AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791093835655
416 pages
Hauteville (07/04/2021)
3.86/5   35 notes
Résumé :
Cassie n’a pas froid aux yeux : elle est l’une des seules femmes de sa caserne de pompiers, mais elle a fini par se faire une place, et son héroïsme lui vaut même une décoration.
Quand sa mère refait surface après des années d’absence pour lui demander son aide, Cassie accepte de quitter le Texas pour lui prêter main-forte. Mais elle a tôt fait de découvrir que les femmes ne sont pas les bienvenues à la caserne de Boston.
Et l’arrivée d’Owen dans son... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique

J'apprécie beaucoup la plume de Katherine Center, c'est le troisième roman que je lis d'elle et je m'y plais beaucoup. Celui-ci m'a plu dès la découverte du titre, associé au résumé, et là j'ai craqué, je savais qu'il allait me plaire. Alors du coup je l'attendais, et dès que je l'ai reçu, je l'ai lu directement et j'ai beaucoup aimé ma lecture.

Ce titre, je reviens quelques instants dessus, il a son importance. le jour où mon coeur a pris feu est un titre avec de beaux mots qui forment ensemble une très belle phrase et évoquent une situation ou alors qui suggèrent l'association de plusieurs choses. Ici, le feu rappelle que nous oeuvrons dans l'univers des pompiers, et le coeur mis à mal montre que le personnage a souffert profondément et que cela l'a marqué, revenant à ce jour très précis où tout a changé ! Alors dit ainsi, si vous n'avez pas lu le livre, ça n'a pas réellement de signification, mais en l'associant à l'histoire, cela en a. Mais sans ça, le titre n'est-il pas beau tout simplement ?

L'univers des pompiers est toujours aussi passionnant à suivre ! Ils sont des personnages qui vivent à cent à l'heure et qui ont tant de responsabilités à assurer, que l'on ne peut pas ne pas s'y intéresser. Ici, c'est d'autant plus intéressant, car nous évoquons la place d'une femme dans ce milieu, un milieu majoritairement masculin et il est parfois difficile de se faire accepter. Une femme, on le sait, doit prouver plus encore qu'un homme pour avoir sa place dans ce type de milieu. Cassie y était bien installée, elle était même sur le point d'être promue et reconnue par ses pairs, mais il s'est passé quelque chose et tout s'écroule. Elle se voit contrainte de ne pas profiter de cette promotion et de quitter sa caserne pour en rejoindre une autre, où elle le sait, elle ne sera pas forcément bien accueillie et où elle devra tout reprendre à zéro. le tout alors qu'elle devra s'occuper de sa mère avec qui elle n'a plus de rapports depuis de longues années maintenant. Là voilà donc forcée de tout changer dans sa vie et sans espoir d'y être bien.

Quand elle arrive dans sa nouvelle caserne, un nouveau fait aussi son premier jour ! Elle, est loin d'être une « bleu », non elle a au contraire de l'expérience et elle devra le faire comprendre, et se faire accepter. Ses débuts seront difficiles, elle se sentira bien seule par moments alors que le bleu lui saura à l'aise dans ce monde et qu'il sera bien accueilli. Owen descend en effet d'une lignée de pompiers, il a le nom qui va avec le métier et tout le monde le considère comme quelqu'un de fabuleux et ont confiance en lui, tandis qu'avec une femme, cela s'avère bien plus difficile. Si Owen se fait tant aimer dès les débuts, c'est qu'il est aussi plein d'entrain, d'envies et de belles humeurs, il nous est tout de suite appréciable, et c'est très déroutant pour Cassie car elle-même l'apprécie plus que de raisons. Elle ne comprend pas pourquoi d'ailleurs, elle qui a bossé avec les pompiers du calendrier sexy des années durants, sans être attirée par aucun d'entre eux, le serait-elle par ce bleu !?

On constate donc que le changement pour Cassie est difficile, par bien des aspects. Elle a déjà quitté une situation confortable pour se confronter à une autre qui l'est beaucoup moins. Elle doit faire face aux remarques sur sa condition féminine, tout comme à l'ambiance qui se dégrade quand elle arrive. Heureusement elle est douée et elle aime son métier, ce qui lui permet de s'accrocher, elle sera aussi une personne de confiance sur laquelle le bleu pourra s'appuyer pour apprendre le métier. En effet, même en étant fils de pompier, le métier s'apprend sur le terrain et Owen a de quoi faire, et Cassie est la personne qui lui faut pour apprendre et avancer. Côté boulot, nous ferons donc la connaissance de ses nouveaux collègues de travail : des hommes bien entendus, certains finiront par l'accepter, d'autres non, mais tous seront toujours sur la réserve et elle ne sera pas la personne en qui tout le monde croira les yeux fermés en cas de pépin.

Côté personnel, Cassie est confrontée à son passé ! En rejoignant sa mère, elle se rappelle ce jour fatidique où elle l'a quitté et où son monde s'est effondré. On apprend alors à connaitre cette femme en tant que telle, et on se rend compte qu'elle a vécu un véritable traumatisme et que ses rapports avec les hommes en ont été fortement compromis. le fait qu'Owen arrive dans sa vie à ce moment très précis, ajoute une pression supplémentaire à tout ce qu'elle vit pour plusieurs raisons. Déjà il lui rappelle qu'elle a le droit d'être attirée par un homme, qu'elle est en droit d'éprouver des sentiments malgré ce qu'elle a vécu. C'est difficile à accepter et elle aura peur de ne pas pouvoir l'assumer. Mais c'est son collègue et leur relation est interdite car elle met en péril l'équilibre d'une équipe, qui a besoin de rester concentrée sur leur job qui est de sauver des vies ! Cela n'aide pas, et pourtant ils ne pourront s'empêcher de se rapprocher, par quelques moments partagés dans la caserne et en dehors.

On apprend alors à les connaitre tous deux au sein de leur travail, prenant conscience des enjeux de leur métier et de leur implication. Nous découvrirons la vie à la caserne, lors de leur quotidien ensemble mais aussi lors de quelques interventions. Puis nous apprendrons à tous deux les connaitre dans leur vie personnelle, en découvrant leurs familles et leurs histoires à tous deux. Celle d'une jeune femme qui a toujours chercher à faire ses preuves, à prouver son importance tout en tentant de s'en sortir émotionnellement dans un climat familiale tendu et dysfonctionnel, ou encore celle de ce jeune homme issu d'une famille de pompier, qui a sur les épaules une belle pression tout de même, malgré l'affection des siens.

Il y aura beaucoup d'émotions autour de ces deux personnages, on approuve ce qu'ils vivent tous deux, on comprend aisément que le passé puisse forger une attitude, pour se défendre des agressions extérieurs. Il y a une dimension profonde en abordant leur personnalité et leur vécu, c'est très touchant, et on se sent proche des personnages ainsi. J'ai beaucoup aimé cette configuration autour du pardon, un pardon qui ne peut pas être accordé à tous, mais quand il peut vous permettre d'avancer sans bloquer sur un ressentiment, est quelque chose de bénéfique. Avancer vers l'avenir, en acceptant le passé et en se rendant compte que certains ressentiments peuvent toutefois s'apaiser, voir disparaitre avec le temps, que tout n'est pas figé à cause de quelques actes passés qui ont fait du mal. Dans ce texte, les personnages devront faire face à leur passé pour mieux appréhender l'avenir.

Katherine Center nous parle des vies de ses personnages avec tellement d'implication et de profondeur, je me sens toujours parfaitement bien enclin à m'y hasarder et découvrir ce qu'ils ont vécu. Avec ce troisième roman, elle signe un très beau récit qui a su me toucher profondément avec cette promesse de malmener nos coeurs pour mieux rendre belle cette relation qui va naitre entre ces deux pompiers. Elle aborde toujours des thématiques fortes avec une certaine douceur malgré l'impact que ces actes auront sur ses personnages. C'est de façon subtile qu'elle nous permet de nous ancrer dans son histoire, tissant une toile dans laquelle chaque élément trouve sa place. Ici elle allie l'amour familiale, la fraternité, l'attirance et d'autres sentiments comme la peur, le pardon ou encore la croyance à un meilleur avenir, et ce à travers plusieurs histoires et plusieurs personnages. J'ai encore une fois passé un très très bon moment avec cette histoire, qui fut plein d'émotions et que j'ai trouvé très belle par bien des aspects.


Lien : http://www.livresavie.com/le..
Commenter  J’apprécie          30

Je ne connaissais pas du tout la plume de l'autrice, Katherine Center mais le titre a su me donner envie d'en savoir plus. A la lecture du résumé j'ai été un peu plus intriguée et me suis dit que c'était l'occasion de lire un peu de contemporain, genre que je ne lis pas très souvent.

Dans le jour où mon coeur a pris feu, nous allons suivre Cassie, l'une des rares femmes pompier. La jeune femme a dû faire de nombreux sacrifices pour arriver ou elle en est. Mais deux événements vont venir faire basculer son avenir. Sa mère, avec laquelle les rapports sont tendus va lui demander son aide et un fantôme du passé va lui faire commettre une faute lors d'une cérémonie officielle. Cassie va devoir partir dans une autre unité et repartir de zéro. Si en théorie elle n'a plus rien à prouver et fait partie des meilleurs, en pratique, le boulot de pompier est principalement composé d'hommes et ces derniers ne sont pas tous enclins à accepter une femme dans leurs rangs. Et comme si cela ne suffisait pas, l'arrivé d'un bleu dans l'unité va semer le doute dans son esprit et lui faire briser sa première règle, ne pas tomber amoureuse d'un pompier.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, je dois avouer que j'ai été assez déroutée par l'héroïne. J'ai aimé sa volonté à prouver à tous qu'elle est aussi forte, professionnelle que les hommes de son unité mais j'avoue que sa manie de « descendre » un peu les femmes qui se maquillent et souhaitent plaire aux hommes à tout bout de champ m'a un peu dérangé. Clairement pour elle, c'est la pire comparaison qu'on pourrait lui faire, elle ne veut en rien ressembler à une « fifille », pour la citer. du coup, je ne vous cache pas que les cent cinquante premières pages m'ont quelque peu fait douter de cette lecture. Mais j'ai persévéré et j'ai bien fait.

Katherine Center avec son roman, le jour où mon coeur a pris feu a su montrer avec réalisme ce qu'il se passe dans les casernes, et notamment lorsqu'une femme en fait partit. On sent que l'autrice a travaillé son sujet et a fait des recherches dans ce but. Très rapidement, nous, lecteurs, faisons face aux clichés, aux préjugés et tout ce qui va avec. le métier de pompier est un métier dur mais aussi essentiellement composé d'hommes. C'est un fait. Alors quand une femme débarque, autant dire que ce n'est pas chose facile. Cassie, notre héroïne qui avait déjà fait ses preuves dans sa précédente équipe, va devoir à nouveau se démener pour ne pas être rabaissée, critiquée et surtout acceptée. Honnêtement, plusieurs passages sont révoltants. Cassie, est mise en garde par sa précédente supérieure et si elle veut être prise au sérieux par sa nouvelle unité, elle va devoir mettre les bouchées doubles et surtout, rendre le moins visible possible le fait qu'elle est une femme… Fort heureusement, elle ne lâche rien, prouve à tous qu'elle est là où elle en est parce qu'elle le mérite.

Au milieu de cela, Cassie va aussi devoir faire avec quelque chose de nouveau. La jeune femme qui n'a jamais été amoureuse et a toujours mis une distance entre elle et les hommes. Pourtant, elle va tomber rapidement sous le charme de l'autre nouveau de l'équipe, le bleu. Amateurs de coup de foudre, préparez-vous. D'autant qu'Owen est un vrai gentil et saura séduire la jeune femme. La relation entre nos deux personnages est vraiment mignonne et même si l'attirance est là, elle n'ira pas trop vite au démarrage. Il faut dire qu'une relation entre collègue ce n'est clairement pas dans les objectifs de Cassie.

Enfin, troisième dimension de l'histoire, la relation mère/fille. Car si Cassie déménage pour venir aider sa mère, ce n'est pas de guetté de coeur. Je ne vous dirais rien à ce sujet si ce n'est que l'autrice aborde de nombreux sujets difficiles tels que la maladie, le pardon, la dépendance ou encore le deuil.

Le jour où mon coeur a pris feu démarre doucement mais surement. Comme je vous le disais au début, les premiers chapitres ont eu du mal à m'accaparer mais ensuite, je n'ai pas pu poser mon livre avant de l'avoir fini. J'ai été assez surprise par les émotions qui m'ont à des moments clés bouleversées. Je ne m'y attendais pas du tout. D'autant que quelques longueurs subsistent durant le récit. Certains passages trainent un peu en longueur et cassaient un peu le rythme de l'histoire. Heureusement, l'ensemble est fluide et se lit rapidement. Enfin, la fin m'a vraiment plu et je trouve que l'autrice a su finir son histoire comme il fallait.

En conclusion, malgré un début difficile et quelques points négatifs, j'ai passé un bon moment de lecture avec le jour où mon coeur a pris feu. Cassie est une jeune femme courageuse, méritante et surtout forte. Elle ne lâche rien du début à la fin et saura se faire une place dans son unité. J'ai aimé sa détermination. La romance est vraiment belle et la relation mère/fille touchante. A découvrir sans attendre !


Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          50

Tout est bien qui finit bien pourrait être la phrase qui illustre le mieux « Le jour où mon coeur a pris feu » de Katherine Center. Un texte qui évoque le pardon, la prise de conscience et bien d'autres sentiments qui parleront j'en suis sûre à beaucoup d'entre nous.

Pourtant, les choses n'avaient pas bien commencé de mon côté. En effet, j'ai eu beaucoup de mal avec Cassie, cette jeune femme à la colère sourde qui ne cesse de vouloir s'effacer afin de casser les codes. Bien entendu elle endosse un rôle particulier, elle se retrouve avec des hommes dans un métier dit « d'hommes », mais j'ai envie de croire, et peut-être suis-je un peu trop optimiste, que comme pour beaucoup d'autres choses à notre époque, le tableau dépeint par l'autrice se révèle moins réaliste que ce qu'il en est actuellement.

Car durant la bonne première moitié de ce texte, l'héroïne ne cesse de nous démontrer à quel point elle doit maintenir, à tout prix, cette vie si stricte et si dénuée d'émotions. C'est à la fois violent et stupéfiant de se dire que cela reflète le quotidien de tant de femmes pompier. J'espère qu'il n'en est rien, même si je suis consciente du fait que cela ne doit pas être facile tous les jours.

J'ai donc passé un long moment à me demander si j'allais continuer ou pas cette lecture, je n'étais pas vraiment persuadée que ce livre allait me correspondre, mais j'étais également curieuse de savoir si Cassie allait évoluer et dans quel sens. Je me suis donc accrochée et petit à petit me suis sentie beaucoup plus à l'aise, analysant la suite des événements avec intérêt, ce qui m'a permis de changer mon opinion sur la jeune femme.

Attention, cela ne s'est pas fait en un claquement de doigts, mais au fil des révélations et des interrogations des personnages, au fil des rebondissements proposés, j'ai perçu toute la vulnérabilité, la culpabilité et les regrets qu'elle porte en elle. C'est assez pour expliquer ce qu'il se passe, assez pour comprendre la plupart de ses réactions. Surtout lorsque Owen fait son entrée et la pousse à se relever et aller de l'avant.

Il y a donc un réel changement dans son comportement, un travail sur elle-même et surtout cette notion de pardon que l'on ne peut occulter. La pire chose qui pouvait arriver à Cassie devient finalement la meilleure et l'on se laisse très facilement embarquer dans cette nouvelle phase de son existence.

C'est donc avec le sourire que je referme cet ouvrage, ravie de voir que tous les combats qu'elle a menés l'ont dirigé exactement vers l'endroit où elle devait se trouver. J'ai apprécié ses réactions face à l'adversité, mais encore plus la manière dont elle lâche prise et se permet enfin de vivre. L'épilogue est d'ailleurs la plus belle conclusion possible à son histoire et prouve que, comme le rappelle Katherine Center, la meilleure des vengeances est d'aimer à la folie !


Lien : http://www.ddchroniques.fr/2..
Commenter  J’apprécie          30

Me voilà déjà au 3ème livre de Katherine Center.

J'avais tellement aimé le 1 er (la vie rêvée de Margaret) que je me suis laissée tenter par les autres.

POur celui-ci , voici l'histoire : Cassie vit au Texas, elle est pompier, excellente dans son job.

Un souci de santé de sa mère, avec la quelle elle est fâchée depuis des années, va l'obliger à faire à tout ce qu'elle a enfoui, et à une nouvelle vie.

Alors si j'avais adoré le 1er livre de l'auteur, plutôt bien aimé le second, je dirais que celui-ci est pour moi assez mitigé.

Je n'ai pas bcp aimé le personnage de Cassie, j'aurais adoré avoir de l'empathie pour elle (son passé, l'histoire avec sa mère, la difficulté d'être une femme dasn un milieu d'homme), mais je l'ai souvent trouvée vraiment peu humble.

QUand à l'histoire, je sais pas si je traverse une mauvaise passe avec les feel good, mais tjs le sentiment que c'est un peu cousu de fil blanc. Et hop un rebondissemnt qui apparaît hitsoire de faire quelques pages de plus.. ça me donne vraiment cette impression...

Tout n'est pas à jeter , j'ai encore apprécié l'écriture de l'auteur, et le thème du pardon, très présent dans ce livre, ainsi que le sympathique personnage d'Owen.

Commenter  J’apprécie          00

La sortie du nouveau livre de Katherine CENTER, le Bonheur pour les débutants, m'a fait penser à ce titre que je m'étais promis de découvrir : le jour où mon coeur a pris feu. Ni une, ni deux, me voilà plongée dans les ravages de l'amour… et dans le feu de l'action.

Je pensais découvrir un roman (très) léger et (très) fleur bleue, j'ai découvert, une nouvelle fois, un roman touchant et une plume sincère et bien calibrée entre romantisme et réflexions abouties.

Le début du livre pouvait me laisser indifférente mais peu à peu, la voix de cette héroïne a su toucher mon coeur et mes pensées. Des thèmes forts et bien travaillés sont abordés. Katherine CENTER est douée pour apporter, tout en action, des évènements qui me questionnent et me charment. Les recherches autour de la profession de sapeur pompier sont bien utilisées et posées à bon escient : elles apportent richesses et un contexte parfaitement composé.

A bas les clichés, l'auteure s'évertue à donner de la profondeur aux pensées de Cassie entre son métier de pompier et son statut de fille « abandonnée » par sa mère.

Encore une fois, j'adore les romans de cette écrivaine et mon enthousiasme sort toujours grandi et attisé de mes découvertes. Mon parcours de lecture auprès d'elle a commencé avec Une vie à portée de main, puis avec La vie rêvée de Margaret. Il ne s'arrêtera pas maintenant : je compte poursuivre avec le Bonheur pour les débutants qui m'attire beaucoup.

J'ai lu un seul avis : la chronique (cliquez ici pour lire les mots de Mon Jardin Littéraire) me conforte dans ma curiosité et mon envie de suivre les romans de Katherine CENTER.

Certes, c'est un roman d'amour. Il est bien mené, taquin, différent, avec des reparties qui ne me laissent pas indifférente. Je le conseille vraiment…


Lien : https://alapagedeslivres.wor..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation

Oui, le monde regorge d'une indicible cruauté. Mais la réponse n'était pas de ne jamais ressentir d'espoir, de bonheur ou d'amour, mais de savourer chaque seconde, précieuse et fugace, de ces sentiments lorsqu'ils se présentaient. La réponse n'était pas de ne jamais aimer personne. Mais d'aimer follement dès que vous le pouviez.

Commenter  J’apprécie          20

Il était tel un Ken, modèle pompier latino, si parfait qu'on pouvait douter qu'il soit réel. Il soulevait de la fonte, se passait du fil dentaire, se pomponnait, et se servait de ses tablettes de chocolat et de ses dents blanches parfaitement alignées pour collectionner plus de conquêtes que je ne pouvais en compter.

Commenter  J’apprécie          20

Tout ce qu'elle avait voulu, c'était le pardon. Et j'avais catégoriquement refusé de le lui accorder.

Commenter  J’apprécie          10

Ce ne sont pas les moments faciles qui nous amènent à définir qui nous sommes. Ce sont les épreuves.

Commenter  J’apprécie          10

Videos de Katherine Center (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katherine Center
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
La Vie rêvée de Margaret de Katherine Center aux éditions Milady https://www.lagriffenoire.com/138069-divers-litterature-la-vie-revee-de-margaret.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : Sapeurs-pompiersVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1338 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre