AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782916141473
116 pages
Éditeur : L'Arbre vengeur (29/08/2009)
3/5   8 notes
Résumé :

" C'est brun foncé le Japon, et brûlé sur les bords. C'est un brownie couvert d'entailles et de plis, arrosé d'une louchée de neige griffée par le vent. On en mangerait, c'est sûr. On en mangera, sans doute. Mais quand ? " C'est toute la question posée par cet insolent récit de voyage. Car l'appétit d'exotisme du héros, un " parasite antipathique, désinvolte et ingrat ", est au plus bas, et quitt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
bibliothequeViroflay
  07 octobre 2014
Un épisode familial inconnu oblige le narrateur à s'envoler pour Tokyo : une certaine Noriko prétend être sa demi-soeur, née des « amours » illicites d'un père soldat en Indochine et d'une mère raflée. Jean-Yves Cendrey pose un regard très sarcastique sur les illusions humaines, celle qui consiste par exemple à s'étourdir en voyageant, l'esprit plein de stéréotypes. Que ce parti-pris désenchanté soit le meilleur moyen pour découvrir le Japon contemporain n'est pas chose certaine, mais au moins le rire est assuré.
Hugues
Commenter  J’apprécie          40
Athouni
  22 mars 2013
Je n'ai pas lu Cendrey jusqu'à présent mais si j'ai tout suivi, il n'y a pas lieu de s'étonner de la noirceur misanthrope du propos. Avec Cendrey, ça taille sévère et rien ne semble trouver grâce aux yeux du narrateur. Il y a quelques scènes très bien senties, parfaitement grotesque, comme celle de l'avion mais surtout une attaque en règle du mythe du voyage nécessairement épanouissant, enrichissant ou même exotique. le narrateur, lui, ne voit que les similitudes entre l'Europe et le Japon et plutôt celles qui ont tendance à rabaisser l'Humanité. Pas déplaisant mais ce livre ne me laissera pas pour autant un souvenir impérissable.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AthouniAthouni   21 mars 2013
Du lexique utopique le mot voyage est sans doute celui dont le pouvoir d'attirance et d'illusion résiste le mieux à toutes les déconvenues. Les voyages de nos semblables et leur inventaire de lieux communs, leurs jonchées de photos idiotes, ne nous retiennent pas de multiplier les nôtres, ne nous dissuadent jamais - peut-être par esprit de vengeance - d'en infliger le récit, d'apporter les navrantes preuves matérielles de notre passage en des lieux pittoresques dont l'éloignement, plus il est grand, accroît le prestige de notre incursion dans le vaste monde de la superfluité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
frannylfrannyl   08 juin 2015
Les voyages de nos semblables et leur inventaire de lieux communs, leur jonchée de photos idiotes, ne nous retiennent pas de multiplier les nôtres, ne nous dissuadent jamais - peut-être par esprit de vengeance- d'en infliger le récit, d'apporter les navrantes preuves matérielles de notre passage en des lieux pittoresques dont l'éloignement, plus il est grand, accroît le prestige de notre incursion dans le vaste monde de la superfluité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WiniFREDWiniFRED   08 décembre 2018
J'apprends de Chikako que janvier est le mois des boules de riz sucré, et le mois où dans tout le Japon les vieillards gourmands s'étouffent par centaines avec ce régal, que sa grand-mère faillit en mourir, qu'à sa sortie de l'hôpital on fit un festin pour célébrer son salut, et qu'elle y succomba, étouffée par une boulette de poisson.
Commenter  J’apprécie          00
WiniFREDWiniFRED   04 décembre 2018
Non mais tu le vois lui, à quoi il est payé ! Et t'en as plein la ville des pépés à trois sous de retraite qui t'envoient à gauche, à droite, rien que pour exister. Je lui roulerais dessus, personne s'en plaindrait, personne me ferait d'ennuis. Les pépés ici, c'est une malédiction.
Commenter  J’apprécie          00
WiniFREDWiniFRED   08 décembre 2018
Journée sans, qui contraste à peine avec celles sans grand chose.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-Yves Cendrey (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Cendrey
Samedi 4 août 2018, dans le cadre du banquet d'été ?Dans la confusion des temps? qui s'est déroulé à Lagrasse du 4 au 10 août 2018, Marie Ndiaye lisait plusieurs textes, accompagnée de Jean-Yves Cendrey.
Le premier texte est extrait de Berlin mon garçon, une pièce que l?écrivaine vient d?achever et qui sera montée au printemps 2019 au Théâtre national de Strasbourg par Stanislas Nordey. le second est le début d?un projet en cours : un monologue, celui d?une femme qui a passé sa jeunesse à Oran et dont l?existence actuelle à Royan est rongée, travaillée par les réminiscences de ces années en Algérie
+ Lire la suite
autres livres classés : misanthropieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
492 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre