres? "
"Si. Francis. Et Sandro."
"Ah...et vos amis?" elle a essayé, en regardant Johnny et Jésus avec une lueur d'espoir.
"Johnny" a dit Johnny.
"Jésus" a dit Jésus.
Finalement elle a appelé son fils Benjamin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
galou4020galou4020   03 juillet 2018
Evangile selon Johnny. Chapitre9:

"Maître, il a demandé le disciple à Jésus, pourquoi je me sens si malheureux, alors que j'ai tout pour être heureux?"
Et Jésus, il a répondu :
"Le bonheur est comme la mer, certains savent nager dedans, d'autres pas; et si vous ne savez pas nager, vous finissez par couler. Le malheur a ceci de confortable qu'une fois que vous avez touché le fond , il n'y a pas d'effort à faire pour y rester."
"Alors que faire, Seigneur?" il a dit le disciple, en se jetant aux pieds de Jésus.
Et là, Jésus il a répondu: "Pour ne pas couler accrochez vous à celui qui sait nager. et s'il vous aime et que vous l'aimez, il vous apprendra. et vous nagerez ensemble dans le bonheur. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Axl Cendres (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Axl Cendres
Peut-être avons-nous tendance à l'oublier aujourd'hui, mais longtemps, la lecture est restée le privilège des hommes. Les femmes, elles, assignées au monde domestique, en étaient privées. Jusqu'au jour où les livres sont enfin devenus, pour la moitié de l'humanité, un précieux compagnon, un moyen de s'évader, de comprendre, d'oser, de découvrir, de rêver...
C'est cette relation singulière qui lie les femmes et la lecture que nous allons évoquer dans cet épisode, avec notre invitée, l'écrivaine Laure Adler.
Vous pourrez aussi entendre la bibliographie des libraires de Dialogues, proposée par Catherine.
Et nous donnerons la parole au réseau des médiathèques de Brest, au cours d'un entretien avec la bibliothécaire Aude Escudié.
Bibliographie
- Les femmes qui lisent sont dangereuses de Laure Adler (Éd. Flammarion) https://www.librairiedialogues.fr/livre/8167455-les-femmes-qui-lisent-sont-dangereuses-laure-adler-stefan-bollmann-flammarion - Les Vilaines, de Camila S osa Villada (Éd. Métailié) https://www.librairiedialogues.fr/livre/17913959-les-vilaines-camila-sosa-villada-anne-marie-metailie - Matilda de Roa ld Dahl (Éd. Gallimard jeunesse) https://www.librairiedialogues.fr/livre/15297024-matilda-le-texte-original-roald-dahl-gallimard-jeunesse - La Grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt (Éd. Babel) https://www.librairiedialogues.fr/livre/2300087-la-grand-mere-de-jade-frederique-deghelt-actes-sud - Grâce et dénuement d'Alice Ferney (É d. Flammarion) https://www.librairiedialogues.fr/livre/5387469-grace-et-denuement-alice-ferney-actes-sud - le Livre de deux chemins de Jodi Picoult (Éd. Ac tes Sud) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18050624-le-livre-des-deux-chemins-jodi-picoult-actes-sud - le Livre du rien de Rémi Courgeo n (Éd. Seuil Jeunesse) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18050624-le-livre-des-deux-chemins-jodi-picoult-actes-sud - Les Passeurs de livres de Daraya de Delphine Minoui (Éd. Points) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18050624-le-livre-des-deux-chemins-jodi-picoult-actes-sud - Ici les femmes ne rêvent pas de Rana Ahmad (Pocket) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18431677-ici-les-femmes-ne-revent-pas-recit-d-une-evasion-rana-ahmad-pocket - Dysfonctionnelle d'Axl Cendres ( Éd. Sarbacane) https://www.librairiedialogues.fr/livre/8347130-dysfonctionnelle-axl-cendres-sarbacane
Générique : Sara Petit.
+ Lire la suite
autres livres classés : sarcastiqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Dysfonctionnelle

Quel est le prénom du personnage principal ?

Felicia
Fidèle
Françoise
Flavie

4 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Dysfonctionnelle de Axl CendresCréer un quiz sur ce livre